Cours particuliers Langues Musique Soutien scolaire Sport Art et Loisirs
Partager

Les héritages de la langue latine aujourd’hui

De Alexia, publié le 12/02/2018 Blog > Soutien scolaire > Latin > Quelles Sont les Langues Latines ?

Près de 430 millions de locuteurs parlent des langues latines, soit 18 % de ceux parlant une langue indo-européenne et 7,9 % de l’humanité.

Les langues latines (ou romanes) sont presque autant parlées que les langues germaniques, notamment grâce à l’influence de l’Amérique Latine. La langue latine de base reste également une option prisée par les collégiens et lycéens français.

Alors connaissez-vous toutes les langues indo-européennes qui tirent leurs origines du latin ?

Albane-aurore

Nos professeurs sont tellement heureux

”Avec Superprof, j’ai pu trouver des élèves sérieux, motivés et désireux d’apprendre. Je recommande Superprof!”

Quelle est l’origine de la langue latine ?

Quelle est l'histoire géographie du romain ? A l’origine langue sémitique, la langue latine vient de l’étrusque, du grec et du phénicien.

Les langues en Europe sont pour la majorité des langues indo-européennes, c’est-à-dire des langues parlées de l’Europe à l’Inde (du grec au sanskrit). Les langues du groupe indo-européen auraient pris naissance sur les rives de la Volga, il y a plusieurs millénaires.

Mais même si les langues européennes ont quasiment toutes la même origine, elles diffèrent. En effet, nous retrouvons des langues slaves, des langues germaniques, des langues celtes et des langues latines.

Les langues latines utilisent l’alphabet latin et suivent l’évolution du latin, dont l’origine est Etrusque. Les Etrusques ont emprunté l’alphabet grec et avant cela les Grecs se sont servis de l’alphabet phénicien pour créer le leur.

Au commencement, le latin n’était qu’une langue italique parmi d’autres (ombrien, samnite, osque…) parlé sur les rives du Tibre.

Le latin était à l’origine parlé dans la région du Latium en Italie Centrale. 

Rome a exercé une influence importante sur le bassin méditerranéen pendant l’Antiquité et c’est pour cette raison que le latin a été diffusé en masse, mettant fin à d’autres dialectes. Nos langues aujourd’hui proviennent en grande partie du latin.

La langue latine possède :

  • 5 déclinaisons et de nombreuses désinences,
  • 3 genres dans les noms et les adjectifs (féminin, masculin, neutre) comme en grec et en allemand,
  • 2 nombres (singulier, pluriel) comme en français,
  • Pas d’articles,
  • 4 conjugaisons mais réductibles à une seule si on le souhaite,
  • 1 forme passive comme en langue grecque.

Le latin est une langue inversive : les mots se rangent dans la phrase selon leur ordre de valeur et d’importance mais aussi selon les lois de l’harmonie (vers, prose). La langue latine était une langue oratoire et servait notamment beaucoup en droit et en politique.

Bien sûr, le peuple s’est peu à peu approprié la langue pour la transformer à travers les siècles et donner naissance aux langues latines d’aujourd’hui.

Qu’est-ce qu’une langue romane ?

Comment connaître les racines de nos langues ? L’appartenance phonologique dépend de l’origine occidentale ou orientale de la langue.

Les différentes langues romanes sont les langues issues du latin vulgaire, parlé par le peuple, le latin vernaculaire utilisé dans la vie quotidienne pour la communication.

Les langues romanes ont été parlées ou sont encore parlées dans un ensemble géographique désigné par le terme Romania, le nord-ouest européen de l’ancien Empire Romain. Le mot Romania est un dérivé de romanus (romain). En effet, les locuteurs utilisaient une langue issue du romain en opposition par exemple à la langue francique issue des langues germaniques et parlée dans le nord de la France.

C’est l’évolution du latin vulgaire qui a mené à la création des différentes langues romanes.

Chronologiquement, il existait de multiples formes de latin vulgaire entre -200 et 400. Puis petit à petit, les formes se différencient de plus en plus entre 500 et 600. En 813, on reconnaît l’existence d’une langue romane et il est demandé de déclamer les sermons en langue romane rurale (rusticam Romanam linguam). Vous retrouverez sûrement quelques mots similaires dans un dictionnaire traduction latin contemporain.

Enfin en 842, un premier texte est rédigé entièrement dans une langue romane (les prémices de la lanue d’oïl).

Ces langues romanes présentent des caractéristiques communes :

  • Une origine des mots commune avec le latin vulgaire et donc un vocabulaire issu du latin vulgaire,
  • Un système vocalique différent du latin (diphtongue, apophonie, syncope),
  • Une évolution consonantique vers une palatalisation importante,
  • La disparition du genre neutre (encore présent uniquement en langue roumaine),
  • Un système verbal réorganisé (disparition du futur latin, création des auxiliaires et du conditionnel),
  • Un développement des articles, qui n’existaient pas dans la phrase latine.

Les langues romanes sont elles-mêmes divisées en deux groupes selon la ligne Spezia-Rimini en langues romanes occidentales (gallo-romanes, ibéro-romanes, occitano-romanes, rhéto-romanes) et langues romanes orientales (italo-romanes, sarde, thraco-romanes, dalmate).

Quelle langue latine moderne est la plus similaire au latin ?

D'où vient le français ? La langue anglaise tire ses origines des langues germaniques mais quelques mots anglais sont d’origine latine.

Voici une question bien compliquée à trancher : quel idiome est le plus proche du latin aujourd’hui ?

Le Sarde, dialecte de la Sardaigne serait la langue la plus similaire au latin avec une dérivation de seulement 8 % par rapport au latin. Dans un contexte plus général, les langues du sud de l’Italie sont celles qui se rapprochent le plus du latin alors qu’au nord elles s’en détachent davantage. Les niveaux de dérivation des autres langues issues du latin sont les suivants :

  • Italien 12 %,
  • Espagnol 20%,
  • Roumain 23.5%,
  • Occitan 25%,
  • Portugais 31%,
  • Français 44%.

En toute logique, le latin étant la langue officielle de l’Eglise et donc encore parlée au Vatican, il n’est pas étonnant que l’italien se rapproche davantage du latin que le français par exemple. En connaissant bien vos déclinaisons latin, vous arriverez plus facilement à retenir les mots italiens.

Mais saviez-vous que l’anglais possède de nombreux termes issus de langues latines ? La faute aux mots empruntés au français 😉

Les langues romanes les plus proches du latin

La ressemblance entre les langues romanes peut être mise en évidence à travers quelques exemples ci-dessous :

LatinItalienEspagnolRoumainOccitanPortugaisFrançais
ClaveChiaveLlaveCheieClauChaveClé
NocteNotteNocheNoapteNuèit/nuèchNoiteNuit
CantareCantareCantarCîntaCantarCantarChanter
CapraCapraCabraCapraCabraCabraChèvre
LinguaLinguaLenguaLimbǎLengaLinguaLangue
PlateaPiazzaPlazapiaţǎPlaçaPraçaPlace

Il existe bien sûr des différences liées aux divers événements de l’histoire de chaque pays. Chaque langue a puisé dans d’autres langues selon les événements qu’elle a connu. Par exemple, le français a puisé dans l’arabe, l’espagnol et l’italien tandis que l’espagnol recourait au français et à l’arabe, l’italien utilisait le français et le roumain, le dace.

Même si ce sont les ressemblances qui sont les plus flagrantes, le français fait un peu bande à part puisqu’il a subi des influences germaniques en vue de sa position géographique. Par exemple, les mots chanter et chèvre possède un substrat franc (issu des langues germaniques).

Les ressemblances s’appliquent notamment à l’écrit mais bien moins à l’oral. Par exemple, pour le chiffre 5 en français (cinq), en italien (cinque) et en roumain (cinci), on remarque que :

  • Seul le français fait entendre une voyelle nasale [~ε],
  • Au début du mot, on entend « tch » en roumain et en italien mais « s » en français,
  • A la fin, on a [k] en français, mais [kw] et « tch » en roumain.

L’italien

L’Italie possède une grande diversité linguistique notamment parce que la langue a été unifiée tard (1861). Les langues italiennes du nord se rapprochent davantage des langues romanes occidentales (français, espagnol) alors que le sud du pays se rapproche des langues romanes orientales (roumain). Autant vous dire que l’opposition nord/sud ne date pas d’hier !

C’est le toscan qui a été désigné comme langue officielle à l’époque où la capitale se trouvait à Florence. C’est notamment la langue de Dante Alighieri.

Pour la petite anecdote, le corse est un dialecte italien proche du toscan de base.

62 millions de personnes ont l’italien pour langue maternelle à travers le monde.

L’espagnol

L’espagnol, aussi appelé castillan (et à ne surtout pas confondre avec le catalan), tire ses origines du latin mais a été fortement influencé par l’arabe. Les Maures ont en effet été présent plus de sept siècles sur la péninsule ibérique. En Amérique Latine, il a évolué différemment, donnant naissance à de nombreuses variantes et de nombreuses différences en termes de vocabulaire.

Il est aujourd’hui la langue maternelle de 437 millions de personnes.

Comment connaître la racine étymologique d'un mot ? Une même langue a défini la plupart des idiomes parlés en Europe.

Le roumain

La langue roumaine est très proche des dialectes du sud de l’Italie, comme le napolitain, mais elle possède également une influence slave. « Oui » se dit « Da » comme dans la plupart des langues slaves par exemple.

Le moldave, bien qu’écrit en cyrillique, se rapproche du roumain et on dit souvent que les différences sont davantage politiques que linguistiques entre les deux langues.

24 millions de personnes ont le roumain pour langue maternelle.

Le portugais

Le portugais est l’autre langue présente sur la péninsule ibérique. Il s’est diffusé à travers le monde au rythme des conquêtes du Portugal et notamment au Brésil, dans certains pays d’Afrique et plus étonnant au Timor oriental.

219 millions de personnes ont la langue portugaise comme langue première.

Le français

Notre langue a été unifiée et codifiée assez tôt, pendant la Renaissance. Mais ce n’est pas pour cela qu’elle est totalement lissée. La réalité est bien plus nuancée. Deux groupes de langues cohabitent en France : les langues d’oc au sud et les langues d’oïl au nord. Les deux mots ont été choisis car c’est la manière de dire « oui » dans les deux langues.

Le français s’est imposée peu à peu comme langue nationale mais à la base, c’est une langue d’oïl, diffusée depuis la capitale, Paris. Cette influence peut se remarquer dans les citations en latin, où quelques mots peuvent paraître semblables à ceux du français.

76 millions de personnes parlent aujourd’hui français à travers le monde (langue maternelle).

Les autres langues latines

Il existe de nombreuses langues autres que les principales issues de leur version latine. De nos jours, plusieurs langues appartiennent au groupe espagnol, français ou italien.

Le groupe ibéro-roman est divisé en plusieurs langues dialectales ou non :

  • Groupe espagnol : castillan, asturien, léonais, andalou, estrémadure, judéo-espagnol (Israël),
  • Groupe portugais : portugais, galicien, mirandais, açorien, algarvio, alentejano, dialecte du Minho…
  • Groupe catalan : le catalan est parlé dans une partie du sud de la France, en Andorre, en Catalogne, en partie en Aragon, en partie à Valence et dans les îles Baléares. D’un point de vue linguistique, le catalan est plus proche de l’occitan que du castillan.

Le groupe occitano-roman comprend le français, le gascon, le languedocien, le provençal, l’auvergnat-limousin et l’alpin-dauphinois (Italie).

Le groupe italo-roman comprend tous les dialectes italiens : piémontais, lombard, ligurien, émilien, bolonais, proches du français par la prononciation. Mais aussi : toscan, corse, sarde, romain, campanien, silicien, calabrais.

Le groupe gallo-roman est composé de plusieurs langues d’oïl : wallon, picard, normand, berrichon, champenois, franc-comtois, bourguignon, bourbonnais, tourangeau, angevin, poitevin, saintongeais, gallo…

Dans le groupe rhéto-roman, il faut mentionner le frioulan et le ladin pour l’Italie, puis le romanche pour la Suisse.

Enfin, le groupe balkano-roman comprend le daco-roumain mais aussi des langues disparues comme l’istro-roumain et l’aroumain.

Toutes ces langues régionales ou tous ces dialectes proviennent de la langue latine à l’origine.

Partager

Nos lecteurs apprécient cet article
Cet article vous a-t-il apporté les informations que vous cherchiez ?

Aucune information ? Sérieusement ?Ok, nous tacherons de faire mieux pour le prochainLa moyenne, ouf ! Pas mieux ?Merci. Posez vos questions dans les commentaires.Un plaisir de vous aider ! :) (Soyez le premier à voter)
Loading...

Commentez cet article

avatar