Cours particuliers Langues Musique Soutien scolaire Sport Art et Loisirs
Partager

Débuter en tant que lecteur de mangas

De Mathieu, publié le 07/05/2019 Blog > Langues > Japonais > Quelles Sont les Étapes Pour Lire un Manga ?

Que vous soyez trop jeune ou trop âgé pour être de la génération française qui a découvert les mangas ou que vous souhaitiez simplement vous y mettre car la bande dessinée japonaise vous donne envie, vous avez fait le bon choix, celui de découvrir tout un pan de la culture japonaise !

Vous n’êtes pas encore un otaku mais vous avez déjà compris qu’un manga est une bande dessinée nippone inspiré des estampes qui se présentent majoritairement sous la forme de séries de bandes dessinées se vendant à des millions d’exemplaires et ayant de très nombreux lecteurs. C’est déjà un début.

Superprof vous propose de vous aider dans votre aventure manga en vous donnant les bases de la compréhension de ces mangas japonais si énigmatiques et pourtant si simples à lire avec l’habitude. Nous vous donnerons également des conseils de lecture pour commencer en douceur votre voyage vers votre premier manga. Yukō !

Bien choisir son manga avant même de l’ouvrir

Retrouvez toutes nos astuces pour savoir comment prendre en main un manga ! Il existe des mangas pour tous les goûts. Dire que l’on aime pas les mangas, c’est simplement ne pas encore avoir trouvé ceux qui nous plaisent ! (Source : LeJournal.CNRS.fr)

Les types de mangas

Comme dans chaque type d’œuvre, il existe des types différents qui vous plairont plus ou moins en fonction de vos goûts ainsi que de votre tranche d’âge. C’est de cette façon que sont divisés les types de bandes dessinées japonaises, de la même façon qu’une série pourra être destinée aux enfants, aux adolescents ou à un public mature. Ce que nous entendons par type est donc clairement la cible éditoriale du manga.

Le premier type existant est le Shonen, comprenez le manga pour jeune garçon ou adolescent. L’éditeur le plus représentatif de ce type de manga est sans conteste le Shonen Jump, le magazine dans lequel ont été publiés Dragon Ball, Naruto, One Piece et autre Yu-Gi-Oh !. Si vous connaissez déjà ces références, vous savez donc de quel genre nous parlons.

Les Shonen sont principalement axés sur l’action, le combat, l’aventure, l’humour et quelque peu sur la romance. Le héros est très souvent un jeune garçon qui va devenir de plus en plus fort afin de se battre pour une cause planétaire. Ces aventures seront en général plus longues que pour les autres genres.

Le second type est le Shojo, le manga pour jeune fille ou adolescente. Au Japon, c’est principalement dans des maisons d’édition comme Shueisha que vous trouverez ces mangas, mais aussi chez Hakusensha ou d’autres. Des grands noms des Shojo sont notamment Nana, Vampire Knight, Fruits Basket ou encore Card Captor Sakura.

Vous vous en doutez peut être, mais le sujet principal du genre Shojo est l’amour. C’est cliché, mais ça marche et pas qu’auprès des filles. On trouve aussi le sport, la musique ou la fantaisie dans les thèmes abordés. Les protagonistes sont souvent des filles en pleine construction qui tombent amoureuses du beau gosse du lycée… Mais ce scénario n’est pas immuable !

Le troisième type le plus répandu est celui du Seinen, le manga pour jeune homme, autrement dit le manga pour adulte. Le genre Josei est celui destiné aux jeunes femmes, mais la distinction est assez floue étant donné que le genre Seinen plait tout autant aux hommes qu’aux femmes. Les scénarios de ces mangas sont plus matures, plus durs et plus crus.

Il existe de très nombreux Seinen connus, mais parmi eux nous pouvons citer Akira, Gunnm, Parasite, Gantz, 20th Century Boys ou encore Berserk. Ainsi, nous allons souvent de la SF au drame, en passant par l’horreur, la medieval fantasy et le manga historique.

Pour rester dans une ligne éditoriale mature, il existe le type du Hentai, qu’il est probablement inutile de présenter. Il s’agit des mangas à caractère sexuel, allant du sensuel au pornographique. On ne vous conseillera pas de titres parce que, bon, ce n’est pas vraiment le scénario qui intéresse…

Enfin, nous passons du coq à l’âne avec le Kodomo, un type de manga réservé aux enfants. Ils sont extrêmement légers et introduisent parfaitement à des mangas plus conséquents.

Les thèmes abordés dans les mangas

Comme vous avez pu le constater, plusieurs thématiques sont abordées dans les BD japonaises. Vous aurez donc un choix immense de sujets à explorer lors de vos aventures illustrées. Voici une liste des principaux thèmes que vous pourrez trouver dans les œuvres des mangakas :

  • Action,
  • Aventure (Nekketsu),
  • Romance,
  • Science-Fiction,
  • Fantaisie,
  • Mecha (Robots),
  • Slice of Life (Tranche de Vie),
  • School Life (Vie à l’École),
  • Horreur,
  • Magical Girl (Filles Magiciennes),
  • Sport,
  • Musique,
  • Ecchi (littéralement « pervers »),
  • Comiques.

Dire que vous avez l’embarras du choix pour trouver votre bonheur est donc un euphémisme.

Faisons simple : si vous lisez cet article et que vous avez entre 10 et 20 ans, prenez un Shonen Nekketsu ou un Shojo de Romance tandis que si vous avez plus de 20 ans, tournez-vous plus vers les Seinen de SF, d’horreur ou de Slice of Life. Mais le choix vous appartient pleinement !

Sélectionner un manga selon plusieurs critères (longueur, popularité, intérêt)

D’autres critères secondaires pourront aussi peser dans la balance lorsque vous sélectionnerez un manga parmi la longue liste des œuvres existantes. Il est évident qu’avec autant de choix, vous devrez filtrer un peu toutes ces séries, au moins dans un premier temps !

Le premier critère peut être la longueur. S’il s’agit de votre premier contact avec un tome de manga, peut être voudrez-vous en venir à bout rapidement ou en un temps raisonnable. Dans ce cas, nous vous conseillons soit une série courte, n’excédant pas les 15-20 tomes (beaucoup font même moins de 10 tomes), soit de vous tourner vers les One Shot, un type de manga très court, constitués d’un seul chapitre d’environ une centaine de pages maximum.

Le second critère peut relever de la popularité de l’œuvre choisie. Si vous n’y connaissez rien, vous allez probablement taper « mangas connus » dans Google et vous laisser porter. Sauf que si l’action ne vous botte pas franchement, ce n’est pas le moyen le plus simple de trouver chaussure à votre pied. Alliez donc popularité et vos goûts personnels pour choisir !

Enfin, réfléchissez à ce que vous aimez trouver dans une histoire. Pour cela, pensez aux films que vous avez vu, aux séries ou aux dessins animés qui vous ont scotché devant l’écran ou aux livres qui vous ont passionné. Vous pouvez même être surpris à aimer une histoire de pirates alors que Jack Sparrow ne vous branchait pas tellement !

Les règles de lecture des mangas

Comment apprendre la lecture des mangas nippons ? Cette image peut vous servir d’exemple : l’image numéro 1 est celle du dessus, puis lisez les vignettes du bas de droite à gauche. Facile, non ? (Source : Kana)

Le sens de lecture

Vous avez déjà sûrement entendu qu’un manga se lisait « à l’envers ». Ceci est faux : il se lit simplement dans le sens d’écriture des japonais. Celle-ci s’écrit de droit à gauche et de haut en bas, ce qui est très loin de notre système occidental.

Pour aider le public français, certaines éditions avaient occidentalisées le sens de lecture (comme pour la première édition de Dragon Ball), mais la version originale à vite pris le dessus. Aussi faut-il s’y habituer, ce qui n’est pas vraiment un problème lorsqu’on le sait.

Pensez donc à prendre le manga à partir de la dernière page du sens occidental afin de le commencer. En général, l’intérieur de la première page contient un message de l’auteur et les pages suivantes sont consacrées aux personnages, au résumé de l’histoire et au sommaire. Vous ne pouvez pas vous tromper !

L’ordre des vignettes et des bulles

Comme pour une bande dessinée occidentale ou un comics, chaque planche du manga est divisée en plusieurs vignettes dont le mangaka choisit le placement sur sa page. Ainsi, chaque page est différente. Le seul point qui pourra être difficile à maîtriser au début sera l’ordre des vignettes.

Si les vignettes sont de même hauteur, vous lirez simplement la vignette la plus à droite, puis celle de gauche, etc. Répétez ainsi pour chaque ligne jusqu’à atteindre la vignette en bas à gauche de la page.

De même, si les vignettes sont disposées de manière plus complexe, suivez toujours la diagonale haut-droit jusqu’à bas-gauche. Même si l’une des vignettes est plus importante en termes de taille, il faudra d’abord lire les cases la précédant dans l’ordre du manga !

L’ordre des bulles suit la même logique de lecture de droite à gauche et de haut en bas. Parfois, l’ordre des dialogues n’est même pas la chose la plus importante, donc n’ayez pas peur de vous y perdre : ce sera soit très clair, soit pas grave !

Le fond noir et le fond de transition

En général, les vignettes sur une page sont placées sur un fond blanc classique. Cependant, cela peut changer lorsque le fond est noir : il s’agit alors d’un flash back (la grande majorité du temps) et vous pourrez vous en rendre compte par le changement total de contexte et généralement par un petit encadré situant l’action dans le passé.

Cela peut aussi être utilisé pour un rêve ou une réalité alternative en fonction de la complexité du scénario que vous lisez. Dans tous les cas, sachez que ce procédé est aussi utilisé pour les comics américains, donc si vous le connaissez déjà, pas de soucis.

Le fond de transition est un fond dégradé entre le blanc et le noir qui signifie que nous quittons une ellipse temporelle. Ainsi, l’auteur l’utilisera pour entrer dans un flash back (du blanc au noir) ou le quitter (du noir au blanc).

Les codes graphiques nippons à intégrer

Quelles sont les règles pour lire des mangas japonais ? Sur ces deux pages, nous pouvons voir Seto Kaiba tendu (la goutte sur sa joue), puis euphorique en jouant sa carte (l’onomatopée met en exergue ce bonheur) ! (Source : Kana)

Les expressions faciales des personnages

Les mangakas utilisent beaucoup les expressions faciales pour décrire les sentiments d’un personnage. Ceux-ci sont codifiés dans la culture japonaise et peuvent être difficiles à comprendre pour un non-initié. Si le sourire ou la rage sont des sentiments aisément compréhensible en voyant une expression, d’autres sont plus complexes.

Le soupir est représenté par un personnage fermant les yeux, ouvrant la bouche, ayant un air triste et laissant s’échapper un petit nuage signifiant qu’il souffle (un manpu)

Vous l’auriez facilement repéré dans un anime du fait des sons qui accompagnent l’image, mais dans un manga, c’est plus compliqué.

Les hachures sur le visage montrent qu’un personnage rougit, dans une situation romantique ou honteuse

Pas facile de montrer un personnage rougissant en noir et blanc. D’ailleurs ce fait de rougir est vraiment marqué dans l’esprit japonais et on le retrouve beaucoup dans les Shojo.

Le saignement de nez abusif d’un personnage signifie qu’il est excité

Sauf au cours d’un combat, un saignement de nez (principalement d’un garçon…) signifie qu’il est excité par une vision, une situation ou un contexte. Tortue Géniale et Sanji sont deux beaux exemples !

La goutte sur la tête peut représenter la gêne ou la tension

Le contexte global de la situation vous donnera sa signification, mais un personnage qui a honte d’un autre par exemple aura une énorme goutte sur la tête tandis qu’un personnage qui se bat pour sa vie aura une légère goutte de sueur sur le front.

Les bruitages et onomatopées

A l’image des comics, les mangas utilisent des procédés graphiques pour signifier les émotions, les sons et bruitages. Ils servent à accentuer les émotions, les sentiments ou les réactions ou à faire entendre au lecteur du gros son, comme celui d’un coup de poing ou d’une chose qui se brise.

Parfois, les bruitages sont laissés en caractères japonais pour mieux respecter l’œuvre originale. Même si nous ne pouvons pas tous les comprendre, le contexte fait en sorte que ce ne soit pas nécessaire et ainsi nous saisissons son sens sans maîtriser la langue nippone.

Évidemment, plus un bruit ou une onomatopée est large dans la vignette, plus elle est forte dans le contexte du manga. Ainsi, un énorme « TAGADA TAGADA » signifie qu’un cheval est au grand galop !

Conseils de lecture pour débuter sa vie d’otaku

Quelles sont les étapes pour débuter la lecture d'un manga ? Il existe tellement de mangas que vous n’aurez, sauf quelques grands noms, probablement jamais les mêmes références que vos amis. Pratique pour se conseiller ! (Sources : Glénat, Kana, Sakka)

Les mangas idéaux pour les enfants

Les enfants ont l’embarras du choix pour lire des mangas, mais vous vous rendrez vite compte que le sujet principal des Kodomo est… le chat. Pourquoi ? Comment ? Quel est le projet ? Aucune idée, mais les chats sont populaires chez les enfants japonais et aussi en France. Le manga Chi en est un digne représentant !

Vous trouverez aussi des petites pépites dans les œuvres célèbres telles que Dr Slump, du grand Akira Toriyama (le papa de Dragon Ball) ou bien dans les séries très connues comme d’adaptation manga du jeu vidéo Pokémon, surprenante et extrêmement prenante, même pour les adolescents.

Enfin, les enfants pourront s’amuser en lisant des mangas rigolos et mignons comme tout comme DoraemonMirumo ou le terrible Shin-Chan. Il n’y a pas meilleure idée que d’initier les enfants aux mangas pour développer leur imagination !

Être un jeune adolescent et lire un manga

La période allant de 10 à 15 ans est l’âge idéal pour lire des mangas, car ces petits jeunes sont la cible principale des éditeurs. Ainsi, le Nekketsu est le genre le plus développé parmi le lectorat pré-adolescent, avec de grands noms comme One Piece, Dragon Ball ou Naruto.

C’est aussi une période où le sport intéresse beaucoup. Un mangaka comme Tadatoshi Fujimaki l’a bien compris avec son Kuroko’s Basket, très populaire, ou d’autres titres comme Sayonara Football, un peu plus matures qu’un Inazuma Eleven et plus récents qu’un Captain Tsubasa. Eyeshield 21 est aussi un très bon manga pour s’initier aux règles du football américain de façon comique.

Enfin, le lecteur adolescent, la tête bourrée de rêves, pourra trouver son bonheur dans des mangas très axés sur la magie et les pouvoirs comme My Hero Academia, Shaman King, Seven Deadly Sins ou encore M×Zero ou MÄR.

Quelques idées pour les adolescents et jeunes adultes

Les mangas destinés aux adolescents et jeunes adultes (une période allant grossièrement de 15 à 20 ans) sont les plus nombreux et parmi les plus intéressants. Parmi eux, nous retrouvons de grands noms comme Great Teacher Onizuka (GTO) ou Death Note, deux références à ne surtout pas rater.

D’autres mangas un peu moins connus pourront aussi vous plaire si vous faites partie de cette catégorie de personnes, comme la série des Fate (Fate/Stay Night, Fate/Zero, etc.) qui est aussi très sympathique à voit en anime. Des perles peuvent être aussi découvertes en creusant un peu, comme 666 Satan, un Shonen hors du commun.

Enfin, le monde des Shojo matures vous ouvre les bras, comme avec la légende Nana, qui en aura fait pleurer plus d’une (et plus d’un), Paradise Kiss, Nodame Cantabile ou Bride Stories. Et attention : Shojo ne veut pas dire exclusivement réservé aux filles, ce n’est qu’une cible commerciale.

Des bandes dessinées japonaises pour adultes (Mirai Nikki, Steins Gate, Monster, Berserk, One Punch Man)

Même si vous êtes adultes, vous avez bien sûr le droit d’être toujours accro aux Shonen ou aux Shojo, de L’Attaque des Titans à Hunter X Hunter en passant par Kaichou Wa Maid Sama. Cependant, vous aurez peut être envie de scénarios plus matures, pour bousculer un peu vos attentes et être surpris du début à la fin.

Parmi les Seinen qui s’offrent à vous, nous vous conseillons Berserk si vous aimez le sang, la violence et la tristesse (un chouette programme) ce qui marche également avec Goblin Slayer, Deadman Wonderland ou Gantz. Il faut avoir le coeur bien accroché, mais ces mangas sont des pépites !

Si vous souhaitez mettre votre cerveau en marche, vous sauterez alors sur les scénarios fascinants et terrifiants de Steins Gate ou de Mirai Nikki, qui ont de quoi vous retourner l’esprit. Les Enquêtes de Kindaichi peuvent aussi vous intéresser.

Enfin, si vous avez lu des Shonen dans votre jeunesse, One Punch Man vous fera probablement revivre ces moments en version parodique et finement orchestrée !

Vous pouvez dès à présent débuter votre voyage dans le monde des mangas en toute sérénité. Si vous souhaitez en savoir plus sur les mangas, consultez nos autres articles dédiés. Superprof peut aussi vous aider à apprendre la langue japonaise en prenant des cours particuliers de japonais avec un professeur !

Partager

Nos lecteurs apprécient cet article
Cet article vous a-t-il apporté les informations que vous cherchiez ?

Aucune information ? Sérieusement ?Ok, nous tacherons de faire mieux pour le prochainLa moyenne, ouf ! Pas mieux ?Merci. Posez vos questions dans les commentaires.Un plaisir de vous aider ! :) (moyenne de 5,00 sur 5 pour 1 votes)
Loading...

Commentez cet article

avatar