Cours particuliers Langues Musique Soutien scolaire Sport Art et Loisirs
Partager

Préparer un voyage sur l’île taïwanaise : quel intérêt ? Voici notre mini-guide de voyage !

De Samuel, publié le 30/06/2019 Blog > Langues > Chinois > Top 10 des Raisons de Partir Visiter Taïwan !

« Rien ne développe l’intelligence comme les voyages. » Émile Zola (1840-1902)

Voyager à Taïwan, une île nommée « République de Chine » entre l’océan Pacifique et la mer de Chine méridionale, au sud du Japon et au nord des Philippines, permet de casser le préjugé selon lequel ce pays n’est à voir que sous le prisme du poids de sa croissance économique dans l’économie mondiale.

Si le made in Taiwan est connu de tous, le pays ayant une large capacité de production de composants électroniques, il incarne un contraste singulier entre tradition et modernité, abrite des paysages sublimes, un des patrimoines culturels les plus riches du continent asiatique.

La société taïwanaise se compose de 23,58 millions d’habitants, principalement répartis sur la côte ouest, le long d’une vaste zone urbaine étalée de Keelung au nord à Kaohsiung au sud.

En 2018, 11 millions de touristes Chinois, occidentaux et internationaux sont venus visiter Taïwan.

Un tourisme qui se développe malgré les tensions entre la République Populaire de Chine – prônant l’unification de l’île à son territoire de Chine continentale – et le gouvernement indépendantiste taïwanais, dirigée par Tsai Ing-wen, la première femme chef de l’État taïwanais.

Voici notre top 10 des raisons de partir visiter Taïwan !

1. Visiter Taïwan pour son histoire riche

Les traces d’occupation humaines sur le sol taïwanais remontent à 14 000 ou 30 000 ans.

En voyant les falaises abruptes de la côte est, les Portugais se seraient écriés « Isla Formosa » (pour « Belle Île !). Dans l’espoir de la coloniser ?

Plus récemment, on recense une population d’origine austronésienne vers 4 000 avant notre ère, qui évoluera sans contact avec l’extérieur jusqu’à l’arrivée des européens au 17ème siècle.

L’île aurait été aperçue par les européens pour la première fois en 1542, lorsque les falaises plongeant vers la mer étonnèrent les marins d’une expédition portugaise naviguant vers le Japon.

Devant la splendeur des paysages qu’ils avaient devant eux, ils auraient crié « Isla formosa ! » – la belle île -, ce qui aurait donné le nom ancien de Formose à Taïwan.

Au cours du 17ème siècle, Formose subit la colonisation par les Hollandais, qui christianisent l’île au passage.

Ceux-ci favorisent une immigration chinoise massive afin de cultiver les terres, ce qui bouleversera de façon irréversible la vie des aborigènes d’origine austronésienne.

Une fois les Hollandais chassés de Taïwan en 1662, s’en suit un doublement de la population sous la dynastie Ming.

En 1895, la république de Taïwan – après la défaite de la Chine contre l’Empire du Japon -, tombe dans l’escarcelle de l’empire colonial japonais jusqu’en 1945, date à laquelle l’Empire du Japon capitule, cède Taïwan à la Chine, mais sous contrôle étroit des États-Unis.

La seconde moitié du 20ème siècle vit arriver l’industrialisation, la dictature nationaliste de Chiang Kai-Shek et le retour à un régime démocratique.

Forte de son histoire, Taïwan s’applique à un slogan : « un pays, deux systèmes ».

Car Taïwan appartient à la République Populaire de Chine, ne peut promouvoir sa souveraineté dans les relations diplomatiques internationales, tout en ayant l’autonomie d’organiser sa propre vie politique démocratique (Parlement, gouvernement, suffrage universel direct).

Si aujourd’hui Taïwan est une société libérale jouant un poids dans l’économie mondiale de marché capitaliste, elle reste empreinte de culture chinoise, japonaise, bouddhiste (teinté de taoïsme).

Retrouvez tous nos cours de chinois paris ici.

2. Taïwan, pour son mélange entre culture chinoise et japonaise

Les traits culturels et l’histoire de l’île ont fortement marqué l’identité des Taïwanais, qui aujourd’hui se sentent bel et bien Taïwanais et non Chinois.

Dites à un local qu’il est Chinois et vous vous ferez assurément mal voir.

Si l’on pense, en tant qu’occidentaux, manger de la cuisine chinoise, découvrir la culture chinoise – bien que le nouvel an chinois, la Fête du Printemps, le Festival des Lanternes ou le bouddhisme soient pratiqués -, ou simplement se trouver en Chine, Taïwan revêt des spécificités qui lui sont propres.

Par exemple, contrairement aux Chinois, il est dit des habitants de l’île – et nous l’avons vérifié – qu’il est mal vu de cracher au sol, de regarder quelqu’un avec insistance, de jeter ses mégots de cigarettes ou ses chewing-gums au sol.

Tout est très propre partout, on ne verra jamais des kilos et des sacs de déchets éventrés à l’air libre partout, comme cela peut être le cas en Europe du Sud (on pense à la Sicile, à la Corse, à l’Italie continentale…).

Les Taïwanais appliquent un espace personnel comparable à celui des sociétés européennes, en comparaison avec les Chinois, réputés pour se coller les uns aux autres. En d’autres termes, moins les personnes sont intimes, plus elles se tiennent loin de leur interlocuteur pendant l’échange.

3. Visiter Taïwan pour ses spécialités culinaires

Dans l’assiette, la gastronomie taïwanaise est proche de la cuisine chinoise.

On en raffole : les raviolis fris sur les marchés taïwanais !

On mange pour pas cher dans les rues et les restaurants traditionnels, et les aliments sont souvent frais et de qualité.

Les Taïwanais sont hygiéniques et font attention à l’alimentation : la culture végétarienne se répand, comme dans toute puissance économique où s’accroît le niveau de vie.

C’est le moment de déguster, pour 35 ou 70 NTD – 1 € ou 2 € – des boulettes de viande, les soupes de nouilles, le « stincky tofu », les dumplings, les raviolis (xiaolongbao), les plats de riz à base de viande, les gâteaux aux durians et le thé.

Retrouvez ici, tous nos cours de chinois.

4. Visiter Taïwan pour la sécurité

Comment dans tous les pays d’Asie – Asie du Sud, Asie du Nord et Asie orientale -, Taïwan est un pays très sûrs marqué par l’absence de violence gratuite et de vols.

On est loin des pays d’Amérique Latine et d’Europe.

Dans le métro de Taipei, je me suis une fois endormi avec mon portefeuille sur un siège adjacent. Un usager m’avait réveillé pour me le redonner. Généralement, on ne retrouve plus son bien en se réveillant en France et dans d’autres pays occidentaux.

D’ailleurs, il n’est pas rare de voir les vélos posés sans cadenas dans la rue.

Il n’y a aucun sentiment d’insécurité, que ce soit pour les hommes comme pour les femmes.

5. Visiter Taïwan pour l’hospitalité des Taïwanais

C’est l’une des raisons premières pour lesquelles il faut visiter Taïwan.

Les Taïwanais : sympas, souriants, toujours prêts à vous aider.

Chez les locaux, se retrouvent le sourire, la générosité, la bienveillance, la simplicité, l’entraide, la solidarité et surtout l’amitié. Découvrez les cours de chinois pour mieux communiquer.

S’ils semblent timides, ils peuvent donner sans réfléchir sitôt la « coquille percée ».

6. Visiter Taïwan pour la beauté des paysages

Des montagnes du nord aux parcs nationaux du centre, des plages de Hsinchu au parc national de Kenting au sud, Taïwan semble être une montagne posée sur l’océan.

Et le tout est recouvert d’une forêt tropicale dense.

Certes, on ne vient pas à Taïwan pour l’esthétique de l’industrie des technologies de l’information, des conurbations et de l’architecture des villes.

Mais entre le littoral, les montagnes, les plaines, les rizières ou les plantations de thé, l’île donne à voir de superbes contrastes de couleurs.

7. Visiter Taïwan pour les sources thermales

Taïwan est l’un des pays au monde où l’on trouve le plus de sources d’eau chaude.

Découvertes par les Japonais, elles sont devenues une attractions touristique et une source de revenus pour les locaux.

C’est dans le Parc national de Yangminshan où l’on peut faire des randonnées, que l’on trouve de belles sources thermales.

Attention : en fin d’été et automne, le risque de typhon est élevé durant la mousson d’été au nord. Pensez bien à consulter la météo locale !

A Beitou, Taroko (sources de Wenshan), Antong Hot Spring, vous pourrez plonger dans les eaux bouillonnantes, et on en trouve encore des dizaines d’autres : Tai’-an, Guguan, Dongpu (Yushan), Guanziling, Baolai, Bulao…

8. Visiter Taïwan pour la qualité des infrastructures

Si vous aimez le confort en déplacement, vous serez servi(e).

Prendre le métro et le train de Taipei à Kaohsiung : on ne s’attendait pas à trouver un réseau de si bonne qualité.

Le réseau ferroviaire par exemple : depuis 2007, un nouveau train à grande vitesse, issu de la technologie japonaise Shinkansen, circule de Taipei à Kaohsiung en 2h30 (arrêts compris), en roulant à plus de 300 km/h.

De quoi rallier Hsinchu, Miaoli, Taichung, Chiayi, Tainan ou Kaohsiung en moins de 3 heures depuis Taipei !

Taipei dispose d’un réseau de métro long de 139 kilomètres (300 kilomètres en 2020), avec six lignes classiques et une automatiques.

En 2020, un métro à Taichung sera inauguré, avec 3 lignes.

Enfin, la deuxième ville de Taïwan – Kaohsiung – dispose de deux lignes, 38 stations et 44,7 km de voies.

La plupart des villes taïwanaises sont bien desservies par le train, ce qui est plutôt rare dans le monde pour un île (hormis le Japon et le Royaume-Uni).

Alternativement, 6 compagnies de bus relient les grandes agglomérations taïwanaises : Kuo-Kuang Bus, Free Go Bus, Air Bus, UBus, Evergreen et Taoyuan Bus.

Il est donc aisé et agréable de se déplacer à Taïwan, avec un niveau de confort plutôt élevé.

Envie de suivre des cours de chinois ?

9. Visiter Taïwan pour le recyclage des déchets

Visiter Taipei vous permettra de voir une chose inédite : les camions de poubelle, en fin de journée, annoncent leur passage aux riverains avec du Beethoven diffusé à fond (pour couvrir le bruit des moteurs de scooters !).

Le camion benne se gare et les riverains y acheminent leurs déchets, qui sont triés sur place sous l’œil avisé des agents de propreté.

Il faut dire que l’île, tropicale et soumise à des fortes chaleurs (ici, la canicule de juin 2019 et ses 40°C serait habituelle), a longtemps dû subir la pollution et la prolifération de nuisibles tels que les cafards et les blattes, grouillant dans les ruelles et endroits sombres.

Pour limiter ce phénomène peu reluisant, les autorités mirent en place en 2006 ce nouveau système de recyclage des déchets.

L’île a d’ailleurs été récompensées pour sa gestion des déchets par d’autres pays dans le monde.

10. Visiter Taïwan pour être à l’abri du tourisme de masse

Enfin, il faut visiter Taïwan parce que c’est une île encore relativement préservée de l’urbanisation et du tourisme de masse.

S’isoler à l’abri de toute civilisation : c’est possible à Taïwan ! Ici, le Parc Yangmingshan !

Et oui, bien que presque 24 millions de personnes vivent sur un cordon urbain sur 300 kilomètres le long de la côte ouest, l’île est recouverte à 70 % d’une végétation luxuriante (bananiers, théiers, rizières, forêt tropicale dense, etc.) et le centre est jalonné de montagnes culminant à 3 952 mètres d’altitude.

En plus de cela, bien que 11 millions de touristes visitent chaque année le pays, un préjugé – positif, pour le coup – rôde sur Taïwan : pour la plupart des gens, Taïwan n’est qu’une province de la République Populaire de Chine.

Or la Chine étant officiellement communiste, et Taïwan étant absente des relations d’un point de vue diplomatique, les touristes plébiscitent d’autres destinations d’Asie (Indonésie, Philippines, Vietnam, Cambodge, Laos, Birmanie ou Thaïlande).

Pourtant, on y trouve de belles randonnées, de superbes plages de sable blanc aux eaux chaudes, des spots de surf, l’Île Verte et l’Île des Orchidées – pour s’isoler – : de quoi plaire à tout le monde.

Une destination à faire du fait qu’elle soit oubliée des touristes, pourvu que Taïwan ne devienne pas, à l’avenir, la Thaïlande !

Partager

Nos lecteurs apprécient cet article
Cet article vous a-t-il apporté les informations que vous cherchiez ?

Aucune information ? Sérieusement ?Ok, nous tacherons de faire mieux pour le prochainLa moyenne, ouf ! Pas mieux ?Merci. Posez vos questions dans les commentaires.Un plaisir de vous aider ! :) (Soyez le premier à voter)
Loading...
avatar