Cours particuliers Langues Musique Soutien scolaire Sport Art et Loisirs
Partager

Partir dans les pays Arabes pour étudier la langue du Prophète : mode d’emploi !

De Samuel, publié le 28/02/2019 Blog > Langues > Arabe > Comment Apprendre l’Arabe en Immersion ?

Mahomet a dit « la patience est la clé du bien-être. »

S’expatrier en immersion dans un des 22 pays de la Ligue Arabe est la meilleure solution pour apprendre l’arabe et ses composantes : apprendre l’alphabet, le vocabulaire arabe, l’écriture arabe, phonétique et prononciation, grammaire arabe, histoire du monde musulman et culture arabe, religion musulmane, etc.

Rien qu’à Dubaï – destination phare pour apprendre à parler arabe -, il y a plus de 70 universités et centres de formation, et l’Arabie Saoudite se hisse au top du classement des meilleures universités du Monde Arabe.

L’éducation, dans les pays arabophones, est une préoccupation majeure : dans la région Moyen-Orient et Afrique du Nord (MENA), l’investissement public dans le domaine de l’éducation représente 5,3 % du PIB des pays.

A titre de comparaison, la dépense publique en faveur de l’éducation aux États-Unis représentait 4,9 % du PIB en 2014, contre 5,4 % en France en 2015.

Alors voilà, comment partir en immersion pour apprendre l’arabe littéraire et l’arabe dialectal ?

Pourquoi partir étudier l’arabe en immersion ?

Apprendre une langue en immersion linguistique et culturelle pousse l’apprenant expatrié à sortir de sa zone de confort : il se retrouve subitement plongé dans un milieu qui lui est parfaitement inconnu, avec des codes sociaux et une langue complètement étrangers.

Baigner dans un milieu de culture arabe : le mieux pour parler arabe couramment ! C’est ce qu’on appelle littéralement une « immersion au Moyen-Orient »…

Et oui, partir étudier à l’étranger implique d’oublier tout ou partie de son monde connu : ses habitudes, ses groupes de pairs, ses repères, sa langue, son identité culturelle, ses ports d’attache.

C’est comme une seconde socialisation, comme si l’on apprenait un autre monde social à l’âge adulte.

Partir apprendre la langue arabe en immersion induit de parler arabe tous les jours – en famille d’accueil, au travail ou à l’école de langue, au cours d’un programme d’échange linguistique -, comme un cours d’arabe intensif qui ne s’arrête que lorsque l’on dort !

En immersion, l’étudiant va non seulement perfectionner son apprentissage de l’arabe, mais également explorer la culture arabe dans toutes ses composantes : histoire de la civilisation islamique, us et coutumes du « Monde Arabe », traditions et vie de famille, règles de politesse liées à la religion musulmane, littérature arabe (éventuellement), etc.

L’arabe est une langue sémitique gutturale à racines trilitères consonantiques, c’est-à-dire que les mots arabes sont formés à partir d’une racine de trois consonnes.

Lire l’arabe – de droite à gauche -, écrire et parler arabe est donc réputé difficile, mais en étudiant la langue dans le Golfe Persique, dans les pays de la péninsule arabique ou dans les pays du Maghreb, apprendre l’arabe sera ludique, intéressant, utile et rapide !

Il y a de multiples raisons de partir étudier à Dubaï aux Émirats Arabes Unis, au Liban, en Jordanie, en Égypte ou au Maroc :

  • Devenir arabophone pour parler arabe couramment,
  • Vivre une expérience autant enrichissante qu’inoubliable,
  • Apprendre les langues étrangères plus rapidement,
  • Augmenter ses compétences linguistiques,
  • Développer sa culture générale,
  • S’ouvrir sur le monde extérieur,
  • Rencontrer du monde,
  • Acquérir un avantage comparatif de poids pour son insertion professionnelle, etc.

Vous avez toujours rêvé de partir à la découverte du Golfe Persique et/ou d’une société maghrébine ? Voici votre rêve bientôt exaucé !

Les formalités pour partir étudier dans les pays arabes !

Mais attention : un voyage dans un pays arabophone, ça se prépare !

Aller apprendre la langue du Prophète au Proche-Orient ou au Maghreb : une expérience inoubliable ? Solliciter son visa étudiant : l’une des bases pour pénétrer dans les Pays Arabes !

Il existe une quantité plus ou moins élargie de formalités à effectuer avant de partir, mais celles-ci sont évidemment variables selon les différents pays.

Les démarches pour le Monde Arabe ont un dénominateur commun : il faut payer des frais de scolarité – parfois importants – et demander un visa étudiant ou une carte de séjour.

12,3 % des étudiants moyen-orientaux privilégient les Émirats Arabes Unis pour aller poursuivre leurs études supérieures selon l’UNESCO, et 8,5 % d’entre eux vont en Jordanie.

Le meilleures destinations pour devenir arabophone seraient, à en croire les natifs, l’Égypte, la Jordanie et les Émirats Arabes Unis.

Pourquoi ?

Parce que l’arabe parlé dans cette région du monde est proche de l’arabe standard moderne, un arabe littéraire uniformisé qui peut être compris par une majorité de populations arabophones.

En effet, l’arabe marocain ou tunisien, par exemple, a été influencé par les peuples Berbères, et diffère largement des peuples du Machrek, dont la langue maternelle est un arabe dialectal appelé « Levantin ».

Or le levantin est le dialecte se rapprochant le plus de la forme la plus couramment enseignée dans les universités françaises : l’arabe égyptien.

Revenons à nos moutons : pour étudier à Dubaï, à Amman, ou au Caire, il faut demander un visa de séjour étudiant.

Pour étudier au Caire, par exemple, les autorités délivrent un visa tourisme – dont le coût est de 15 $ -, dont il faut demander la prolongation pour un motif d’études une fois sur place.

Vous souhaitez partir étudier à Dubaï ?

Le visa étudiant, valable 12 mois, peut coûter jusqu’à 700 € selon les situations, et les universités appliquent des frais d’inscription allant jusqu’à 15 000 € !

Il faut également un parrainage de l’université d’accueil et parfois une lettre de recommandation.

Notez que le coût de la vie à Dubaï est très élevé, c’est la raison pour laquelle nombreux sont les étudiant(e)s qui contractent un prêt bancaire pour subvenir à leurs dépenses.

Il faudra ensuite détenir une assurance médicale internationale valide aux Émirats Arabes Unis.

Si l’on ne peut/veut pas emprunter à une banque, on est parfois éligible à une bourse d’études, octroyée sous condition de ressources et/ou de mérite (bonnes notes durant la scolarité en France).

Les organismes bailleurs de fonds sont :

  • Les familles du prince héritier local ou les familles royales,
  • L’université d’accueil,
  • L’université française.

Plusieurs solutions : demander une bourse d’étude à l’université du Qatar – comprenant le visa étudiant, le permis de séjour au Qatar, les frais de scolarité, le billet d’avion aller-retour et l’hébergement -, solliciter le programme de bourses arabisantes de l’État français – permettant d’étudier en Égypte, en Jordanie, au Liban et en Tunisie.

Sachez que l’on peut demander une bourse d’étude à l’université d’accueil, que ce soit en Arabie Saoudite, aux Émirats Arabes Unis, en Égypte ou au Maroc, bien que le coût de la vie en Afrique du Nord soit parmi les plus faibles du monde.

Top 10 des conseils pour partir étudier dans les pays arabes !

Partir dans un pays arabo-musulman, dans le Golfe Persique ou dans un des pays du Maghreb ne se fait pas sans risques.

Faire un an d'université dans la péninsule arabique : admission très concurrentielle ! Dubaï, aux Emirats Arabes Unis : l’une des destinations réputées les meilleures pour devenir arabophone.

En effet, les pays du Proche-Orient et d’Afrique du Nord sont parfois dangereux et ont très mauvaise presse depuis les mouvements du Printemps Arabe contre les dirigeants Ben Ali, Moubarak, Kadhafi et Bachar El Assad, et surtout depuis que ces pays sont englués dans des conflits armés et dans le terrorisme islamique qu’ils n’arrivent pas à endiguer.

Les pays de la Ligue Arabe et les zones à éviter sont :

  • Les zones frontalières,
  • La partie non-littorale de l’Algérie,
  • La Libye,
  • L’ouest de l’Égypte,
  • La Syrie,
  • L’Irak,
  • La Somalie.

Inversement, les pays les plus sûrs sont le Maroc, les Émirats Arabes Unis, le sultanat d’Oman et dans une moindre mesure, la Jordanie, l’est de l’Égypte et le Liban.

Avant le départ, on recommande de prendre des cours d’arabe intensifs pour se débrouiller une fois sur place : à l’INALCO ou à l’Institut du Monde Arabe (IMA), ou encore auprès de nos professeurs particuliers sur Superprof.

Les arabophones sont parfois francophones – au Liban et au Maghreb – ou anglophones mais il vaudra mieux savoir parler arabe pour faire face à toutes les situations.

Voici notre liste de conseils pour le Monde Arabe :

  • Prendre des cours de langue arabe,
  • Savoir dans quelle ville partir pour étudier l’arabe,
  • Vérifier le niveau de vigilance dans le « monde » arabe et musulman,
  • Demander un visa étudiant,
  • Solliciter une bourse d’études et/ou un crédit étudiant, le cas échéant,
  • Chercher un appartement où loger,
  • Comparer et acheter un billet d’avion,
  • Souscrire une assurance santé internationale,
  • Réunir les documents essentiels (passeport, visa, permis de conduire, lettres d’admission, etc.),
  • Prévenir les autorités françaises,
  • S’intéresser aux codes sociaux locaux pour respecter les us et coutumes de la culture arabe et la religion musulmane.

Une chose est sûre : un séjour d’un an dans un pays arabophone vous fera prendre conscience que les formes de solidarités sont encore bien plus solides dans les pays de culture arabe qu’en Europe occidentale !

Comment choisir son université dans les pays arabes ?

Maroc, Jordanie et Émirats Arabes Unis sont les trois pays où l’on peut vivre et étudier sans risquer d’être agressé ou tué lors d’attentats perpétrés par les groupes d’extrémistes islamistes (Al Qaïda ou Daesh), sunnites et partisans d’un islam Wahhabite rigoriste.

Les critères pour bien choisir son université dans le Monde Arabe ! Une année de fac à Dubaï, et me voilà analyste financier… Apprendre l’arabe, ça peut ouvrir des portes insoupçonnées !

Hélas, il ne viendrait presque plus à personne d’envisager aller étudier à Mogadiscio, Bagdad ou à Damas.

Les étudiants visent plutôt Doha, Abou Dabi, Amman, la ville de Dubaï.

Cette dernière est d’ailleurs la seule au monde à avoir créé une zone franche exclusivement dédiée à l’enseignement supérieur : c’est un quartier-campus où l’on trouve des succursales – appelons les choses par leur nom – des universités les plus prestigieuses du monde.

Mais il faut bien analyser un certain nombre de critères pour choisir l’université auprès de laquelle on va postuler :

  • Son niveau de langue arabe,
  • Le budget,
  • Les filières envisagées,
  • La sécurité dans le pays,
  • L’arabe que l’on souhaite apprendre (arabe littéraire, arabe égyptien, arabe dialectal, etc.),
  • Le coût de la vie local,
  • Les débouchés professionnels.

Vivre dans un pays fermé ou obscurantiste peut également rebuter : l’Arabie Saoudite, par exemple, n’est pas le meilleur élève en termes de respect des droits des femmes, des Droits de l’Homme et des libertés fondamentales.

En revanche, les personnes pratiquant la religion musulmane pourront aller y étudier les sciences islamiques parmi les meilleurs professeurs dans une école coranique.

Autre critère de choix de l’université arabe : choisissez une faculté accessible selon votre niveau.

L’accès aux universités de Dubaï, du Maroc, de Tunisie ou du Liban est très concurrentiel et élitiste. Si vous prévoyez un tel projet d’études, planifiez-le longtemps à l’avance afin de travailler dur en France, redorer le blason de vos futurs bulletins de notes, obtenir des mentions très bien ou bien au baccalauréat ou à la Licence.

Hélas, les universités du Monde Arabe ne sont pas les repaires de la lutte contre les inégalités socio-économiques !

Mais si le projet vous tente toujours, mettez le paquet pour y parvenir !

Partager

Nos lecteurs apprécient cet article
Cet article vous a-t-il apporté les informations que vous cherchiez ?

Aucune information ? Sérieusement ?Ok, nous tacherons de faire mieux pour le prochainLa moyenne, ouf ! Pas mieux ?Merci. Posez vos questions dans les commentaires.Un plaisir de vous aider ! :) (Soyez le premier à voter)
Loading...

Commentez cet article

avatar