Cours particuliers Langues Musique Soutien scolaire Sport Art et Loisirs Apuntes
Partager

De quelle manière partir en Inde faire un stage de yoga ?

De Thomas, publié le 09/10/2019 Blog > Sport > Yoga > Comment Faire une Retraite de Yoga dans un Ashram ?

Le silence des activités mentales qui conduit à la perception directe de la Conscience est appelé yoga – Yogasârasangraha

Une séance de yoga, c’est un peu comme une bulle de bien-être. Entre respiration, méditation, pleine conscience ou alignement, la pratique du yoga quotidienne est devenue un rituel pour bon nombre de français, si bien que des régions comme l’Inde sont devenues des centres névralgiques pour pratiquer le yoga efficacement.

Car en France, c’est près de 3 millions de pratiquants à vouloir allier le corps et l’esprit grâce au yoga. Sur les 300 millions de yogis sur la planète, la France devient de plus en plus demandeuse de retraite de yoga et autres moments de détente, pour soi et rien que pour soi.

C’est la raison pour laquelle bon nombre d’entre eux se tournent vers les stages de yoga en Inde, point d’ancrage d’une culture yogique. Mais précisément, l’Inde est un pays lointain, qui peut parfois effrayer, notamment lorsqu’il s’agit d’organiser sa retraite de yoga.

Petit tour d’horizon de ce qu’il faut savoir et/ou prévoir pour partir dans un ashram indien, et profiter de séances de yoga en toute détente !

Retraite de yoga : ce qu’il faut prévoir avant de partir dans un ashram

Combien coûte une retraite de yoga en Inde ? En partant en Inde faire du yoga, on part à la rencontre d’une nouvelle culture, de traditions différentes des nôtres, et d’une pratique du yoga bien particulière ?

L’esprit ne peut être maîtrisé et conquis par des considérations de quelque sorte que ce soit. Donc la conquête de l’esprit, c’est principalement et avant tout la conquête du prâna – Yogabîja.

Partir faire du yoga dans un ashram en Inde, c’est un beau projet, mais ça ne s’improvise pas comme ça. Il s’agit là d’une véritable démarche, au sein d’un pays qui ne ressemble pas à la France. Entre tradition, vie locale et gastronomie, c’est tout un pan du monde qui s’offre à nous !

Coutumes, mais aussi organisation, le voyage promet de demander quelques opérations préparatoires avant de se lancer dans l’aventure. Par exemple, n’oubliez pas de penser au visa, qui devrait vous coûter une bonne centaine d’euros.

Sur place, tous les ashrams sont différents, il est donc primordial de bien se renseigner au préalable sur ce que vous souhaitez y faire, dans quelle région vous souhaitez le faire, et si les ashrams de votre sélection le proposent. Il faut bien savoir qu’un ashram est un lieu de paix, d’harmonie, mais aussi de logement, où on retrouve des dortoirs.

Au contraire des « yoga centers », qui ne disposent pas de solution d’hébergement, les ashrams sont donc des lieux en Inde où l’on reste le jour comme la nuit. Pour un séjour de quelques jours à plusieurs semaines (voire plus, si on souhaite faire une vraie retraite de yoga complète), la pratique yogique n’aura plus de secret pour vous !

En Inde comme partout, il y a des saisons où le moment est plus propice pour aller apprendre le yoga iyengar, le lâcher prise et la respiration. La haute saison se résume à janvier-février, alors que de mai à septembre, le temps est un peu moins clément. Mais la saison des pluie est aussi l’occasion de profiter d’un ashram avec moins de monde !

Par ailleurs, on dit souvent qu’octobre fait partie des meilleurs mois pour se rendre en Inde, notamment pour une pratique régulière du yoga. Le contact avec les enseignants sera plus intense, et l’ambiance plus tranquille.

Enfin, bien souvent, il va sans dire que le billet d’avion n’est pas pris en compte par l’ashram, mais ces derniers proposent régulièrement le trajet depuis et jusqu’à l’aéroport.

Yoga : la vie sur place dans un ashram en Inde

Où trouve-t-on une retraite de yoga indienne ? Parce que faire une retraite de yoga dans un ashram indien, ça n’est pas un simple cours collectif en salle, il y a des détails qui font la différence !

Bien souvent, on se sent un peu désemparé(e) lorsqu’on met les pieds dans un ashram pour la première fois. On se demande à quoi ressembleront les tapis de yoga, on a appris des techniques respiratoires pour ne pas être ridicules, on a tout appris des régimes ayurvédiques, bref, on est un peu stressé(e).

On peut également se demander comment se comporter face aux autres pratiquants. En réalité, rassurez-vous, vous n’êtes obligé(e) de rien, absolument rien ! C’est bien là la force des ahrams et de la pratique du yoga sur place : on est là pour ça !

Et oui, premièrement, vous n’êtes pas forcé(e) d’être passionné(e) par la discipline pour vous rendre dans un centre de yoga indien. L’idée est vraiment de profiter d’un cadre propice à la pratique, mais en aucun cas, il est nécessaire d’être professionnel. Le public est parfois même très jeune, et peu expérimenté !

Par ailleurs, certains ashrams proposent même des visites de la région, ou encore de faire du bénévolat au sein même de l’établissement. Différentes facette se combinent donc, de sorte à désacraliser cette pratique du yoga, qui ne se résume pas à un enchaînement de postures, ni à une détox complète.

Toutefois, en parlant de detox, parlons de nouvelles technologies ! Dans la plupart des ashrams indiens, il est possible d’utiliser son téléphone portable mais de manière discrète, et souvent sous conditions. Et oui, les cours de yoga sont un moment de recentrement, ne l’oublions pas !

Pour le petit point historique, les ashrams existent depuis plusieurs milliers d’année avant notre ère, et sont originellement des lieux de recueillement isolés de toute agitation. Les sages étaient alors seuls avec eux même, sans moyen de communication extérieur. on est bien loin d’un cours de yoga à Paris !

Et ce recentrement est l’occasion de lier son esprit, son mental et son corps. Une intériorité qui ne nous force pas à sympathiser avec les autres pratiquants. Sur place, même s’il y a parfois des français, les gens le comprennent, et savent la raison pour laquelle on est susceptible de venir ici : se ressourcer, profiter des bienfaits du yoga à titre personnel.

À noter que la plupart des ashrams pratique le silence pendant les repas, une bonne manière de trouver du temps pour soi, et de pratiquer la pleine conscience.

Concernant les détails pratiques, généralement, la plupart des ashrams parlent anglais, puisqu’il s’agit là d’un point de rencontre pour tous les yogis dans le monde. L’universalité grâce à la pratique yoga, une certaine idée du partage !

On y mange une cuisine souvent ayurvédique, végétarienne, et basée sur les énergies. L’eau, quant à elle, est évidemment filtrée, puisque le public est principalement un public occidental. Et qu’en est-il de la pratique en soi ?

La pratique du yoga dans un ashram en Inde

Doit-on est fort en yoga pour faire une retraite de yoga en Inde ? Le yoga se pratique partout, tout le temps, et la base reste la même dans le monde. Mais dans un ashram en Inde, les conditions sont plus particulières, entre tradition et culture locale.

Il est difficile de parler du contenu d’une retraite de yoga au sein d’un ashram en Inde, puisque ces derniers sont souvent bien différents. Toutefois, deux piliers viennent fonder l’enseignement : le yoga et la méditation. Rien de plus simple, et c’est ce à quoi vous devez vous attendre avant de venir.

La méditation, c’est l’art de se retrouver, de profiter du silence et du temps pour soi pour se ressourcer, pour harmoniser son mental et son corps, et pour retrouver une connexion avec soi-même. Les enseignants sont toujours là pour nous aider à le faire de la meilleur manière, ponctuée par des cours de yoga.

Dans un ashram, le yoga pratiqué peut varier du tout au tout : hatha yoga, kundalini, vinyasa yoga, yoga nidra, bref, une palette aussi large qui influera probablement sur le choix de votre ashram. Renseignez-vous bien avant de vous inscrire.

Il n’en reste pas moins que les cours sont accessibles à tous et à toutes, quel que soit le niveau général, et que l’enseignement est progressif. De ce fait, les personnes plus âgées sont les bienvenues au même titre que les autres, chacun suit son propre rythme !

Combien de temps dure une retraite de yoga en Inde ? Faire du yoga dans le cadre d’une retraite en Inde est une expérience à part dans la vie, et pour cause ! Dans un ashram, la vie quotidienne se conjugue à la pratique yogique.

Dans une perspective pratique, les vêtements se doivent d’être évidemment les plus confortables possibles, tout en s’adaptant aux traditions et aux moeurs de l’Inde, et oui ! Par exemple, aucune nudité n’est tolérée, au même titre que les vêtements moulants (shorts, débardeurs, etc.)

Vous aviez prévu un legging et une brassière ? Pas de panique, généralement, il vous est possible de vous rendre « en ville », où la plupart des boutiques proposent des sarouel et des sandales. Certains ashrams disposent désormais même de leur propre boutique.

Car de nos jours, les retraites de yoga sont aussi devenues un marché, où tout se doit d’être prévu pour ceux qui ne prévoient pas ! C’est aussi le revers de la médaille, d’une pratique aussi belle que profonde, prisée par tout un chacun. mais rassurez-vous, dans un ashram, le mot d’ordre reste la tradition yogique !

Alors, avec tous ces éléments, vers quel type d’ashram votre choix va se tourner ? Prêt à vous reconnecter ? Un, deux, trois, méditez !

Partager

Nos lecteurs apprécient cet article
Cet article vous a-t-il apporté les informations que vous cherchiez ?

Aucune information ? Sérieusement ?Ok, nous tacherons de faire mieux pour le prochainLa moyenne, ouf ! Pas mieux ?Merci. Posez vos questions dans les commentaires.Un plaisir de vous aider ! :) (Soyez le premier à voter)
Loading...
avatar