Cours particuliers Langues Musique Soutien scolaire Sport Art et Loisirs
Partager

Coach de sport : pourquoi faut-il prendre une assurance ?

De Alexandre, publié le 01/09/2016 Blog > Sport > Coach Sportif > Quelles Assurances Choisir pour Donner des Cours de Coaching Sportif ?

Trouver un coach, c’est déjà une étape importante pour un client en recherche de remise en forme et d’entraînement physique en toute sécurité.

Oui mais voilà… Il arrive parfois qu’un entraînement sportif ou un coaching à domicile ne se déroulent pas comme prévu. Pour le client ou le coach lui-même. Nous parlons-là de blessures notamment.

Dans ces cas-là, que se passe-t-il ? La responsabilité du coach peut-elle être engagée ?

Si oui, à quelles assurances doit-il souscrire pour prévenir ce genre d’incidents pouvant être fatals à une telle activité professionnelle ?

Superprof répond à toutes vos questions.

Albane-aurore

Nos professeurs sont tellement heureux

”Avec Superprof, j’ai pu trouver des élèves sérieux, motivés et désireux d’apprendre. Je recommande Superprof!”

Je suis coach sportif : pourquoi dois-je m’assurer ?

Le coaching sportif… Ou coaching individuel d’ailleurs. Lorsqu’on l’évoque, on pense immédiatement à quelque chose de plutôt fun, n’est-ce pas ? A des séances de sport à domicile avec des clients enthousiastes et motivés. A des exercices de musculation ou de cardio training au parc, dans un environnement vert, à l’air pur. Ou à des footing sur la plage pourquoi pas.

Comment éviter les blessures lors d'un coaching sportif individuel ? Premier conseil pour éviter les problèmes : ne pas exiger cet exercice auprès de vos clients.

Après tout, le personal training c’est aussi cela, c’est vrai.

Mais tout n’est évidemment pas tout rose au pays du coach sportif à domicile. Si le fait de pouvoir vivre de sa passion, le sport, et de devenir son propre patron, avec toutes les libertés que cela entraîne, a de quoi réjouir, certaines précautions sont toutefois à prendre impérativement !

Comme celle de contracter une assurance coach sportif par exemple ! Mais aussi de suivre une formation « professionnalisante » pour ce type de métier. Ou encore celle de s’équiper d’un matériel solide, moderne et conforme aux attentes des clients.

Bref, les simples compétences sportives ne suffisent pas pour devenir coach de sport !

Pourquoi cela ? Pour répondre complètement à cette question, il nous semble nécessaire de revenir sur la définition même du métier de « coach sportif ». Qui, d’un point de vue juridique n’existe toujours pas d’ailleurs. Mais passons sur ce sujet. Un coach sportif, c’est évidemment un « entraîneur sportif », un « coach de fitness  » ou encore un « préparateur physique ». Bref, quelqu’un qui connaît son sujet lorsque l’on aborde l’aspect sportif. Mais c’est avant tout le terme de « coach » qui importe le plus.

C’est aussi pour cela que l’on parle de « coach sportif individuel ». Le professeur de sport passe en effet souvent ses séances avec un seul et même client. Ou quelques-uns, pour des séances adaptées. Il prend alors toute sa dimension de coach : motivation de tous les instants, psychologie adaptée au caractère de l’athlète, conseils en nutrition et alimentation, gestion de cas sensibles (obésité, surpoids, stress du quotidien, sport santé) et des baisses de moral (manque de confiance en soi ou d’estime, abandon d’un objectif, etc.).

Auprès de toutes ces personnes, nous pouvons parler d’aide de tous les instants. Pour perdre du poids , opérer un renforcement musculaire ou une prise de masse, gagner en endurance et condition physique grâce au cardio, en souplesse grâce aux pilates ou au yoga, se sculpter, tonifier, motiver, se muscler, garder la forme… La confiance donnée au coach à domicile est donc totale, qui se voit là confier de hautes responsabilités. Il est parfois même perçu comme un sportif de haut niveau. ce qui lui permet aussi de trouver des élèves pour ses séances de sport.

L’entraîneur, une fois que le contrat est passé avec son client, s’engage donc sur une méthode et surtout des résultats. C’est d’ailleurs pour cette raison qu’un client peut vouloir engager la responsabilité du préparateur physique ou « personal trainer » sur des dommages subis au cours d’une préparation physique.

Sport coach : pourquoi un « personal trainer » a absolument besoin d’une assurance ?

Vous l’aurez donc compris avec cette décortication du métier de coach sportif en ligne ou à domicile, la nature même de la profession incombe de se protéger.

Lorsqu’un prof de sport démarche de nouveaux élèves pour compléter sa clientèle, en bon commercial qu’il est, il va forcément vanter ses services : son aptitude à parvenir à tel ou tel résultat, une méthode unique, du matériel adapté et sans danger, aucun risque de blessure, des références, une formation…la liste est longue !

Par la suite, cependant, les choses pourraient ne pas bien se passer. Comment ? Imaginez tout simplement que suite à vos conseils, un élève se surpasse totalement, surmotivé par vos encouragements, et qu’il finisse par se blesser. Forcément, le coach personnel devient alors responsable.

Le coach de sport engage-t-il sa responsabilité au cours d'un entraînement sportif . Certains clients suivent aveuglément leur prof de sport.. Attention à ne pas les surestimer toutefois !

D’autant plus lorsque vous avez passé un contrat avec cette personne et qu’une rémunération a été fixée et touchée pour cette mission.

Ce métier implique un certain lâcher-prise de la part de l’élève, qui fait alors entièrement confiance à son enseignant. Durant un cours de sport intensif pour mincir, un programme d’entraînement soutenu ou des exercices de musculation (pour pectoraux, bras, épaules), le client se trouve en situation de vulnérabilité devant les consignes données. Mais imaginez plutôt qu’il ne puisse plus travailler ou faire tourner son entreprise suite à une blessure que vous auriez pu éviter ou que vous avez causée vous-même…

Il est fort possible que le client engage alors la responsabilité de son coach sportif personnel devant les tribunaux, au pénal. D’où la nécessité, donc, de prévenir au préalable ce genre d’épisodes fâcheux, en contractant une ou plusieurs assurances indispensables à l’exercice de cette profession.

La prévoyance est donc indéniablement l’une des grandes qualités du personal trainer

Coaching sportif : quelles sont les différentes assurances auxquelles souscrire ?

Face à ces dangers du métier de coach de sport, de nombreuses assurances vous proposent de vous protéger. Parmi lesquelles :

  • Assur Coach Sportif,
  • Actiforme,
  • Sport Loisirs Assurance,

Notez par ailleurs que si un coach choisit le statut d’autoentrepreneur pour exercer, il peut également contracter une assurance autoentrepreneur.

Pour continuer dans le concret, répondons ensemble à la question : quelle(s) assurance(s) contracter pour exercer mon métier de coach sportif ou pour devenir coach après ma formation coach ? Et m’assurer sur mes activités sportives : perte de poids , régime pour maigrir, fitness pour retrouver la forme, abdominaux (abdos, abdos fessiers, ceinture abdominale, gainage), stretching, étirement, course à pied, tonification musculaire, etc.

Il existe premièrement « l’assurance de responsabilité civile générale » ou « assurance de responsabilité civile d’exploitation. » Celle-ci ne concerne pas directement l’exercice sportif en lui-même, mais couvre le coach sportif contre un sinistre annexe occasionné dans le cadre de l’activité de coaching. Exemple : une vitre brisée au domicile d’un client à cause de votre matériel, en le rangeant.

Comment trouver une assurance couvrant mes frais d'avocat en cas de procès avec un client ? S’assurer pour ne pas se retrouver ici…

Prenons ensuite l’exemple de l’assurance responsabilité civile professionnelle. Hautement importante. C’est celle qui assurera et couvrira le coach sportif si, au cours d’un exercice physique, d’un programme sportif ou d’un programme de musculation quelconque (par exemple), le client se blesse. Le coach a semble-t-il surestimé les capacités de son élève et ce dernier doit subir des soins. L’assurance prend alors en charge les dommages corporels. A noter que la loi n’oblige en rien l’entraîneur à contracter cette assurance, mais vous conviendrez certainement qu’elle peut rapidement se révéler salvatrice pour votre activité et sa survie.

Il existe aussi « l’assurance de protection juridique ». Elle non plus n’est pas obligatoire, mais permet de couvrir le formateur au pénal en cas de dommage causé à un tiers et prend donc en charge les frais judiciaires (les honoraires d’avocats sont à la charge de l’assurance). Idem si c’est le coach qui poursuit le tiers.

Enfin, bien évidemment, le coaching sportif à domicile ou coaching sportif en extérieur nécessite de votre part de nombreux exercices tout au long de la semaine. Pour encadrer, mais aussi pour montrer. Le préparateur physique n’est donc jamais à l’abri de se blesser lui-même dans l’exercice de ses fonctions et lors d’un cours de gym qui paraissait au départ sans dangers. Pour couvrir les dépenses occasionnées par ce type d’accidents, une complémentaire santé semble inévitable.

Professeur d’EPS ou éducateur sportif : devez-vous vous assurer ?

Sur le site de Superprof et parmi les coachs sportifs français en général, nous retrouvons toutes sortes de profils, provenant de différentes études propres au coaching sportif.

Parmi eux, il y a celui du professeur d’EPS (Professeur d’Education Physique et Sportive) qui exerce au sein d’un collège ou lycée. Nombre d’entre eux n’hésitent ainsi plus à trouver un complément de salaire auprès du coaching sportif à domicile. C’est en effet très pratique.

Mais doivent-ils pour autant s’assurer pour cette activité parallèle ?

Un professeur de sport peut-_l devenir coach de sport à domicile ? Oui, un prof d’EPS doit se protéger s’il décide de donner des cours privés !

Ces derniers dépendent du Ministère de la Santé et des Sports. En tant que fonctionnaires, ils sont donc assurés au sein de l’établissement où ils exercent durant toute la semaine. Cela veut donc dire qu’en dehors du lycée ou du collège où ils travaillent, il leur est nécessaire de contracter une assurance responsabilité civile qui les couvrira en cas de dommages corporels de leurs clients.

Il en va de même pour un « moniteur de sport », « éducateur sportif » ou « animateur sportif » ayant obtenu son brevet d’état suite à une formation professionnelle. Ils possèdent en général un diplôme BPJEPS d’éducateur populaire (ou BPJEPS AGFF).

Ces coachs peuvent par exemple travailler au sein d’associations sportives. Mais en dehors, s’ils souhaitent donner des cours privés de sport et recevoir un complément de salaire de coach sportif, il leur faudra également souscrire à une assurance responsabilité civile. Car il s’agit-là d’une activité professionnelle effectuée en son propre nom.

Partager

Nos lecteurs apprécient cet article
Cet article vous a-t-il apporté les informations que vous cherchiez ?

Aucune information ? Sérieusement ?Ok, nous tacherons de faire mieux pour le prochainLa moyenne, ouf ! Pas mieux ?Merci. Posez vos questions dans les commentaires.Un plaisir de vous aider ! :) (moyenne de 5,00 sur 5 pour 2 votes)
Loading...

Commentez cet article

avatar
wpDiscuz