"Le thé, bien que moqué par les âmes naturellement rustres, restera à jamais le breuvage privilégié des gens d'esprit." Thomas de Quincey

Le Japon produit environ 100 000 tonnes de thés par an en grande majorité pour la consommation intérieure : seule 3 % de la production est exportée.

Le thé comme boisson chaude au Japon a fait son apparition au IXe siècle par l'intermédiaire d'un moine bouddhiste, venant de Chine. Petit à petit, un rituel du thé s'est créé autour de la consommation de la boisson.

La cérémonie du thé est la traduction occidentale du rituel du thé en poudre japonais, appelé cha no yu (eau chaude avec du thé littéralement). Découvrez l'histoire complète de la cérémonie du thé au Japon.

Anthony
Anthony
Prof de Japonais
5.00 5.00 (18) 30€/h
1er cours offert !
Fumihiro
Fumihiro
Prof de Japonais
5.00 5.00 (32) 30€/h
1er cours offert !
Alexandra
Alexandra
Prof de Japonais
4.93 4.93 (11) 18€/h
1er cours offert !
Hisako
Hisako
Prof de Japonais
5.00 5.00 (11) 23€/h
1er cours offert !
Marine
Marine
Prof de Japonais
5.00 5.00 (8) 25€/h
1er cours offert !
Diana
Diana
Prof de Japonais
4.92 4.92 (8) 30€/h
1er cours offert !
Sebastien
Sebastien
Prof de Japonais
4.75 4.75 (8) 20€/h
1er cours offert !
Yuko
Yuko
Prof de Japonais
5.00 5.00 (18) 30€/h
1er cours offert !

L'arrivée du thé au Japon

Quand sont arrivés les théiers au Japon ?
Les feuilles de thé sont utilisés depuis des milliers d'années en médecine chinoise.

En Chine, le thé est connu depuis des milliers d'années. Les premiers théiers ont été plantés dans la province du Yunnan. Le thé était notamment utilisé comme médicament dès 2 700 avant JC avant de devenir un produit de consommation courante.

C'est la pratique du bouddhisme qui a popularisé la consommation de thé. La religion interdit de boire de l'alcool, le thé était donc une excellente boisson pour se tenir éveillé. La consommation de thé, d'abord réservé aux classes aristocratiques et aux moines, s'est démocratisée sous la dynastie Sui entre 581 et 618.

Dès son arrivée au Japon au IXe siècle, le succès est fulgurant. Il est de fait cultivé localement très rapidement pour pouvoir subvenir à la consommation de la population sans pour autant l'importer de Chine.

La cérémonie du thé japonaise est liée à la religion

Sans surprise, la cérémonie du thé tire son origine de la Chine avec les écrits de Lu Yu : Ch'a Ching, soit littéralement Le Classique du thé écrit en 760 avant JC. L'auteur y décrit avant tout les efforts de l'empereur Shen Nongs qui ingérait toutes sortes de plantes, d'herbes et d'écorces pour en connaître les propriétés. S'il s'empoisonnait, la légende raconte qu'il mangeait des feuilles de thé pour se purifier. Le livre parle ainsi de toute la culture et la préparation autour du thé.

L'oeuvre en trois volumes est encore aujourd'hui considéré comme la bible du thé.

Mais la cérémonie du thé a également une origine religieuse. Lu Yu a fortement été influencé par le bouddhisme zen. Ce sont ses idées qui vont permettre le développement de la cérémonie du thé telle qu'elle existe encore aujourd'hui au Japon.

Au IXe siècle, des moines bouddhistes japonais sont envoyés en Chine. Ce sont eux qui ramènent le thé au Japon. C'est l'empereur Saga qui a diffusé la dégustation du thé japonais à partir de 815 auprès des hautes classes japonaises. Il a rendu visite au moine Eishu qui lui a alors proposé de boire du sencha, un passe-temps populaire à l'ère Tang en Chine. C'est devenu une mode dans les cercles intellectuels japonais.

Comment est né la cérémonie du thé ?
Les moines bouddhistes ont eu une influence sur la démocratisation du thé au Japon.

A cette époque, le thé se présente sous forme de briques pour faciliter son transport. Il est ensuite chauffé puis une portion est cassée à la main ou au couteau pour être réduite en fine poudre. On ajoutait ensuite la poudre à de l'eau chaude mais pas à de l'eau bouillante dans des bols.

Le thé vert japonais reste une denrée rare et précieuse et n'est cultivé au Japon qu'en petites quantités à des fins médicinales et pour la consommation de la noblesse.

Au Japon, c'est le moine Eisai qui démocratise la consommation de thé et l'étend à l'ensemble de la population. Il rapporte de Chine des graines de thé vert à la fin du XIIe siècle pour les planter près d'un temple à Kyoto. Eisai va ensuite moudre les feuilles de thé vert pour obtenir une poudre très fine : le thé matcha était né. Il introduit alors une nouvelle manière de consommer le thé et insiste sur les bienfaits du thé sur la santé et le métabolisme : nutriments antioxydants, capacité détox, baisse du cholestérol, vitamines...

Etroitement lié à la religion zen, le thé vert matcha fut d'abord utilisé dans les rituels religieux des monastères bouddhistes. Grâce à sa puissance et sa forte teneur en théine (l'équivalent de la caféine mais dans le thé), il avait la faculté de garder les moines éveillés durant leurs séances de méditation.

Vous cherchez des cours de japonais paris ?

Anthony
Anthony
Prof de Japonais
5.00 5.00 (18) 30€/h
1er cours offert !
Fumihiro
Fumihiro
Prof de Japonais
5.00 5.00 (32) 30€/h
1er cours offert !
Alexandra
Alexandra
Prof de Japonais
4.93 4.93 (11) 18€/h
1er cours offert !
Hisako
Hisako
Prof de Japonais
5.00 5.00 (11) 23€/h
1er cours offert !
Marine
Marine
Prof de Japonais
5.00 5.00 (8) 25€/h
1er cours offert !
Diana
Diana
Prof de Japonais
4.92 4.92 (8) 30€/h
1er cours offert !
Sebastien
Sebastien
Prof de Japonais
4.75 4.75 (8) 20€/h
1er cours offert !
Yuko
Yuko
Prof de Japonais
5.00 5.00 (18) 30€/h
1er cours offert !

L'influence des samouraïs dans la cérémonie du thé au Japon

La première cérémonie du thé est mentionnée dès le VIIIe siècle mais il s'agissait d'une version bien plus simple que celle connue aujourd'hui. Elle découle du livre de Lu Yu qui mentionnait la température à respecter pour faire chauffer le thé et les ustensiles nécessaires à sa préparation.

Si Ensai a démocratisé la consommation du thé chez toutes les classes japonaises, ce sont les samouraïs qui ont commencé à créer un véritable rituel autour du thé.

Au XIIIe siècle, les guerriers commencent à préparer et à boire le matcha. Ils organisaient des fêtes majestueuses et proposaient à leurs invités de jouer à un jeu : il fallait être capable de distinguer les boissons à base de plantes et celles à base de thé. Les invités se passaient les tasses afin de goûter le breuvage et de deviner. L'origine de la tasse de thé passant de main en main viendrait de cette période.

Bien sûr, ce rituel s'étendit aux classes plus populaires qui organisèrent à leur tour des goûters plus modestes dans des salons de thé. C'est de là que viendrait le lieu où se déroule aujourd'hui la cérémonie du thé.

D'où vient la cérémonie du thé au Japon ?
Les samouraïs ont influencé le cérémonial japonais autour du thé.

Le père de la cérémonie du thé au Japon

Le prêtre Murata Shukou est considéré comme le père de la cérémonie du thé. Il a conçu les petits salons de thé et a consacré sa vie à l'apprentissage et au perfectionnement du rituel. C'est lui qui est à l'origine de la philosophie de la cérémonie du thé.

Il était adepte de la méditation zen après être entré dans le sacerdoce à 11 ans. Il a ensuite passé le reste de sa vie à Nara, dans son pavillon de thé, enseignant l'art et la simplicité liés à la dégustation du thé à quiconque le voulait.

Ce n'est qu'au XVIe siècle que le fait de boire du thé s'est répandu à toutes les strates de la société japonaise. Sen no Rikyū, une autre figure historique du rituel japonais, a développé les concepts clés de la cérémonie :

  • Sei, littéralement pureté : c'est le concept le plus compliqué à appréhender. Les Japonais lorsqu'ils pénètrent dans le salon de thé doivent laisser derrière eux leurs problèmes et devenir purs. Le maître du thé doit quant à lui réaliser la cérémonie à coeur ouvert,
  • Kei, littéralement respect : il s'agit de montrer que chaque personne a son importance et doit être respectée peu importe sa classe. Ce concept est symbolisé par le fait de devoir se baisser pour pénétrer dans le salon de thé et de s'assoir sur ses genoux en position Seiza,
  • Wa, littéralement harmonie : tous les ustensiles utilisés doivent être en harmonie avec la nature et apporter la paix aux invités du rituel,
  • Jaku, littéralement tranquillité : ce n'est qu'en respectant tous les préceptes précédents qu'il est possible d'obtenir la tranquillité.

D'autres concepts ont vu le jour avec les années et notamment celui de wabi qui signifie solitude ou encore kokoroire qui signifie dévotion.

Rikyū a aussi édicté les « sept secrets de la voie du thé » qui guident la préparation de la cérémonie :

  • Prépare un délicieux bol de thé,
  • Place le charbon de bois afin qu’il puisse chauffer l’eau,
  • Arrange les fleurs comme elles sont dans le champ,
  • Évoque la fraîcheur en été et la chaleur en hiver,
  • Devance en chaque chose le temps,
  • Prépare-toi à la pluie même s’il ne pleut pas,
  • Porte la plus grande attention à chacun de tes invités. 

Vous cherchez des cours japonais ?

Et aujourd'hui, qu'en est-il de la cérémonie du thé dans l'archipel nippon ?

Quelle est l'origine du cérémonial des thés japonais ?
Aujourd'hui, ce sont surtout le touristes qui profitent du rituel.

La cérémonie du thé a peu de pratiquants mais elle est un symbole historique de l'identité et la culture japonaise. Au début réservée à un public aisé et masculin, la maîtrise de la cérémonie du thé s'est ouverte sous l'ère Meiji, notamment aux femmes. Maîtriser la cérémonie du thé est devenue une qualité de bonne maîtresse de maison.

Les cours de cérémonie du thé se sont étendus dans le cursus para-scolaire et les ustensiles de préparation du thé (fouet en bambou, théière, bols) se trouvent à tous les prix en fonction de la qualité du matériel. Il existe trois grandes écoles modernes de la cérémonie du thé : Omotesenke, Urasenke et Mushakōjisenke. Bien que ce soient trois écoles différentes, les pratiques enseignées sont assez similaires.

Le thé matcha n'est pas vraiment bu au Japon à part lors des cérémonies du thé. Cependant, il est de plus en plus exporté face à l'engouement du mélange mousseux aux Etats-Unis et dans d'autres pays d'Asie. Le matcha est consommé sous forme de matcha latte avec des épices mais est aussi utilisé en petite quantité dans les pâtisseries (macarons, glaces, madeleines, panna cotta...).

Le rituel traditionnel entier de la cérémonie du thé peut durer jusqu'à 4 heures.

Les amateurs de thé vont être servis au Japon avec le cérémonial de la préparation du thé !  

Besoin d'un professeur de Japonais ?

Vous avez aimé l'article ?

5,00/5, 1 votes
Loading...

Alexia

Passionnée de danse, de musique et de voyages, je suis curieuse et j'aime apprendre et découvrir sans cesse de nouvelles choses.