Cours particuliers Langues Musique Soutien scolaire Sport Art et Loisirs
Partager

Petits plats japonais : devenez un excellent cuisinier !

De Isaline, publié le 21/08/2019 Blog > Langues > Japonais > Comment Apprendre la Cuisine Japonaise ?

« De toutes les passions, la seule vraiment respectable me paraît être la gourmandise. » Guy de Maupassant

La cuisine, une passion française ? D’après un sondage Ipsos, 49 % des Français déclare « savoir cuisiner au quotidien, plus quelques spécialités qui valent le coup ».

Mais savez-vous réaliser des recettes asiatiques ? Nouilles, tempuras, sushis, onigiri ? Voici quelques recettes pour préparer ces petits plats comme un vrai cuisinier japonais !

Japon : nos meilleures recettes de tempura !

Les tempuras : véritable révélation culinaire des amoureux du Japon !

On ne le sait pas toujours, mais les fameux beignets de crevettes sont bien japonais. Les tempuras sont en fait toutes sortes de beignets. Les plus connus sont ceux aux crevettes mais il est possible d’en trouver aux légumes, au poulet, au poulpe, et à tout ce qui sortira de votre imagination.

Importés par les Portugais, les tempuras se sont vite imposés sur le devant de la scène culinaire japonaise.

Comment faire une pâte à beignet japonaise ? Beignets de crevettes : un vrai régal !

Apprécié pour sa pâte fine et sa moindre teneur en graisse (comparé à d’autres recettes japonaises), le tempura se mange en plat principal accompagné d’un bol de riz et d’assaisonnement en tout genre.

Pour réaliser la recette de tempura, vous devrez vous procurer de la farine, de la fécule de pommes de terre, de la levure alsacienne, du sel, un œuf et de l’eau.

La confection est ensuite très simple. Incorporez tous les ingrédients (sauf le sel) dans un saladier (ne laissez que le jaune d’oeuf) et mélangez le tout au fouet pour obtenir une pâte homogène. La petite astuce consiste à tamiser au préalable la farine afin que celle-ci soit plus fine et que la pâte soit également plus mince.

Terminez par saler le mélange.

Maintenant que votre pâte est prête, si vous avez le temps, mettez-la au frigo afin qu’elle refroidisse.

Le choc des températures au moment de la cuisson accélère le processus et l’huile n’aura ainsi pas le temps d’imprégner le beignet.

En attendant, faîtes chauffer de l’huile dans un récipient. L’huile doit atteindre 180°C.

Après une heure de repos, ressortez la pâte à beignet. Pour réaliser un beignet, trempez vos aliments dans la pâte puis plongez-les dans l’huile. Votre tempura doit remonter à la surface aussitôt. Dans le cas contraire, cela signifie que l’huile n’est pas assez chaude.

Ressortez le beignet et disposez-le sur un essuie-tout afin d’essuyer l’excès d’huile.

L’idéal pour les tempuras est de varier les aliments afin d’avoir une assiette hétéroclite.

Comment cuisiner le natto japonais ?

Le natto japonais est une autre spécialité bien connue des amoureux de l’archipel nippon mais aussi des végétariens. Très riches en protéines, cette recette permet à ceux qui ne mangent pas de viande de bénéficier des bienfaits des fèves de soja.

En effet, le natto correspond à des graines de soja fermentées. Celles-ci sont mélangées avec différentes sauces et souvent servies avec du riz à n’importe quel moment de la journée. Les Japonais dégustent ce mélange aussi bien au petit déjeuner qu’au dîner.

Le natto est pourtant une recette qui ne donne pas envie au premier abord.

Comment faire fermenter le soja ? Pas très ragoûtant a priori…

Le fait que les graines de soja soient fermentées donne une odeur très particulière. L’aspect physique du plat n’est également pas très accrocheur. On pourrait apparenter cela aux flageolets vendéens.

Mais une fois passées les appréhensions de l’aspect visuel et de l’odeur, le plat traditionnel japonais vous séduira à coup sûr.

Pour le préparer, vous pouvez acheter des graines de soja déjà fermentées en magasin bio par exemple ou bien aussi sur internet via des sites spécialisés dans la gastronomie japonaise.

Si vos fèves ne sont pas fermentées, il faudra les laisser toute une nuit dans l’eau, avant de les cuire quelques heures le lendemain. Pour savoir si les graines sont bien cuites, il suffit de faire le test en essayant d’écraser quelques fèves avec une fourchette.

Une fois cuites, il ne reste plus qu’à présenter le natto avec une assiette de riz et quelques sauces (comme de la moutarde japonaise, de la sauce soja ou autres).

Mais le riz n’est pas la seule manière d’accompagner le natto. Saumon, graines de sésame, wasabi, brochettes de crevettes, les ingrédients ne manquent pas !

Certains associent même le natto avec des desserts comme les glaces par exemple.

Vous pouvez aussi apprendre à associer le natto avec les sushis ou toute autre recette.

Pour suivre des cours de cuisine japonaise, n’hésitez pas à regarder du côté des ateliers culinaires ou bien des professeurs particuliers de cuisine. Vous pouvez aussi bien sûr organiser un voyage au Japon pour découvrir le secret des Nippons.

Pourquoi ne pas découvrir la culture culinaire en cours de japonais ?

Japon : comment faire un sashimi ?

Le sashimi fait partie des incontournables du Japon !

Ces tranches plus ou moins épaisses de poisson sont l’un des produits phares des restaurants japonais et chaînes de sushis. Mais attention à ne pas les confondre avec ces derniers ! Si les sushis se réalisent sur une base de vinaigre de riz, les sashimis, eux, sont uniquement réalisés à partir de poisson cru.

Comment faire des tranches de poisson à la japonaise ? Saumon, daurade, thon, choisissez le poisson que vous préférez.

Appréciés pour leur goût mais aussi pour la façon dont on les prépare (qui relève presque d’un processus artistique), les sashimis sont assez simples à cuisiner. Pour cela, un bon poisson frais et un couteau bien aiguisé feront l’affaire.

Une fois le poisson devant vous, utilisez une pince à épiler pour retirer les dernières arêtes.

Prenez ensuite le couteau et réalisez des tranches allant de 5 mm à un centimètre. Le but étant de réaliser une tranche en une seule fois afin d’éviter d’écraser le poisson et de le réchauffer. Une fois le poisson coupé en tranches, disposez-le dans une assiette et placez-le au frigo afin de servir les tranches bien fraîches.

Le point important de sashimis réussis est le choix du poisson.

Celui-ci doit être bien frais. Impossible de faire de bons sashimis si le poisson ne vient pas d’être pêché. Pour être sûr de la qualité du produit, rendez-vous dans les marchés plutôt que dans les supermarchés. Les poissonniers sauront vous conseiller le poisson idéal pour votre recette japonaise. Analysez bien les yeux du poisson avant de l’acheter. Si ses yeux sont brillants, cela signifie que le poisson est encore frais.

Dans ce cas, ne tardez pas trop à le préparer afin de ne pas perdre la fraîcheur.

Pour votre recette vous pouvez utiliser les poissons les plus connus pour les sashimis :

  • Le saumon,
  • La daurade,
  • Le thon,
  • Le maquereau,
  • Le flétan,
  • Le haddock.

Si vous décidez de partir visiter le Japon, soyez courageux et testez le sashimi au fugu, un poisson toxique si celui-ci n’est pas bien préparé. Rassurez-vous, il faut un permis et des années de pratique pour être autorisé à la servir en restaurant et seuls quelques chefs ont ce privilège.

Les sashimis sont souvent servis en entrée accompagnés de wasabi, de gingembre, de sauce soja, etc. Vous pouvez bien sûr ajouter des crudités comme du concombre, de l’avocat, etc. Et pourquoi ne pas faire un assortiment de makis, sushis et sashimis ?

Vous cherchez des cours de japonais ?

Nos meilleures recettes d’onigiri japonais !

L’onigiri japonais est l’équivalent du sandwich français. Adaptable à tous les goûts, pratique et nourrissant, il est le repas idéal des gens pressés. Son apparence ? L’onigiri est une boule de riz farcie aux ingrédients que vous souhaitez. Surtout connu au saumon, au thon mayonnaise et au umeboshi, l’onigiri se mange à toutes les sauces.

Comment faire un sandwich au riz ? Les onigiris sont les sandwichs japonais.

Il est notamment vendu dans les supermarchés japonais mais peut se préparer assez facilement en cuisine faite maison.

Pour réaliser un onigiri, commencez par faire cuire votre riz japonais dans de l’eau. Une fois cuit, recouvrez-le environ dix minutes afin que celui-ci commence à coller un peu.

En attendant, préparez les autres ingrédients. Si vous avez du poisson, faites-le griller au four ou au barbecue afin de pouvoir l’émietter plus facilement et l’incorporer ensuite dans le riz.

Reprenez votre riz. Prenez-en une petite poignée puis disposez les ingrédients que vous souhaitez au centre. Recouvrez ensuite le tout d’une autre petite poignée de riz. Pour finir, recouvrez tout ou une partie de l’onigiri avec une feuille de nori. Cela permettra de prendre l’onigiri avec les doigts sans s’en coller partout.

La recette de l’onigiri est donc simple et vous prendra peu de temps. Vous pourrez ensuite en servir quelques-uns avec une soupe japonaise ou bien comme assortiment avec des sushis, des makis ou autres plats traditionnels japonais. De la sauce soja et du gingembre en plus et le tour est joué !

N’hésitez pas à goûter et faire des onigiris avec des ingrédients différents (épinards, concombres, graines de sésame, crevettes, haricots, etc.).

Faites-vous également plaisir avec les formes de vos onigiris. En triangle, en boule, en rectangle, dans un moule, tout est possible alors amusez-vous !

Alors prêt à voyager au Japon le temps d’un repas ? 

Partager

Nos lecteurs apprécient cet article
Cet article vous a-t-il apporté les informations que vous cherchiez ?

Aucune information ? Sérieusement ?Ok, nous tacherons de faire mieux pour le prochainLa moyenne, ouf ! Pas mieux ?Merci. Posez vos questions dans les commentaires.Un plaisir de vous aider ! :) (moyenne de 5,00 sur 5 pour 1 votes)
Loading...
avatar