Au fond j'aurais eu une belle vie. Je crois que les personnes handicapées devraient se concentrer sur les choses que leur handicap ne les empêche pas de faire sans regretter celles dont elles sont incapables. Dans mon cas, j'ai réussi à faire la plupart des choses que je souhaitais - Stephen Hawking

Pratiquer le yoga est une activité sportive, mais bien plus encore. En effet, au-delà même des exercices de souplesse, des salutations au soleil, voire même du renforcement musculaire, il existe tout un pan parallèle de cette discipline que l'on ne soupçonne pas forcément d'instinct. En effet, notre corps, s'il n'est pas fait pour l'exercice, que l'on soit une personne en situation de handicap ou que l'on n'ait pas envie, n'est pas obligé de faire des efforts pour le yoga.

En effet, la pratique du yoga, les postures de yoga ou la pratique régulière de ce dernier ne résulte pas uniquement d'un effort physique, mais peuvent aussi convenir à des personnes handicapées. Par ailleurs, en France, alors qu'on compte 35 303 licenciés handisport et 60 186 licenciés sport adapté pour 18 millions de licenciés, on a donc l'image ici d'un yoga plus accessible à tous, presque perçu comme un mode de vie basé sur des pratiques comme la méditation.

La méditation, les exercices de respiration, la concentration, tout un tas de bienfaits du yoga même lorsqu'on souffre d'un handicap physique, que l'on va découvrir ensemble tout de suite !

Pourquoi faire du yoga lorsqu'on est handicapé ?

Quel est le prix d'un cours de handiyoga ?
Que l'on soit valide ou handicapé, le yoga peut s'avérer être une alternative intéressante aux sports que l'on retrouve basiquement à l'école ou dans les cours collectifs.

Le yoga se retrouve dans beaucoup de domaines, et correspond à des catégories sociales de plus en plus larges. Par ailleurs, on retrouve également cette discipline de manière croissante chez les séniors, les femmes enceintes, mais aussi les handicapés, qui n'hésitent pas à pratiquer une activité physique, un alignement ou des exercices de respiration malgré leur invalidité et leur besoin d'aides techniques en milieu ordinaire.

Rien ne nous prédispose donc à vouloir faire une activité physique lorsqu'on est en situation de handicap, et pourtant ! Et pourtant, un sport comme le yoga peut considérablement nous aider à mieux vivre un handicap physique, à travers des étirements, de la concentration, ou encore la méditation qu'implique parfois cette discipline. Eh oui, être adultes handicapé, ça n'est pas forcément synonyme d'invalidité totale et de sédentarité.

Le handi yoga est également une discipline précise que l'on pourra évoquer, car, précisément, il s'agit là d'une activité destinée uniquement aux pratiquants souffrant d'un handicap quelconque. En 2016, pour les Jeux paralympiques de RIO, on comptait par ailleurs 126 sportifs sélectionnés contre 403 pour les jeux olympiques. Un chiffre qui montre qu'il y a encore du travail, et le yoga pour les handicapés est une véritable avancée sur le chemin du bien-être pour tous.

Enceinte ? Essayez le yoga prénatal !

Le handi yoga et ses bienfaits pour les personnes handicapés

Comment reconnaître le handi yoga ?
Le handi yoga est un type de yoga qui va permettre aux personnes invalides de suivre un cours et de profiter des bienfaits du yoga, pas mal non ?

Il est des disciplines qui vous donne à voir le sport sous un angle plus ouvert, plus riche et non moins dynamique. Qui vous font penser que, en l'occurrence, le yoga est un sport destiné à tous, qui allie concentration, respiration et yoga intégral en toute simplicité. Cette discipline, c'est le handi yoga ! Comme son nom l'indique, il s'agit de yoga, dont les postures et les exercices sont adaptés aux fauteuils roulants et autres personnes invalides.

Un cours de yoga traditionnel peut alors se concilier avec un handicap moteur ou une déficience quelconque, si toutefois le professeur de yoga sait s'adapter à son élève. Ainsi, on pratiquera davantage de relaxation, d'étirement, mais aussi de salutations au soleil, qui seront un bon moyen pour trouver l'harmonie entre le corps, le mental et l'esprit. Et tout ceci destiné et adapté à tous, c'est pas le bonheur ça ?

Eh oui, en quelques cours, il est donc possible de devenir un parfait petit yogi, dont les mouvements suivront les capacités physiques, et seront en pleine harmonie avec ce que l'on peut physiquement faire. Le handicap présentant souvent quelques contre indications, le handi yoga s'avère donc être une alternative efficace lorsqu'il s'agit de faire du sport, de se détendre et de prendre conscience de son corps, tout en rencontrant de nouvelles personnes !

Yoga pour personnes handicapés : prendre conscience de son corps en douceur

Un handicapé peut il faire du yoga ?
Lorsqu'il s'agit de se reconnecter avec soi même, le yoga est une belle solution pour profiter de ses bienfaits en situation de handicap.

Eh oui, parmi les nombreux bienfaits du yoga lorsqu'on a un handicap, on peut citer ce point, qui n'est pas un point négligeable lorsqu'on souhaite profiter d'une activité physique et d'une sociabilisation en parallèle. Ici, prendre conscience de son corps n'est pas un acte aussi anodin que pour les personnes valides, puisqu'il s'agit de reconnecter avec son corps, de redorer le blason de la confiance en soi, à travers différentes postures.

Reconnecter avec son corps, oui, mais aussi et surtout avec son esprit, qui s'avère être un enjeu très important lorsqu'il s'agit de faire du yoga, valide ou non. Quand un professeur de yoga commence à nous donner des conseils pour bien accorder ses chakras en étant handicapé, on est en mesure de se dire que le yoga n'est pas destinés à une seule frange de la population, et peut aussi nous apporter ses bienfaits, aussi nombreux soient-ils. Alors, prêt à franchir le cap ?

Le grand point positif du yoga est avant toute chose de développer cette approche corporelle, qui participe elle-même à la réalisation de ses capacités, au travail de la force, de la souplesse, ou encore à l'acceptation de soi et des autres. Le yoga est donc une discipline forte, complète, que les personnes en situation d'invalidité, quelle qu'elle soit, pourront pratiquer sans grand problème. Il suffit de s'adapter, et le tour est joué !

Vous pouvez aussi pratiquer le yoga en couple.

Yoga pour personnes handicapés : réussir à atteindre ses objectifs

Quel est la meilleure de posture d yoga pour un handicapé ?
Si le yoga a de nombreux bienfaits, lorsqu'on est handicapé, l'un des plus important sera certainement la bonne réalisation de nos objectifs au sein de la discipline.

Qu'il s'agisse d'un cours unique ou non, on réalisé vite que le yoga peut nous permettre d'atteindre nos objectifs lorsqu'on est handicapé. En effet, via un véritable travail de la confiance, on prend conscience, à travers les postures et les exercices, que tout est possible, que ce que l'on se fixe est envisageable, et que nos buts de vie ne sont pas de simples chimères inatteignables. Le professeur sera également là pour nous le rappeler et nous montrer que nous sommes capables de tout.

De tout, même du meilleur, et c'est la raison pour laquelle nos objectifs seront aussi le calque de nos efforts, de notre évolution et la vision que l'on a de nous. Le handicap n'est évidemment pas une fatalité, mais le yoga est là pour nous le montrer concrètement, physiquement, psychiquement, pourquoi alors ne pas se fixer des objectifs de plus en plus intenses ?

Rien ni personne n'est assez fort pour intervenir dans notre progression en yoga, puisqu'il s'agit bien là d'une discipline impalpable, dont le corps, le mental et l'esprit se lient fortement. Une posture de plus en plus compliquée sera effectuée avec plaisir et conviction, pour un objectif atteint à la vitesse grand V, à force de progrès et de motivation. Handicapé ou non, tout est affaire de mental, et les objectifs en yoga seront là pour nous le rappeler !

Pourquoi ne pas essayer une séance de yoga paris ?

Le yoga pour personnes handicapés : Une sociabilisation utile au bien-être

En cours collectifs, la pratique du yoga pour handicapés s'effectuera de manière à pouvoir évoluer, sur tous les points certes, mais aussi et surtout à rencontrer des gens, quels qu'ils soient. Car oui, un cours de sport reste avant tout un lieu de rencontre, en plus d'être l'endroit où l'on se dépense et où l'on progresse dans une discipline, quelle qu'elle soit. Il est alors possible de s'éloigner d'une quelconque forme de solitude, et de se faire, pourquoi pas, des amis, qui sait !

Eh oui, handicapé ou non, le yoga permet de progresser ensemble, dans une forme d'émulation propre à ce type de discipline, entre sport et bien-être. Dans une ambiance collective et chaleureuse, et animée par un professeur spécialisé, on va alors effectuer chaque salutation au soleil avec l'assurance de ne pas être jugé, mais bien de se sentir épaulé, et d'arriver plus rapidement à atteindre ses objectifs.

Être handicapé n'est donc pas du tout une fatalité, lorsqu'il s'agit de faire du sport normalement, comme on pourrait le penser. Une discipline adaptée comme le yoga permet d'en profiter au mieux, et la sociabilisation des cours est un terrain fertile pour profiter des bienfaits de cette dernière.

Lorsqu'on est handicapé, le yoga est donc une discipline totalement adaptée et toute trouvée pour profiter des bienfaits d'une telle discipline. Entre sport, harmonie de l'esprit, bien-être et relaxation, on peut facilement atteindre ses objectifs appuyé par l'aide d'un professeur, mais aussi tisser des liens avec les autres. Dans une ambiance propice à la relaxation et aux enchaînements, on peut profiter du yoga comme personne, adapté à notre situation !

Et si finalement, c'était aussi simple que ça, l'activité physique ?

Pourquoi faire du yoga quand on est handicapé ?
Les cours de yoga collectifs permettent de gagner en sociabilisation.

Le yoga en complément des soins médicaux

Bien au-delà des bienfaits du yoga sur le mental et l’entretien du corps, pratiquer le yoga permet aussi d’entretenir sa santé, bien plus que ce que l’on peut se l’imaginer. Prendre des cours de yoga adaptés est alors une bonne façon d’apporter un complément pour aider les soins médicaux déjà existants.

La pratique du yoga doit bien sûr être encadrée par un professionnel afin d’éviter tous risques, et pour que les bienfaits soient réellement visibles.

Certaines personnes handicapées souffrent de problèmes cardiaques et/ou pulmonaires. Et l’inactivité n’aide pas à améliorer l’état de santé. Suivre des séances de yoga permet de faire du sport de la manière la plus adaptée possible et de réaliser des exercices (notamment avec le pranayama) qui entraîneront le rythme cardiaque.

La pratique du yoga peut aussi aider les personnes ayant des troubles du système digestif. En effet, les étirements du corps ainsi que les flexions aident le système digestif à rester souple et à éviter les ballonnements. Des problèmes qui peuvent être fréquents lorsqu’on se déplace en fauteuil roulant.

Pratiquer régulièrement le yoga en situation de handicap permet également de renforcer ses défenses immunitaires, et notamment grâce au système lymphatique. En complément de la circulation sanguine, le système lymphatique permet de faire circuler les nutriments dans tous le corps. Il aide alors le corps à combattre les maladies et à cicatriser plus facilement.

Le système lymphatique, pour fonctionner, utilise les muscles et le mouvement du corps. C’est pour cette raison que les étirements et différentes positions du yoga aident le liquide, appelé lymphe, à se déplacer dans toutes les parties du corps. Ainsi, des organes comme les poumons ou bien le diaphragme accompagnent ce liquide lors des exercices de yoga.

Des exercices qui maintiennent également tout le squelette dans des positions idéales pour la bonne santé et pour éviter des scolioses ou autres déformations squelettiques. Le yoga muscle et gaine plusieurs parties du corps. Ces muscles sont alors alors assez développés ensuite pour maintenir les articulations en place.

Même si la pratique du yoga ne remplacera jamais les soins médicaux, cela permet de garder une certaine forme physique et d’éviter des complications dues à l’inactivité des personnes handicapées.

Ce que développe le yoga pour les personnes handicapées

D’autres capacités du corps et du cerveau nécessitent d’être développées grâce au yoga afin de garder une équilibre. Des capacités qui aident à garder la forme et la motivation au quotidien afin d’éveiller corps et esprit.

Le yoga aide notamment les personnes en situation de handicap à développer la coordination motrice.

Comment faire du yoga en étant handicapé ?
La motricité est importante, même quand on est paralysé d'une partie du corps.

Même paralysé d’une partie du corps, une personne handicapée doit réapprendre à trouver son équilibre et coordonner tous ses mouvements. En fauteuil roulant, l’équilibre et la motricité ne sont plus les mêmes. Les bras peuvent parfois servir à se déplacer à la place des jambes. Le yoga permet alors de travailler plusieurs positions, ou asanas, pour apprendre à connaître son corps et ses réactions.

Des exercices qui aident également à travailler le sens de l’orientation et les mouvements dans l’espace afin de prendre conscience de ses capacités motrices.

Devenir yogi en étant handicapé est aussi une excellente façon de travailler la concentration mais aussi de développer la créativité dans les postures de yoga. Certes, cela s’applique à toutes les personnes, handicapées ou non. Mais être en fauteuil roulant limite parfois ses croyances sur ce que l’on est capable de faire. Beaucoup de personnes se retrouvant en fauteuil après un accident, ne voient que ce qu’elles ne peuvent plus faire. L’esprit se limite alors au fauteuil roulant.

Faire du yoga réanime les capacités d’imagination en apprenant à se mouvoir avec son corps tel qu’il est.

Améliorer la stress des personnes handicapées grâce au yoga ?

Depuis quelques années, le yoga est largement reconnu pour diminuer le stress de tout individu. Une réputation qui a été prouvée scientifiquement grâce à une étude réalisée par Brown et Gerbarg en 2005.

Il a notamment été prouvé que le Kriya Yoga Sudarshan (SKY), un ensemble de techniques de yoga soutenues par des séquences de respiration bien précises (alternance entre respiration forte, respiration basse et respiration rythmique) permettait de diminuer le stress chez les yogis.

Cette pratique peut donc aider pour des états d’anxiété et de dépression, mais aussi pour diminuer les effets des maladies dues au stress comme un stress post-traumatique après un accident ou autre.

En pratiquant régulièrement, ces techniques de respiration permettent de détendre les muscles et de se retrouver dans un état plus calme.

Le pince-debout, la chaise ou le chat qui s’étire sont des postures particulièrement efficaces pour se relaxer.

Comment le yoga peut-il être efficace pour un handicap ?
La relaxation fait partie des plus grands bienfaits du yoga.

La respiration profonde, aussi appelée le pranayama, est donc utile sur la longueur pour baisser la tension et aider le corps à se détendre de la tête aux pieds. Plus la respiration est lente et profonde, plus les effets déstressants se font ressentir.

Comment prendre un cours de yoga quand on est handicapé ?

Chaque handicap est spécifique et demande une attention particulière en cours de yoga. Il n’existe donc pas de règle générale applicable à chaque profil de yogi.

Il est conseillé de suivre des cours de yoga en étant accompagné d’un professionnel comme un thérapeute ou bien un professeur de yoga spécialisé dans la pratique du yoga pour personne handicapée.

Beaucoup de personnes sont tentées de suivre les cours de yoga en ligne largement répandus sur internet. Le yoga est devenu à la mode, et le nombre de professeurs se multiplie. Les blogs et cours en ligne sur des sites ou bien directement sur Youtube ne sont pas en reste.

Ces cours gratuits en ligne permettent de réaliser quelques postures de yoga de manière autonome seul dans son salon. Cependant, le danger est de se blesser en réalisant de mauvaises postures, d’autant plus lorsque l’on se trouve en situation de handicap.

Il ne faut donc pas hésiter à commencer le yoga en prenant des cours individuels afin de débuter la discipline en douceur. Les cours particuliers permettent alors de prendre confiance et d’apprendre à connaître les réactions de son corps face à différents exercices.

Le professeur de yoga peut alors vous indiquer des postures à tenir et les positions les plus adaptés à votre handicap.

Il est tout à fait possible de modifier les asanas afin de les rendre accessibles aux personnes à mobilité réduite tout en les utilisant de manière efficaces. Il s’agit simplement d’éviter les postures qui pourrait aggraver un état physique.

Une fois cette étape passée, il est envisageable de choisir des cours collectifs puisque le prof de yoga n’aura plus forcément besoin d’être à vos côtés si vous connaissez vos propres limites.

Afin de trouver le professeur idéal pour la pratique du yoga, vous pouvez commencer par demander conseil à votre médecin ou bien à un professionnel de la santé qui vous suit et connaît bien votre situation.

Ensuite, profitez de la première séance de yoga pour poser toutes vos questions et faire connaissance avec votre instructeur. Une relation de confiance doit s’instaurer entre le prof et l’élève pour que le cours se déroule dans les meilleures conditions.

Quand faire du yoga avec un handicap ?
Profitez du calme des cours de yoga pour vous ressourcer.

Le yoga pour des personnes en situation de handicap mental

Le yoga a l’avantage d’être une discipline accessible au plus grand nombre. Et en plus d’être particulièrement recommandée pour des personnes en situation de handicap physique, la pratique du yoga est également fortement conseillée pour des personnes en situation de handicap mental.

Les personnes ayant un handicap mental souffrent souvent du manque de confiance en soi. La société actuelle, très peu adaptée à leurs besoins et à leur mode de fonctionnement, peut s’avérer être un véritable poids. La vie quotidienne est un stress permanent pour ces personnes qui sentent qu’elles ne rentrent pas dans les cases.

Le yoga permet de les apaiser et de leur redonner confiance. En effet, le yoga est une pratique non compétitive. Il ne s’agit pas de regarder le voisin pour savoir s’il est moins bon que vous, mais bien de surpasser soi-même en réalisant des postures selon ses capacités. Il est donc impossible de ne pas réussir. Au fil des séances, les personnes handicapés gagnent en confiance en eux, mais ils gagnent aussi une certaine complicité et confiance avec leur professeur et les autres yogis.

Ce climat d’apaisement, de relaxation et de respiration profonde leur offre les armes nécessaires pour réussir à gérer les situations stressantes du quotidien en dehors des leçons de yoga.

De plus, les cours de yoga leur offrent les clés nécessaires pour gagner en autonomie que cela soit durant le cours de yoga comme en extérieur. Une responsabilité qui ne peut que favoriser une opinion positive d’eux-mêmes.

En plus d'être bénéfique pour la motricité, le yoga pour personnes handicapées est donc un véritable atout pour le moral !

Alors n'hésitez plus !

Besoin d'un professeur de Yoga ?

Vous avez aimé l'article ?

5,00/5, 1 votes
Loading...

Thomas

Parisien, je suis passionné d'écriture. Curieux dans l'âme, un rien m'intrigue et tout m'intéresse !