Si vous parlez à un homme dans une langue qu’il comprend, vous parlez à sa tête. Si vous lui parlez dans sa langue, vous parlez à son cœur - Nelson Mandela

l'Algérie est un très beau pays, dont la découverte vaut plus que jamais le détour. Chaque locteur est porteur d'une histoire, de valeurs, qui donnent à ce pays un supplément d'âme non négligeable lorsqu'on est un touriste. Encore faut-il savoir s'exprimer dans la langue maternelle du pays !

De nos jours, 72% des Algériens parlent les langues arabes, dont 60% de la population totale parle l’arabe algérien. Mais entre première langue, linguistique arabe, mots francophones, ou dialectes africains, quelles sont les langues où l'on peut échanger en Algérie ?

La question est très intéressante, pour la simple et bonne raison que les algériens ont plusieurs véritables langues à leur actif. Et avec ses millions de locuteurs, l'Algérie n'est pas prête de nous ennuyer, c'est ce qu'on va voir ici. Petit tour d'horizon des langues parlées en Algérie, pour une immersion parfaite, presque comme un natif !

L'arabe algérien

Combien de langues parle-t-on en Algérie ?
Si l'alphabet arabe vous fait peur, pas de crainte à avoir : l'Algérie est un pays riche de culture, où la langue internationale à toute sa place et où chaque locuteur saura se débrouiller !

La majorité de la population (entre 70% et 90% plus précisément) parle l'arabe algérien, également appelé "darja". Malgré le fait que les algériens le parlent tous ou presque, cette langue n'a aucun statut juridique sur place.

L'arabe algérien s'impose malgré tout comme une langue maternelle, mais aussi comme une langue secondaire par ceux qui parlent le berbère. Nous y reviendrons ! Il s'agit donc d'un idiome arabe, dont la base linguistique est la langue arabe, bien sûr, mais aussi les dialectes berbères et différentes langues étrangères, telles que l'espagnol, ou le français !

On ne peut évidemment pas évoquer l'arabe algérien sans parler des différents accents qui peuplent les différentes régions du pays. Sur le même schéma que la France, certains ne comprendront même pas d'autres citoyens vivant sur le même territoire, alors même que leur langue maternelle est la même.

Un Oranais ne comprendra donc pas forcément de façon optimale un Algerois, mais rassurez-vous, tout le monde peut communiquer facilement, quelles que soient les provinces. Les langues, cet univers collectif et pourtant si personnel !

En raison des mouvances de population depuis l'indépendance du pays, ce type de langue émerge, et se développe grâce à la musique ou aux nouveaux médias, mais cela reste tout à fait compréhensible, pas de panique à avoir !

L'arabe moderne en Algérie

Également appelé arabe "standard", l'arabe moderne est une langue majeure en Algérie, pour la simple et bonne raison qu'elle permet une intercommunication entre tous les pays arabophones. On l'enseigne dans les écoles mais elle est également utilisée dans les médias.

Langue officielle de l'État, cet arabe est utilisé dans tous les moments où ce dernier communique et délivre des messages aux citoyens algériens. La Constitution le place ainsi comme une langue officielle en Algérie.

Toutefois, au quotidien, il s'agit bel et bien d'une langue seconde, les locaux préférant se diriger vers l'arabe algérien. L'arabe standard moderne et l'arabe classique constituent ensemble l'arabe littéraire, ce qui rend la langue arabe encore plus intéressante - mais aussi complexe - à observer d'un point de vue linguistique !

En bref, il s'agit bien là d'une variante standardisée d'un arabe classique, et peut-être trop au regard de certains locuteurs.

Le tamazight, langue d'Algérie

Parle-t-on l'anglais en Algérie ?
Le tamazight rassemble les langues berbères en Algérie, et place les locuteurs natifs au même stade que les autres.

On considère le tamazight (langue berbère) comme une langue officielle en Algérie, et pourtant, l'État a fait le choix de ne pas l'employer pour diffuser des messages aux citoyens algériens.

Contrairement à ce que le Président Abdelaziz Bouteflika avait déclaré à Constantine en 2005, le tamazight s'est imposé comme une langue à part entière que le pays se contente de promouvoir.

Depuis 2016 donc, il s'agit d'une langue officielle (grâce à l'article 4 de la Constitution), presque au même titre que l'arabe, qui est, quant à elle, une langue nationale et officielle. Mais qu'est-ce que le tamazight exactement ?

Il s'agit de la langue berbère en général, utilisée au Maroc, mais aussi dans les pays voisins, et ce jusqu'en Egypte. Même si, au Maroc, 46 régions le parlent, il s'avère que la démocratisation du tamazight est encore et toujours un sujet polémique.

Dans cette perspective, on pourrait notamment citer la création d'une Académie tamazight, en charge de promouvoir la langue, qui a permis de lui faire atteindre le fameux statut de langue officielle. L'arabe bouge, et on aime ça !

Les langues berbères en Algérie

Pour chaque langue que l’on parle, on vit une nouvelle vie. Celui qui ne connaît qu’une seule langue ne vit qu’une seule fois - Proverbe tchèque

Si elle peut s'apparenter à la langue berbère en général, le tamazight n'est pas la seule et l'unique, loin s'en faut. On recense de nombreux dialectes algériens minoritaires, plaçant 30% à 40% de locuteurs berbérophones en Algérie selon le professeur Salem Chaker de l’INALCO.

Et parmi eux, on retrouve :

  • Le kabyle : un dialecte parlé principalement en région Kabylie. On estime à 5 millions le nombre de locuteurs de cette forme de langue arabe. il s'agit donc de la première langue berbère en Algérie,
  • Le chaoui, parlé par... les Chaouis, des habitants des Aurès et de sa région. Il s'agit de la deuxième langue la plus parlée en Algérie,
  • Le tashalite est un mélange entre le chaoui et le kabyle,
  • Le tagargrent, dialecte parlé dans l'Ourgla ou dans la région de Oued Righ,
  • La variante algérienne et libyenne du touareg, parlée dans l’extrême sud du pays,
  • Le chelha, des dialectes parlés dans l'ouest de l'Algérie
  • le tasehlit de l’Atlas blidéen, région à l’ouest d’Alger.
  • les différentes variétés de zénète, que l'on parle dans le Touat, le Gourara, ou encor à Tidikelt,
  • Et bien d'autres encore !

Malgré le nombre de langues parlées, le kabyle a visiblement de beaux jours devant lui en Algérie ! De quoi donner envie d'apprendre une langue !

La langue française en Algérie

Les Algériens parlent-ils le français ?
Le Français a une place à part en Algérie parmi les langues les plus parlées. Seconde langue, voire première pour certains, c'est l'histoire qui a forgé sa place.

La langue française en Algérie provient originellement de l'histoire du pays. Cette histoire, elle est principalement tirée de la période coloniale, où les entreprises et les administrations étaient françaises.

C'est de cette manière que la langue de Molière est devenue la langue des affaires, ou encore la langue des sciences. Une langue socialement valorisée donc !

L'histoire est allée encore plus loin, puisque en 1938, l'arabe est déclarée langue étrangère, un comble ! De ce fait, bon nombre d'algériens parlent très bien le français, et parfois mieux que l'arabe dialectal. Des millions de francophones qui combinent à merveille couramment une double culture linguistique.

À l'école, le français a réussi à acquérir le statut de première langue seconde, contrairement au tamazight. De nos jours, et selon les données du recensement de 2008 communiquées par l’Office national des statistiques d’Algérie et l’Organisation internationale de la francophonie (OIF), un tiers des Algériens savent lire et écrire le français. 

Et pourtant, l'Algérie, malgré cette place faite au français dans sa culture, n'est pas membre de cette même Organisation internationale de la francophonie ! Pourtant, cette langue francophone est enseignée dès le deuxième palier de l'école primaire.

Les statistiques sont néanmoins nombreuses pour prouver que le Français est un pivot linguistique de l'Algérie :

  • 60 % des foyers algériens comprennent et/ou pratiquent le français (sondage de l'Institut Abassa),
  • 70 % des parents d’élèves souhaitent que leurs enfants apprennent le français (Étude du conseil supérieur de l'enseignement),
  • 45 % des pages Wikipedia vues en Algérie sont en Français, devant celles en langue arabe (39 %) et en langue anglaise (14 %), en 2016.

On aura compris que le Français a une place à part dans la linguistique algérienne, notons le !

Les langues espagnole et anglaise en Algérie

Combien de locuteurs arabes sont en Algérie ?
Si l'anglais est une langue parlée dans le monde entier, l'Algérie n'échappe pas à la règle, au même titre que l'espagnol.

Un peu plus anecdotique, mais toute aussi intéressante, la présence de l'espagnol en Algérie se trouve majoritairement dans l'ouest du pays. Pourquoi ? Tout simplement parce que la région a connue une influence majeure de cette langue hispanique, tant sur le plan social que sur le plan économique.

Il semble aussi évident que la proximité avec le pays en terme de frontières a aidé à rendre cette même frontière poreuse entre les deux univers. Entre emprunts linguistiques, émigration et langue mondiale, l'Algérie possède un brassage linguistique particulièrement riche !

L'anglais est également présent dans le pays, puisqu'en 2012, 7% des habitants du pays parlaient la langue. Sur le même schéma que l'espagnol, cela s'explique par une émigration important d'Algériens vers le Royaume-Uni.

Il n'en reste pas moins que l'Algérie ressemble à sa topographie : riche de différentes cultures, de différentes identités et de différentes langues.

Le plus pregnant dans ce constat linguistique des langues parlées, c'est moins la présence naturelle de l'arabe que la multiplicité des langues officielles qui gravitent autour, et qui rendent l'approche culturelle du pays aussi intense que passionnante.

Un petit voyage vous tente ? Vous savez désormais quoi faire pour vous faire comprendre !

Besoin d'un professeur d'Arabe ?

Vous avez aimé l'article ?

5,00/5, 2 votes
Loading...

Thomas

Parisien, je suis passionné d'écriture. Curieux dans l'âme, un rien m'intrigue et tout m'intéresse !