Cours particuliers Langues Musique Soutien scolaire Sport Art et Loisirs
Partager

Comment est représentée la musculation au cinéma ?

De Thomas, publié le 10/10/2018 Blog > Sport > Coach Sportif > Le Top des Films sur la Musculation !

Le culturisme est un peu comme tout autre sport. Pour réussir, vous devez consacrer 100% à votre formation, l’alimentation et l’approche mentale – Arnold Schwarzenegger

La musculation est un plus qu’un sport, mais constitue pour beaucoup d’entre nous, une véritable discipline, un vrai mode de vie qu’il convient d’apprendre à maîtriser, à respecter, voire à intégrer. Ainsi, entre abdos, haltères, tractions, biceps ou tout simplement exercices de musculation, bon nombre sont les amateurs de la discipline qui ont besoin de références, de modèles, de figures emblématiques.

Car, selon Patrick Bacquaert, médecin chef de l’IRBMS (Institut de recherche du bien-être, de la médecine et du sport santé) de la région Hauts-de-France, il est possible de gagner 10 % à 15 % de muscle avec l’entraînement mais, au-delà, on plafonne. Chacun est limité par sa génétique, qui lui confère une morphologie unique ». Toutefois, tout un chacun se doit de savoir respecter son corps à sa juste valeur, tout en s’inspirant du cinéma et des modèles.

Par exemple, l’acteur Edward Norton a pris 15 kg pour le film American History X, à raison de deux séances quotidiennes de musculation six jours sur sept. Une preuve qu’il s’agit là bien d’un film, inspirant certes, mais qui ne reflète pas le véritable corps de l’acteur. Quels sont donc les plus grands films sur la musculation ? C’est ce qu’on va voir tout de suite !

En quoi les films de musculation sont-ils inspirants ?

Quel est le plus grand film de musculation ? La musculation est un sport certes, mais elle est également une technique, une pratique, et une véritable philosophie de la vie qu’il convient de respecter. C’est la raison pour laquelle on l’a souvent mise en scène au cinéma.

Il est des films qui vous émeuvent, vous touchent, vous font peur, ou vous donne une leçon. Les films sur la musculation sont souvent tout ça, mais bien plus encore. En effet, alors que la muscu est un sport qui donne à voir de jolies valeurs, toutes en rapport avec le corps, la transformation de ce dernier, et, de fait, la motivation, on assiste souvent à un film et un objet cinéma des plus inspirants, pour un amateur comme pour un confirmé.

En quelques minutes de visionnage, il est alors possible de se plonger dans la tête d’un athlète, dans l’ambiance d’une salle de sport, ou dans les valeurs aussi belles que sont la tempérance, l’acharnement, mais aussi la patience ou la détermination. Un véritable sport de chaque instant, complet, auquel on associe souvent une alimentation équilibrée et quelques protéines supplémentaires.

C’est donc via des figures fortes que vont représenter ces as du bodybuilding que le sportif en herbe va se retrouver, s’identifier, jusqu’à devenir lui même un champion des pompes, de la traction, et du programme sportif en général. Le culturisme n’est pas révolu, bien au contraire, il inspire encore de plus en plus de personnes, notamment les cinéastes. C’est la raison pour laquelle on s’y intéresse aujourd’hui, de sorte à voir les références en la matière.

Car oui, entre pectoraux, dorsaux, courbatures, entraînement de musculation, développé couché, ou encore cardio training, chaque exercice est, pour un sportif accompli, important, et les films sont là pour nous le montrer. Nous indiquer la voie vers le succès, le corps de rêve, les muscles saillants et le mental d’acier, et si tout ceci est réuni, le film est réussi ! De jolies valeurs non ?

Bon, on l’a vu, la musculation est une belle discipline, inspirante et porteuse de valeurs idéales pour le développement personnel. Mais quels sont les films références en la matière ? Quels acteurs incarnent au mieux l’athlète fou de ses fibres musculaires, d’abdominaux et de cuisses charnues ? Voyons ça tout de suite !

Pumping Iron, un film de base sur la musculation

Qu'est devenu Arnold Schwazenegger ? Un véritable film culte, à propos de la musculation, du culturisme, incarné par un acteur devenu mythique, que l’on connaît tous !

Ce film, à mi chemin entre le cinéma et le documentaire, voit Arnold Scwharznegger faire ses premiers pas d’apprenti comédien. Devant la caméra, ce dernier se montre comme à son habitude, tout en muscles, en abdos et en triceps. L’idée de Pumping Iron est alors de représenter la musculation sous son jour le plus objectif, entre tractions, pompe, alimentation variée, etc.

Une plongée dans le milieu du bodybuilding, à travers un concours, pour un film américain réalisé par George Butler et Robert Fiore. De quoi redonner ses lettres de noblesse au culturisme, avec un regard plein d’affection mais sans concession pour la pratique de la musculation et tout ce qui l’entoure.

Bodybuilder, un film qui porte bien son nom !

Quels sont les acteurs connus en musculation ? Dans une perspective globale, il existe des films plus marquants que d’autres, notamment en raison de leur thème fort. Bodybuilder en fait probablement partie, comme une large partie de la sélection présente ici !

Ce film français de 2013, réalisé par Roschdy Zem, et avec notamment Marina Foïs, Vincent Rottiers ou encore Yolin François Gauvin, est un drame retraçant l’histoire de Antoine, un jeune lyonnais qui s’est mis en bisbille avec un groupe à qui il doit de l’argent. Il est alors envoyé à Saint-Etienne, où vit son père, Vincent, et découvre que ce dernier tient une salle de musculation, et qu’il s’est mis au culturisme.

Antoine va alors découvrir un monde, un milieu bien particulier, qu’il ne connaît et ne maîtrise pas, tout en devant appréhender une nouvelle vie avec un père qu’il n’a pas vu depuis des années. On est là sur un véritable film poignant, profond, avec pour trame de fond la musculation et tout ce qu’il entoure, des préjugés aux entraînements quotidiens, en passant par la salle de sport. À voir !

Bigger, Stronger, Faster, la musculation sous un jour nouveau

Ce documentaire réalisé en 2008 montre le monde de la musculation sous un jour nouveau, pas forcément glorieux. En effet, sont ici mis en scène des produits dopants, des anaboliques, des stéroïdes, des drogues dopantes, de sorte à ouvrir les yeux aux gens. Du plus novice au plus confirmé, le bodybuilding prend alors un côté plus sombre, et on découvre ce dernier sous un jour nouveau.

Car oui, ne l’oublions pas, comme tous les domaines, toutes les activités sportives, toutes les compétitions, la musculation et le culturisme ont leurs travers, qui donnent à voir des figures et des personnalités pas forcément honnêtes, ou dignes de respect dans leur domaine. Intéressant et nécessaire !

Generation Iron, une compétition de musculation au cinéma

Generation Iron est un film documentaire réalisé en 2013. Il retrace le parcours de bodybuilders, dont la volonté était de participer au concours de Mr Olympia en 2012. Une véritable plongée dans un milieu que l’on ne connaît pas forcément si on ne pratique pas la musculation, avec des apparitions de figures stars comme Jacob Wilson, Arnold Schwazenegger, ou encore Phil Heath.

De quoi redonner tout son sens au terme de « compétition », notamment lorsqu’il s’agit de notre corps, de nos fibres musculaires, de notre alimentation, et, plus globalement, de notre santé, qui est mise à rude épreuve lors des préparations et des questionnements de la part des athlètes.

Teddy Bear, la vie d’un bodybuilder au cinéma

Qui est le réalisateur de Pumping Iron ? Parce qu’il n’y a pas que les protéines ne poudre, les exercices de musculation, la forme physique ou les biceps toniques, certains films dévoilent la musculation sous un jour nouveau, plus doux.

L’idéal du culturisme est la perfection visuelle. Imaginez une statue grecques prenant vie. Il s’agit de sculpter votre corps comme un artiste cisèle la pierre – Arnold Schwazenegger

Ce film au nom attendrissant pourrait plutôt se classer dans la catégorie des documentaires. Aussi poignant que passionnant et intéressant, Teddy Bear nous plonge dans le monde et l’univers du bodybuilding, à travers un personnage très attachant, joué et interprété par Kim Koldcomme. Réalisé en 2012, ce film montre les culturistes sous un nouveau jour, bien loin des clichés et des films d’action où ils sont souvent placés en objet.

Car oui, un bodybuilder, ça aime, ça vit, ça cherche l’amour, au delà même de s’entraîner et de passer ses journées à la salle de sport et à la salle de musculation. Les quadriceps, les dorsaux, les trapèzes, tout ceci est accessoire (ou presque) face à la puissance de l’amour et des sentiments. C’est en tout cas ce que ce film est tenté de nous montrer à travers des représentations sociales de la musculation. 

C’est donc ainsi que fonctionne le cinéma désormais. Entre une vision documentée et objective de la musculation, un regard attendri et attendrissant sur les bodybuilders, un soin tout particulier à montrer ces derniers dans leurs travers également, tout est mis en scène pour nous faire découvrir les soulevé d’haltères de la manière la plus simple et unique possible, à chaque fois.

Un film, c’est donc aussi un oeil, une voix, qui décrypte et identifie des problèmes, des questionnements, et présente des figures symboliques d’un thème donné, en l’occurrence, la musculation. On n’aura de cesse de le répéter, le cinéma est un très beau support, la musculation est un très beau sport, et les deux combinés ne donnent que de belles choses finalement ! Et si on se prenait un dimanche pour regarder tout ça ?

Partager

Nos lecteurs apprécient cet article
Cet article vous a-t-il apporté les informations que vous cherchiez ?

Aucune information ? Sérieusement ?Ok, nous tacherons de faire mieux pour le prochainLa moyenne, ouf ! Pas mieux ?Merci. Posez vos questions dans les commentaires.Un plaisir de vous aider ! :) (moyenne de 4,00 sur 5 pour 1 votes)
Loading...

Commentez cet article

avatar