"Vous êtes en retard pour le thé !" Le lièvre de Mars dans Alice au Pays des Merveilles

La production mondiale de thé représente 4,1 millions de tonnes, soit près de 130 kilos produits par seconde. Si la Chine est le principal producteur, le Japon est aussi un pays reconnu pour son rituel du thé.

La préparation du thé dans la culture japonaise est porteuse de symboles sur la société et l'identité même des Japonais si on veut bien y prêter attention. Le respect, l'humilité et la gestion des émotions sont présents dans les codes sociaux lors d'une cérémonie du thé.

Si vous souhaitez en savoir davantage sur le rituel du thé au Japon, lisez donc la suite de l'article !

Anthony
Anthony
Prof de Japonais
5.00 5.00 (18) 30€/h
1er cours offert !
Fumihiro
Fumihiro
Prof de Japonais
5.00 5.00 (32) 30€/h
1er cours offert !
Alexandra
Alexandra
Prof de Japonais
4.93 4.93 (11) 18€/h
1er cours offert !
Hisako
Hisako
Prof de Japonais
5.00 5.00 (11) 23€/h
1er cours offert !
Marine
Marine
Prof de Japonais
5.00 5.00 (8) 25€/h
1er cours offert !
Diana
Diana
Prof de Japonais
4.92 4.92 (8) 30€/h
1er cours offert !
Sebastien
Sebastien
Prof de Japonais
4.75 4.75 (8) 20€/h
1er cours offert !
Yuko
Yuko
Prof de Japonais
5.00 5.00 (18) 30€/h
1er cours offert !

Quels sont les variétés de thé japonais ?

Quelles sont les différentes variétés de thé au Japon ?
Le thé, véritable institution au pays du soleil levant !

En Europe, on connaît le thé vert pour ses nombreux bienfaits détox notamment et le thé noir Earl Grey de nos amis britanniques qui donne un coup de fouet grâce à sa puissance. On peut également boire du thé blanc chinois. La plupart du temps, nous buvons du thé en sachet ou en vrac et nous le laissons infuser dans notre tasse de thé avant de le boire.

Contrairement à ce que je pensais, la variété du thé ne dépend pas du théier duquel il provient.

Au Japon, il n'y a quasiment que des thés verts. Car oui, il existe différentes variétés de thés verts. Les différences apparaissent principalement dans la récolte et le traitement post-récolte. La majorité du temps, les feuilles de thé sont passées à la vapeur pendant 1 minute pour stopper leur oxydation après avoir été ramassées.

  • Le sencha : c'est le thé vert le plus répandu et il n'est disponible quasiment que pour les Japonais,
  • Le bancha : il est issu de feuilles moins tendres que celles utilisées pour faire le sencha. C'est un thé de moindre qualité, moins cher que le sencha et le deuxième le plus consommé,
  • Le hoji-cha : c'est un thé vert très peu cher qui est grillé à 200° avant d'être rapidement refroidi. Il a un goût très prononcé,
  • Le gyokuro : c'est le thé de luxe au Japon. Pour garantir un thé de qualité, les théiers sont ombragés 20 jours avant la récolte. La chlorophylle et les arômes se concentrent dans les feuilles les plus tendres. C'est un thé peu amer car moins riche en catéchine,
  • Le thé vert matcha : c'est le thé utilisé pour la cérémonie du thé. Il est issu du gyokuro. Les feuilles sont réduites en fine poudre verte,
  • Le genmaïcha : mélange de thé et de riz soufflé,
  • Le tamaryokucha : un thé au goût fruité.

Il existe encore quelques autres variétés de thé consommées au Japon, les différences venant principalement de leur processus de fabrication.

D'où vient la cérémonie du thé au Japon ?

D'où vient le cérémonial du thé japonais ?
Le rituel du thé au Japon tire ses origines de la Chine et des moines bouddhistes.

Avant de parler de l'origine de la cérémonie du thé, parlons de l'origine du thé. Sans surprise, le thé vient de Chine, où il est utilisé depuis des millénaires d'abord comme médicament puis comme produit de consommation courante.

Mais comment est-on passé d'une consommation purement médicinale à une consommation courante ?

Les moines bouddhistes n'ont pas le droit de boire de l'alcool et pour rester éveillés lors de leur méditation, ils se sont mis à boire du thé. Petit à petit, l'usage s'est étendu à l'aristocratie avant de passer dans les classes inférieures.

Encore aujourd'hui, le thé fait partie du quotidien des Chinois. En Chine, l'eau n'est pas potable. Il faut faire bouillir l'eau de robinet pour pouvoir la boire. Il est donc courant de faire infuser des feuilles de thé ou d'autres herbes pour donner un goût agréable à l'eau bouillante.

Le thé est apparu au Japon au IX siècle, importé et popularisé par le moine bouddhiste Eishu. Il était d'abord consommé par la noblesse japonaise avant de s'étendre au reste de la population dès le XIIe siècle. Les changements sont longs !

En ce qui concerne la cérémonie du thé, elle a été influencée par le bouddhisme zen puisqu'elle découle du livre de Lu Yu qui mentionnait la température et les ustensiles à utiliser pour boire du thé dès le VIIIe siècle.

Elle a cependant fortement évolué jusqu'au XVIe siècle, en prenant des éléments instaurés par les samouraïs et par les classes populaires. Mais la philosophie de la cérémonie du thé a surtout été codifiée par le prêtre Murata Shukou et par Sen no Rikyū qui a développé les concepts clés (sei, kei, wa, jaku).

Aujourd'hui, la cérémonie du thé n'est que peu pratiquée au Japon mais elle est un symbole fort de la culture et de l'histoire du pays. Même les Japonais ne connaissent pas toujours le déroulement du cérémonial et n'y assistent qu'une ou deux fois dans leur vie.

Vous cherchez des cours japonais ?

Comment se passe une cérémonie du thé ?

Où se passe un cérémonial du thé japonais ?
L'hiver, le thé est servi dans un salon fermé. L'été, la cérémonie peut se dérouler dans un jardin.

Si vous avez envie de plonger dans le Japon traditionnel et de voir un maître du thé préparer le thé lors d'une cérémonie, mieux vaut savoir comment se déroule le rituel pour ne pas commettre d'impair.

La cérémonie respecte des étapes précises qui sont toujours les mêmes. C'est toute une vie de pratique pour devenir maître du thé et aujourd'hui des écoles enseignent les méthodes ancestrales afin de perpétuer la tradition et de ne pas perdre cette richesse culturelle.

Voici les différentes étapes du rituel du thé :

  • La préparation : le maître du thé envoie les invitations à ses convives traditionnellement. Il se prépare ensuite spirituellement pour la cérémonie en chassant de sa tête toute pensée pour être en harmonie totale avec la nature. Il doit également nettoyer la maison de thé et les tatamis. S'il y a un repas, il doit être préparé en avance,
  • L'arrivée des invités : ils doivent eux aussi se préparer à la cérémonie en laissant leurs soucis à l'extérieur du salon de thé et en se lavant les mains avant d'entrer. Les chaussures doivent rester à l'extérieur et les convives ne doivent rentrer que lorsqu'ils y sont invités par le maître du thé,
  • Le nettoyage des ustensiles : les bols, le fouet en bambou ou encore les cuillères doivent être nettoyés devant les convives selon des gestes précis, harmonieux et minutieux,
  • La préparation du thé : pas besoin d'infusion, fouetter le thé matcha suffit à le faire mousser et à lui faire dévoiler son arôme puissant,
  • Le service : pour servir le thé, traditionnellement, un seul bol est utilisé. Il doit être passé de convive à convive. Il arrive aussi que le maître du thé prépare un bol pour chaque invité,
  • La fin de la dégustation : à la fin, le maître du thé nettoie de nouveau ses ustensiles devant les convives. Il peut leur être demandé de les prendre en main et de les admirer.

Pour réaliser une cérémonie du thé, de nombreux objets sont nécessaires. Ils dépendent du goût du maître du thé qui aménage le pavillon de thé comme il veut. Il ne pourra pas se passer en revanche d'une boîte à thé (cha'ire), d'un fouet (chasen), d'une cuillère (chashaku), d'un bol (chawan) et d'un pot de fer (kama) qui remplace la bouilloire ou la théière et sert à faire chauffer l'eau.

Trouvez un cours japonais paris ici.

Comment se comporter en tant qu'invité au Cha no yu ?

Où assister à une cérémonie du thé ?
Même dans une grande ville comme Tokyo, échappez à la ferveur pour vivre un moment zen !

Pour profiter au maximum du rituel du thé, mieux vaut s'y préparer. La culture japonaise est extrêmement codifiée et en tant que touriste, vous devez vous conformer aux codes du pays. Assister à une cérémonie du thé permet d'en apprendre énormément sur le fondement même de l'identité japonaise.

Vous pouvez assister à une séance de pratique avant de vous rendre à une authentique cérémonie, soit ouverte à tous, soit destinée aux non-Japonais si vous souhaitez des explications en anglais ou en français.

Lors d'une cérémonie, il y a généralement 4 ou 5 invités. Chacun a un rôle prédéfini et surtout le premier invité, le shokyaku. Ce rôle sera réservé à votre guide ou à un Japonais initié à l'art de la cérémonie du thé. C'est lui qui est amené à communiquer avec le maître du thé, appelé teishu.

Plusieurs choses à savoir :

  • Vous n'entrez pas avant d'y avoir été invité,
  • Vous ôtez vos chaussures avant d'entrer,
  • Vous vous inclinez pour passer la porte basse en signe de respect,
  • Vous vous asseyez en position seiza (sur vos genoux) où l'on vous indique de vous assoir,
  • Vous ne parlez pas, ne mangez pas et ne buvez pas avant d'y avoir été invité,
  • Vous devez manger et boire tout ce qu'on vous donne (du thé et quelques bonbons),
  • Vous ne devez pas fumer,
  • En cas de doute, ne dites rien, attendez qu'on vous indique la marche à suivre.

Vous pouvez facilement assister à des cérémonies du thé à Tokyo ou Kyoto et même à Paris si vous le souhaitez. La cérémonie du thé est simple tant que vous vous conformez aux règles de base.

Alors, avez-vous d'autres questions sur la cérémonie du thé japonaise ? 

Besoin d'un professeur de Japonais ?

Vous avez aimé l'article ?

3,50/5, 2 votes
Loading...

Alexia

Passionnée de danse, de musique et de voyages, je suis curieuse et j'aime apprendre et découvrir sans cesse de nouvelles choses.