Cours particuliers Langues Musique Soutien scolaire Sport Art et Loisirs
Partager

Préparer un séjour en République de Chine : voici notre mini-guide de voyage !

De Samuel, publié le 30/06/2019 Blog > Langues > Chinois > Tout Savoir sur l’Etat de Taïwan !

« Voyager rend modeste, on voit mieux la place minuscule que l’on occupe dans le monde. » Gustave Flaubert (1821-1880)

Vous partez dans l’océan Pacifique et la mer de Chine méridionale, entre les Philippines et le Japon ? Oui, on parle bien de ce petit État insulaire qu’est Taïwan, de l’hospitalité de ses locaux, de ses paysages, sa cuisine chinoise, de son patrimoine historique et culturel !

Taïwan représente, dans l’imaginaire collectif, la production de composants pour les technologies de l’information : le made in Taïwan et l’industrialisation pèsent un poids considérable dans l’économie mondiale, mais l’île ne se réduit pas à ça.

Taïwan en chiffres, c’est une population de 23,58 millions d’habitants, une superficie de 36 191 km², séparée de la République Populaire de Chine par le détroit de Chine, petit pays mesurant 390 kilomètres de long pour 140 km de large.

L’île jouit d’un taux de croissance économique de 2,68 % en 2018, un PIB par habitant Taïwanais (en parité de pouvoir d’achat) de 52 304 USD (dollar américain) par an, au 19ème rang mondial devant la Corée du Sud (32ème) et le Japon (31ème).

Voici l’essentiel de ce qu’il faut savoir pour visiter Taïwan.

Quand est-il conseillé de partir à Taïwan ?

Quelle est la meilleure période pour visiter Taïwan ? On pourrait répondre en deux mots : toute l’année !

Partir en été à Taïwan : il fait chaud, mais il pleut aussi beaucoup !

Le climat de l’île de Formose est subtropical humide au nord, et tropical au sud, avec deux saisons sèche (en hiver) et humide (en été).

Du Parc National de Kenting au sud au parc de Yangminshan au nord, en passant par les gorges de Taroko, le parc d’Alishan ou les villes taïwanaises, la météo et le climat peuvent donc varier fortement selon la saison.

Si, dans le nord de la France, les températures supérieures à 35°C sont considérées comme caniculaires, il n’est pas rare que le mercure avoisine les 40°C à Taïwan.

Taipei, la capitale taïwanaise, se situe à une latitude de 25° nord, équivalent à celle du nord du Mexique ou du sud de l’Égypte.

Le Tropique du Cancer traverse l’île : le risque de typhon et de moussons est donc récurrent à Taïwan.

Les villes taïwanaises deviennent irrespirables en été car l’humidité accroît la sensation de chaleur, et celle-ci aggrave la pollution atmosphérique.

Il peut faire plus de 35 °C dès le mois d’avril à Taipei !

En revanche, l’hiver est sec et tempéré au sud, humide et frais au nord. La neige recouvre les massifs du centre de l’île, culminant à 3 952 mètres d’altitude.

Si le mercure peut atteindre 25 °C en décembre-janvier, la température moyenne est plutôt de 20 °C au nord, avec souvent un ciel gris pour plafond.

Conclusion : si l’on vient visiter Taipei et le nord de Taïwan, il vaut mieux partir au printemps, car les températures demeurent clémentes, avec peu de précipitations.

Les meilleurs mois pour voyager à Taïwan sont mars, avril, mai, septembre.

Toutefois, il peut être intéressant de visiter l’île en hiver : il y a moins de touristes Chinois, sauf durant le Nouvel An chinois et la Fête du Printemps.

D’accord, mais combien de temps partir ?

Les ressortissants Français(es) sont exemptés de visa pour un séjour court inférieur ou égal à 90 jours : ce délai suffit amplement pour visiter les incontournables de Taïwan, sauf bien sûr si l’on souhaite apprendre à parler couramment le chinois mandarin (cours de chinois).

Dans le cas d’un voyage linguistique en immersion totale, il faudra au moins un an de cours intensifs pour acquérir un niveau de langue suffisant à tenir une conversation.

Quels sont les lieux à visiter absolument à Taïwan ?

Voyager à Taïwan est très facile, et permet de découvrir un aspect de la culture chinoise – bien que Taïwan ne soit pas la Chine ! -, les temples les plus importants, les traits culturels de la société taïwanaise, les monuments historiques ou les délices de la gastronomie taïwanaise (elle aussi influencée par la cuisine chinoise et japonaise).

La tour Taipei 101 : l’un des monuments les plus photographiés de Taïwan !

Voici une présentation succincte des lieux incontournables de Taïwan.

Taipei, la capitale

Lorsque j’ai visité Taïwan en mars et avril 2017, j’ai eu l’impression que Taipei ne s’endort jamais : la ville est grouillante en journée, et reste active la nuit.

Cela, c’est comme dans de nombreuses villes du continent asiatique : Bangkok, Kuala Lumpur et Singapour en Asie du Sud ou Manille en Asie Orientale.

A Taipei, il faut immanquablement visiter les lieux suivants :

  • Le Chiang Kai-Shek Memorial,
  • Le Temple de Longshan,
  • Le Temple de Songshan,
  • La tour Taipei 101,
  • La montagne de l’Éléphant (Xiangshan),
  • Le Sun Yat-Sen Memorial,
  • Le Musée National d’Histoire,
  • Randonner dans le Parc Yangminshan,
  • L’estuaire du fleuve Tamsui et le quartier homonyme,
  • Les parcs (Da’an Park, Nangang Park, Rainbow Riverside Park,
  • Goûter aux bubble teas des la ville (le smoothie favori des Taïwanais et Taïwanaises),
  • Les marchés de nuit (Shilin et Raohe),
  • Le village minier de Jiufen et la Teapot Mountain,

Ailleurs que dans la capitale

Vous avez le temps ?

Prenez le HSR – pour High Speed Rail – pour rejoindre Tainan, Hsinchu, Kaohsiung et Taichung, à plus de 300 km/h.

De là, partez pour une escapade romantique (si en couple) à Sun Moon Lake, l’endroit favori des amoureux.

Sur la côte orientale, ne manquez pas de randonner dans les gorges de Taroko, à hauteur de Hualien et de filer droit vers le sud : le Parc National de Kenting !

A ce titre, vous pourrez aller jusqu’au point le plus au sud de Taïwan !

Vous cherchez quelques cours de chinois avant le départ ?

Top 10 des raisons de partir visiter Taïwan !

Pourquoi partir à Taïwan plus qu’un autre pays d’Asie du Nord ou d’Asie du Sud ?

Ce qu’on aime en Asie : la possibilité de se balader seul(e), sans aucun risque d’agression !

Voyager en toute sécurité, auprès d’une population chaleureuse et solidaire, là où il fait bon et chaud toute l’année, le tout en mangeant de bonnes choses dans la rue pour 1 € ou 2 €, et découvrir une histoire riche de plusieurs millénaires, ça ne vous intéresse pas ?

Bien sûr que si…

Pour bien comprendre l’intérêt de visiter cette île, un peu d’histoire.

Cet État insulaire est souverain au niveau administratif et politique, c’est-à-dire que l’île dispose de son propre gouvernement, mais ne peut promouvoir son indépendance au niveau des relations internationales, où elle est rattachée (pour l’ONU notamment) à la Chine continentale.

On dit donc de Taïwan et de la Chine qu’ils sont « un pays, deux systèmes ».

Après la colonisation par les Hollandais (17ème siècle), une immigration chinoise massive repeuple l’île sous la dynastie Ming, avant d’être occupée par sa rivale japonaise pendant 50 ans, jusqu’en 1945.

Le 20ème siècle est celui de l’industrialisation de Taïwan, avec le gouvernement autoritaire du Kuomintang (nationaliste et anti-communiste), sous Chiang Kai-Shek. Progressivement, l’île marque son entrée dans les relations commerciales internationales, devient capitaliste et démocratique.

D’ailleurs, Tsai Ing-wen, ex-présidente du parti démocrate progressiste taïwanais, devient la première femme présidente de Taïwan en 2016.

Sous sa mandature, elle ré-exprime de nouveau sa volonté indépendantiste, que Taïwan soit un pays souverain, ce qui ne manque pas de raviver les tensions avec Pékin.

Le mariage gay et lesbien vient d’être autorisé en 2019 à Taïwan, une première en Asie, ce qui fait l’un des pays les plus progressistes du continent asiatique.

Les cours de chinois pourront vous aider à mieux comprendre le pays et ses habitants.

L’histoire du pays a forgé une forte identité nationale, une société multiculturelle, à cheval entre le monde chinois, japonais, et occidental, qui tente de se frayer une place au chaud parmi les relations diplomatiques et dans les échanges commerciaux avec les pays occidentaux.

Voici plusieurs bonnes raisons de visiter Taïwan :

  • Pour l’absence d’insécurité,
  • Pour la qualité des infrastructures,
  • Pour la beauté des paysages,
  • Pour la cuisine taïwanaise variée,
  • Pour la générosité des locaux : sourire, amitié, entraide pourraient résumer la population,
  • Pour son histoire et sa culture, entre modernité et traditions (bouddhisme, taoïsme).

Mais en plus de tout cela, c’est aussi un pays où aller pour se reposer dans plusieurs centaines de sources thermales d’eau chaude qui jalonnent l’île (notamment Beitou et dans le parc de Yangminshan, à Taroko, Baolai ou Bulao).

Même si enfin, Taïwan ne figure pas parmi les destinations touristiques les plus prisées d’Asie, c’est peut-être un bon point : l’île est préservée du tourisme de masse et les sites sont toujours très propres : pas de détritus laissés au sol.

Il faut dire que les Taïwanais ont réussi, en moins de 15 ans, à nettoyer leur île en multipliant les actions en faveur du recyclage des déchets.

Et le mode de collecte à Taïwan, est plutôt cocasse, comme le témoigne la vidéo ci-dessous :

Où loger durant un séjour à Taïwan ?

Enfin, sachez que le niveau de vie est plutôt élevé à Taïwan : en résultante, si manger est bon marché dans la rue, se loger à Taïwan ne l’est pas forcément.

J’ai pris un appartement en Airbnb près du centre-ville de Taipei : bien, mais c’est assez vétuste !

Il faut souvent compter plus de 20 € la nuit pour dormir en logement Airbnb à Taipei, Kaohsiung, Hualien ou Taichung, surtout si l’on veut éviter de trop s’excentrer.

Il est facile de trouver des hébergements dans les villes taïwanaises.

En revanche, la haute saison touristique (printemps, été, nouvel an chinois) réduit l’offre de logements et fait augmenter les prix des loyers.

La gamme de logements va du camping à l’hôtel de luxe en passant par les locations de vacances entre particuliers, sans oublier les auberges de jeunesse.

Rendez-vous sur Booking ou Trivago, Airbnb et Abritel pour comparer les offres et trouver le meilleur prix !

Pour les séjours longs, la colocation se pratique beaucoup, surtout à Taipei où les loyers peuvent être chers.

A titre d’exemple, je payais 10 000 NTD (300 €) par mois dans un appartement (50-60 m²) en colocation avec deux autres personnes.

Mais l’appartement était relativement loin du centre-ville : il se trouve proche de la station de métro Songshan à Taipei.

Loger dans le centre-ville permettra de visiter les incontournables de Taipei sans passer trop de temps dans le métro : éviter la ville de Nouveau Taipei, trop loin.

Choisir un logement dépend surtout de ce que l’on veut ou doit faire à Taïwan :

  • Hsinchu, plus au sud, offre un climat plus clément que Taipei, et la possibilité de dormir près de la mer.
  • Taoyuan, pour être à proximité de l’aéroport,
  • Taichung, pour partir à Sun Moon Lake, randonner dans le centre de l’île,
  • Tainan, pour visiter le Taïwan traditionnel et pittoresque (temples du 17ème siècle),
  • Kaohsiung, pour voir les macaques de Formose en pleine zone urbaine (à Gushan) et visiter le parc national de Kenting,
  • Hualien, sur la côte est, pour partir dans les gorges de Taroko.

Cet aperçu vous donne-t-il envie de réserver un billet d’avion sur Skyscanner ?

Enfin, Taïwan attire peu : c’est la raison pour laquelle il faut y aller !

Partager

Nos lecteurs apprécient cet article
Cet article vous a-t-il apporté les informations que vous cherchiez ?

Aucune information ? Sérieusement ?Ok, nous tacherons de faire mieux pour le prochainLa moyenne, ouf ! Pas mieux ?Merci. Posez vos questions dans les commentaires.Un plaisir de vous aider ! :) (Soyez le premier à voter)
Loading...
avatar