Cours particuliers Langues Musique Soutien scolaire Sport Art et Loisirs
Partager

S’améliorer sur le plus petit des instruments à cordes frottées : mode d’emploi !

De Samuel, publié le 22/08/2018 Blog > Musique > Violon > Nos Conseils Pour Progresser en Violon !

« Un don sans technique n’est rien qu’une sale manie. » Georges Brassens (1921-1981), chanson : Le mauvais sujet repenti.

Apprendre à jouer du violon, quelle idée !

Pas de frette, un maniement de l’archet de violon difficile, un accordage difficile et des sonorités inaudibles, à moins de suivre pendant des mois et des mois des cours de violon pour avoir une bonne technique et de la justesse…

Selon un sondage relayé par France Bleu, en France, en 2014, 32 % des adultes disent avoir appris à jouer des instruments de musique en autodidacte contre seulement 18 % des 8-16 ans.

Apprendre cet instrument de musique à cordes frottées – ou tout autre instrument du quatuor à cordes -, c’est difficile. C’est pourquoi nous avons réfléchi à une panoplie de conseils pour progresser au violon.

Comment Utiliser la Mentonnière et le Coussin de Violon ?

Quel travailleur oublierait son matériel avant de se mettre à l’ouvrage ? Avant toute entreprise, il faut toujours mobiliser un équipement et savoir s’en servir.

En ce qui est du cours de musique en violon, on pense aux accessoires pour violon tels que l’archet de violon, la colophane, l’accordeur ou le jeu de cordes pour violon de rechange.

Il faut se protéger la clavicule gauche pour jouer correctement lors d'un concerto ! Mince ! J’aurais dû choisir un autre coussin de violon ! Celui que j’ai installé me fait mal…

Parmi les accessoires fondamentaux de cet instrument, on trouve deux outils qui sont souvent délaissés mais qui n’en restent pas moins importants : mentonnière et coussin de violon, parfois nommé épaulière.

Tout d’abord, il faut une bonne mentonnière pour maintenir l’instrument.

Pourquoi une mentonnière ?

De toute façon, elle sera probablement vendue avec le violon, mais cet accessoire agit sur le maintien de l’instrument.

Elle permet à la fois d’éviter une altération du bois de la caisse de résonance, d’empêcher le bois d’absorber la transpiration et de se protéger contre des douleurs désagréables liées au frottement du bois sur la peau.

Si l’on a choisi une bonne mentonnière, le violon devrait normalement tenir entre l’épaule et le menton de façon à ce que l’on n’ait pas à pencher la tête.

Notons aussi que le fond du violon repose sur la clavicule du violoniste, et qu’il faut – selon certains – faire l’acquisition d’une épaulière (ou coussin de violon).

Un débat oppose les instrumentistes au sujet du port ou non d’un coussin de violon.

En effet, l’épaulière est une barre ondulée et rigide, molletonnée et traversant tout le dos du violon, qui vient épouser la forme de la clavicule du violoniste.

En l’ajoutant au dos du violon – nos professeurs Superprof le diront peut-être -, le jeu et la musicalité se trouvent impactés puisque l’accès aux cordes avec les doigts de la main gauche est rendu plus complexe, de même que la sonorisation des notes qui devient plus difficile.

Par opposition, la qualité sonore sera enrichie sans le port de cet ustensile, mais pourrait provoquer des irritations impromptues.

Le choix de la mentonnière et de l’épaulière repose sur la discrimination entre telle ou telle couleur, tel ou tel matériau (plastique, bois d’ébène, palissandre) et à la bonne taille.

On utilisera presque toujours une mentonnière, que l’on souhaite jouer du violon tzigane, du jazz manouche, de la musique de chambre ou de la musique classique.

Les tarifs des coussins de violon oscillent entre 10 € pour de l’entrée de gamme et plus de 100 € pour du matériel de finition professionnelle. Quant à la mentonnière – si l’on doit en changer -, les tarifs vont de 5 € pour une très basse qualité d’entrée de gamme jusqu’à plus de 150 €.

On vous conseille de venir essayer les accessoires violon dans un magasin de musique avant de payer en ligne sur Thomann, Woodbrass, La Maison de la Corde ou Violon.com.

Comment Choisir les Bonnes Sourdines Pour Son Violon ?

Vous jouez en appartement, ou dans une zone de vis-à-vis où le voisinage est peu mélomane ? Votre logement est isolé avec du papier hygiénique ?

Jouer du violon au niveau débutant peut faire s’attirer les foudres des voisins un peu las d’entendre tous les jours le crin strident d’un violon mal sonorisé…

Même en concert, on peut être amené à réduire son intensité sonore. Dans le public : « ce violoniste joue bien trop fort, il devrait installer une Roth Sihon ! »

Pour se prémunir contre cela, on préconise souvent d’acheter une sourdine pour violon.

Késaco ?

Il s’agit d’un petit outil à fixer sur le chevalet, dont la finalité est de réduire la puissance sonore de l’instrument.

Très utile pour les instrument du quatuor à cordes (violoncelle, violon et alto), la sourdine vient absorber les vibrations des cordes et le son émis par la caisse de résonance.

En clipsant la sourdine pour violon sur les cordes au niveau du chevalet, on réduit donc les fréquences amplifiées au niveau de la table d’harmonie et l’on va donc pouvoir jouer du violon moins fort.

On distingue deux types de sourdines pour violon : la sourdine d’appartement et la sourdine d’orchestre.

Selon leur matériau – en ébène ou en caoutchouc le plus souvent -, on réduit entre 20 % et 80 % des vibrations.

Lorsque l’on joue en orchestre symphonique, ou à l’orchestre philharmonique du conservatoire national, installer une sourdine peut permettre – pour le tuttiste – de laisser le champ libre à un autre soliste : on obtient un meilleur timbre ce qui est bénéfique surtout durant un concerto pour violon.

Avant de se mettre au violon, il est bon de noter qu’il existe cinq types de sourdines différentes sur le « marché » :

  • La sourdine tourte, la plus courante et la plus utilisée en orchestre : en plastique avec aimant au centre,
  • La sourdine à trois pointes : en caoutchouc, traditionnellement utilisée en musique de chambre,
  • La sourdine en plomb, à trois pointes aussi : pour répéter silencieusement,
  • La sourdine Heifetz, en plastique,
  • La sourdine Roth Sihon, avec un support métallique intercalé entre deux cordes et un tube en plastique souple qui repose sur ces dernières.

Les critères de choix d’une sourdine sont l’intensité sonore que l’on souhaite réduire, la taille (une sourdine trop haute obstrue la vue des cordes), le matériau (métal, ébène, caoutchouc, plomb, bronze).

Côté achat : il suffit de taper dans un moteur de recherche « sourdine violon » pour tomber sur les vendeurs en ligne. Généralement, Thomann, Woodbrass, La Maison de la Corde sont les mieux référencés.

Une sourdine, combien ça coûte ? Voici un petit guide estimatif des prix, tiré d’un précédent article :

VendeursTypes de sourdineMatériaux de fabricationGamme de prix
Violon.comTourte, Heifetz, Roth Sihonébène, palissandre, caoutchouc, métal2,40 € à 15,80 €
La Maison de la CordeSourdine peigne, à trois pointes, ébène, caoutchouc, métal1,50 € à 19,25 €
WoodbrassSourdine peigne, à trois pointes, Heifetzébène, caoutchouc, métal, laiton1,20 € à 15,50 €

Comment Jouer du Violon de la Main Gauche ?

On est paré au niveau des accessoires !

Mais avant même de commencer à jouer du violon, il va falloir travailler à avoir une bonne position, afin d’éviter de prendre de mauvaises habitudes. On ne peut en effet pas s’improviser violoniste si l’on n’a pas une bonne technique.

Les positions des doigts de la main gauche : bête noire du violoniste ? Jouer les notes de musique sur le manche sans frettes : quels doigtés ?

On commencera par le jeu de la main gauche.

En règle générale, la main gauche est celle qui tient le violon au niveau du manche, et les doigts de la main gauche sont ceux qui pincent les cordes pour jouer les notes de musique.

Tout d’abord, il faut se tenir bien droit, avec les épaules, les bras et les mains détendus pour ne pas jouer à faire fissurer les vitres…

Voici comment faire pour avoir une bonne pratique instrumentale au violon :

  • Le manche du violon est tenu entre le pouce et l’index de la main gauche,
  • On fait reposer chaque doigt bien à plat,
  • La main ne doit pas être crispée,
  • La main doit être à la verticale du manche (pour la dextérité et le doigté),
  • On apprend les positions du violon, notamment la position standard de base (le schéma standard écarté – serré – écarté).

Pour jouer du violon comme pour jouer du piano, du saxophone, de la guitare, et même du hautbois, il est important de savoir lire la musique sur une partition.

Sur les partitions pour violon, la numérotation des doigts se lit comme suivant :

  • O = corde jouée à vide,
  • 1 = index,
  • 2 = majeur,
  • 3 = annulaire,
  • 4 = auriculaire.

Pour faire voyager ses doigts de la main sur le manche cependant que les notes enluminent l’humeur des spectateurs – pour peu que l’on soit virtuose… -, il faut décaler l’index et le majeur vers la gauche (sens des graves), tandis que l’annulaire et l’auriculaire se déplacent vers la gauche (sens des aigus).

La technique de jeu au violon est très importante. Sans elle, vous ne pourrez pas réinterpréter les morceaux de S. Grappelli !

Il y a huit techniques majeures au violon :

  • Le démanché,
  • Le vibrato,
  • Les trilles et batteries,
  • Les harmoniques,
  • Les doubles cordes,
  • Le pizzicato,
  • Le glissando,
  • Le glissando harmonique.

Et que faire avec sa main droite ? Comment faire lorsque l’on est gaucher ?

Comment Jouer du Violon de la Main Droite ?

Parfois, les gauchers peuvent être incités à inverser le sens de jeu pour se sentir plus à l’aise.

Jouer du violon sur un instrument droitier : faites glisser le crin ! Même avec des gants, cela n’empêche pas de gérer le trajet de l’archet…

Dans ce cas, ils vont devoir inverser les cordes, mais également le sillet, la courbe de la touche, le chevalet et la barre d’harmonie. Cela peut être préoccupant pour le cours de violon car le professeur de musique devra lui aussi s’adapter…

En règle générale, la main droite sur un violon droitier, joue avec l’archet. Mais sur un violon gaucher, elle jouera donc les notes de musique sur le manche.

Bien manier l’archet, cela sert à perfectionner la justesse, la dextérité et la souplesse.

Toujours veiller à bien appliquer de la colophane sur le crin de l’archet avant de se mettre à jouer !

Or bien tenir son violon – en particulier l’archet – implique une technique bien particulière, on ne prend pas ce dernier comme on saisit un bâton.

Voici un site très complet et pédagogique détaillant comment tenir l’archet : Kiriasse.com.

Après avoir réussi à « prendre le coup » pour tenir l’archet, il faut ensuite optimiser le trajet de ce dernier, en forme de huit inversé mais sans arcs de cercle.

Ne jamais oublier que plus la pression appliquée sur le crin est forte, plus le son sera fort, et inversement. Réussir à faire un son juste ne suffit donc pas, puisque la musique est parsemé de nombreuses nuances.

Il s’agit des termes italiens fortissimo, forte, mezzo forte, piano, pianissimo, et se réalisent justement en appliquant plus ou moins de pression avec l’archet.

Enfin, pour bien réaliser les coups de l’archet (détaché, legato, martelé, spiccato, etc.), des cours de violon seront peut-être nécessaires.

Partager

Nos lecteurs apprécient cet article
Cet article vous a-t-il apporté les informations que vous cherchiez ?

Aucune information ? Sérieusement ?Ok, nous tacherons de faire mieux pour le prochainLa moyenne, ouf ! Pas mieux ?Merci. Posez vos questions dans les commentaires.Un plaisir de vous aider ! :) (Soyez le premier à voter)
Loading...

Commentez cet article

avatar