« Le langage est la feuille de route d’une culture. Il vous indique d’où vient et où va son peuple » Rita Mae Brown

L’arabe est la langue officielle de pas moins de 25 pays parmi lesquels l’Algérie, le Maroc, l’Arabie Saoudite, les Émirats arabes unis, le Qatar, le Tchad, etc. Malgré tout, la langue arabe ne fait pas recette en France. Très peu d’élèves se lancent dans des cours d’arabe. Pourtant, l’apprentissage de cette langue offre de nombreuses opportunités, tant culturelles que professionnelles, à ceux qui l’apprennent.

Alors pourquoi ne pas vous lancer ?

Peut-on apprendre la langue arabe à l'école ?

L’apprentissage de la langue arabe a souvent été controversé. Au coeur de vives polémiques, les cours d’arabe à l’école ne sont pas monnaie courante. Pourtant, il est bel et bien possible de suivre des cours d’arabe de l’école primaire jusqu’à la fin du lycée !

Peut-on apprendre l'arabe au primaire ?
Les cours d'arabe au primaire sont aussi l'occasion de découvrir la culture de différents pays.

En 2017, ils n’étaient pas moins de 500 élèves à bénéficier de cours d’arabe à l’école primaire. Mais loin des cours obligatoires dont ont eu peur de nombreuses personnes, les cours d’arabe au primaire sont avant tout facultatifs, et cela, uniquement dans quelques établissements. En effet, toutes les écoles ne proposent pas cet enseignement.

Dans les écoles bénéficiaires, les élèves peuvent choisir de suivre des cours d’arabe dès la classe de CE1, à raison d’une heure par semaine. On appelle ces cours les Enseignements internationaux de langues étrangères (ou EILE). Un dispositif mis en place dès les années 70 pour différentes langues directement liées à l’intégration d’enfants étrangers en France. Désormais, le programme a été revu sous le gouvernement de François Hollande.

Des partenariats ont été mis en place comme avec la Tunisie afin de faire venir des professeurs arabophones pour l’enseignement de l’arabe au plus jeunes. Ces cours sont aussi l’occasion pour les enfants de découvrir la culture des pays arabes d’une manière ludique.

Les élèves peuvent ensuite continuer leur apprentissage au collège. Comme l’ensemble des langues, l’arabe peut être choisi en LV1 ou LV2 (aujourd’hui appelées langue A et langue B). Cependant, peu d’établissements proposent l’arabe si tôt. L’anglais, l’espagnol et l’allemand étant les langues les plus fréquemment proposées par les écoles.

L’arabe LV1 est souvent proposé dans le cadre des classes bilangues. Les élèves apprennent alors l’anglais et l’arabe et peuvent ensuite choisir arabe LV1 en cinquième.

Il est tout de même plus courant de trouver l’arabe en tant que LV2, même si cela reste également occasionnel. Cela permet de conserver l’apprentissage de l’anglais en LV1 mais de se démarquer avec la seconde langue vivante. En effet, peu d’élèves ont l’occasion de choisir cette langue, cela reste très particulier.

L’apprentissage continue ensuite au lycée avec l’apparition de la troisième langue étrangère. En effet, les lycéens peuvent alors choisir l’apprentissage de l’arabe en tant qu’option. Le niveau demandé est alors beaucoup moins élevés et tous les débutants sont acceptés.

Tout savoir sur la Licence LLCER Arabe !

Une fois l’école secondaire terminée et le bac passé, qu’en est-il de l’apprentissage de l’arabe ? Les étudiants peuvent continuer à apprendre cette belle langue durant leurs études supérieures en choisissant l’arabe comme enseignement mineur, ou bien en se dirigeant vers des études de langues.

À l’Université, les élèves ont le choix entre deux cursus de langue bien distincts : la licence LEA (Langues Etrangères Appliquées) ou la licence LLCER (Langues, Littérature et Civilisations Étrangères et Régionales).

Pourquoi apprendre l'arabe à l'Université ?
Les études d'arabe sont un mixe entre cours de langue et de civilisation.

La licence LLCER (Langues, Littérature et Civilisations Étrangères et Régionales) est notamment recommandée pour les élèves souhaitant se tourner dans les domaines de la traduction, et des domaines littéraires au sens large. La licence LEA est quant à elle, plus tournée vers la mise en application des langues pour le commerce ou les relations internationales.

En choisissant la licence LLCER arabe vous pourrez alors dédier toutes vos études à l’apprentissage d’une langue : l’arabe. La licence LLCER est aussi ouverte à d’autres langues comme l’anglais, l’espagnol, le russe, etc.

Le programme varie entre cours de civilisation, de littérature, de traduction, de grammaire, et de linguistique en ce qui concerne les enseignements d’arabe. Mais les étudiants bénéficient également d’enseignements mineurs à choisir parmi des matière comme l’anglais, l’hébreu, la didactique du français langue étrangère et seconde, etc.

Pour intégrer une licence LLCER, il est nécessaire d’avoir un baccalauréat et de passer par le processus de Parcoursup. Vous devrez alors mettre la licence LLCER arabe dans vos choix. Le numerus clausus n’existe normalement pas pour ce genre de filière.

Mais attention car toutes les universités, bien que proposant la licence LLCER, ne proposent pas l’option arabe.

Une fois la bonne université trouvée, il est possible que celle-ci exige un test de niveau à la rentrée. Ce test de niveau permettra de savoir si l’élève a besoin de passer par une année 0 afin de se mettre à niveau en arabe. En effet, si vous êtes un grand débutant, il y a de grandes chances pour que vous deviez faire votre licence en quatre ans au lieu de trois.

Comment choisir l'option Arabe au Bac ?

Le baccalauréat a subi une grande réforme. Désormais, les jeunes ne concentrent plus leurs efforts sur les épreuves finales organisées en fin de terminale, mais doivent travailler régulièrement en première et terminale puisque l’ensemble des notes compte dans la note finale.

Comment se passe le bac d'arabe ?
Prêt à travailler l'arabe pour le bac ?

Comment se passe alors le contrôle des connaissances pour les langues étrangères comme l’arabe ?

Si vous décidez de passer l’arabe en LV1 ou LV2, vous devrez donc faire attention à vos notes en première et en terminale. La moyenne annuelle de l’élève (toutes matières confondues) compte pour coefficient 10 de la note finale.

Cependant, des épreuves communes sont organisées durant les deux années pour chacune des langues, LV1 et LV2. Chacune des langues comptant pour un coefficient 5.

En première, les élèves doivent passer un examen au second trimestre et un autre au troisième trimestre. Le premier examen comporte un exercice de compréhension orale et d’expression écrite et le second examen comporte lui un exercice de compréhension écrite et un d’expression écrite. Tout se fait à l’écrit.

Un nouvel examen est programmé en classe de terminale comptant cette fois-ci une épreuve écrite et une épreuve orale.

Il est également possible de choisir arabe LV3 pour le baccalauréat. Mais alors qu’une épreuve orale était programmée pour les LV3 avant la réforme du bac, désormais seul le contrôle continu compte dans la moyenne. Il s’agit alors de bien travailler toute l’année pour avoir de bonnes notes.

L’intérêt de choisir l’arabe au bac, surtout en LV3, est alors de faire en sorte d’élever la moyenne. Les options sont souvent plus faciles que les autres matières. Elles permettent alors d’avoir de bonnes notes et augmenter sa note finale.

Choisir arabe au lycée, et donc au bac, est aussi utile pour les lycéens qui souhaiteraient continuer leurs études en licence LLCER arabe puisqu’un test de niveau est parfois demandé.

Mais comment faire si son établissement ne propose pas l’enseignement arabe ?

Certains élèves choisissent de passer par le CNED pour préparer le bac en candidat libre. Une épreuve sera alors organisée pour les candidats libres en langue arabe.

Les organismes privés de langue peuvent également aider les élèves à préparer au mieux le bac.

Quelle carrière envisager après des études d'arabe ?

Les études de langues offrent de nombreux débuchés, et pas uniquement dans le milieu littéraire. En fonction de vos envies et de vos qualités, il est possible d’accéder à une multitude de métiers.

Il est notamment possible de devenir professeur d’arabe. Une activité qui peut s’exercer de différentes manières. Vous pouvez par exemple passer le CAPES après un master afin de devenir prof dans les collèges et lycées. Vous enseignerez alors l’arabe aux élèves en LV1, LV2 ou LV3. Il est aussi possible de passer le CAFEP pour devenir professeurs dans les établissements privés.

Mais devenir prof, ne veut pas toujours dire être prof de l’Education nationale. Certains écoles de langues privées recrutent également des professeurs d’arabe pour des cours de loisirs ou de perfectionnement professionnel. Tout comme certaines associations dédiées à l’apprentissage des langues ou à la découverte des cultures arabes.

Si devenir salarié ne vous intéresse pas, il existe aussi la voie de l’indépendance en devenant professeur d’arabe en auto-entrepreneur, en montant sa propre entreprise ou bien en se faisant payer par CESU en tant que professeur particulier à domicile. Dans ce cas, il vous faudra trouver vous-même vos élèves.

Dans l’enseignement des langues, les étudiants ayant appris l’arabe à l’Université sont aussi capables de devenir professeur de Français Langue Etrangère, prof de FLE. Grâce à la connaissance de l’arabe, ces derniers peuvent alors enseigner le français auprès d’un public arabophone.

Mais bien sûr, l’enseignement n’est pas la seule voie possible après des études d’arabe.

Quelle voie professionnelle choisir après des études d'arabe ?
Pourquoi ne pas travailler dans le tourisme ?

Voici quelques idées de métiers et de domaines accessibles après vos études :

  • Traducteur,
  • Interprète,
  • Agent d’escale d’aéroport,
  • Agent de bord,
  • Domaine de l’hôtellerie/restauration,
  • Journaliste,
  • Chargé de communication,
  • Consultant spécialiste des pays arabes,
  • Chercheur,
  • Humanitaire,
  • Relations internationales,
  • Commerce international,
  • Etc.

Quelle que soit votre décision, dans la plupart des cas, il est fortement recommandé de poursuivre ses études après une licence en se spécialisant grâce à un master.

Bonne route !

Besoin d'un professeur d'Arabe ?

Vous avez aimé l'article ?

5,00/5 - 1 vote(s)
Loading...

Isaline

Journaliste voyageuse et ethnologue de formation, je me passionne pour tout ce qui m'entoure. Des initiatives solidaires aux comportements animaliers, en passant par la musique, la photographie et les sciences.