Quitter l'Algérie est un acte violent. C'est un arrachement qui implique la mémoire, son noyau, son intégrité. C'est se détourner de soi. C'est se rendre à l'errance Quitter sa terre. Quitter sa définition - Nina Bouraoui

Ah, l'Algérie, pays fort en contrastes et en richesses. Ces mêmes richesses, dont les Algériens et les Algériennes peuvent être fiers, se retrouvent sur tout les plans : Histoire, gastronomie, culture, architecture, autant de points d'intérêt qui rendent le pays fascinant et particulièrement propice au tourisme.

Le pays aux 44 millions d’habitants (en 2020) regorge donc de possibilités lorsqu'on souhaite passer des vacances et acheter un billet d avion. De Constantine à Alger centre, en passant par la Kabylie, l'Algérie est une destination accessible, renforcée par un peuple algérien aussi accueillant que dans tous les autres pays d'Afrique du nord.

Mais devant tant de richesses, on peine parfois à saisir les contours de ce pays du Maghreb, entre tradition et modernité. Pas de panique, voici tout ce qu'il faut savoir sur l'Algérie, sans passer par l'ambassade !

Tout savoir sur l'histoire de l'Algérie !

Faut-il un visa algérien pour y aller ?
L'Algérie est une terre de culture, mais aussi et surtout une vraie terre d'histoire !

L'histoire de l'Algérie est riche, très riche, et permet souvent de mieux comprendre le pays. Car oui, son identité est telle, qu'il est parfois essentiel de ne pas faire d'oubli sur le passé. Voici donc les grandes lignes de l'histoire algérienne, pour mieux saisir celle d'aujourd'hui !

Pendant l'Antiquité, l'Algérie se composait de la Numidie, un royaume situé à l'est du pays, habité par des tribus berbères. La Numidie a laissé place à la province romaine d'Africa Nova, mais se composait de deux territoires, partagés par deux royaumes :

  • À l'est, le royaume des Massyles (près de l'actuelle Constantine),
  • À l'ouest, le royaume des Massaesyles (entre l'Oued el kébir et la Moulouya).

En 148 av JC, Massinissa, le prince des massyles, meurt et les Romains réussissent à obtenir le partage du royaume de Numidie entre les trois fils du roi. Le temps passe, et un des fils meurt. Le royaume est alors divisé entre les deux fils et Jugurtha, le fils illégitime d'un frère de Micipsa. Au fil du temps, Jugurtha finit par régner seul et unifie la Numidie.

Au Moyen-Âge, les musulmans commencent à arriver sur le territoire, entre 670 et 702, modifiant ainsi le pouvoir. Puis, la période ottomane s'entame. Ce moment de l'histoire algérienne commence avec la prise de la ville d'Oran par le peuple espagnol en 1509. Cette prise dure jusqu'en 1792, et menace grandement les musulmans.

Dès 1515, l'Algérie tombe sous la domination ottomane, et en devient une province à part entière. La Régence d'Alger la rendra autonome, à quelques détails près. Au fil du temps, le Maroc tenta encore de prendre l'Algérie, mais ce dernier le repousse vaillamment, devenant ainsi de plus en plus puissant.

La Révolution Française fut le moment où la France emprunta beaucoup d'argent à l'Algérie. De ce fait, en 1827, tout n'avait pas encore été remboursé. Devant ce fait, le dey Hussain, à l'époque, demande à recevoir le consul de France, Pierre Deval, pour lui demander un remboursement en bonne et due forme.

C'est ce qui déclencha la guerre ! Petit à petit, l'Algérie devient une colonie dès 1830, et voit bon nombre de changements arriver, notamment de grandes inégalités.

De 1954 à 1962, à la lieu la guerre d'Algérie, fait marquant de l'histoire du pays. Elle oppose l'armée française et les insurgés nationalistes algériens. Ces derniers se regroupaient dans l'Armée de Libération Nationale (ALN), elle-même encadrée par le FLN (Front de Libération nationale).

La guerre se déclenche principalement car les gouvernements français et les colons refusaient de modifier les inégalités qui rongeaient le pays, et mobilise tout le peuple algérien, puisque le pays n'a pas d'armée. 

La guerre d'Algérie fut un véritable massacre : entre 1 00 000 et 1 500 000 morts ! En 1962, elle se termina avec l'indépendance de l'Algérie, et le remplacement de la quatrième par la cinquième République.

Par la suite, l'Algérie connaît des relations tendues avec les États-Unis, mais aussi une crise financière assez lourde dans les années 1980, une guerre civile, le Printemps noir, ou encore l'élection de Abdelaziz Bouteflika. En bref, une histoire riche de faits, mais aussi de sens !

Quelles sont les langues parlées en Algérie ?

Comment organiser un voyage en Algérie ?
L'Algérie possède bon nombre de langue, dont deux officielles, et quelques dialectes selon les régions.

Concernant l algerie, il existe bon nombre de différences lorsqu'on souhaite s'exprimer. Car oui, les langues parlées en Algérie sont toutes plus riches les unes que les autres, notamment selon la région. Cela se confirme en Kabylie ou en territoire berbère, mais de façon plus générale, il s'avère que l'arabe possède des subtilités, notamment d'accent ou de dialectes. 

Même s'il est une langue officielle, le tamazight possède également ce statut, et donne une image du pays comme celle d'une contrée riche de culture. Mais parmi toutes les langues parlées en Algérie, on retrouve :

  • L'arabe algérien (ou darja), parlé par 70% à 90% de la population, qui n'a pourtant pas de statut juridique,
  • L'arabe moderne ou standard, qui est la langue officielle en Algérie, mais seconde au quotidien,
  • Le tamazight, langue officielle dénigrée par Bouteflika, mais proche de la langue Berbère,
  • Les langues berbères qui, quant à elle, son très nombreuses, et se découpent en dialectes : kabyle, chaoui, tashalite, tagargrent, zénète, etc.
  • La langue française, directement liée à l'histoire de l'Algérie, à la colonisation, socialement valorisée, et parlée par un tiers des ressortissants algériens,
  • L'anglais et l'espagnol, deux langues issues de l'émigration en État algérien.

Alors, si après ça, l'Algérie n'est pas un pays riche de culture ! Il ne vous reste plus qu'à partir à la conquête de ses villes pour découvrir ces trésors linguistiques.

Quelles sont les plus belles villes d'Algérie ?

Que faut-il savoir avant d'aller en Algérie ?
Alger, Constantine, Oran, Béjaïa, autant de noms qui vous font rêver ? Bienvenue en Algérie !

Nul besoin de passer par le consulat pour comprendre que les villes algériennes ont toutes quelque chose à nous apporter. Entre le bassin méditerranéen, les étendues de Sahara et les montagnes à perte de vue, le climat et la géographie du pays ne laisse personne de marbre.

Mais lorsqu'on se demande quelle sont les plus belles villes d'Algérie, on est parfois bien embêté puisque, précisément, chacune a quelque chose de spécial. Ce je ne sais quoi qui nous plonge dans une ambiance à la fois typique, parfois plus moderne (notamment dans les grandes villes), mais jamais dépourvue d'intérêt. 

Parmi les plus belles villes algériennes, on pourrait donc citer :

  • Oran, ville portuaire, qui est aussi la deuxième ville du pays, que l'on surnomme "la radieuse", tout un programme !
  • Taghit, une ville au décor de carte postale surnommée "l'enchanteresse",
  • Béjaïa, plus grande ville de Kabylie, bordée par la mer, entre étendues de sable et crique dépaysantes,
  • Annaba, située à l'extrême nord-est du pays, entre terre montagneuse et mer,
  • Tlemcen, ville très intéressante sur le plan architectural, entre nature et histoire,
  • Constantine, la "ville des ponts suspendus", bordée de petite passerelles, et nommée capitale arabe de la culture en 2015,
  • Alger, la capitale, surnommée "Alger la blanche" pour sa luminosité sans pareil, et découpée en deux parties : moderne et ancienne,
  • Tizi Ouzou, non loin d'Alger, en Kabylie, est une ville discrète, dont le potentiel touristique est en hausse, notamment grâce à la nature dans laquelle elle est plongée,
  • Ghardaïa, une ville fortifiée, remplie de petits souks et autres éléments typiques de l'Algérie,
  • Et bien d'autres encore !

Un pays riche donc, mais aussi très beau. De quoi sortir son passeport et partir tout de suite !

Top 10 des raisons de partir visiter l'Algérie !

Que faut-il préparer pour aller en Algérie ?
Qu'il s'agisse de la côte ou des terres montagneuses, l'Algérie est une terre de contraste, et une destination de choix !

Bien loin du centre d alger ou de l'histoire coloniale, l'Algérie est aujourd'hui une destination globale de choix. Et oui, il y a mille et unes raisons de partir visiter l'Algérie, mais nous avons décidé d'en retenir dix, qui semblent s'imposer partout dans le pays :

  • Le climat algérien est un climat très doux, tempéré, et idéal lorsqu'on souhaite faire du tourisme toute l'année,
  • Les déserts algériens, qui compose le pays à 84%, notamment le Sahara, incontournable connu dans le monde entier,
  • La cuisine, entre le couscous, le tajine, mais aussi les dattes, les clémentines, ou encore les olives. De quoi se régaler !
  • L'hospitalité, un véritable trait de caractère du peuple algérien,
  • La richesse culturelle, où que l'on soit dans le pays, entre nature, architecture et histoire,
  • La troisième plus grande mosquée du monde (Djamaâ El-Djazaïr) se trouve à Alger, et mérite le coup d'oeil !
  • Les côtes algériennes, à ne manquer sous aucun prétexte, notamment à l'est d'Alger, la "Côte Turquoise", entre criques rocheuses, ou ses plages de sable fin,
  • Une culture artistique hors du commun, notamment grâce à la musique et au rai,
  • La beauté des villes algériennes, toutes différentes mais toutes à couper le souffle,
  • Le mémorial du Martyr, sur les hauteurs d'Alger, en mémoire des chahids de la guerre d'indépendance,
  • Et bien d'autres encore !

L'Algérie est donc une terre touristique par excellence, qui donne toutes ses lettres de noblesse à la notion de voyage. Et si c'était ça, le bonheur de partir ?

Besoin d'un professeur d'Arabe ?

Vous avez aimé l'article ?

5,00/5, 1 votes
Loading...

Thomas

Parisien, je suis passionné d'écriture. Curieux dans l'âme, un rien m'intrigue et tout m'intéresse !