« La poésie a toujours été dans le monde arabe un pouvoir, et prince le poète. » Salah Stétié

La langue arabe est riche et intrigante. Parlé dans des dizaines de pays à travers le monde, l’arabe connaît également des dialectes. Entre arabe vernaculaire et arabe classique, il est parfois difficile de faire la part des choses. Sur près de 300 millions d’arabophones, 130 millions d'arabophones connaissent l'arabe classique, celui enseigné dans nos écoles.

Connaître l’arabe offre de véritables opportunités professionnelles mais permet également de s’ouvrir à de nombreuses cultures dans le monde.

Découvrez comment poursuivre des études pour continuer à découvrir cette belle langue.

Qu’est-ce que la LLCER Arabe ?

Après l’obtention du baccalauréat, vient la question de la poursuite des études supérieures. Alors que certains sont sûrs de vouloir suivre une voie scientifique, d’autres sont sûrs de vouloir étudier les langues. Et d’autres ont encore un doute.

Quelle licence choisir à la fac de langues ?
Il n'est pas toujours facile de trouver sa voie à l'Université.

Sachez que les études supérieures en langues peuvent se faire de deux façons à l’université : avec une licence LEA (Langues Etrangères Appliquées) ou une licence LLCER (Langues, Littérature et Civilisations Étrangères et Régionales). Alors que la première formation est plus tournée vers des études appliquées comme le commerce ou les relations internationales (des domaines qui ont besoin des langues mais celles-ci ne sont pas le coeur principal du métier), la seconde, la filière LLCER, est réputée pour être la plus littéraire.

En choisissant la voie de la licence LLCER, vous étudierez une langue principale. Ainsi vous pouvez vous dédier à l’apprentissage de l’anglais, de l’espagnol, de l’italien, ou encore de l’arabe. Les étudiants se concentrent donc sur une seule langue (sauf parcours de double licence) et étudient la culture qui en découle.

Les cours sont particulièrement tournés vers la maîtrise de la langue, tant à l’écrit qu’à l’oral, mais aussi sur l’étude de textes littéraires, l’histoire, la culture, les sciences sociales, tout ce qui construit une langue en somme !

En choisissant la spécialité arabe, les étudiants peuvent réaliser leur licence en trois ou quatre ans, tout dépend du niveau de départ de l’élève. Le programme tourne alors sur les cours de langue (traduction, version, phonétique, etc) ainsi que sur la civilisation des pays de langue arabe.

Les étudiants y perfectionnent alors leur niveau d’arabe, mais aussi leurs connaissances sur certaines régions du monde.

Cette formation demande beaucoup de motivation, de curiosité intellectuelle et d’ouverture d’esprit.

Tout comme l’ensemble des formations en Université, elle demande également de savoir travailler en autonomie. Contrairement aux grandes écoles qui suivent légèrement le modèle scolaire du lycée, les facs, elles, ne sont pas derrière chaque élève. En première année, une grande majorité de cours se passent en amphithéâtre avec une centaine d’élèves voire plus.

Selon le site de l’Université Sorbonne Nouvelle, les objectifs de la formation LLCER arabe sont :

  • Obtenir un haut niveau en langue arabe : le niveau C1 du CECRL,
  • Disposer de connaissances en littérature arabe classique et moderne,
  • Maîtriser les fondements de l’histoire et de la sociologie du monde arabe,
  • Maîtriser l’expression écrite et orale : rédaction, argumentation et synthèse,
  • Avoir une culture générale : connaissances culturelles, économiques et sociales.

Un gros programme en perspective !

Quel est le programme de la licence LLCER arabe ?

En parlant de programme, comme se passe les études d’arabe en licence LLCER ?

Les élèves suivent tous un socle commun bâti sur ces matières :

  • Civilisation,
  • Littérature,
  • Traduction,
  • Grammaire,
  • Linguistique.

Cependant, suivant l’année de formation, le programme n’est pas tout à fait identique, surtout si vous devez passer par quatre années de licence.

Quels sont les cours en licence d'arabe ?
La bibliothèque universitaire sera votre meilleur allié pour vos études d'arabe ?

En effet, une année L0 est prévue pour les grands débutants en langue arabe, autrement dit, ceux qui n’ont pas choisi la langue arabe comme enseignement au collège ou lycée.

Durant cette année, les élèves se concentrent sur l’acquisition des bases en langue arabe : l’écriture, la grammaire, le lexique, pour ainsi acquérir les compétences communicationnelles de base. Le but étant de rattraper le niveau des élèves de L1.

En L1, L2 et L3, les élèves suivent alors ce parcours pédagogique :

  • Un ensemble de matières comprenant tous les enseignements d’arabe pour une dizaine d’heures par semaine,
  • Un enseignement mineur à choisir parmi : arabe (spécialisation disciplinaire), anglais, hébreu, didactique du français langue étrangère et seconde, études internationales pour 4 à 6h par semaine,
  • Des enseignements transversaux dont l’informatique, langue vivante étrangère, enseignements professionnalisants pour 2 à 4h par semaine.

Grâce aux options proposées, notamment du choix d’une seconde langue étrangère ou bien de la spécialisation en FLE, chaque étudiant peut personnaliser son parcours en fonction de ses objectifs professionnels.

Tout au long de la formation, des séjours à l’étranger peuvent être organisés par la fac, notamment par le bureau des élèves. Individuellement, chaque étudiant est également encouragé à se rendre dans des pays arabophones afin de pratiquer la langue et comprendre au mieux la culture. Cela peut se faire sous forme de séjour linguistique ou encore d’année d’étude à l’étranger grâce aux bourses de mobilité internationale.

Quels débouchés existent après une licence LLCER arabe ?

De manière générale, les débouchés de la licence LLCER sont assez variés. En tant que spécialiste des pays arabes, de nombreux postes peuvent s’ouvrir à vous comme par exemple dans le domaine de l’humanitaire, du commerce international, du tourisme ou encore de l’hôtellerie.

En restant dans le milieu littéraire, il est possible de travailler dans les métiers de l’interprétation et de la traduction, dans le secrétariat bilingue ou trilingue, ou encore dans les métiers de l’enseignement.

Que faire après une licence d'arabe ?
La pratique de l'arabe peut mener vers de nombreux métiers.

Le milieu de la communication et du journalisme est également possible, notamment en intégrant l’une des grandes écoles de journalisme de l’hexagone.

Vous l’aurez compris, les débouchés sont nombreuses, à condition de se spécialiser en continuant ses études en master.

Les étudiants peuvent ainsi continuer dans des masters professionnels comme le master MEEF (Métiers de l'enseignement, de l'éducation et de la formation) pour devenir enseignant. Les élèves peuvent également poursuivre les études dans le domaine de la recherche.

Une voie est également possible du côté de l’enseignement du français en tant que langue étrangère. Les étudiants diplômés peuvent alors proposer leurs services auprès du public arabophone qui souhaite apprendre la langue de Molière.

Comment entrer en LLCER Arabe ?

L’entrée en LLCER n’est pas sélective et chaque bachelier peut prétendre entrer dans cette formation. Il est alors essentiel de suivre le processus de Parcoursup et de mettre la licence LLCER arabe dans ses choix.

Avec la nouvelle réforme du baccalauréat, les profils des étudiants sont variés. En effet, les lycéens choisissent désormais leurs matières de spécialisation. Si un numerus clausus est mis en place, les universités favoriseront les bacheliers ayant choisi la spécialité LLCE (Langues, littératures et cultures étrangères), la spécialité LLCA (Littérature, langues et cultures de l’Antiquité) ou encore la spécialité Humanités, Littérature et Philosophie.

Certaines formations de LLCER arabe demandent également un test préalable d’arabe. Cela ne veut pas dire que les élèves débutants seront recalés, mais simplement que ces derniers devront passer en L0 avant la L1 pour se remettre à niveau en langue arabe.

Pour vous donner une idée, le niveau attendu pour entrer en première année de licence est le niveau A2/B1 du cadre européen.

Si vous n’avez jamais étudié l’arabe, il y a de grandes chances que vous deviez passer en L0. Si vous avez suivi des cours d’arabe en LV2 au collège et lycée, il y a de grandes chances pour que vous réalisiez votre licence en trois ans. Quant aux étudiants ayant suivi l’arabe en LV3, seul le test pourra vous donner une idée sur votre niveau.

Un séjour linguistique peut aider les étudiants ayant quelques lacunes à renforcer leurs compétences avant la rentrée. Sur le temps estival, en une ou deux semaines, voire plus, les élèves alternent entre cours de langue et découvertes culturelles. De quoi bien se motiver avant la rentrée et commencer au top de ses capacités pour assurer au test de niveau.

Où étudier la licence LLCER Arabe ?

Où étudier l'arabe à l'université ?
Toutes les universités ne proposent pas le parcours arabe.

La licence LLCER arabe est accessible dans une grande majorité des Universités de France. Vous pourrez notamment retrouver ce parcours au sein de :

  • L’Université Sorbonne Nouvelle,
  • L’Université Paris 8,
  • L’Université de Lille,
  • L’Université Bordeaux Montaigne,
  • Aix-Marseille Université,
  • Université de Toulouse,
  • Université Lorraine,
  • Etc.

Mais attention car même si toutes les universités proposent la licence LLCER, toutes ne proposent pas le parcours arabe. Renseignez-vous sur les établissements les plus proches de chez vous et n’hésitez pas à participer aux portes ouvertes.

Les professeurs sur place pourront vous donner les meilleurs conseils et tous les renseignements nécessaires pour réussir votre cursus ou bien pour trouver un établissement adapté à vos attentes.

Il ne faut pas hésiter à changer de ville si ce parcours vous intéresse vraiment mais qu’il ne fait pas partie de l’offre de votre université. Des bourses étudiantes peuvent vous aider à vous installer dans une autre ville, en vous logeant notamment sur les campus dans des logements du Crous.

Cela serait dommage de rater votre vocation !

Besoin d'un professeur d'Arabe ?

Vous avez aimé l'article ?

5,00/5 - 1 vote(s)
Loading...

Isaline

Journaliste voyageuse et ethnologue de formation, je me passionne pour tout ce qui m'entoure. Des initiatives solidaires aux comportements animaliers, en passant par la musique, la photographie et les sciences.