Cours particuliers Langues Musique Soutien scolaire Sport Art et Loisirs
Partager

Enseigner le français chez l’enfant aux cycles 2 et 3 : le mode d’emploi !

De Samuel, publié le 31/05/2018 Blog > Soutien scolaire > Français > Comment Réussir le Français à l’Ecole Primaire ?

Un enfant a dit : « Je ne retournerai pas à l’école parce qu’à l’école on m’apprend des choses que je ne sais pas ! »

Apprendre le français à l’école élémentaire est un passage crucial de la scolarité pour le développement cognitif personnel de chaque enfant. Ceci à un point tel que de plus en plus de parents d’élèves incitent leur enfant à apprendre à lire dès le 1er cycle, en troisième section de maternelle.

Selon un rapport de l’OCDE (Organisation de Coopération et de Développement Economique), « les dépenses annuelles des établissements d’enseignement pour un élève d’école primaire sont 15 % inférieures à
celui des pays de l’OCDE, alors que celles d’un élève de lycée sont 37 % supérieures ».

Des chiffres qui ternissent les engagements officiels du ministère de l’Éducation Nationale à résorber les difficultés scolaires.

Dans cet article, on vous livre nos conseils pour appréhender l’apprentissage du français à l’école primaire.

Nos Astuces pour Progresser en Lecture !

Les études en neurosciences dressent un constat sans appel : 5 % des élèves les plus faibles au cycle 2 de l’enseignement scolaire français sont en grande difficulté.

Pour réduire cette part relative, de plus en plus de voix s’élèvent pour valoriser un apprentissage précoce de la langue française.

Le motif ?

Les enfants avant l’entrée en classe de CP CE1 CE2 sont à leur phase de croissance où la plasticité neuronale est la plus forte.

Un livre lu est un voyage autour du monde : voici comment progresser. La lecture dresse un univers enchanteur ou fantastique libérant la créativité de l’enfant !

Entre 3 et 5 ans en effet, chaque enfant va se familiariser avec les lettres de l’alphabet, apprendre à différencier voyelles et consonnes, repérer les graphies et faire des associations entre le langage oral et les lettres écrites.

En outre, il découvre ce que l’on appelle le principe alphabétique : processus à enseigner en grande section de maternelle, visant à faire prendre conscience que les mots sont composés de syllabes et que ces syllabes peuvent s’isoler à l’oral.

Aussi, c’est découvrir les règles existant entre la syllabe orale et la syllabe écrite.

Selon Maria Montessori (1870-1952), fondatrice de la pédagogie Montessori, la période sensible du langage se situe entre la naissance et l’âge de 6 ans. De fait, selon la pédagogie éponyme, tous les enfants devraient commencer l’apprentissage de la lecture avant l’âge de 6 ans.

Car avant même de suivre des cours de français au primaire, un jeune apprenant pourra déjà apprendre de nombreux mots de vocabulaire français.

Cette pratique de l’apprentissage de la lecture avant le cours préparatoire fait dire à Sylvie d’Esclaibes, auteure du livre Les Petits Montessori, que si chaque élève le faisait, et de façon individuelle, le niveau en lecture et la réussite scolaire seraient bien meilleurs en France.

Voici quelques conseils aux écoliers pour accélérer leur vitesse de lecture :

  • Ne pas être trop pressé : si les élèves doivent apprendre à lire en CP, ils ont jusqu’au CM2 pour maîtriser la compréhension,
  • Laisser l’enfant avancer à son propre rythme,
  • Encourager son enfant à réitérer les exercices de lecture,
  • Puiser sur internet des ressources pédagogiques gratuites,
  • Bien suivre les conseils du professeur des écoles,
  • Lire des histoires le soirs : les livres jeunesse, type « J’aime lire »,
  • Laisser l’enfant choisir ses lectures,
  • Respecter le temps de sommeil nécessaire à l’apprentissage.

Afin d’accélérer la mémorisation de chaque règle orthographique et de « jongler » avec dès le plus jeune âge, il est important que l’élève puisse multiplier les exercices dès la classe de cours préparatoire pour mieux déchiffrer les lettres.

Nos professeurs pourront notamment initier les plus petits à lire à haute voix, à recopier des textes écrits et à pratiquer la dictée.

Et puis autre chose : qu’y a-t-il de plus ennuyeux pour un enfant de 5 ans que d’apprendre tout par cœur ?

Tout apprendre sous la contrainte !

Pour ne pas démotiver les plus jeunes, on recommande aux enseignants, si leurs élèves sont en difficulté, de passer par les jeux éducatifs et les supports d’éveil ludiques, afin d’insuffler à l’enfant une appétence pour la lecture.

Comment Appréhender la Grammaire au Primaire ?

Depuis le 26 novembre 2015, de nouveaux programmes régissent le cours de langue française au niveau primaire.

Tout au long de l’année scolaire – du CP au CM1 et CM2 -, les rythmes scolaires peuvent être perçus comme insoutenables pour les élèves dont le niveau est fébrile.

Connaître le français dès le plus jeune âge, un outil de liberté ! Apprendre la grammaire : synonyme de libération du poids des chaînes de l’ignorance.

Il faut dire qu’un enfant de 6 ans qui apprend le français – lecture, vocabulaire, grammaire, conjugaison et orthographe – réalise davantage de travail cérébral encore qu’un adulte inscrit dans un programme d’apprentissage des langues.

Les élèves ayant tout à découvrir, les outils pédagogiques déployés doivent leur correspondre le plus possible afin qu’ils puissent s’approprier de façon progressive les fondamentaux de l’étude de la langue.

Au cycle des apprentissages fondamentaux, c’est-à-dire aux classes de CP CE1 CE2, le programme de français tient une place centrale : on apprend aussi aux élèves à repérer les éléments grammaticaux d’une phrase simple (déterminant, accord du verbe et accord de l’adjectif en genre et en nombre, variation singulier/pluriel, passer du masculin au féminin, relation sujet-verbe).

Dès le début de l’enseignement primaire, ceux-ci sont donc initiés à l’apprentissage de la grammaire et de l’orthographe, avec l’un des exercices les plus répandus : la dictée de mots.

Afin d’accroître les dispositions langagières des enfants, ceux-ci sont amenés, durant les trois années du cycle 2, à découvrir les temps de la conjugaison : présent de l’indicatif, passé simple, futur simple, imparfait, infinitif, participe passé, les verbes du premier groupe.

Les programmes scolaires mettent aussi l’accent sur la distinction des homophones et homonymes : ça/sa, sait/c’est, verre/vers, a/à, etc.

Le cycle 3 – CM1, CM2 et sixième – poursuit la scolarité obligatoire avec la consolidation des acquis en lecture et en écriture.

Ces années de perfectionnement visent l’acquisition d’un lexique de plus en plus riche et précis, avec la maîtrise des règles de grammaire : c’est là un des piliers de la socialisation primaire et du développement de l’enfant.

Mais parfois, les élèves ne parviennent pas à acquérir les règles d’orthographe ni la méthodologie d’analyse du français écrit. Aussi ont-ils besoin d’un coup de pouce et de cours d’approfondissement sur la grammaire au primaire.

Sur la plateforme numérique de Superprof, on recense 28 871 enseignants de français parmi nos professeurs. Grâce aux cours particuliers à domicile, chaque apprenant bénéficie d’un suivi individualisé et d’une méthode didactique du français adaptée à son profil.

Pour s’entraîner sur cours et exercices de grammaire, il n’y a pas mieux ! Parallèlement, les élèves peuvent également réviser sur des sites de cours en ligne.

Parfois gratuits, ceux-ci conviendront bien aux classes défavorisées qui n’ont pas les ressources financières pour se payer un professeur à domicile. Et par surcroît, ces ressources numériques offrent une large palette de fiches pédagogies pour réviser les notions issues du socle commun de connaissances :

  • Ortholud,
  • Bonjour de France,
  • Exercices de grammaire FR,
  • Je révise,
  • Français Facile,
  • Orthocoach,
  • Cordial.fr, etc.

Tous ces outils devraient permettre de développer les compétences linguistiques pour maîtriser l’exercice préféré du système scolaire français pour enseigner la langue française : la dictée.

Comment Préparer une Dictée ?

Alors que le niveau en orthographe décline parmi nos élèves Français, le système éducatif continue pourtant de valoriser la dictée comme mode d’évaluation des aptitudes linguistiques des élèves.

Ceux-ci doivent en effet être capable d’écrire correctement un texte qu’ils entendent, ce qui ne va pas de soi au cycle primaire.

Et si apprendre l'orthographe permettait de faire de futurs écrivains ? Maîtriser la dictée, ou comment ne plus avoir l’angoisse de la page blanche !

Distinguer les homophones et les homonymes, conjuguer le verbe, faire l’accord du sujet selon le genre et le nombre de la phrase, font apparaître des difficultés alors même que le français est la langue maternelle de l’apprenant.

L’objectif premier de la dictée est de combler les lacunes et maîtriser le français écrit.

Préparer une dictée en français niveau primaire incite les élèves à écrire de façon automatique, en étant à l’aise avec les mots et à enrichir leur vocabulaire.

Aussi va-t-il repérer les pièges et mieux dompter les difficultés de la langue française, ses irrégularités et ses subtilités.

L’objectif est de maîtriser l’orthographe grammaticale et l’orthographe lexicale.

Afin de s’entraîner pour réussir une dictée, il faut d’abord faire lire le texte par l’élève pour qu’il puisse s’approprier la syntaxe, les formulations, les mots et les phrases.

Ensuite, ils peuvent recopier plusieurs fois le texte en corrigeant les fautes d’orthographe qu’ils repèrent eux-mêmes s’il y en a : c’est là tout le pouvoir de l’auto-formation. Se corriger soi-même permet davantage d’apprendre de ses erreurs que si celles-ci sont signalées par un correcteur.

Voici quelques conseils pour bien se préparer à une dictée :

  • Lire des livres pour les jeunes,
  • S’entraîner en orthographe,
  • Repérer et noter les mots difficiles (double consonne, lettre muette, graphie particulière d’un son, accents, cédille),
  • Discerner les formes verbales complexes,
  • Classer les mots par familles de mots,
  • Apprendre à dissocier homophones et homonymes,
  • Prendre son temps : ne jamais perturber le rythme d’apprentissage de l’élève,
  • Travailler avec un dictionnaire et un livre de grammaire et conjugaison.

En substance, une préparation optimale pour un contrôle ou une dictée permet d’évacuer des fautes aussi énormes que rédhibitoires : confusion du participe passé avec l’infinitif, oubli du « s » pour les pluriels, confusion pronom démonstratif et pronom possessif, etc.

Parfois, le professeur de français pourra puiser sa dictée dans des extraits de textes littéraires dont le niveau de langage est très élevé pour un écolier de primaire.

C’est un peu comme apprendre à jouer aux échecs : mieux vaut jouer contre un adversaire plus fort que soi pour apprendre que s’exercer avec un débutant !

Apprendre l’orthographe suit la même logique : un texte difficile aura l’avantage d’étendre le champ lexical connu des élèves.

Voici comment suivre un cours de français.

Le Vocabulaire à Connaître à l’Ecole Primaire !

Un élève de sixième est supposé avoir appris jusqu’à 6 000 mots de français.

Alors qu’à la sortie de l’école maternelle, on attend d’un enfant qu’il connaisse environ 2 500 mots, le cycle primaire met ce dernier devant plus de 3 000 mots nouveaux !

Impressionnant ?

Pas tant que cela, car les enfants ont tout-de-même cinq années pour leurs études lexicales de base : cela fait 600 mots par an, 50 mots par mois, à peine deux mots par jour !

Le lexique à apprendre au primaire : un enseignement fondamental ! L’image est un peu grossière, mais accumuler du vocabulaire permet de ne plus vivre dans un troupeau de moutons !

Bien évidemment, l’apprentissage de la langue française ne peut être soumis à des quotas où des objectifs quantifiables, mais cela peut servir de ligne directrice au tuteur légal ou à l’instituteur.

L’étude de la langue française ouvre vers un apprentissage interdisciplinaire dans la mesure où l’apprenant enfant peut aussi progresser dans des domaines connexes tels que l’histoire-géographie ou les mathématiques.

Les programmes scolaires au cycle 2 et au cycle 3 du niveau primaire mettent l’accent sur la lecture ainsi que sur la consolidation des acquis lexicaux : mémoriser l’orthographe de mots fréquents et de mots irréguliers, identifier l’ordre des mots d’une phrase simple et apprendre des mots nouveaux.

Nous percevons donc les cours de vocabulaire français comme un outil de lutte prioritaire contre le décrochage scolaire : l’acquisition d’un langage oral et écrit riche et varié permet non seulement de ne pas subir le redoublement, mais surtout un esprit critique et la capacité à prendre du recul sur les choses.

Le travail méthodologique du professeur de lettres consiste à orienter ses pratiques pédagogiques en fonction du type de mémoire de ses élèves (mémoire auditive, visuelle ou kinesthésique).

Sur cette base, celui-ci pourra proposer des jeux éducatifs à l’enfant pour le faire jongler avec un nombre croissant de mots nouveaux.

A cela, précisons à nouveau que la voie royale pour enrichir son vocabulaire demeure, à tout âge de la vie, la lecture : lire des livres plonge le lecteur dans une immersion, une évasion qui fait travailler à la fois l’imaginaire et le réel, la créativité et la concentration.

En somme, accumuler de la richesse lexicale permet, pour vulgariser un peu, de stimuler son intelligence.

On se rappelle du film Idiocracy, sorti en 2004, où le scénario plonge le spectateur au 26ème siècle dans une société abêtie où le quotient intellectuel ne cesse de plonger dans les abysses au fil des siècles : dans le film, les adultes ont moins de vocabulaire encore qu’un enfant de 5 ans aujourd’hui, et le divertissement devient vertu et norme tandis que lire est une déviance.

La morale du film pour éviter de devenir stupide : lire des livres, et lire encore !

Partager

Nos lecteurs apprécient cet article
Cet article vous a-t-il apporté les informations que vous cherchiez ?

Aucune information ? Sérieusement ?Ok, nous tacherons de faire mieux pour le prochainLa moyenne, ouf ! Pas mieux ?Merci. Posez vos questions dans les commentaires.Un plaisir de vous aider ! :) (Soyez le premier à voter)
Loading...

2
Commentez cet article

avatar
2 Comment threads
0 Thread replies
0 Followers
 
Most reacted comment
Hottest comment thread
1 Comment authors
mira Recent comment authors
Les plus récents Les plus anciens Les plus populaires
mira
Invité
mira

mois je suis algérienne j’ai comprend le français mais pas tellement, aussi le grand problème c’est l’oral je peut pas parlé en français couramment (pardons pour les fautes orthographe

mira
Invité
mira

je m’appelle mira je suis algérienne j’aime la langue français mais je peut pas parle couramment, a ce que de peut appendre la langue français svp pardons pour orthographe