Cours particuliers Langues Musique Soutien scolaire Sport Art et Loisirs
Partager

Que faut-il voir en voyage au Japon ?

De Alexia, publié le 29/03/2018 Blog > Langues > Japonais > Quels sont les Plus Grands Monuments Japonais ?

Il faut des monuments aux cités de l’homme, autrement où serait la différence entre la ville et la fourmilière ? (Victor Hugo)

Avec plus de 3 000 sites historiques à l’échelle nationale, le Japon est un pays qui allie à merveille force de la tradition et modernité de nos sociétés actuelles. Des plus vieux temples à l’atmosphère paisible jusqu’aux gratte-ciel les plus modernes, on retrouve une variable commune : le savoir-faire japonais.

Fait amusant, le pays du soleil levant dénombre aussi des « monuments naturels » parmi lesquels on peut trouver des animaux ou des plantes.

Le Japon est un pays qui fascine : culture traditionnelle forte, histoire riche, vie en société très codée et incarnation de la sagesse et de la sérénité pour certains. C’est d’ailleurs une destination très populaire des touristes occidentaux qui se rendent en Asie, et qui prennent des cours de japonais.

Mais à côté des incontournables que sont la cuisine japonaise et le Mont Fuji on peut aussi apprécier et visiter une multitude de célèbres monuments japonais !

Le palais impérial de Tokyo  

Quels monuments sont incontournables au Japon ? On veut tous voir où vit l’empereur…

Le palais de Tokyo est un incontournable lorsque l’on voyage au Japon, et qu’on voit en cours de japonais en ligne. Il fut la résidence officielle des shoguns Tokugawa à partir de 1868 lorsque Tokyo devint capitale du Japon.

En partie détruit pendant la seconde guerre mondiale, l’édifice fut reconstruit dans les années 1960. Le palais impérial est aujourd’hui la résidence officielle de l’empereur du Japon (Akihito).

Au palais impérial, on ne vient pas nécessairement pour visiter le palais. En effet, celui-ci n’est ouvert au public que deux jours par an : le 23 décembre et le 2 janvier (jour de l’anniversaire de l’empereur).

On peut cependant se balader ou se promener autour, notamment dans les jardins ou en barque dans les douves du palais. Au printemps, avec les cerisiers en fleurs, le spectacle est magique ! Le pont du palais (Nijubashi) est un endroit où les Japonais aiment se prendre en photo.

Monuments japonais : la Skytree à Tokyo

Deuxième plus haute tour du monde à son inauguration en 2012 (634 mètres), la Skytree est un lieu privilégié de culture. On y retrouve par exemple un aquarium et un planétarium.

Mais on peut également y faire du shopping avec plus de 300 magasins et restaurants répartis. Le bâtiment est très fréquenté et très vivant tout au long de l’année.

Quels monuments visiter pendant son séjour japonais ? La deuxième plus haute tour du monde se trouve à Tokyo !

Elle est une des incarnations de la modernité de la mégalopole japonaise et de son rayonnement à l’échelle internationale.

Pour les amateurs de structures hautes, la Tokyo Tower (333 mètres) qui reprend les lignes de la Tour Eiffel est aussi très célèbre en cours de japonais et bien plus ancienne (inaugurée en 1958 pour servir d’antenne radio et de télévision). Du haut de la tour, la vue sur la capitale japonaise est incroyable. Pour cela, il faudra quand même s’affranchir des près de 600 marches… Sacré périple !

Le siège du gouvernement de Tokyo  

Dans la capitale japonaise, vous pourrez aussi aller faire un tour du côté du siège du gouvernement japonais. Le bâtiment est assez récent puisqu’il fut inauguré en 1990. Il prend la forme de deux tours jumelles de 48 étages chacune.

Jusqu’en 2006, l’édifice dominait tout Tokyo avec ses 243 mètres de hauteur.

Il est possible de contempler Tokyo du haut de l’observatoire perché à 200 mètres au-dessus du sol. D’en haut, la vue sur la plus imposante ville du Japon est à couper le souffle. On peut même y apercevoir le mont Fuji.

Il n’y a pas de meilleure période ou de meilleur moment dans la journée pour s’y rendre.

Mon conseil aux voyageurs : pourquoi ne pas y aller en journée pour prendre des photos qui témoignent de l’étendue de la ville. A la tombée de la nuit, la vue sur les lumières de la ville est tout aussi éblouissante !

Senso-ji à Tokyo

A quoi ressemblent les lieux de culte au Japon ? Pour mieux comprendre la religion shinto, rendez-vous dans les temples.

Ce temple est le plus vieux temple bouddhiste de Tokyo et fut érigé en l’honneur de la déesse Kannon. Il fait parti des incontournables lorsque l’on vient visiter Tokyo ou même pour un long voyage au Japon.

Les touristes viennent en masse pour admirer ce temple ou se balader dans les allées.

Certains mettent tout de même en avant le côté parfois peu authentique du lieu qui a été investi en masse par les commerçants. La meilleure façon de se faire son avis reste encore de s’y rendre !

Visiter le Japon : le pavillon d’or de Kyoto

L’incontournable pour un premier voyage dans la ville de Kyoto (elle fut l’ancienne capitale du Japon jusqu’en 1868) : dépaysement total.

La demeure originale date de la fin du 14ème siècle et était la demeure du shogun Askikaga Yoshimitsu.

Elle fut transformée en temple zen à sa mort puis reconstruite dans les années 1950 après qu’un moine y ait mis le feu. La demeure est aujourd’hui ornée de feuilles d’or, d’où son nom de pavillon d’or. L’édifice est par ailleurs inscrit au patrimoine de l’Unesco.

Quels monuments visiter ailleurs qu'à Tokyo ? Le Kinkaku-ji vaut le détour !

Sachez que son pendant, le pavillon d’argent, est aussi visitable dans la ville de Kyoto. Bien moins célèbre que le pavillon d’or, il mérite néanmoins qu’on s’y attarde quelques instants notamment pour ses magnifiques jardins japonais.

A l’inverse du pavillon d’or, le pavillon d’argent tire son nom de la couleur du sable que l’on retrouve dans le jardin zen en bordure de l’édifice.

Le palais impérial de Kyoto

Le palais impérial originel est l’une des plus vieilles constructions du Japon, puisque sa première construction date du 8ème siècle (794). Plusieurs incendies ont, à plusieurs reprises, eu raison de la structure.

Le palais tel que nous pouvons l’apercevoir aujourd’hui date de 1855 mais il est une reconstruction fidèle du bâtiment originel.

Lorsque Kyoto était encore la capitale du Japon, le palais était la résidence de la famille impériale, comme l’est le palais impérial de Tokyo de nos jours.

Bien que délaissé par la famille impériale, le palais n’en reste pas moins vivant encore aujourd’hui. De nombreuses cérémonies officielles s’y tiennent toujours comme les vœux du nouvel an depuis le pavillon central (shishinden).

Le parc qui jouxte le palais est également magnifié avec les couleurs du printemps et les célèbres cerisiers.

Pour visiter le palais, il faut impérativement demander une autorisation à l’agence de la maison impériale qui se trouve dans le parc du palais. Sachez que vous pouvez aussi faire cette demande via un formulaire sur Internet.

Fushimi Inari Taisha à Kyoto

Erigé en 711 en l’honneur de la déesse du riz Inari, il est par ailleurs le plus grand sanctuaire shinto du Japon. Pour apercevoir et contempler au mieux le sanctuaire, il faudra marcher le long du sentier où sont présents par milliers les fameux portiques vermillon, ce sont les torii.

A noter que le site apparaît dans le film « Mémoires d’une geisha » et qu’il a aussi servi d’inspiration à la série de jeux vidéos Nintendo « Star fox ».

Pour visiter toutes ces merveilles, il vous faudra un visa japonais.

Peace Memorial Park à Hiroshima

Comment en savoir plus sur l'histoire du Japon ? Shinzo Abe et Barack Obama pensent à l’avenir.

Parce que l’histoire du Japon ne se résume pas qu’aux shoguns et aux samourais et que le pays a aussi connu les heures sombres de la Seconde Guerre Mondiale, si vous passez par Hiroshima, il est intéressant de s’arrêter au mémorial de la paix qui rend hommage aux milliers de morts.

L’atmosphère est certes pesante et chargée en émotions mais permettra à chacun de se questionner sur les atrocités qui peuvent être commises en période de guerre.

Le château d’Osaka

La capitale économique du Kansai regorge elle aussi de trésors architecturaux. C’est notamment le cas du château d’Osaka, qui reste un must lorsque l’on souhaite visiter la ville.

On trouvera au sein du château un musée qui retrace l’histoire d’Osaka ainsi que celle du château depuis sa construction. Depuis le dernier étage de l’édifice, la vue sur la ville d’Osaka est également très intéressante.

L’édifice originel a été bâti au 16ème siècle (1583) et détruit puis reconstruit à plusieurs reprises. La dernière « version » du bâtiment date de 1997. A noter que les remparts et les douves sont identiques à ce qu’elles étaient lors de la première construction.

Hormis le château, on retrouve aussi sur place un parc dans lequel les japonais aiment venir se ressourcer.

Lieux japonais : le château de Himeji

Que faire dans le sud du pays du soleil levant ? Qui ne voudrait pas habiter ici ?

Située à l’ouest de Kyoto et d’Osaka, la ville d’Himeji n’est probablement pas la plus connue des villes japonaises. Et pourtant, elle abrite l’un des monuments les plus visités du pays, à savoir son château.

De par sa grandeur mais aussi sa construction, il est l’incarnation même des châteaux japonais et de leurs caractéristiques principales :

  • Revêtement à la chaux,
  • Fondations en pierre très hautes,
  • Ou encore l’utilisation du plâtre.

Aussi connu sous le nom de « Château du Héron blanc » pour le revêtement visible sur les murs extérieurs, il fait partie avec les châteaux de Kumamoto et Matsumoto des trois grands châteaux du pays.

Nous conseillons vivement d’aller voir ce château, en particulier au printemps lorsque les jardins et les cerisiers sont en fleurs. Une véritable immersion dans la culture japonaise d’antan.

Définitions « monuments japonais »

Les monuments japonais témoignent de l’histoire de ce pays, mêlant ainsi tradition et modernité.

Qu’est-ce qu’un shogun ?

Le terme shogun signifie général en japonais. C’est une abréviation du mot seiitaishōgun que l’on peut traduire par grand général pacificateur des barbares. Il indiquait le dirigeant militaire du pays alors que l’empereur était le gardien des traditions. Ce titre fut abandonné au 19ème siècle.

Qu’est-ce que le shinto?

Le shinto ou shintoïsme est la principale religion au Japon. C’est une religion polythéiste et animiste, liée à la mythologie japonaise.

Partager

Nos lecteurs apprécient cet article
Cet article vous a-t-il apporté les informations que vous cherchiez ?

Aucune information ? Sérieusement ?Ok, nous tacherons de faire mieux pour le prochainLa moyenne, ouf ! Pas mieux ?Merci. Posez vos questions dans les commentaires.Un plaisir de vous aider ! :) (Soyez le premier à voter)
Loading...

Commentez cet article

avatar