C'est exactement comme ça en yoga. Les endroits où vous avez le plus de résistance sont en fait ceux qui vont être les zones de plus grande libération - Rodney Yee

S'il y a bien une discipline sportive qui permet de travailler à la fois la condition physique, la respiration et le mental, c'est bien le yoga ! En effet, entre les articulations, les abdominaux et l'alignement, la pratique du yoga est le terrain idéal pour s'épanouir et mettre tout le corps à contribution. C'est d'ailleurs la raison pour laquelle selon une étude privée, commandée par l'Union Sport Cycle, 75% des Français(es) profitent des bienfaits du yoga pour prendre soin et entretenir leur corps. Car oui, le yoga permet aussi de se dépasser, d'aller au bout de ce dont on se croyait capable.

Et en première ligne : les étirements, et la souplesse ! En effet, les asanas (postures) de yoga permettent de s'étirer en douceur, et, au fil des séances, que l'on soit débutant ou non, de s'assouplir correctement. Qui n'a jamais rêvé de pouvoir multiplier les capacités de son corps ? Grâce à une pratique du yoga régulière, et en sachant écouter son corps, c'est possible ! Ca vous intéresse ? Voici notre sélection de dix postures idéales pour développer sa souplesse !

Les meilleurs professeurs disponibles
C'est parti

Faut-il nécessairement être souple pour faire du yoga ?

Qu'est-ce qu'il faut faire pour être plus souple en yoga ?
La souplesse et le yoga font souvent bon ménage, mais à quel prix ?

Il est capital de savoir bien distinguer le yoga de la pratique du Pilates ou de la gym. En effet, à travers des asanas (postures), la pratique yogique permet de développer un certain lâcher prise et une certaine sérénité. Oui, mais certaines personnes peuvent voir cette discipline comme un enjeu sportif.

Dans cette optique, on peut se demander s'il faut nécessaire être souple pour faire du yoga. Concrètement, la réponse est non, mais attention, certaines choses importantes sont à savoir. Tout d'abord, il est important de savoir que la souplesse n'est pas un but en soi, et ne permet pas de "mieux" profiter des bienfaits du yoga.

Toutefois, il semble évident qu'elle peut s'imposer comme un ingrédient supplémentaire pour aller plus loin dans certains mouvements, certaines postures. Et comme la souplesse n'est pas un don, il convient d'affirmer que tout le monde n'a pas les mêmes dispositions quand il s'agit de faire la pince assise, par exemple ! Et le gros avantage dans tout cela, c'est que non, nul besoin d'être souple pour faire du yoga, mais la souplesse peut se travailler.

Et le yoga est un sport qui permet cela, au moyen d'asanas précis et d'une respiration adaptée, d'y arriver petit à petit. Et effectivement, savoir bien respirer est capital pour soulager certains mouvements, et comprendre davantage les enjeux de notre corps. Car au final, la souplesse en yoga, c'est aussi et surtout : savoir s'écouter !

1 - Le cobra, pour faire du yoga et devenir plus souple à la fois

Parmi les postures les plus emblématiques du yoga, le cobra est un incontournable ! En effet, cette position est à la fois bonne pour améliorer la respiration, et pour assouplir l'ensemble du corps. De cette manière, les tensions seront mieux évacuées, et le bien-être sera à la clé ! Comment la réaliser ? C'est très simple ! Il vous suffit de vous positionner sur un tapis de sol, allongé(e) sur le ventre. Posez les paumes de vos mains le long de votre corps. Puis, appuyez-vous sur vos avant-bras, de sorte à soulever votre poitrine, mais pas votre bassin. Ramenez les épaules en arrière, et vous voici en position du cobra ! Tenez une trentaine de secondes, avant de répéter la posture. Vous pouvez bien évidemment l'intégrer à une salutation au soleil ou à un enchaînement plus poussé. Le fait est que le cobra est une bonne base pour travailler la souplesse tout en prenant possession de son corps. Avis aux plus débutant(e)s, cet asanas est pour vous !

2 - La pince assise en yoga, souplesse garantie !

La pince assise semble, en soi, peu compliquée à mettre en place, mais elle nécessite de savoir comprendre que tout le monde ne part avec la même souplesse. Cela est bien, car elle vous permettra de vous fixer des buts, de vous améliorer. De son vrai nom "Paschimottanasana", la pince assise consiste, en position de départ, à s'asseoir sur le sol (sur un tapis, pour plus de confort !), les jambes tendues. mais ça n'est pas tout, évidemment ! Ensuite, l'enjeu est d'atteindre ses pieds avec ses mains, et de maintenir la position entre une et trois minutes. Bien évidemment, tout le monde ne parvient pas à aller toucher ses pieds dès le premier cours de yoga le mans, mais l'essentiel est de sentir ses muscles travailler, pour, au final, parvenir à les atteindre un jour, peut-être ! Surtout : ne vous forcez pas, cela risquerait de vous porter préjudice ! À vous la souplesse !

3- La chandelle, la posture de yoga ludique pour être souple

Quelles sont les postures les plus efficaces pour devenir souple en yoga ?
Si la chandelle consiste à lever les jambes au ciel, vous pouvez y appliquer une variante !

N'oubliez pas, peu importe la profondeur de votre posture - ce qui compte, c'est qui vous êtes lorsque vous y arrivez - Max Strom

Également appelée "Halâsana", la chandelle est une posture semi-inversée, qui permet de rendre plus tonique la colonne vertébrale, mais aussi d'assouplir le dos et les jambes. Vous connaissez probablement ce mouvement, puisqu'il est très célèbre depuis notre plus tendre enfance. Au-delà de la souplesse, on lui prétend des qualités revitalisantes et bonnes pour certains organes, notamment en raison de son mouvement inversé. Concrètement, il s'agit là de s'allonger sur le sol, les jambes et les bras tendues. Pliez vos genoux en ramenant ces derniers près des fesses. Puis, soulevez le bassin et posez vos mains sur votre bassin pour le maintenir. Tendez les jambes vers le ciel, et conservez votre regard posé sur vos pieds, afin de ne pas vous faire mal. Gardez la posture en vous écoutant, le temps d'une dizaine de respirations. Enfin, pour revenir en position initiale, allez-y en douceur, en pliant les genoux en direction de votre visage, toujours en prenant appui avec vos mains. Et le tour est joué ! La chandelle a l'avantage principal d'être ludique tout en étant efficace pour travailler la souplesse. Pour des effets sur le long terme !

4 - Le papillon, pour s'assouplir par le yoga

Le papillon (ou "Baddha Konasana", proche de la posture du "cordonnier") est une posture qui permet de stimuler à la fois les hanches et les cuisses. Il est ici important de garder le dos bien droit. Au programme : de l'élasticité, et de la souplesse ! Il s'agit de s'asseoir, les jambes tendues, et de ramener ses pieds vers l'intérieur, comme pour se mettre en position du lotus. Mais avant d'y parvenir, joignez la plantes de vos pieds, en baissant vos genoux le plus possible. C'est là que la souplesse entrera en jeu ! Il est également important de ne pas trop se pencher en arrière, au risque de vous blesser. Tenez de cette manière une petite dizaine de respirations, et au-delà du renforcement musculaire, séance après séance, vous devriez y voir des effets !

5 - Le chien tête en bas, une posture basique du yoga pour être souple

Parmi les postures de yoga la rochelle les plus célèbres, le chien tête en bas se pose comme une base ! L'intérêt principal est de pouvoir à la fois développer la force et la souplesse. En bref, le corps dans son intégralité ! À quatre pattes, veillez à avoir les épaules bien au-dessus des poignets, et les fesses au niveau des genoux. Puis, poussez votre bassin vers le ciel, en formant une espèce de "V" inversé avec le corps. C'est ainsi que vos membres pourront être mis à contribution, et s'assouplir le temps de quelques respirations. La tension du cou se relâche, la colonne vertébrale s'étire, et le corps devient plus flexible pour enchaîner d'autres asanas, tout simplement !

Les meilleurs professeurs disponibles
C'est parti

6 - Le chien tête en haut, une posture d'assouplissement du yoga

Quelle est la meilleure position de yoga pour être plus souple ?
Entre souplesse et équilibre, le yoga est une discipline très complète, pour tous les niveaux !

Dans la même perspective, le chien tête en haut est une base yogique ! Alors qu'on pourrait le confondre avec le cobra (à juste titre !), cet exercice part du même principe, et permet d'étirer le haut et le bas du dos, à condition de se tenir bien droit, notamment au niveau de la nuque. Contrairement au cobra, le chien tête en haut permet également de mettre à contribution la force des membres, et garantit donc d'assouplir aussi les poignets et les chevilles. Comme pour le cobra, placez-vous à plat ventre sur le sol, les mains au niveau de la poitrine. Tendez les jambes, levez le buste à l'aide des avant bras, au moment de l'inspiration. Puis, et c'est là que tout change, soulevez le bassin également, de même que les jambes. Seuls vos orteils touchent le sol. Plus difficile à réaliser que le cobra, le chien tête en haut permet malgré tout une souplesse hors pair de tout le corps, des ischio-jambiers aux épaules, en passant par la colonne. À tester !

7 - La tête de vache, devenir souple en faisant du yoga

Comment être plus souple grâce au yoga ?
Bon nombre de postures se prêtent à la souplesse, mais toutes ne sont pas accessibles aux débutants !

Chaque fois que vous prenez soin de vous, vous prenez soin de nous tous - Elena Brower

Avec son nom pour le moins étrange, et ses mouvements qui semblent l'être tout autant, la posture de la tête de vache est pourtant un asanas parfait pour s'assouplir, notamment pour les épaules. De son vrai nom "Gomukhâsana", elle permet également d'étirer les genoux et les hanches, mais aussi le buste. On utilise le tête de vache à certains égards pour pratiquer la méditation en parallèle. En position assise, mettez vous en position du lotus, si possible pour vous. Vous pouvez vous aider d'accessoires pour réussir à y parvenir. Puis, levez la main opposée au genou le plus haut et pliez-la pour la mettre dans le dos. Pliez également l'autre main vers l'arrière, juste en-dessous de l'épaule. Joignez les deux dans votre dos, la poitrine ouverte, le droit toujours bien droit. Sensations garanties, et la souplesse aussi !

8 - Le pigeon en yoga, pour s'assouplir au sol

Si vous souhaitez assouplir vos hanches avec le temps, le pigeon est une posture de yoga idéale ! De plus, elle permet d'étirer le corps de façon globale, et pas seulement la colonne vertébrale. Une nouvelle fois, elle peut ressembler au cobra, à quelques détails près, qui font toute la différence !

En position quatre pattes, placez vos mains au niveau des épaules, et ramenez votre genou gauche en avant. Placez votre tibia en diagonale. Puis, mettez votre jambe droite vers l'arrière, la cuisse collée au tapis de yoga. Asseyez-vous dessus, et surtout : respirez régulièrement ! C'est de cette manière que la souplesse sera soulagée au mieux pendant l'effort. Inversez les jambes au bout d'une vingtaine de secondes, et n'oubliez pas : il est essentiel de s'écouter et de ne pas forcer !

9 - Le chat, s'assouplir et respirer en yoga

Avec quel mouvement de base travailler la souplesse yogique ?
Avec le yoga, pourquoi ne pas s'étirer comme un chat ? Certaines postures d'y prêtent bien !

Avec son petit nom tout mignon, le chat ("Mârjârâsana") est pourtant une posture redoutable pour s'assouplir en yoga. La colonne vertébrale et les transverses sont mis en oeuvre, au même titre que l'ensemble des muscles dorsaux. De manière concrète, il s'agit de se mettre à genoux, les jambes un peu écartées. Penchez-vous en avant légèrement, tout en prenant appui sur vos bras. En inspirant, relâchez le ventre en relevant un peu la tête. Le dos doit alors se creuser. Au moment de l'expiration, relâchez la tête et redressez le dos. On complète donc souvent la position du chat par la posture du chien, en toute logique ! Encore une fois, l'essentiel ici, pour s'assouplir efficacement et en douceur, est de savoir bien respirer !

10 - L'arbre, la souplesse pour les yogis

Particulièrement accessible à ceux et à celles qui se considèrent comme plus "raides", la posture de l'arbre (ou "Vrikshasana") est le mouvement idéal pour lier le corps et l esprit. Car oui, ici, il est aussi question de l'équilibre, puisqu'il est nécessaire de tenir sur une seule jambe. Eh oui, cette posture se met en place d'abord debout, les jambes parallèles. Fixez un point à regarder face à vous. Puis, apposez tout le poids de votre corps sur le pied gauche, en pivotant légèrement le pied droit. Levez ce dernier, en joignant les mains comme un salut.

Tenez la position en respirant correctement, et au fil des semaines, la colonne deviendra plus souple, les hanches plus réceptives. En voici un bon début pour démarrer le yoga grenoble souple !

Les erreurs à éviter pour travailler sa souplesse au yoga !

De quele manière devenir souple avec le yoga ?
Comme pour toutes les disciplines sportives, le yoga possède des subtilités pour travailler au mieux l'élasticité du corps !

Eh oui, lorsqu'on s'intéresse au sujet, on remarque vite qu'il certains faux pas à ne pas commettre, et des erreurs à éviter pour travailler sa souplesse au yoga. Des erreurs qui, si elles se produisent trop souvent ou trop fortement, peuvent vite nuire à votre condition physique. Parmi ces déconvenues yogiques : croire qu'il faut être souple ! En effet, on l'aura déjà un peu compris, mais faire du yoga n'implique pas forcément de devoir se tordre dans tous les sens. Qu'il s'agisse d'un cours d'essai ou non, les asanas permettent précisément de travailler la souplesse, et d'apprendre à mieux connaître son corps. Nul besoin de prédispositions !

Ainsi, aucune pression à vous mettre, le yoga est ouvert à tous les niveaux, quel que soit son potentiel ! Une autre erreur, dans la même optique, est de se forcer à être souple. Eh oui, lorsque vous faites la pince assise, vous avez plus de risques à appuyer sur vos jambes qu'à les laisser s'étirer au fil des séances. Vouloir tout tout de suite est l'ennemi de l'efficacité yogique. Écoutez-vous, prenez le temps de ressentir votre corps et votre esprit, et vous ne vous en porterez que mieux ! Vous pouvez également être tenté(e) de vous comparer aux autres, notamment lorsque vous êtes dans un cours collectif. Telle personne parvient à toucher ses orteils, telle personne va plus loin que moi dans l'exercice, autant de petites phrases qui peuvent vite vous décourager et se lier aux deux précédentes erreurs.

L'important, dans la pratique du yoga, est de se faire confiance, de comprendre ses sensations, et de ne surtout pas vouloir atteindre le niveau de souplesse de quelqu'un d'autre. La souplesse n'est pas un don, il suffit juste d'un peu de travail et de patience pour y parvenir ! Enfin, il est capital de ne pas éluder la respiration, outil majeur pour réussir certaines postures de souplesse.

En effet, en ne prenant pas attention à ce que nos expirations et nos inspirations nous disent, il sera alors plus facile de se faire mal ou de s'acharner sur un mouvement qui, si le souffle est maîtrisé, pourrait se faire plus simplement. Eh oui, entre les exercices de respiration, l'expression corporelle et l'introspection, la souplesse au yoga, ça se travaille !

Yoga : quelle routine stretching adopter ?

Quels conseils pour s'assouplir en yoga ?
Jour après jour, les muscles du corps s'assouplissent avec une bonne routine !

Et si ça se travaille, il est bon de se rappeler qu'une pratique régulière est la garante de l'efficacité. Avec une routine stretching de yoga, par exemple ? En effet, mieux s'étirer jour après jour permet d'être plus à l'aise lors d'un cours de yoga, et tout simplement : d'être plus souple. Du Hatha-yoga, au iyengar, en passant par le Kundalini, se créer une routine fitness via le yoga ne peut être qu'une bonne idée. Mais comment mettre cela en place ? Cela passe par quelques étapes-clés :

  1. Dédier un temps donné à sa pratique du stretching, par exemple, 20 minutes par jour, bloquées uniquement pour vous et vous seul(e),
  2. Donner une intention à sa séance de yoga stretching : se fixer des caps, des mantras, des réflexions personnelles. Par exemple, passer une bonne journée, réussir à mieux respirer, etc. Cela permet de fixer un cadre à sa routine,
  3. Ne pas oublier de respirer ! Le Pranayama (respiration) est, une nouvelle fois, un soutien de taille pour prendre du plaisir à faire sa routine chaque jour,
  4. Ne pas se forcer, doser les étirements, et savoir s'écouter au fil des jours et de sa forme physique,
  5. Diversifier les postures selon les jours, même si, bien souvent, les postures de yoga stretching s'effectuent au sol, renseignez-vous sur tout ce qu'il est possible de faire. Car bien souvent, vous pourriez être surpris(e) !

À travers ces 10 postures, vous voici paré(e) à prendre davantage possession de votre corps. À vous de jouer à présent !

>

La plateforme qui connecte profs particuliers et élèves

1er cours offert

Vous avez aimé cet article ? Notez-le !

5,00 (1 note(s))
Loading...

Thomas

J'ai récemment publié mon premier roman, "Les Chiens de faïence", aux Éditions de la Martinière. Un rien m'intrigue et tout m'intéresse !