Cours particuliers Langues Musique Soutien scolaire Sport Art et Loisirs
Partager

Quelles sont les locutions latines à connaître ?

De Alexia, publié le 07/09/2018 Blog > Soutien scolaire > Latin > Citations Latin : 20 Phrases à Retenir !

« Il faut d’abord bien savoir le latin. Ensuite, il faut l’oublier. » Montesquieu (1689-1755)

A priori, et caetera, a posteriori, alter ego, ad hoc, nota bene, mea culpa, etc. De nombreuses expressions d’origine latine en langue romaine se sont, à travers les âges, fait une place au chaud dans notre vocabulaire français.

En matière d’arguments d’autorité, il n’y a rien de mieux qu’un bon vieux dicton ou un proverbe latin en paragraphe introductif d’une dissertation ou d’un chapitre.

Ce nombre de locutions latines dans notre langage courant représente plus d’une centaine d’expressions, certaines étant même admises dans le dictionnaire français.

Pour nos lecteurs, nous avons sélectionné quelques dizaines de citations latines, expressions souvent utilisées ou plus rares.

Pourquoi retenir des citations et dictons latins ?

De prime abord, apprendre des proverbes du monde latin paraît tout justement inutile. En effet, pourquoi apprendre une phrase latine étant donné que la langue est morte depuis deux mille ans ?

L'emploi des locutions latines : avec modération pour rester modeste... Sic itur ad astra ! Pianiste virtuose, j’élève mon niveau de pratique vers les étoiles grâce à Superprof !

Cette question rencontre plusieurs réponses.

D’une part, la langue latine n’est pas réellement une langue morte : si en effet le latin n’est plus usité en tant que langue maternelle ailleurs qu’au Vatican, son enseignement demeure toujours et permet de progresser en langue française (et également dans les autres langues romanes).

Le latin vulgaire est peut-être inutilisé, mais il donna naissance, du 5ème au 8ème siècle, aux langues romanes, que sont le français, l’espagnol, le portugais, le roumain et l’italien.

Ainsi par exemple, la majorité du fonds lexical français provient du latin.

Par surcroît, être latinophone aide à mieux jongler avec les termes savants si l’on est scientifique : la médecine, la biologie, la physique-chimie, l’astronomie ou la botanique sont des disciplines dont les termes vernaculaires sont restés en latin.

En outre, retenir de petites phrases latines aide confère aussi une valeur ajoutée à un texte argumentatif.

Sur une copie de bac, cela pourra notamment faire bonne impression aux yeux du correcteur.

Alors sans plus tergiverser, voici notre sélection de citations de langues anciennes à réemployer sans modération.

Alea jacta est

D'où viennent les expressions latines les plus connues ? Advienne que pourra une fois que le sort en est jeté !

C’est certainement là une des citations latines les plus connues : elle signifie « le sort en est jeté ».

Ce sont les paroles qu’auraient prononcé César le 10 janvier 49 av. J-C en franchissant le Rubicon avec son armée. En effet, une loi romaine stipulait qu’il fallait licencier ses soldats avant de passer le fleuve.

César serait alors entré en conflit avec le Sénat en ne respectant pas l’interdit.

« Alea » signifie « jeu de dés », ainsi en français on pourra également trouver la traduction « les dés sont jetés ».

Celui qui brave le sort est fataliste et on peut rapprocher l’expression du « advienne que pourra » français.

Ad vitam aeternam

« Pour la vie éternelle » : on peut jurer un amour ou une amitié « ad vitam aeternam », c’est-à-dire à jamais, pour toujours.

Selon les croyances et les traditions, l’expression est plutôt pessimiste puisqu’elle implique que nous soyons mort.

En effet, la vie éternelle est liée au Paradis pour les chrétiens méritants ou à l’enfer éternel pour les pêcheurs. Une citation qui est entrée dans l’histoire du latin !

Amicus Plato sed major amicus veritas

Voici une célèbre phrase latin signifiant « J’aime Platon mais j’aime encore plus la vérité. » C’est une célèbre citation d’Aristote que l’on retrouve dans son ouvrage Ethique à Nicomaque.

En tant que disciple de Platon, il était un grand admirateur du philosophe. Cependant, malgré son admiration, il ne suivait pas aveuglément les paroles de son maître mais osait remettre en question son enseignement afin de se rapprocher de la vérité.

Cette phrase peut aujourd’hui être utilisée par n’importe quelle personne remettant en question ou prenant position contre son maître, son enseignant.

Audaces fortuna juvat

Adaptée d’un vers de l’Enéide de Virgile, cette expression veut dire littéralement « la fortune sourit aux audacieux ».

Elle incite à forcer le sort et braver les difficultés. Un des sens de fortune en français est chance. En français, on dira plutôt « la chance sourit aux audacieux ».

L’audace n’est pourtant pas toujours synonyme de succès mais comme tous les proverbes, il faut savoir l’utiliser à bon escient.

Aurea mediocritas

Tirés des Odes d’Horace, poète latin, ces vers ne sont pas péjoratifs comme on pourrait le penser.

L'emploi des phrases latines dans le vocabulaire courant est incommensurable... Pour être heureux, vivons cachés : loin des villes, en pleine campagne !

Aurea mediocritas signifie « médiocrité dorée », c’est est une image tendant à montrer que l’on peut se contenter de mener une vie paisible sans les tracas et soucis qu’une opulence pourrait amener.

On pourrait rapprocher cette expression de la française : « pour vivre heureux, vivons cachés ». Nul besoin de se montrer pour vivre une vie tranquille et éviter ses tourments.

Ave Cesar, morituri te salutant

« Salut César, ceux qui vont mourir te saluent. »

Ces paroles étaient prononcées par les gladiateurs devant la loge impériale avant le début des Jeux selon Suétone.

Les Romains adoraient les Jeux du Cirque et notamment les combats très sanglants opposants des condamnés à mort, des esclaves ou même des Barbares volontaires.

Si le gladiateur perdait, c’est le public qui décidait de sa vie ou de sa mort en baissant ou levant le pouce. La devise rappelle l’orgueil des gladiateurs qui n’avaient qu’une seule chose à sauver : leur vie.

Qui n’a pas vu le film Gladiator (2000) devenu mondialement célèbre, retraçant l’histoire fictive de la déchéance d’un général romain déchu nommé Maximus Decimus ? Les gladiateurs, enrégimentés au Colisée de Rome, sont sommés de prononcer cette maxime.

Beati pauperes spiritu

Voici une citation que l’on gagnerait à connaître, dans bien des situations, signifiant « bienheureux les pauvres d’esprit ».

Tirées du Sermon sur la montagne (Évangile selon Mathieu, V, 3), ces paroles servent aujourd’hui à désigner ceux sui réussissent sans intelligence.

A la base, l’expression est bien plus méliorative puisqu’il s’agissait de désigner ceux qui savent se détacher des biens du monde.

Carpe diem

Traduction : Mets à profit le jour présent !

Que signifie Carpe Diem ? L’expression est enseignée par Robin Williams dans Le Cercle des Poètes Disparus.

Tirée d’un poème d’Horace, la locution complète est « carpe diem quam minimum credula postero », littéralement « sois le moins crédule possible pour le jour suivant ».

On le traduit généralement en français par « cueille le jour présent sans te soucier du lendemain » pour garder le genre poétique.

Horace était connu pour être un épicurien, et profitait donc des plaisirs de la vie qui s’offrait à lui. Cette même idée revient dans les poèmes de Ronsard et notamment Sonnets pour Hélène : « Cueillez dès aujourd’hui les roses de la vie ».

On peut l’interpréter comme une incitation à profiter de la vie humaine si courte.

Cogito, ergo sum

Traduction : Je pense, donc j’existe.

Aussi traduite par « je pense donc je suis », cette citation est tirée du Discours de la méthode de René Descartes en 1637 (voir cours latin college). Cela exprime la seule certitude qui résiste à un doute méthodique.

Seule l’existence de l’être humain qui pense est certaine au départ. Descartes cherche à refonder totalement la connaissance.

A la base, la formulation est en français. Ce n’est qu’en 1644 que Descartes la reprend en latin dans Les Principes de la Philosophie.

Deus ex machina

Cette phrase signifie « Dieu sort de la machine » et est une traduction d’une expression grecque à l’origine, faisant référence au théâtre et à l’intervention de dieux ou déesses, amenés au-dessus de la scène par une machinerie.

L’intervention divine résolvait les problèmes lors du dénouement d’une pièce.

Aujourd’hui, l’expression est employée quand une situation se résout grâce à un élément inattendu jusque là. L’expression est souvent utilisée péjorativement pour désigner un miracle invraisemblable et mal intégré au récit, dans le but de finir en happy end.

Errare humanum est

Voici l’une des citations les plus connues : « l’erreur est humaine ».

Les Romains nous enseignent depuis 2500 ans que nos ratés forgent la réussite... Zut ! Je me suis encore trompé ! N’oublions pas que « l’erreur est humaine ».

La locution complète est « errare humanum est, persevare diabolicum », ce qui signifie « l’erreur est humaine, l’entêtement [dans son erreur] est diabolique ».

Elle est souvent attribuée à Sénèque mais elle existait auparavant.

Il s’agit d’une maxime philosophique visant à pardonner les erreurs des humains qui ne sont pas parfaits. Cependant, la maxime amène aussi à saisir cette erreur pour s’améliorer. La deuxième partie l’explique bien : qui s’entête dans ses erreurs est inexcusable.

On peut rapprocher la maxime d’un auteur plus récent, John Powell qui dit que « la seule véritable erreur est celle dont on ne retire aucun enseignement ».

Ex nihilo nihil

Voici une maxime qui s’adapte parfaitement à nos cours sur la plateforme Superprof : « rien ne vient de rien ».

Pour savoir parler latin, il faut travailler ses cours, ses déclinaisons, ses règles de grammaire, etc.

Ces vers sont attribués à Lucrèce et ont été repris par Voltaire dans son ouvrage Dictionnaire philosophique.

En parlant de dictionnaire, voici un conseil fondamental que l’on rappelle aux apprenants : consulter un dictionnaire latin français pour s’aider lors des révisions ne peut être que bénéfique, ne serait-ce que pour enrichir son vocabulaire.

La locution complète est « ex nihilo nihil, in nihilum posse reverti », c’est-à-dire « rien ne vient de rien, ni ne retourne à rien ». Rien ne peut être créé ou anéanti.

En français, le sens a évolué bien loin de la signification première : « qui veut la fin, veut les moyens ». En effet, avec rien on ne peut rien faire.

Fluctuat nec mergitur

Traduction française : « Elle tangue mais ne sombre pas ».

Depuis quelle année Paris a-t-elle une devise latine ? La devise de Paris a notamment été reprise après les attentats meurtriers.

Devise officielle de la ville de Paris depuis 1853, elle accompagne le navire présent sur le blason de Paris. Henri Tausin explique parfaitement pourquoi cette devise a été choisie, et on l’apprend aussi en cours de latin.

La devise rappelle « les dangers que Paris a courus, les terribles révolutions qui l’ont agité, les crises de toute nature qu’il a subies » et exprime « l’idée de vitalité, de force, de perpétuité qui caractérise la longue et glorieuse existence de cette ville ». 

Habeas corpus

Cette phrase signifie « Garde ton corps ».

Dans sa totalité, la locution latine signifie « que tu aies ton corps pour le présenter » (habeas corpus ad subjiciendum).

C’est une institution anglo-saxonne qui sert à garantir la liberté individuelle d’un citoyen en le protégeant contre les arrestations arbitraires.

Votée en 1679 en Angleterre, l’Habeas Corpus Act est une réaction aux tentatives d’absolutisme monarchique, et également l’un des actes fondateurs de la propriété privée.

Homo homini lupus

L’homme est un loup pour l’homme signifie que l’homme est le pire ennemi de sa propre espèce. Cette citation latine est souvent utilisée en cours de latin.

On retrouve pour la première fois cette occurrence chez Plaute dans sa comédie Asinaria.

D’un point de vue philosophique, en cours de latin débutant, c’est une vision pessimiste de l’homme, un être sans scrupules, égoïste et individualiste, n’hésitant pas à écraser les autres pour sa réussite.

Nosce te ipsum

Traduite du grec ancien, cette expression signifiant « connais-toi toi-même » est l’un des trois préceptes gravés à l’entrée du temple de Delphes et le plus ancien selon Platon, et apprise en cours de latin.

C’est une formule consacrée de l’humanisme qui demande à l’homme de prendre conscience de sa propre existence et conscience. « Connais-toi toi-même » invite à une introspection pour mieux se connaître et avoir conscience de ses atouts et limites.

Une phrase assez complexe, qui souligne l’importance de bien connaître ses déclinaisons latines sur le bout des doigts !

Panem et circenses

Il y a bien des expressions entrées dans le vocabulaire courant que l’on emploie régulièrement, mais dont on ne sait l’origine.

Panem et circenses signifie « du pain et des jeux ».

Quelles expressions latines sont utilisées en français ? Les jeux du cirque étaient réputés sanglants.

Littéralement « pain et jeux du cirque », l’expression latine dénonce la distribution de pain pendant les jeux dans le but de s’attirer les bonnes grâces du peuple. L’expression est tirée de la Satire X de Juvénal.

Aujourd’hui, on l’utilise pour montrer la relation biaisée entre la population qui se satisfait de « pain et de jeux » sans se soucier d’enjeux plus importants et les pouvoirs politiques qui peuvent être tentés d’exploiter ces tendances de vie à court terme.

Quae sunt Caesaris, Caesari

Traduction : « Il faut rendre à César, ce qui est à César »

Aujourd’hui cette citation latine est utilisée pour dire qu’il faut reconnaître la responsabilité d’un acte à une personne qu’il soit positif ou négatif.

Selon l’Évangile, c’est Jésus qui aurait déclaré « il faut rendre à César ce qui est à César » après que les Phariciens lui ont demandé s’ils devaient payer l’impôt.

A la vue du denier marqué de la tête de César, Jésus aurait prononcé ces mots.

Veto

Traduction : J’empêche.

Les gouvernements des Etats-Unis connaissent bien ces quatre lettres : ils les brandissent à chaque recherche d’accord supranational sur le climat et l’environnement…

A l’origine, le veto était une manière de s’opposer à un magistrat, peu importe son rang, ou à une décision du Sénat romain.

Aujourd’hui, il garde le même sens d’opposition à une décision. Il est notamment utilisé aux Nations Unies par un pays lors d’une décision contestée. Si un pays met un veto, la proposition est rejetée.

On retrouvera facilement des citations similaires dans les dizaines de langues latines utilisées aujourd’hui !

Vulnerant omnes, ultima necat

Cette phrase latine signifie : « Toutes blessent, la dernière tue. »

Quelle locution latine est la plus connue ? Une autre manière de rappeler le temps qui passe !

Cette expression latine est souvent inscrite sur les anciens cadrans solaires ou horloges publiques.

C’est une manière de rappeler le temps qui passe et que la dernière heure peut arriver à tout moment pour chaque individu.

Nunc est bibendum, nunc pede libero pulsanda tellus

Traduction : « c’est maintenant qu’il faut boire, et se déchaîner/danser. »

Cette citation serait tirée d’un vers d’Horace, dans lequel il faisait allusion au vin qu’il fallait boire à l’occasion de la mort de Cléopâtre.

Pour la petite anecdote, l’expression fut reprise par la société multinationale Michelin, pour faire la publicité de ses pneus.

On y voit la mascotte de Michelin s’apprêter à boire un verre rempli de tessons de verres. C’est depuis cela que l’on assimile le mot bibendum à toute personne se trouvant en situation de surpoids.

Mens sana in corpore sano

Cette citation est bien connue dans l’usage populaire en France, elle signifie « un esprit sain dans un corps sain« .

Elle puise sa source dans la dixième des seize satires de Juvénal (écrites entre 90 et 127 ap. J-C.). L’histoire nous enseigne que selon Juvénal, il faut cesser d’implorer vainement les Dieux, mais requérir de leur part la santé physique et mentale.

Veni, vidi, vici !

Employée par Jules César en 47 av. J-C, cette expression célèbre peut être traduite en français par « je suis venu, j’ai vu, j’ai vaincu ».

Gagner ne signifie pas être immortel : à ceux qui triomphent, se rappeler cette citation "memento mori". Jules César, franchissant le Rubicon (Roma) : « je suis venu, j’ai vu, j’ai vaincu » !

Elle évoque tout succès obtenu de façon foudroyante.

Jules César envoya un rapport au Sénat de la république romaine après sa victoire fulgurante et inespérée près de Zéla, en Asie mineure.

La bataille opposait les troupes romaines – dont Pompée – à Pharnace II, roi du Pont et du Bosphore (Turquie), qu’il détrôna en un laps de temps très court.

L’expression a par ailleurs été chantée et jouée dans de nombreuses œuvres musicales ou pastichée dans des oeuvres littéraires, notamment par Victor Hugo (un poème évoquant sa tristesse après la mort de sa fille).

Sic itur ad astra

Moins connue du grand public, cette expression veut dire « c’est ainsi que l’on s’élève vers les étoiles ». Il s’agit d’une citation de Virgile, tirée du vers 641 du chant IX de l’Énéide.

Cette phrase comporte plusieurs évocations en France et dans le monde :

  • Devise de la Force aérienne du Canada,
  • Devise de la Force aérienne de Colombie (FAC),
  • Devise de Mouilleron-en-Pareds, commune française située en Vendée (région Pays de la Loire),
  • Devise donnée par Louis XVI en 1783 à la famille Montgolfier (une grande famille de la noblesse d’Auvergne),
  • Devise de la ville de Richmond (Virginie, États-Unis).

Vous vous voyez prononcer cette phrase lors d’une cérémonie de remise d’un diplôme ? Peu modeste en serait son locuteur !

Memento Mori

Voici une citation que l’on pourrait inclure dans un exercice de traduction latine : « souviens-toi que tu vas mourir ! »

La formule provient du christianisme médiéval et de l’époque gréco-romaine. Elle exprime la vanité de la vie terrestre et indique l’ascèse.

Elle était employée sous l’Antiquité pour rappeler aux généraux Romains que malgré leurs victoires militaires, ceux-ci demeuraient des mortels. De nombreuses représentations artistiques en furent issues (peinture, littérature, cinéma, photographie).

Vade retro Satana

« Arrière, reculez Satan ! », également « Va-t’en, Satan. »

Cette expression provient de la religion catholique à l’époque féodale, exprimée pour refuser tout mal issu de choses ou d’événements extérieurs.

Aujourd’hui, on la prononcera plutôt dans un but humoristique ou pour étonner son interlocuteur.

A bene placito

Voici comment faire la manche dans la rue façon noble : « à votre bon cœur ! »

Dura lex, sed lex

Dura lex, sed lex signifie « la loi est dure, mais c’est la loi. »

Expérimenter l'attraction : dura lex, sed lex !" Et oui, nul corps ne résiste à la loi de la pesanteur !

On retrouve notamment cette phrase dans un des monuments de la culture française : la chanson de G. Brassens « Vénus Callipyge » :

Laissez-les dire encor qu’à la cour d’Angleterre,
Faisant la révérence aux souverains anglois,

Vous êtes, patatras ! tombée assise à terre !
La loi d’la pesanteur est dur’, mais c’est la loi

Urbi orbi

Cette locution latine est polysémique aujourd’hui.

D’une part, elle signifie « à la ville de Rome et au monde entier », en évoquant la bénédiction du Pape à Rome et au monde entier, du haut de son balcon sur la basilique Saint-Pierre.

D’autre part, on l’incluera dans un texte latin pour signifier « partout ».

D’autres locutions latines entrées dans le langage courant

Il y a, bien évidemment des dizaines et des dizaines d’autres citations que l’on pourrait lister, mais il faudrait plusieurs articles pour en faire un inventaire exhaustif.

Aller à Séville pour constater ses progrès dans l'idiome de Cervantes ? Quels sont les avantages ex-post de l’apprentissage de la langue espagnole ?

Voici, à défaut, quelques-unes d’entres elles qui sont entrées dans le langage courant, que l’on pourra glisser dans une dissertation de français, d’histoire-géographie ou même de sciences économiques et sociales (SES) :

  • A contrario : « inversement »,
  • A fortiori : « à plus forte raison, d’autant plus que »,
  • A posteriori : « après coup », « après »,
  • A priori : « d’après des données antérieures à la situation », « avant de vérifier les faits »,
  • Ex-ante et ex-post : « au préalable » et « après les faits », expriment respectivement la prévision et les estimations et les effets de retours sur investissement, en économie,
  • Ad libitum : exprime « à volonté », « au choix » (imaginez au restaurant, un buffet « ad libitum »…),
  • Ad patres : « aller ad patres » signifie mourir,
  • Ipso facto : « par voie de conséquence »,
  • Nolens volens : « bon gré mal gré », volontiers ou à contrecœur.

Retrouvez une liste plus conséquente de ces dictons empruntés à la langue latine sur le site Etudes Littéraires : de quoi se constituer un stock de belles citations et épater son prof avec le proverbe du jour !

Partager

Nos lecteurs apprécient cet article
Cet article vous a-t-il apporté les informations que vous cherchiez ?

Aucune information ? Sérieusement ?Ok, nous tacherons de faire mieux pour le prochainLa moyenne, ouf ! Pas mieux ?Merci. Posez vos questions dans les commentaires.Un plaisir de vous aider ! :) (moyenne de 4,43 sur 5 pour 7 votes)
Loading...

1
Commentez cet article

avatar
1 Comment threads
0 Thread replies
0 Followers
 
Most reacted comment
Hottest comment thread
1 Comment authors
sedssz Recent comment authors
Les plus récents Les plus anciens Les plus populaires
sedssz
Invité
sedssz

Merci