« Enseigner une langue c'est proposer un voyage, l'apprendre c'est partir. » Norbert Kalfon

En France, un peu plus de 11 000 élèves apprennent l’arabe chaque année à l’école. Bien loin derrière l’anglais, l’espagnol ou l’allemand, la langue arabe offre pourtant de riches découvertes culturelles. Mais pas facile de trouver un établissement proposant des cours d’arabe !

Alors comment faire pour s’inscrire à l’option arabe au bac ?

Voici toutes nos réponses.

Comment étudier l’arabe à l’école pour le bac ?

L’apprentissage de la langue arabe à l’école, bien que très confidentiel, est tout à fait possible, et ce dès l’école primaire. En effet, des cours d’arabe sont proposés dès le CE1 par certains établissements scolaires. Cet enseignement est facultatif et ouvert à tous les élèves. Il permet notamment de découvrir les bases de la langue arabe mais aussi de découvrir la culture des pays arabes.

Où étudier l'arabe dans l'hexagone ?
L'apprentissage de l'arabe n'est pas très courant en France.

Si les élèves souhaitent prolonger leur apprentissage au collège, ces derniers peuvent continuer en choisissant arabe LV1. Mais attention, car ce choix n’est pas disponible dans beaucoup de collèges. Certains proposent d’intégrer une classe bilangue. Les élèves suivent alors l’apprentissage de deux langues : généralement l’anglais et l’arabe. À l’issue de la classe de sixième, chaque élève peut décider de prendre anglais LV1 ou arabe LV1.

Bien sûr, cette offre dépend de la présence de professeurs d’arabe au sein de l’établissement.

Dans certains collèges il est possible de choisir l’arabe en tant que seconde langue étrangère vivante, la LV2 ou langue B. Cette possibilité dépend également de la présence d’un professeur. Tous les élèves de France ne peuvent donc pas choisir cette langue au sein de leur établissement.

Au lycée, il est plus facile de trouver un établissement proposant l’enseignement de la langue arabe. Dans ce cas, l’arabe sera une LV3, et donc une option.

Mais ce n’est pas parce que les élèves suivent des cours d’arabe à l’école qu’ils seront automatiquement inscrits pour l’épreuve d’arabe du bac. Il est essentiel de s’y inscrire lors de l’inscription au baccalauréat.

Les épreuves d’arabe LV1 et LV2 au bac

Bien que plutôt rare, il est tout à fait possible de se retrouver dans la situation où l’arabe est la langue vivante A, ou LV1. Dans ce cas, les modalités d’examen ont changé avec la nouvelle réforme du baccalauréat, tout comme pour la langue vivante B, ou LV2.

En effet, avant la réforme du bac, le contrôle des connaissances des élèves en langues vivantes se faisaient en fin de terminale, avec l’ensemble des autres épreuves finales. La grande différence entre la LV1 et la LV2 résidait dans le fait que l’examen de LV1 était écrit, et l’examen de LV2 se passait à l’oral.

Désormais, les élèves devront compter sur le contrôle continu pour les deux langues. Que cela veut-il bien pouvoir dire concrètement ?

Cela signifie que les notes obtenues tout au long de l’année par les élèves compteront pour la moyenne finale du baccalauréat. Les années de première et de terminale sont prises en compte. Les bulletins scolaires comptent pour un coefficient 10 de la note finale du bac.

Mais le contrôle continu ne s’arrête pas aux bulletins. Tout au long des deux dernières années de lycée, les élèves devront passer des épreuves communes de contrôle continu.

Dans le cas des langues vivantes, il faut compter deux épreuves en première (au 2e et 3e trimestre) et une épreuve en terminale (au 3e trimestre). Chaque langue compte un coefficient 5 pour le bac.

Comment se passent les contrôles du bac arabe ?
Finies les épreuves finales de terminale !

Mais à quoi ressemble ces épreuves ?

Épreuve du second trimestre de première :

  • Compréhension orale : trois écoutes d’un document audio ou vidéo d’un peu plus d’une minute. Prises de notes et explication du document en français.
  • Expression écrite : une ou deux questions sur le document sonore, parfois appuyé d’un document iconographique et réponses en langue arabe.

Épreuve du troisième trimestre de première :

  • Compréhension écrite : un ou deux textes en langue arabe à traiter en langue arabe également.
  • Expression écrite : questions sur les textes présentés précédemment.

Chaque épreuve est notée sur 20 points. La première épreuve dure une heure, la seconde une heure et demi.

Épreuve du second trimestre de terminale :

L’épreuve de terminale est partagé entre une épreuve écrite de deux heures sur 15 points, et une épreuve orale de dix minutes sur 5 points.

L’épreuve écrite rassemble les mêmes consignes que les épreuve de première. L’épreuve orale, elle, demande de choisir entre trois axes culturels appuyés par des documents choisis par l’élève. Ce dernier doit ensuite justifier son choix, le tout en en s’expriment bien entendu en arabe.

Les épreuves de langue A et langue B demande un certain niveau en langue. Le niveau B1 est attendu pour la langue A et un niveau B2 pour la langue B. Les élèves doivent être capables de s’exprimer en langue arabe, d’argumenter, de connaître du vocabulaire, etc.

Peut-on passer une épreuve d’arabe LV3 au bac ?

Autrefois, l’apprentissage d’une troisième langue vivante au lycée faisait l’objet d’une épreuve orale en fin de terminale. Seuls les points au dessus de 10 étaient alors comptés et multipliés par le coefficient. Il était alors impossible de perdre des points avec une option LV3. Une véritable chance pour les élèves de prétendre à une mention.

Durant l’épreuve, l’élève devait réaliser un petit exposé, puis échanger avec l’examinateur durant quelques minutes.

Aujourd’hui, avec la nouvelle réforme, les élèves peuvent toujours choisir une nouvelle langue vivante en option à partir de la classe de première. Une option de trois heures peut être choisie en première et deux options de trois heures peuvent être choisies en terminale.

La langue vivante C, ou LV3, ne fait en revanche plus partie des épreuves terminales. Seule la moyenne de l’élève comptera, comme l’ensemble des autres matières, dans le contrôle continu. Il n’existe pas non plus d’épreuves communes du contrôle continu. Il est donc essentiel de bien travailler tout au long de l’année pour faire évoluer sa moyenne dans le bon sens.

Pourquoi choisir l’épreuve d’arabe au bac ?

Pour gagner des points malgré tout !

Il est assez facile d’obtenir de bonnes notes. Le niveau attendu est bien moindre que pour les langues vivantes A et B. Les cours sont aussi souvent plus détendus. Il s’agit avant tout d’une option. Les élèves sont donc forcément motivés pour apprendre la langue arabe et cela se ressent en cours.

Que travailler pour être prêt au bac d'arabe ?
L'expression écrite est particulièrement jugée en langues vivantes au bac.

Les contrôles peuvent être réussis facilement avec un peu de travail bien sûr ! Mais on ne vous demandera pas de rédiger une dissertation tout de suite ! Connaître l’alphabet arabe, faire des phrases simples et connaître des mots de vocabulaire est déjà un bon début !

Choisir cette option est aussi l’occasion de se préparer aux études supérieures si vous souhaitez continuer dans l’étude de la langue arabe. Il est ainsi possible de poursuivre avec une licence LLCER ou LEA afin de perfectionner vos connaissances.

Si vous choisissez la licence LLCER arabe (Langues, Littérature et Civilisations Étrangères et Régionales), un test de niveau pourra vous être demandé à la rentrée. En fonction de vote niveau, vous pourrez passer en Licence 1 ou bien commencer par une année de préparation et d’apprentissage de la langue arabe appelée Licence 0. La licence se fera alors sur quatre années.

Choisir de passer l’épreuve d’arabe en candidat libre

Comme expliqué précédemment, il n’est pas évident de trouver un établissement proposant des cours d’arabe, d’autant plus lorsqu’il s’agit de la langue vivante A ou B.

Il est cependant possible pour les élèves de présenter la langue arabe en tant que candidat libre. Le choix se fait alors au moment de l’inscription au bac.

Mais attention, car il est nécessaire de se préparer tout de même au bac. Des épreuves seront spécialement mises en place par l’Éducation nationale pour ces élèves.

Et pour se préparer correctement aux épreuves de langue arabe, il y a plusieurs choix. Les élèves peuvent par exemple décider de s’inscrire au CNED (Centre National d’Enseignement à Distance). Ils devront alors suivre des cours envoyés directement chez eux par le CNED et faire preuve de rigueur pour travailler en dehors de l’école.

Choisir le CNED est une bonne option puisque les programmes sont officiels et suivent donc les attentes du programme de l’Education nationale.

Mais d’autres organismes que le CNED peuvent également accompagner les élèves dans la préparation au bac d’arabe. Il s’agit bien souvent d’écoles de langues privées proposant des cours ou des stages de préparation. C’est notamment le cas de l’Institut de Langue Arabe à Paris.

Les astuces pour se préparer au bac option d’arabe

Avec la nouvelle réforme du bac, il n’y a plus de secrets : il est essentiel de bien travailler tout au long de l’année puisque toutes les notes comptent.

Comment obtenir un bon niveau en arabe pour le bac ?
Pourquoi ne pas profiter de la littérature arabe pour progresser ?

Il est important de bien travailler régulièrement les fiches de vocabulaire, les règles de grammaire, et la méthodologie des épreuves communes.

L’expression et la compréhension écrite sont notamment les compétences les plus contrôlées durant les classes de première et de terminale. N’hésitez pas à vous intéresser à la langue et culture arabe en dehors des cours en regardant des films ou en lisant des livres par exemple.

Et surtout prenez du plaisir dans votre apprentissage de la langue !

Besoin d'un professeur d'Arabe ?

Vous avez aimé l'article ?

5,00/5 - 1 vote(s)
Loading...

Isaline

Journaliste voyageuse et ethnologue de formation, je me passionne pour tout ce qui m'entoure. Des initiatives solidaires aux comportements animaliers, en passant par la musique, la photographie et les sciences.