Cours particuliers Langues Musique Soutien scolaire Sport Art et Loisirs
Partager
8

Toutes les informations utiles sur le Français Langue Etrangère

De Alexia, publié le 06/10/2017 Blog > Langues > FLE > Tout Savoir sur le FLE

Enseigner le français langue étrangère en cours de langue pour des apprenants non francophones est différent d’un cours de langue vivante en France.

Apprendre le français en cours de FLE est totalement différent d’apprendre le russe, apprendre l’allemand, apprendre l’anglais ou encore apprendre l’espagnol en langue vivante 1 ou 2.

Il s’agit réellement d’apprendre à parler français pour des étrangers n’ayant souvent pas le choix.

Pour tout savoir sur la définition, les phrases utiles en français, les différentes méthodologies ou encore comment un étranger peut travailler en France, lisez cet article !

Albane-aurore

Nos professeurs sont tellement heureux

”Avec Superprof, j’ai pu trouver des élèves sérieux, motivés et désireux d’apprendre. Je recommande Superprof!”

Qu’est-ce que le FLE ?

Le sigle FLE signifie Français Langue Etrangère. Ce sont des cours de français donnés à des apprenants non-francophones, en France ou à l’étranger. Le sigle est en opposition au sigle FLM, signifiant Français Langue Maternelle.

La langue maternelle est celle qu’on apprend pendant la petite enfance et qui est parlée par des locuteurs natifs.

Apprenez le français pour mieux vous intégrer en France ! L’apprentissage des langues peut se faire partout, même à la boulangerie !

Petite histoire du FLE

Enseigner les langues étrangères est une question qu’on se pose dès le 18ème siècle avec les voyages et les découvertes géographiques.

La méthodologie traditionnelle fait son apparition à cette époque et sera utilisée jusqu’au milieu du 19ème siècle. C’est avant tout une méthode axée sur la grammaire et la traduction de textes de la langue source vers le français. L’oral a peu de places et la langue française est vue comme un apport culturel et parlée par les grands de ce monde.

Elle est remplacée en 1870 par la méthode directe, moins rigide. La langue source, jusqu’alors très utilisée pour traduire les termes, n’a plus sa place. On parle en français durant tout le cours. L’oral occupe une place de choix et la grammaire est étudiée déductivement.

Entre 1920 et 1960, nous passons à la méthodologie active, compromis entre la méthode traditionnelle et la méthode directe. L’élève est mis au centre de son apprentissage du français. La langue maternelle est de nouveau autorisée en classe.

La méthodologie Structuro Globale Audio-Visuelle (SGAV) fait son apparition dans les années 1950 et repose sur trois principes :

  • La communication,
  • Le dialogue,
  • L’image.

Les limites de cette méthode sont qu’elle permet de communiquer rapidement avec les natifs mais pas de les comprendre quand ils parlent entre eux ou de comprendre les médias.

L’approche communicative se développe dans les années 1970 avec l’arrivée d’un nouveau public : les migrants adultes. Elle répond aux besoins langagiers de ce nouveau public en s’adaptant à eux.

La méthode utilisée aujourd’hui est l‘approche actionnelle se basant sur la notion de tâche. L’interaction est privilégiée entre l’apprenant et le prof de FLE mais également entre les apprenants au sein du groupe.

Quels objectifs pour quel public ?

L’objectif du FLE est toujours le même : une meilleure intégration des apprenants au sein du pays d’accueil.

Les publics sont variables et les professeurs doivent s’adapter à chacun :

  • Réfugiés politiques,
  • Etudiants ERASMUS,
  • Public précoce,
  • Scolaire,
  • Adolescents,
  • Adultes…

Les difficultés ne sont pas les mêmes avec chaque public. Les adultes ont des connaissances et des expériences et peuvent remettre en doute la méthodologie du professeur de FLE mais ils sont généralement plus motivés que les enfants. Un public précoce aura des facultés plus développées pour apprendre une langue et ses phonèmes plus rapidement.

FLE : Les phrases de français à connaître si vous êtes étrangers

Quels exercices de grammaire sont les plus efficaces pour progresser en français ? Pour les étudiants internationaux, il est nécessaire d’apprendre à se débrouiller tôt.

Le français peut sembler particulièrement difficile pour un apprenant étranger et notamment quand la langue source n’a aucune racine commune avec le latin. Ainsi la motivation est de rigueur !

Nous vous donnons quelques phrases utiles en français à connaître pour débuter le français, traduites en anglais et en espagnol. Voici quelques formules de politesse :

  • Bonjour / Hello / Buenos dias,
  • Salut / Hi / Hola,
  • Bonsoir / Good evening / Buenas noches,
  • Au revoir / Good bye / Adiós,
  • A demain / See you tomorrow / Hasta luego,
  • Merci / Thank you / Gracias,
  • De rien / You’re welcome / De nada,
  • Excusez-moi / I’m sorry / Lo siento,
  • Enchanté / Nice to meet you / Encantado/a,
  • Comment allez-vous ? / How are you ? / ¿ Cómo estas ?,
  • Très bien, merci / I’m fine, thank you / Bueno, gracias.

Quelques formules de présentation :

  • Je m’appelle … / My name is … / Me llamo …,
  • Comment vous appelez-vous ? / What’s your name ? / ¿ Cómo se llama ?,
  • Je suis français/anglais/espagnol / I’m French/English/Spanish / Soy francés/inglés/espanol,
  • J’ai 25 ans / I’m 25 years old / Tengo 25 anos.

Nous vous proposons plus de phrases pour vous orienter, vous déplacer, passer commande au restaurant ou réserver une chambre d’hôtel dans l’article complet.

Comment un étranger peut-il travailler en France ?

Pour travailler en France, mieux vaut apprendre la langue française. Et pour apprendre le français, rien de mieux que de prendre un premier cours FLE débutant, qu’on soit débutant ou qu’on souhaite se perfectionner.

Comment se passe l'enseignement des langues en France ? Peut importe notre âge, il est possible d’apprendre une langue toute sa vie.

Deux cas : je suis ressortissant de l’Espace Economique Européen (EEC) ou pas

Les étrangers appartenant à l’EEC (28 membres de l’UE, Norvège, Islande et Liechtenstein) peuvent librement travailler en France à condition d’avoir un passeport ou une carte d’identité en cours de validité. Ils disposent des mêmes droits que les Français.

En dehors de l’EEC, les démarches sont plus complexes. Il faut obtenir une autorisation de travail des autorités françaises (titre de séjour). Seule exception à cela : les chercheurs et scientifiques, les monégasques, les suisses, les habitants d’Andorre et de Saint-Marin.

Les étudiants étrangers souhaitant travailler en France

On peut aussi souhaiter étudier en France et travailler pour pouvoir payer son logement et ses courses. Dans ce cas, il suffit d’avoir une carte de séjour en cours de validité et d’être inscrit à un établissement d’enseignement reconnu.

Vous serez limité à 884 heures de travail par an, de quoi se mettre un petit pécule de côté. Encore une fois, les étudiants ressortissants de l’EEC sont privilégiés : aucune démarche supplémentaire à faire alors que les étudiants d’un pays tiers doivent demander une autorisation temporaire de travail.

Bien sûr pour travailler en France, mieux vaut étudier le français en même temps. Venir en France sans apprendre la langue ne risque pas de vous ouvrir les portes de l’emploi.

Créer son entreprise en France quand on est étranger

Apporter des fonds à une entreprise en France n’est pas restreint et il est tout à fait possible de devenir associé d’une entreprise pour un étranger (SAS, SASU, SARL, EURL).

Bien évidemment, les ressortissants de l’Union Européenne sont de nouveau favorisés. Mais il faut être membre depuis au minimum mai 2004 ou appartenir à l’EEC (Islande, Norvège, Liechtenstein, Suisse).

Si l’on est pas ressortissant européen ou de l’EEC, les démarches sont un peu plus compliquées. Il faudra obtenir un visa séjour long et demander un titre particulier permettant de devenir « dirigeant d’entreprise ».

Quelles sont les spécificités du Français Langue Etrangère ?

Apprendre le français en France est souvent plus stimulant que ce soit en école de langue ou en Alliance Française. Mais comment apprend-on le français en tant que langue étrangère ?

Peut-on prendre des cours du soir en français langue étrangère ? Les compétences linguistiques sont plus faciles à développer chez les enfants.

Un cours bien rôdé

Un professeur de français langue étrangère doit suivre une formation universitaire avant de pouvoir enseigner le FLE. Et avant même d’intervenir dans son premier cours, il doit avoir quelques informations pour le préparer au mieux :

  • La durée du cours,
  • Le niveau des étudiants (niveau débutant, faux-débutant, intermédiaire, etc.),
  • L’âge des apprenants,
  • L’origine (connaître la langue source peut aider),
  • Les objectifs,
  • Les conditions matérielles,
  • Le nombre d’apprenants.

L’approche communicative est à privilégier : on commence à parler français dès le premier cours à l’aide de petits exercices.

Le FLE entre dans le cadre européen du CECRL et doit opérer un savant équilibre entre les cinq facultés langagières à travailler :

  • Compréhension écrite,
  • Compréhension orale,
  • Expression écrite,
  • Expression orale en continu,
  • Expression orale en interaction.

Le but du professeur est bien entendu de faire progresser les élèves à travers des exercices ludiques mais également de créer une cohésion de groupe pour pousser les élèves vers le haut.

Les progrès en cours de FLE

Dès la rentrée, l’enseignant peut faire un test de connaissance pour évaluer le niveau de chaque élève et pouvoir construire son cours en conséquence, d’abord parce qu’il ne connaît pas les élèves, que les apprenants peuvent provenir de classes et de niveaux différents et enfin parce que c’est un bon moyen de connaître réellement les compétences des étudiants.

La progression en français peut être longue et difficile. En effet, les progrès sont individuels et totalement indépendants du groupe. C’est pourquoi chaque élève doit faire l’objet d’un suivi personnalisé et individualisé.

Par ailleurs, la progression n’est pas quelque chose de linéaire : il y a des hauts et des bas tout à fait normaux. Les cours de français langue étrangère sont plus ou moins aisés selon les apprenants, leurs capacités et leur profil psychologique.

Un cours de français langue étrangère est différent d’un cours de français en collège

Dans un cours de français pour un élève en collège ou lycée, l’accent est mis sur l’apprentissage de la grammaire, du vocabulaire, de l’orthographe et sur la formation d’un esprit critique.

En cours de français pour étrangers, il s’agit principalement d’apprendre à parler une langue. Les cours et exercices sont faits pour apprendre à se débrouiller dans la vie quotidienne afin de s’intégrer au mieux en France.

En synthèse :

  • La didactique du FLE s’attache à l’apprentissage du français par les étrangers, que ce soit en France ou ailleurs dans le monde.
  • Pour commencer, il est possible d’apprendre le français en ligne avec quelques phrases types comme les formules de politesse.
  • Travailler en France pour un étranger est différent que l’on appartienne à l’EEC ou non. Chaque cas est particulier.
  • Progresser en français comme dans n’importe quelle langue dépend de sa motivation mais également des capacités de l’apprenant.
Partager

Nos lecteurs apprécient cet article
Cet article vous a-t-il apporté les informations que vous cherchiez ?

Aucune information ? Sérieusement ?Ok, nous tacherons de faire mieux pour le prochainLa moyenne, ouf ! Pas mieux ?Merci. Posez vos questions dans les commentaires.Un plaisir de vous aider ! :) (Soyez le premier à voter)
Loading...

Commentez cet article

avatar
wpDiscuz