Cours particuliers Langues Musique Soutien scolaire Sport Art et Loisirs
Partager

Qui sont les génies de l’histoire des mathématiques ?

De Isaline, publié le 15/01/2019 Blog > Soutien scolaire > Maths > Quels Sont les Mathématiciens les Plus Célèbres ?

« Les mathématiques peuvent être définies comme une science dans laquelle on ne sait jamais de quoi on parle, ni si ce qu’on dit est vrai. » Bertrand Russell

Au cours de l’histoire, de nombreux mathématiciens ont testé des théorèmes et ont réussi à les démontrer par différentes expériences. Nombres premiers, calcul différentiel, géométrie analytique, algèbre, toutes les histoires de démonstration ont marqué l’histoire des sciences.

Être professeur de mathématiques veut donc aussi dire raconter le passé de la discipline et intéresser les élèves à son histoire et ses plus grands mathématiciens.

Selon des études sociologiques sur les mathématiques dans l’enseignement supérieur, les étudiants en maths sont encore aujourd’hui majoritairement des garçons d’un milieu social aisé. Thalès, Pythagore, Euclide, Descartes, Newton, Archimède, découvrez l’histoire des sciences et des mathématiques à travers différents portraits.

Maths : tout savoir sur Thalès et son fameux théorème !

Grand philosophe grec de l’Antiquité, Thalès est souvent connu pour son fameux théorème que l’on apprend tous au collège. Mais sait-on vraiment qui est Thalès ?

Né à Milet vers -625, Thalès de Milet était considéré comme l’un des Sept sages de la Grèce antique. Le jeune mathématicien apprend les sciences en Egypte grâce aux savoirs des prêtres égyptiens et babyloniens.

Pourquoi étudier les maths ? Le théorème de Thalès est toujours au programme !

Thalès apprend alors la géométrie, l’astronomie, et la philosophie. Les pyramides égyptiennes font souvent l’objet d’expériences scientifiques pour le jeune apprenti.

Thalès rentre ensuite chez lui, à Milet, afin d’y fonder l’école milésienne. Le grand mathématicien devient professeur et enseigne toutes ses découvertes à ses disciples tout en continuant ses recherches dans les différents domaines.

Pour trouver le théorème que l’on connait aujourd’hui, on raconte que Thalès aurait voulu calculer la hauteur d’une pyramide grâce à l’ombre d’un bâton.

C’est ainsi que Thalès invente ce fameux théorème :

« Soit un triangle ABC, et deux points D et E des droites (AB) et (AC) de sorte que la droite (DE) soit parallèle à la droite (BC), on peut affirmer que : AD/AB = AE/AC = DE/BC. »

Thalès utilise aussi ses savoirs dans le domaine de l’astronomie et découvre comment utiliser la Petite Ourse pour guider les marins en pleine mer, calculer la durée de l’année grâce aux intervalles des solstices aux équinoxes, indiquer le voyage du soleil entre les deux tropiques, répertorier les éphémérides, etc.

Thalès meurt vers -547 à Milet.

L’influence de Pythagore dans le domaine des maths !

Juste avant le théorème de Thalès, le programme des cours mathématiques enseigne le théorème de Pythagore. Appris sur le bout des doigts par les collégiens, le théorème de Pythagore est l’un des chapitres les plus importants de la géométrie.

Pythagore, qui signifie « annoncée par la Pythie », naît sur l’île de Samos en Grèce à la fin du 6ème siècle avant J.-C., l’histoire du scientifique n’est connue que par quelques écrits postérieurs à la mort de Pythagore.

Pythagore est un élève doué et très sportif. Il participe notamment aux Jeux Olympiques de pugilat. Intéressé par la philosophie, l’histoire et les sciences, il devient l’élève de Thalès.

Comme pour suivre ses traces, Pythagore part apprendre les sciences égyptiennes et babyloniennes. Il revient ensuite sur son île dans l’idée de lancer une école, tout comme Thalès. Cependant, l’accueil n’est pas le même et Pythagore est banni de sa ville natale. Il fuit en Grande-Grèce où il créé enfin son école appelée l’école des Pythagoriciens.

Avec ses disciples, le mathématicien utilise son temps à démontrer son théorème :

« Dans un triangle rectangle, le carré de l’hypoténuse est égal à la somme des carrés des deux autres côtés ».

L’influence mathématique de Pythagore ne s’arrête pas là. Escargot de Pythagore, table de Pythagore, l’école des Pythagoriciens et son maître ont bouleverser le champ des mathématiques.

Pythagore meurt vers 500 avant J.-C.

Comment être un grand mathématicien ? Tous les bons mathématiciens ont eu de bons professeurs ! (source: CinéSéries)

Biographie et découvertes d’Euclide en maths !

La vie d’Euclide et ses découvertes ont changé beaucoup de choses dans l’enseignement des mathématiques. Trigonométrie, raisonnement algèbre, équation, fraction, logarithme, axiome d’Euclide, division euclidienne, géométrie euclidienne, algorithme d’Euclide, de nombreux cours de maths sont aujourd’hui structurés à partir des recherches du mathématicien.

Né à Athènes vers 330 av J.-C., Euclide était professeur à l’école d’Alexandrie. Il fréquente ainsi les couloirs de la bibliothèque et du grand musée d’Alexandrie.

Le mathématicien est célèbre dans le monde entier pour un ouvrage écrit vers 300 avant J.-C. nommé « Eléments ». Considéré comme la bible des mathématiques, le livre a longtemps été aussi vendu que la Bible elle-même.

Réparti en 13 livres, « Eléments » expose des théories sur la géométrie plane et à l’arithmétique (triangles, droites parallèles, cercles, etc). Euclide démontre le théorème de Pythagore et explique le fonctionnement du PGCD et des divisions euclidiennes.

La division euclidienne n’est rien d’autre que la division posée à la main que l’on enseigne aux élèves de primaire. Celle-ci se fait avec un dividende, un diviseur, un quotient et un reste. Euclide explique également comment trouver le PGCD (le Plus Grand Commun Diviseur).

Il s’agit alors de trouver le nombre commun à deux nombres qui permet de les diviser. Trouver le PGCD permet de réaliser la division plus facilement.

Euclide meurt en -265 av J.-C. à Alexandrie selon les quelques documents retrouvés sur sa vie.

Mathématiques : tout savoir sur Isaac Newton !

Isaac Newton (1642-1727) n’est pas qu’un simple mathématicien. Physicien, philosophe, et astronome, Isaac Newton naît à Woolsthorpe dans le Lincolnshire en Angleterre.

Élevé par son père et sa grand-mère maternelle, il est un élève distrait en classe mais très doué pour construire des machines en tout genre pour s’amuser.

Qui a découvert la gravité ? Connaissiez-vous vraiment Isaac Newton ?

Alors que sa mère décide de le retirer de l’école afin qu’il aide à la ferme, un professeur arrive à la convaincre de l’inscrire à l’Université de Cambridge. Il y étudie alors l’arithmétique, la géométrie, la trigonométrie, l’astronomie et l’optique et sort diplômé en 1665.

Isaac Newton est surtout connu pour avoir découvert le phénomène de la gravitation. La légende raconte qu’Isaac Newton aurait découvert la gravité en observant les pommes tomber dans un verger.

Dans le domaine des mathématiques, Newton introduit la méthode des fluxions ainsi que le binôme de Newton qui avère que la formule « (a+b)n » fonctionne quelle que soit la valeur de n.

Lorsque Newton devient professeur, celui-ci utilise son temps libre à étudier la lumière et plus largement l’optique. Il étudie alors le comportement de la lumière blanche sur un prisme transparent et se rend compte que la lumière se sépare en plusieurs faisceaux de différentes couleurs.

Il utilise ses expériences sur la lumière pour inventer le premier télescope réflecteur qui sera un succès dans le monde scientifique de l’époque. Encore une grande vie de mathématicien !

Pourquoi faut-il étudier René Descartes en maths ?

Etudier René Descartes en maths est une étape incontournable pour comprendre l’histoire des mathématiques et le fonctionnement des équations.

Né en France en 1596 dans le village de la Haye, René Descartes est élevé par sa grand-mère maternelle dans une famille bourgeoise avec un père conseiller au Parlement de Bretagne.

René Descartes écrit de nombreux ouvrages scientifiques durant sa carrière.

Il commence notamment avec « le Monde » qui décrit de nombreux phénomènes physiques du quotidien dont le mouvement de la terre autour du soleil.

Mais son ouvrage le plus célèbre reste « Discours de la méthode » publié en 1637. Rédigé entièrement en français, Descartes y expose plusieurs évolutions mathématiques. Il utilise notamment des lettres pour qualifier les inconnues d’une équation. C’est ainsi que nous commençons à utiliser x,y,z ou encore a,b,c. Descartes exprime également les puissances d’une façon particulière pour l’époque. Il note x4 au lieu de noter xxxx.

Il invente aussi la géométrie analytique qui consiste à représenter des figures par des calculs algébriques grâce à un système de coordonnées.

Fonctions affines, équations cartésiennes, remerciez Descartes pour tous ces grands chapitres enseignés au lycée qui nous prennent la tête !

Les contributions d’Archimède dans le domaine mathématique !

Grand mathématicien et physicien de l’Antiquité, Archimède (287 av. J.-C. – 212 av. J.-C.) est l’un des scientifiques les plus connus dans le domaine de l’invention de machines.

Qui était Archimède ? L’Antiquité était la grande époque des découvertes scientifiques.

Après avoir étudié l’astronomie avec son père, il réalise ses études au sein de la prestigieuse école d’Alexandrie. Il y côtoie de grands savants et développent des théories mathématiques souvent démontrées dans ses différents ouvrages.

Les maths lui doivent beaucoup puisqu’Archimède est le premier à donner un encadrement au chiffre Pi. Il calcule alors le rapport entre la circonférence d’un cercle et son diamètre et découvre que le chiffre trouvé est toujours le même quelle que soit la taille du cercle.

Archimède prend également plaisir à calculer les aires comme l’aire du dessous d’une parabole, ou d’autres figures.

Ses différents calculs mathématiques ne s’arrêtent pas là, puisque le scientifique profite de son savoir et de ses expériences pour expliquer ce qu’on appellera la « poussée d’Archimède ». Ce théorème permet d’expliquer la force subie par un corps solide plongé dans un fluide (qu’il soit liquide ou gaz). Archimède découvre donc le principe de flottaison. En découle la construction du plus grand bateau de l’Antiquité : le Syracusia.

Archimède termine sa vie au service de la ville de Syracuse afin d’élaborer des machines de guerres. Meurtrière, catapulte, l’art de la guerre lui doit beaucoup d’innovations. Parmi toutes ses machines, il développe également la vis sans fin. Cette vis permet de remonter un liquide du bas de la vis vers le haut.

Archimède meurt à Syracuse lors de l’invasion romaine. Il continuera d’influencer de grands scientifiques tel que Léonard de Vinci ainsi que le monde des mathématiques de manière générale.

Partager

Nos lecteurs apprécient cet article
Cet article vous a-t-il apporté les informations que vous cherchiez ?

Aucune information ? Sérieusement ?Ok, nous tacherons de faire mieux pour le prochainLa moyenne, ouf ! Pas mieux ?Merci. Posez vos questions dans les commentaires.Un plaisir de vous aider ! :) (Soyez le premier à voter)
Loading...

Commentez cet article

avatar