« L'essence des mathématiques, c'est la liberté. » Georg Cantor

En 2018, un sondage réalisé par L'Etudiant révélait que 62% des élèves choisiraient la spécialité maths, 43 % la physique chimie et 32 % la spécialité histoire, géographie, et sciences politiques. Une étude qui démontre bien l’intérêt que portent les élèves envers la matière scientifique. Des chiffres qui se sont révélés être plutôt véridiques au moment de choisir les matières. Mais savez-vous bien ce qui vous attend avec la spécialité maths en Première ?

Découvrez tout ce qu’il faut savoir avant de vous lancer !

Qu’est-ce que la « spécialité maths » en Première ?

Les récentes réformes de l’Éducation Nationale ont bouleversé les programmes des classes de lycée. Désormais, plus de filières scientifique, économique ou littéraire dans les études générales, les élèves doivent choisir parmi des spécialités afin de créer eux-mêmes leur propre parcours scolaire. Ce choix de disciplines se fait au passage en première. La classe de seconde permet ainsi aux élèves de se familiariser avec le tronc commun et le rythme du lycée avant de faire un choix.

Pourquoi choisir des matières en première ?
Quelle discipline avez-vous envie de choisir ? Les maths ?

Les élèves de seconde doivent donc choisir trois spécialités en fin d’année pour le passage en première.

Voici les 12 disciplines au choix :

  • Arts (arts plastiques, arts du cirque, histoire de l’art, musique, danse, cinéma audiovisuel ou théâtre),
  • Littérature, langues et culture de l’antiquité (latin ou grec),
  • Langues, littératures et cultures étrangères ou régionales,
  • Humanités, littérature et philosophie,
  • Histoire-géographie, géopolitique et sciences politiques,
  • SES,
  • Maths,
  • Physique-chimie,
  • Numérique et sciences informatiques,
  • Sciences de l’ingénieur,
  • Biologie-écologie (dans les lycées agricoles),
  • SVT (Sciences de la Vie et de la Terre).

Toutes les disciplines ne sont pas disponibles dans tous les lycées. Les élèves doivent donc aussi choisir les options en fonction de leur établissement.

Les élèves choisissant les mathématiques comme enseignement de spécialité en première ont 4 heures de cours par semaine.

Pourquoi choisir la spécialité maths en Première ?

Depuis le début de la réforme, une grande majorité d’élèves a choisi les mathématiques. En effet, cette matière est vue comme la voie royale pour laisser toutes les chances à l’orientation des élèves, un peu comme l’ancienne filière scientifique.

Choisir la spécialité mathématiques serait alors un moyen de se laisser toutes les chances de choisir ses études supérieures. Et malheureusement, il n’y a pas encore de recul pour savoir si le choix de l’option mathématiques dans son parcours a un véritable impact sur le processus de Parcours’Sup.

Cependant, les maths restent une matière centrale qui ouvre a beaucoup de domaines.

Pour quelles raisons prendre la spécialité maths ?
Les mathématiques sont une sorte de langage universel.

Faire des mathématiques est un moyen de s’ouvrir les portes d’autres disciplines comme la physique, l’économie, la technologie, la génétique, et les sciences de l’ingénieur de manière générale. Les maths sont une sorte de fondation dans l’apprentissage scientifique. Suivre la spécialité maths paraît donc être une évidence pour les élèves qui auraient déjà l’idée de continuer des études dans le domaine des sciences.

Pour les autres, cela reste une bouée de sauvetage.

Mais si vous êtes sûr de ne pas continuer votre enseignement dans les sciences, choisir la spécialité maths pourraient vous empêcher de choisir une spécialité plus appropriée à vos envies. Il ne faut donc pas choisir les maths pour rassurer ses parents. En effet, le programme est chargé est plutôt difficile. Sans motivation, ni un bon niveau de base, les cours risquent d’être compliqués, voire de devenir une véritable torture.

Quoi qu’il en soit, l’apprentissage des maths permet de faire travailler sa logique, son raisonnement et développer ses capacités d’argumentation.

Quel est le programme en spécialité maths en Première ?

Le programme de première en spécialité maths et dense et très chargé. Il est préférable pour les lycéens d’avoir un bon niveau en maths pour pouvoir suivre les cours qui vont généralement très vite. Pour pouvoir étudier tout le programme, les professeurs ne peuvent pas s’attarder sur les chapitres. Il font donc pouvoir suivre le rythme.

Voici les différentes leçons de mathématiques que vous verrez en première :

  • Algèbre
    Les modes de génération d’une suite numérique,
    Les suites arithmétiques et géométriques,
    L’étude des suites,
    Les fonctions polynômes du second degré.
  • Analyse
    L’étude de la dérivation,
    Variations et courbes représentatives des fonctions,
    La fonction exponentielle,
    Les fonctions trigonométriques.
  • Géométrie
    Le calcul vectoriel et le produit scalaire,
    Le centre de gravité d’un triangle,
    Le vecteur normal à une droit et le vecteur directeur,
    L’équation de cercle,
    La parabole représentative d’une fonction polynôme du second degré.
  • Probabilités et statistiques
    La probabilité conditionnelle et l’indépendance de deux événements,
    Les arbres pondérés et le calcul d’une probabilité,
    La partition de l’univers et la formule des probabilités totales,
    Les variables aléatoires réelles et leurs propriétés,
    La modélisation d’une situation à l’aide d’une variable aléatoire.
  • Algorithmique et programmation
    Le passage du langage naturel au langage Python et inversement,
    L’écriture de programmes informatiques simples,
    La notion de liste.
Quel est l'intérêt du programme de maths en première ?
Envie de découvrir les maths liées à l'informatique ?

Le programme de cette spécialité est réputé pour être particulièrement difficile, plus difficile même que le programme de première S. En effet, le but de ce nouveau programme est de ne garder en terminale que les meilleurs élèves de maths puisque les élèves peuvent enlever un enseignement de spécialité en dernière année de lycée.

Beaucoup d’entre eux pensent d’ailleurs arrêter en terminale dès les premières semaines de première. Un phénomène qui en dit long sur le niveau demandé.

Cependant, vous pourrez également profiter de nouveaux enseignements comme la programmation informatique. Une filière qui se développe de plus en plus avec de nombreux débouchés. Vous pourrez notamment y apprendre les bases des langages informatiques comme Python ; un enseignement que risquent d’adorer les geeks !

Quel examen pour la spé maths en première ?

Avec la réforme, il n’y a pas que le programme qui a changé ; les modalités de contrôle aussi. Le temps est fini où toutes les épreuves se passaient sur quelques jours en fin de terminale pour obtenir le bac. Bonjour le contrôle continu ! Ce mot magique qui a été la clé du bac 2020 après la période de confinement.

Le contrôle continu est donc la norme dans tous les lycées désormais.

Mais concrètement, comment cela se passe-t-il pour la spécialité maths ?

Il existe deux cas : les élèves qui continuent l’enseignement de spécialité en terminale, et ceux qui y renoncent après la classe de première. Dans le premier cas, les élèves devront passer une épreuve finale vers la fin de l’année scolaire de terminale, pas avant. Mais attention ! Le coefficient est de 16 ! Autant dire que vous n’avez pas le droit à l’erreur !

Dans le second cas, pour les élèves qui souhaitent arrêter à la fin de la première, ces derniers devront passer une épreuve commune de contrôle continu à la fin du troisième trimestre de première. Il s’agit d’un devoir surveillé d’une durée de 2 heures avec un coefficient 5. Beaucoup moins important donc que pour les élèves qui souhaitent continuer en terminale.

Ces conditions d’évaluation demandent donc aux élèves de travailler régulièrement tout au long de l’année. Non seulement pour ne pas lâcher le programme et se retrouver perdu, mais aussi pour être sûr d’être prêt si vous choisissez d’arrêter la spécialité en première. Vous devrez donc passer votre épreuve du bac dès la première. Il est donc essentiel de fournir un travail personnel quasi quotidien pour être prêt le jour J.

Faut-il continuer les maths après la première ?

Comme expliqué précédemment, les lycéens ayant choisi la spécialités maths en première ne sont pas obligés de poursuivre en terminale. En effet, bien qu’il faille sélectionner trois spécialités en première, les élèves de terminale n’en gardent que deux. Il est donc possible de dire au revoir aux maths en classe de terminale, et ce, une bonne fois pour toute.

Alors bonne ou mauvaise idée ?

Il est important en première de se laisser le temps de s’adapter à la spécialité. Bien que beaucoup d’élèves soient déjà sûrs de laisser tomber les maths en terminale, il n’est pas obligatoire de prendre sa décision avant la fin du second trimestre.

Laissez-vous alors le temps de vous familiariser avec les méthodes et vous pourrez prendre votre décision, en temps voulu, au second trimestre.

Quelle suite donner à ses cours de maths ?
Prêt à continuer les maths jusqu'en terminale ?

Si vous éprouvez des difficultés en première, il faut savoir que les cours de terminale seront encore plus durs. En cas de difficulté, il peut donc être plus prudent de laisser les maths de côté plutôt que de plonger dans l’examen final à coefficient 16 !

En revanche, si vous souhaitez vous lancer dans des études de polytechnique ou encore dans des classes prépa scientifique, il est recommandé de continuer les maths, à condition d’en avoir le niveau bien sûr.

Pour ceux qui aimeraient abandonner la spécialité maths, sans pour autant abandonner complètement les mathématiques, il est possible de choisir l’option des maths complémentaires. En choisissant cette option en terminale, vous troquerez les 6h de spé maths par 3h de maths option. Cette solution peut être l’idéale pour des élèves souhaitant étudier l’économie, les staps, ou encore la sociologie.

Et vous, avez-vous fait votre choix d'orientation ?

Besoin d'un professeur de Maths ?

Vous avez aimé l'article ?

5,00/5 - 2 vote(s)
Loading...

Isaline

Journaliste voyageuse et ethnologue de formation, je me passionne pour tout ce qui m'entoure. Des initiatives solidaires aux comportements animaliers, en passant par la musique, la photographie et les sciences.