Cours particuliers Langues Musique Soutien scolaire Sport Art et Loisirs
Partager

La musculation des bras : voici tout sur le curl à la barre coudée !

De Samuel, publié le 26/02/2018 Blog > Sport > Coach Sportif > Qu’Est-Ce Que la Barre EZ ? Présentation, Bienfaits, Achat !

Parmi le matériel de sport pour faire du renforcement musculaire – se muscler les bras et le dos -, un coach sportif préconise souvent le travail avec haltères pour tonifier biceps et triceps.

Mais dans les exercices pour sculpter son corps, d’autres accessoires existent.

Pour faire du sport à domicile ou en salle de fitness et faire du body-building, outre l’usage d’haltères et d’appareil de musculation, on utilise aussi en effet les barres de musculation pour favoriser la prise de masse musculaire : la barre droite et la barre EZ.

Qu’est-ce donc ? Voici l’essentiel à savoir sur cet accessoire de coaching sportif : la barre EZ, ou barre tordue.

Présentation de la barre EZ

La barre EZ – pour « easy », facile – est une barre de musculation tordue permettant de réaliser des exercices de musculation à la maison ou en salle de sport. Un outil indispensable, tout comme le kettlebell de muscu.

Elle offre un travail du haut du corps – muscler le dos et les développer les muscles des bras – idéal pour se muscler les bras car sa forme torsadée permet – selon ses défenseurs – de limiter la sollicitation des poignets comparativement à une barre droite.

Faire du sport à domicile, comment réussir à se muscler ? Voilà, j’ai mes gants de musculation…il n’y a plus qu’à s’y mettre !

Sa courbe permet en effet une meilleure position des mains que sur une barre droite, et réduit la pression exercée sur les avant-bras. La position des mains apparaît plus confortable et naturelle qu’avec une barre droite, ce qui vous entraînera d’une façon optimale avant de passer au Total Resistance Exercice.

La barre EZ réduit donc les risques de se blesser.

On dénombre une pléthore d’exercices pour les biceps et triceps.

Ils consistent majoritairement en la flexion des avant-bras à la barre EZ, que l’on appelle « curl barre », avec une prise en supination, c’est-à-dire avec les paumes de la main vers le haut.

L’écartement doit légèrement excéder la largeur des épaules pour permettre aux corps une bonne amplitude dans le mouvement. Il est important de conserver les bras tendus en position basse car c’est là que les biceps vont le mieux s’étirer. Vous constaterez rapidement les résultats sur votre balance de sportif !

Mais on peut tout aussi bien saisir sa barre EZ avec une prise serrée pour stimuler la longue portion des biceps.

On se place debout, pieds parallèles, le buste légèrement penché en avant, les genoux fléchis et tout en veillant au gainage de la ceinture abdominale (notamment pour s’éviter toute douleur lombaire).

Il faut ensuite monter la barre EZ par le truchement d’une flexion des avant-bras, les coudes serrés sur les flancs. Ensuite, on ramène la barre en position initiale.

Attention : les coudes doivent toujours rester fixes pour une bonne musculation des biceps et l’on doit veiller à avoir une bonne respiration (inspiration au moment où l’on va soulever la barre, expiration à la descente). Un pli à prendre, comme quand on débute le développé devant à la barre.

Voilà pourquoi la barre de musculation EZ est présente dans tout programme de musculation des bras, dorsaux et pectoraux : parce qu’elle est particulièrement efficace pour prendre du muscle.

Pour les bras, la barre EZ apparaît donc comme beaucoup plus efficace que la barre de traction – celle-ci présentant le risque de cambrer si les abdominaux ne sont pas assez musclés et de se faire mal aux mains s’il n’y a aucun revêtement caoutchouc.

Elle est aussi plus efficace que le développé-couché, car cet exercice conviendra plutôt pour muscler les pectoraux.

Exercices à la barre EZ et achat

Pour muscler ses bras, particulièrement les triceps, notons deux types d’exercices fréquemment pratiquées.

Les exercices les plus fréquents

L’exercice le plus répandu est nommé le « barre au front« .

Pour se muscler les bras, il faut respecter une certaine technique. Stimuler biceps et triceps mais ne pas le faire comme un clown…

Allongé au sol ou sur un banc de musculation, il s’agit de soulever la barre EZ en pronation, jusqu’à avoir les bras tendus et de la faire redescendre au niveau du front, les bras travaillant fortement tout comme pour un exercice de rameur. Les jambes peuvent être fléchies sur la poitrine pour éviter de cambrer le bas du dos.

Les bras doivent demeurer serrés, sans s’écarter l’un de l’autre. Seuls les avant-bras sont en mouvement durant l’exercice physique.

Un autre exercice se fait debout, en prise serrée : le « biceps barre prise serrée« .

Se tenir droit, la barre à bout de bras, paumes vers l’avant et les mains les plus rapprochées l’une de l’autre que possible. Remonter la barre avec les biceps collés à la poitrine jusqu’à avoir la barre EZ au niveau des épaules.

Revenir vers la position basse initiale en expirant.

Acheter une barre EZ : quel prix ?

De nombreux vendeurs d’équipement de musculation et d’haltérophilie disposent de ce Saint-Graal de la musculation à domicile : Décathlon, Go Sport, Fitness Boutique, Musculation.fr, Helisports, Easy-muscu, qui permettent également d’acheter un spinning bike.

On trouve des barres EZ à partir de 25 € (Décathlon, Go-Sport) et jusqu’à 80 € (Fitness Boutique, Helisports) pour du matériel de musculation de plus grande qualité.

Il existe plusieurs tailles (120 cm x 30 cm, 120 cm x 50 cm) et plusieurs poids (6 à 8 kg) ainsi que plusieurs gammes de poids limite (160 kg, 180 kg).

En conclusion : la barre EZ, un instrument phare pour gainer un maximum et sculpter un corps athlétique !

Partager

Nos lecteurs apprécient cet article
Cet article vous a-t-il apporté les informations que vous cherchiez ?

Aucune information ? Sérieusement ?Ok, nous tacherons de faire mieux pour le prochainLa moyenne, ouf ! Pas mieux ?Merci. Posez vos questions dans les commentaires.Un plaisir de vous aider ! :) (Soyez le premier à voter)
Loading...

Commentez cet article

avatar