Cours particuliers Langues Musique Soutien scolaire Sport Art et Loisirs
Partager

Quelles sont les valeurs portées par le Pilates ?

De Thomas, publié le 12/07/2018 Blog > Sport > Yoga > Quels sont les Grands Principes de la Méthode Pilates ?

Je regrette de n’avoir pas su donner à mon corps la place qu’il méritait dans ma vie – François Mauriac

On entend de plus en plus parler de cette méthode, démocratisée dans le monde au cours des années 1980. Créée par Joseph Pilates, le Pilates est ce type de discipline qui en combine plusieurs.

Véritable pratique, complète et riche, elle fait de plus en plus d’adeptes. En effet, avec pas moins de 500 exercices proposés, elle trouve un public grandissant, et s’impose comme une technique en vogue en France de nos jours.

Mais comment un cours de Pilates peut-il s’accorder, voire remplacer la pratique du yoga, connue pour son renforcement musculaire allié à la concentration et la sérénité ? C’est ce que nous allons essayer de comprendre à travers les grands principes de la méthode Pilates.

Quels sont les effets du Pilates ?

Pourquoi faire du Pilates ? Quand un accessoire suffit à être un prof du Pilates, il convient de savoir pourquoi !

Tout d’abord, il convient de savoir pour quelle raison il peut intéressant de pratiquer le Pilates. Car oui, au-delà d’être une pratique intéressante et exercée par beaucoup, il y a des effets dont il faut un minimum maîtriser les rouages et les origines. Les mettre en place semble alors être une bonne idée, pour pouvoir améliorer sa condition physique, en cours collectifs ou en pratique régulière en solo.

Alors, quels sont les effets concrets de la pratique de cette activité physique, et de l’enchaînement des mouvements de différentes parties du corps ? Il y en a plusieurs, parmi lesquels :

  • Se relâcher,
  • Se tonifier et mesurer les effets de la pratique,
  • Équilibrer son expression corporelle,
  • Faire de la gymnastique un sport tonique,
  • Pratiquer des exercices de respiration en pleine conscience,
  • Faire du cardio et des abdos fessiers en même temps,
  • Perdre du poids et s’assouplir,
  • Faire du sport pour une femme enceinte,
  • Faire des exercices de yoga allongée,
  • Et bien d’autres encore.

Quand il s’agit de faire des étirements en fin d’entraînement de Pilates, ou de maîtriser les assouplissements en cours privés, rien ne contre indique la pratique de la méthode Pilates. Il faut juste savoir bien pour quelle raison et dans quel but concret on décide de s’y mettre, au détriment du yoga traditionnel ou de la méditation.

Respirer, prendre du temps pour soi, tout en étant tonique, en faisant du stretching pour les muscles du corps, c’est les effets et les paramètres que prend en compte la pratique d’un cours de Pilates, avec ou sans professeur particulier pour nous aiguiller et nous aider à se relaxer et bénéficier des effets de la pratique.

Mais concrètement, tout ceci est bien joli, et semble très prometteur, mais quels sont les principes de bases qui fondent le Pilates, et qui font qu’on se retrouvera ou non dans cette pratique, entre yoga traditionnel et gym yoga ?

Le Pilates, une remise en forme en douceur

Quand est né le Pilates ? La méthode de Monsieur Joseph Pilates réside dans quelques principes clés qui fondent le succès de la discipline.

Qu’on le veuille ou non, la méthode Pilates fait de plus en plus d’adeptes et de pratiquants en France et dans le monde. En effet, on compte pas moins de 30000 inscrits par an, un chiffre qui prouve à quel point la forme physique, la remise en forme et l’envie de se relaxer sont présents chez nous, à notre époque.

Il s’agit donc là d’une remise en forme, oui, mais non violente. En effet, alors que les mouvements et les postures ont souvent pour but d’étirer les muscles du corps, de muscler, tout simplement, ou de nous apporter plus de tonus, tout ceci est pratiqué avec des gestes fins, amples, si possible prodigués par un professeur de yoga pilates.

Il est donc possible de gainer sa silhouette et d’approfondir sa souplesse avec des exercices pour cela, qui sont dédiés à certains effets, mais toujours via une méthode douce. En effet, avec plus de 500 exercices, la méthode Pilates est ce genre de discipline qui peut convenir au plus grand nombre, ou tout un chacun peut trouver son bonheur selon ses objectifs, des maux de dos à la gymnastique douce.

Prendre conscience de sa respiration

Qu'est-ce qui distingue le Pilates ? À mi chemin entre yoga, danse et gymnastique, tout indique que le Pilates peut être la nouvelle discipline en vogue !

La respiration est le berceau du rythme – Rainer Maria Rilke

On ne le réalise pas toujours assez, mais le souffle, la respiration est notre outil de vie premier. L’air qui passe dans nos narines est ce qui nous maintient à la surface de la terre, et nous permet, par exemple, de pratiquer le Pilates ! En effet, lorsque je respire, c’est mes poumons que j’oxygène, et, par la même, ma pratique sportive que je contrôle.

Le Pilates permet justement d’améliorer, de gérer et de rééquilibrer sa respiration thoracique, de sorte que les exercices soient moins douloureux, moins difficiles, et qu’on évite les points de côté ! Un vrai avantage, quand on voit le nombre de personnes qui en souffrent au bout de cinq minutes d’exercice physique !

Rien ne sert donc de se concentrer à essayer de maintenir une posture correcte ou à faire un exercice le mieux possible si la respiration ne suit pas. Elle est cet élément qui va permettre de rendre une séance de Pilates plus douce, plus agréable, et, au fil du temps, plus facile. Car oui, profiter de son corps en même temps que de son esprit, c’est possible !

Allier corps, esprit et mental avec le Pilates

Et justement, cette liaison entre corps et esprit qui semble être un pilier de la méthode Pilates, comment se manifeste-t-il ? Pourquoi en parle-t-on ? Quel en est le but exact ? En réalité, il s’agit plus d’un concept à part entière plutôt que d’un réel type d’exercices, bienfaits du gainage, ou mouvements articulaires.

En effet, cette alliance est le résultat de nos efforts et de notre pratique régulière du Pilates, pour procéder à l’alignement de ces trois pôles. D’un côté, le corps va diriger, réformer les mouvements, d’un autre, l’esprit va procéder au lâcher prise, à la prise de conscience de l’exercice, alors que le mental va nous faire progresser en tenant le posture, en se disant que l’on va gagner en souplesse, ou plus globalement, atteindre notre objectif.

Une combinaison qui, si elle est bien maîtrisée et appliquée par l’élève, le pratiquant, a toutes les raisons de nous être bénéfique, et de pouvoir nous faire profiter de ses bienfaits. Il s’agit donc là d’un principe de base, simple à assimiler, qui ne nécessite pas d’accessoires, et qui nous fera progresser en moins de temps qu’il ne faut pour le dire !

Le centrage, point d’ancrage du Pilates

Quel est le sens du mot Pilates ? Le Pilates est une méthode qui a fait ses preuves dans le temps, mais il convient d’en connaître les rouages.

À l’origine, le centrage a été appelé « powerhouse » par Joseph Pilates (le créateur de la méthode, donc !). Cette « ceinture de force » correspond à toute la partie du corps se situant entre le thorax et le bassin. En bref, c’est l’endroit où se trouvent tous les muscles stabilisateurs de notre corps. 

Tous ces éléments travaillés ensemble permettent une meilleure stabilité, une renforcement musculaire optimal, un bon alignement du corps, ou encore une stabilisation et une coordination des mouvements. De quoi faire pâlir un instructeur de yoga dynamique !

Une ceinture abdominale gainée au possible, un placement postural idéal, une fluidité dans les mouvements, une colonne vertébrale bien placée, c’est tout ce que pourrait nous permettre le centrage, si on en maîtrise bien les tenants les aboutissants.

Quoiqu’il en soit, il n’en reste pas moins que ce concept figure parmi les grands principes de la méthode Pilates, et qu’il est bon de s’y pencher, de s’y intéresser, pour saisir au mieux les rouages de cette belle discipline, complète et riche à la fois. Riche, car elle fait appel aussi à notre mental, et nous oblige à rester bien concentré sur ce que l’on est en train de faire, les exercices en l’occurrence.

Le contrôle, clé de voûte du Pilate

Si on parle de Pilates, on est obligatoirement amené à évoquer des mouvements où il faut tenir, où la fluidité n’est pas garante de tout, et où l’échauffement est une bonne mise en bouche. En effet, alors que cette méthode est une méthode de gym douce, il faut pouvoir et savoir maîtriser les exercices que l’on nous confie, tout ceci grâce à une concentration de fer.

Et oui, le Pilates, ça n’est pas qu’une petite discipline où l’on enchaîne des mouvements simples. Sur le lot d’exercices disponibles, certains sont plus difficiles, et demandent de l’attention. Il faut alors que l’on se focalise sur ce que l’on fait, de sorte à pouvoir tenir au mieux la posture, et le plus longtemps possible si on le peut.

Un véritable travail mental, qui permet, par la même occasion, de pratiquer le yoga, mais aussi de sculpter son corps, d’avoir un ventre plat, à travers les muscles abdominaux, une harmonie posturale, ou encore une conscience corporelle forte de nous même.

La concentration est aussi une affaire de prise de conscience, et de savoir se poser les bonnes questions. Pourquoi suis-je en train de faire cet exercice ? Serais-je content ou fier si je réussis à maintenir la position plus de 30 secondes ? Est-ce que je me sens capable de rester ainsi ?

Que de questions, d’interrogations qui, de manière plus globale, font de la méthode Pilates une méthode complète, extrêmement riche, qui pourra donc convenir au maximum d’entre nous !

Partager

Nos lecteurs apprécient cet article
Cet article vous a-t-il apporté les informations que vous cherchiez ?

Aucune information ? Sérieusement ?Ok, nous tacherons de faire mieux pour le prochainLa moyenne, ouf ! Pas mieux ?Merci. Posez vos questions dans les commentaires.Un plaisir de vous aider ! :) (Soyez le premier à voter)
Loading...

Commentez cet article

avatar