Cours particuliers Langues Musique Soutien scolaire Sport Art et Loisirs
Partager

Le guide pour devenir étudiant en pays hispanique

De Alexia, publié le 11/04/2019 Blog > Langues > Espagnol > Comment Partir Etudier en Espagne ?

« Voyager c’est découvrir que tout le monde se trompe sur les autres pays. » Aldous Huxley

27 % des anciens étudiants du programme Erasmus disent avoir rencontré leur conjoint actuel lors de leur séjour à l’étranger selon la Commission Européenne.

Et vous, pensez-vous rencontrer votre partenaire en partant étudier à l’étranger et notamment en Espagne ?

Seul l’avenir vous le dira. Pour le moment, il est temps de se renseigner sur les démarches à effectuer, l’université à choisir et l’inscription au programme d’échange.

Heureusement, Superprof vous guide dans la préparation de votre année universitaire espagnole.

Quelles sont les démarches administratives à suivre pour étudier en Espagne ?

Comment aller étudier en Espagne ? Pour obtenir une bourse Erasmus, il faudra être motivé !

Après le bac, il est possible de partir à l’étranger directement pour suivre ses études universitaires en Espagne. Les français et autres membres de l’Union européenne n’ont pas besoin de passeport, de visa, de titre de séjour ou de carte de séjour pour étudier en Espagne.

Mais cela ne veut pas dire qu’il n’y aucune formalité à respecter.

Certaines conditions doivent êtres remplies pour pouvoir résider en Espagne :

  • Une inscription effective à une université espagnole,
  • Des ressources suffisantes,
  • Une assurance maladie.

Etape 1 : demandez votre credencial de acceso

Pour s’inscrire à l’université en Espagne, vous devrez d’abord obtenir votre credencial de acceso. C’est une attestation qui sert d’équivalence à votre baccalauréat français. La demande doit être faite auprès de l’UNED et l’obtention coûte 105 €.

Si vous avez déjà suivi un premier cycle universitaire en France, vous pouvez continuer votre cursus via Erasmus + en demandant l’équivalence de vos diplômes directement au ministère de l’éducation espagnol.

Etape 2 : enregistrez-vous auprès des autorités locales

Si vous restez moins de 3 mois, vous n’avez aucune démarche à faire. En revanche, passé ce délai, vous devrez vous enregistrer auprès de la mairie ou de la police de votre quartier.

Une attestation vous sera délivrée immédiatement, vous autorisant à rester sur le territoire. Cette attestation n’a pas besoin d’être renouvelée et mieux vaut l’avoir sur soi tout le temps. Elle peut vous être demandée et sa non présentation peut entraîner une amende.

L’enregistrement coûte 11 €.

Etape 3 : obtenez votre numéro d’identification pour étranger (NIE)

Une fois l’attestation obtenue, vous pouvez demander votre numéro d’identification pour étranger (NIE) qui vous permettra d’ouvrir un compte en banque, de souscrire un abonnement de transports ou téléphonique, de souscrire aux services d’internet, d’eau et d’électricité…

Partir étudier en Espagne grâce à Erasmus

Comment intégrer le programme Erasmus ? De nombreuses universités françaises ont des partenariats avec des universités espagnoles.

L’Espagne est le pays le plus sollicité par les étudiants français et les étudiants étrangers pour partir en mobilité internationale via Erasmus +. Le programme d’échange permet à tous de partir dans un pays de l’Union Européenne ou en Islande, au Liechtenstein, en Norvège, en Suisse, en Croatie et en Turquie, pour suivre une formation pour adultes, un stage en entreprise ou des études supérieures.

Mais pour partir en Erasmus +, les démarches sont longues et mieux vaut s’y prendre un an à l’avance pour bien préparer son dossier et mettre toutes les chances de son côté.

Etape 1 : participez à la réunion Erasmus de son établissement

Dès votre arrivée à la fac, ou en tout cas dans les deux premiers mois, le service des relations internationales devrait vous parler du programme européen d’échange au cours d’une réunion.

Les élèves intéressés pourront suivre d’autres réunions jusqu’à la remise du dossier de candidature.

Etape 2 : rapprochez-vous du bureau des relations internationales

Si ce n’est pas le cas ou si une seule réunion est prévue, n’hésitez pas à vous rapprocher du bureau des relations internationales.

Les renseignements concernant les délais de rendu, les universités partenaires ou le nombre de places, pourront vous être communiqués.

Sachez que plusieurs documents sont demandés pour le dossier :

  • Une lettre de motivation à rédiger en français et en espagnol parfois,
  • Une demande de bourse Erasmus,
  • Une lettre de recommandation de deux professeurs,
  • Vos relevés de notes.

Etape 3 : rédigez votre lettre de motivation

L’étape la plus cruciale est la rédaction de votre lettre de motivation.

Rappelez-vous que les deux objectifs principaux du programme Erasmus en Espagne sont :

  • Suivre des études dans un établissement d’enseignement supérieur,
  • Participer à une formation pratique pour développer des compétences professionnelles et des compétences linguistiques dans une entreprise en Espagne.

Gardez en tête l’objectif vous concernant lors de la rédaction de votre lettre. La lettre de motivation pour Erasmus suit les standards d’une lettre de motivation classique. Elle doit être concise (1 page maximum) et comporter une introduction, une présentation de votre parcours, un développement de vos arguments, une conclusion et une formule de politesse.

Les arguments peuvent être divers. Vous pouvez mettre en avant votre volonté de pratique la langue espagnole, de suivre un autre modèle universitaire ou de découvrir le monde de l’entreprise en Espagne dans l’objectif d’y rester vivre. Il est aussi possible de mettre en exergue votre envie d’obtenir un double diplôme et des compétences pratiques pour faciliter votre employabilité. N’hésitez pas à montrer votre désir de connaître la culture espagnole et d’ouvrir votre regard sur le monde.

Etape 4 : envoyez les documents demandés et sa demande de bourse

Il ne vous reste plus qu’à envoyer les documents et à attendre la décision du bureau des relations internationales. N’hésitez pas à relancer régulièrement pour savoir ce qu’il en est.

Quelle université espagnole choisir ?

Quelle ville d'Espagne choisir ? Vivez comme dans le film L’auberge espagnole !

Pour des études à l’étranger, il faudra faire un choix et faire une demande Erasmus entre trois universités, écoles d’ingénieur ou encore écoles d’art.

Sachez que les trois premières universités les plus plébiscitées sur les 500 répertoriées dans le classement sont espagnoles.

Mais la popularité d’une université ne doit pas être votre seul critère de recherche.

Etape 1 : choisissez votre ville espagnole

Avant de choisir une université espagnole, il est important de sélectionner une ville d’Espagne dans laquelle vous aimeriez vivre. En effet, vous allez passer au minimum un semestre et jusqu’à un an loin de chez vous, dans un environnement inconnu, autant vous sentir bien et choisir une ville qui vous plaît.

Vous pouvez préférer une ville étudiante, une ville en bord de mer ou proche de la France.

Les villes d’Espagne sont nombreuses et vous pouvez utiliser différents critères de recherche pour en sélectionner une ou plusieurs :

  • Le coût du logement,
  • La qualité de vie,
  • Le dynamisme culturel,
  • Le coût de la vie,
  • La qualité des infrastructures universitaires.

Les trois villes les plus demandées sont Madrid, Séville et Barcelone bien que l’université la plus plébiscitée soit celle de Grenade.

Etape 2 : sélectionnez votre université

Pour choisir votre université, vous pouvez vous baser sur les critères de popularité mais également sur l’excellence des établissements. 10 universités espagnoles se trouvent dans le classement 2018 de Shanghaï des 500 meilleures universités du monde. Il s’agit de :

  • L’université de Barcelone,
  • L’université Complutense de Madrid,
  • L’université Pompeu Fabra,
  • L’université de Grenade,
  • L’université autonome de Barcelone,
  • L’université autonome de Madrid,
  • L’université du Pays Basque à Gipuzkoa,
  • L’université polytechnique de Valence,
  • L’université de Santiago,
  • L’université de Valence.

Qui dit meilleure université, dit plus de concurrence en revanche… Préparez bien votre dossier et ne lésinez pas sur vos notes.

Toutes ces universités ne font pas partie des plus populaires. L’université Pompeu Fabra, l’université du Pays Basque et l’université de Santiago n’ont pas leur place dans les universités les plus plébiscitées. En revanche on y retrouve l’université de Séville et l’université de Salamanque.

Etape 3 : visiter son futur environnement

Le meilleur moyen d’être sûr de son choix de ville et d’université est encore de se rendre sur place si vous en avez l’occasion.

Vous verrez assez rapidement si vous avez fait le bon choix et vous aurez encore le temps de changer d’avis.

Quelques informations indispensables pour suivre ses études en pays hispanique

Que faut-il savoir avant de partir étudier en péninsule ibérique ? Les tapas offertes avec une boisson, sont légions en Espagne !

Partir en séjour linguistique en Espagne, c’est aussi savoir s’adapter à un autre pays et à d’autres coutumes.

Sachez qu’un test de langue pourra être exigé pour intégrer un établissement. En Espagne, on parle espagnol, même à l’université. Rares sont celles qui proposent des cours en anglais.

Si les étudiants internationaux choisissent l’Espagne, c’est aussi pour son cadre de vie méditerranéen et son niveau de vie abordable. Le salaire minimum en Espagne est d’un peu plus de 700 €, autant vous dire qu’il est normal que les prix sont adaptés !

Le tutoiement est de rigueur en Espagne même envers vos professeurs qui vous appelleront probablement par votre prénom. D’ailleurs les cours prennent une forme plus informelle qu’en France et la discussion et le débat sont encouragés.

En Espagne, il faudra aussi s’adapter à la cuisine. Chaque région possède ses spécialités mais une constante revient : les tapas. Réputée grasse, la cuisine espagnole est riche et variée.

La sieste n’est pas une légende et est même plutôt conseillée quand on voit que les étudiants ne sortent pas avant 2h du matin pour commencer les cours à 8h30 !

Enfin, les frais de scolarité peuvent être plus élevés qu’en France, mieux vaut financer ses études en amont.

Trouver un appartement pour étudier en Espagne

Dans quel ville étudier en Espagne ? Qu’il s’agisse d’un appartement classique, d’une auberge de jeunesse ou encore d’une chambre chez l’habituant, vivre en Espagne regorge de possibilités quand on est étudiant !

Qu’il s’agisse d’études post bac, d’une reprise d’études ou d’une formation professionnelle, étudier en Espagne relève donc de détails concrets, à commencer par la base : le logement. Et oui, comment partir étudier à l étranger et apprendre une langue sans pouvoir vivre sur place ?

La vie étudiante passe aussi par ce type d’éléments qui, mis bout à bout, feront de vous un parfait espagnol, comme un local ! Comme partout, il existe donc plusieurs moyens de se loger en Espagne, selon la ville dans laquelle vous vous trouvez, mais également selon vos envies, ou encore votre budget.

La cité universitaire est l’une d’entre elles. Cette solution a l’avantage réel de se situer sur le campus de votre université d accueil. Pour les étudiants les moins téméraires, cette solution est idéale ! De plus, loger en cité universitaire nous permet d’être immergé dans la vie étudiante, de sorte à s’intégrer au maximum !

En Espagne, ce type de logement se compose souvent de chambres individuelles (ou doubles), à côté desquelles figurent une cuisine commune, et parfois même, une salle de bain à partager.

Tout ceci varie en fonction de votre budget ainsi que de la place disponible, mais il s’agit d’une alternative souvent moins coûteuse qu’une location dite « basique » d’appartement, puisqu’il faut compter environ 300€ à 400€ par mois de loyer.

Les résidences étudiantes figurent également parmi les solutions de logement en Espagne. Pour environ 600€ par mois, vous aurez accès à une chambre dans une résidence étudiante, non loin de la fac. La plupart du temps, un repas est inclus dans ce prix, et la vie sur place permet de s’intégrer rapidement avec les autres étudiants.

En Espagne, l’une des alternatives les moins coûteuses quand on est étudiant s’avère être la colocation. Pour 200€ à 400€ par mois, on peut alors profiter d’une communauté espagnole locale, et parfois même étudiante, selon le quartier où l’on réside. À ne pas négliger !

Il en va de même pour l’auberge de jeunesse, très économique sur une courte période, mais qui peut rapidement devenir chère si on reste de longs mois sur place. Pour 10€ à 20€ par nuit (entre 300€ et 600€ par mois, donc), on peut loger dans une chambre individuelle, double, ou en dortoir, avec un confort parfois sommaire, mais qui peut nous étonner selon les établissements !

Vivre chez l’habitant, au sein d’une famille typique espagnole, en plus d’être très économique, permet de profiter d’une culture locale totale. Le petit point négatif est la liberté restreinte, due aux règles imposées par la famille en question. Vivre chez l’habituant est donc idéale lorsqu’on prépare un gros concours, par exemple !

Et, pour finir, la location d’appartement classique existe évidemment en Espagne et vous permettra, malgré un budget un peu plus élevé que les autres solutions, de profiter de votre vie comme un vrai barcelonais ou un vrai madrilène ! En passant par un particulier ou par une agence, les frais seront plus ou moins élevés. N’hésitez pas à faire un tour sur http://www.segundamano.es et http://compartepiso.com pour y trouver des pépites !

Se faire des amis lorsqu’on étudie en Espagne

Comment passer du temps entre amis en Espagne ? Les rencontres, les discussions, et l’amitié, tout ceci est un pan à part entière de la culture espagnole, surtout lorsqu’on est étudiant !

La vie étudiante en Espagne est riche, très riche, et il est assez facile de se faire des amis. Car oui, l’une des activités préférées des espagnoles est de se retrouver au café, et de refaire le monde ensemble. Le lieu idéal pour faire des rencontres finalement !

Selon El Pais, un Espagnol sur cinq s’y rend presque quotidiennement pour retrouver des amis ou de la famille, et 60 % y vont au moins une fois par semaine. De quoi donner envie à n’importe qui de se plonger dans cette ambiance chaleureuse !

Lorsqu’on est étudiant, la peur de se faire des amis peut être une raison qui freine sa décision de partir vivre en Espagne. Et pourtant, il s’agit là d’un pays très sociable !

De plus, il y a fort à parier que, en dépit de votre niveau de langue, des soirées étudiantes soient organisées par votre université d’accueil ou par vos camarades de promo. De quoi faire des rencontres, et ne plus avoir envie de quitter l’Espagne.

La santé en Espagne lorsqu’on est étudiant

Combien coûte le médecin en Espagne ? Quel que soit son état de santé, l’Espagne est un pays d’Europe où il est possible de se faire soigner, même quand on est étudiant étranger !

Comme dans tous pays dans lequel on se rend pour étudier, il est primordial de se renseigner sur le système de santé en Espagne. Car oui, que l’on y passe six mois, trois semaines ou un an, se soigner peut être nécessaire à n’importe quel moment de l’année.

Par chance pour nous, l’Espagne fait partie de l’Union Européenne, et la plupart de vos frais de santé sur place pourront être pris en charge par votre couverture sociale française. Il suffit alors de se procurer une carte européenne d’assurance maladie, nécessaire en cas de remboursement.

Par ailleurs, certaines universités espagnoles permettent aux étudiants étrangers d’être remboursés en totalité de leurs frais, grâce à des systèmes d’assurance, auxquels on peut souscrire lorsqu’on étudie sur place, et que l’on a moins de 28 ans.

Ces assurances permettent, à l’instar d’une complémentaire santé, de couvrir les frais non remboursés par votre sécurité sociale, même si la solution la plus sûre reste de prendre une assurance complémentaire dans son pays d’origine, la France.

Car, de plus, toutes les universités espagnoles ne proposent pas ce système d’assurance, ce qui, une fois sur place, serait dommage pour vous !

N’hésitez donc pas à vous diriger vers votre complémentaire, voire vers votre banque (pour certaines), pour souscrire à un abonnement. Comptez environ 20€ à 30€ par mois pour une couverture complète de vos frais médicaux. Allez, prêt à étudier ?

Les moyens de transport pour aller étudier en Espagne

Combien coûte un vol Paris Madrid ? Aller en Espagne paraît si simple, qu’on a tendance a oublier qu’il s’agit là d’un vrai coût lorsqu’on est étudiant !

Bien au-delà de critères sociaux ou des droits à l’inscription, se rendre en Espagne reste la base pour tout étudiant qui souhaite y étudier. Et cette partie du voyage est une dépense à laquelle on ne pense pas assez souvent, tant elle semble naturelle.

Et pourtant, certaines moyens de transports sont bien plus économiques que d’autres, même s’ils sont beaucoup moins simples.

Prendre l’avion

On le sait tous, l’avion est le moyen de transport le plus sûr au monde, et s’avère le plus rapide pour se rendre en Espagne. Selon la ville dans laquelle on étudie, bon nombre de compagnies proposent des vols quotidiens, plus ou moins chers.

Parmi les compagnies low cost, on retrouve Ryanair, Vueling, Transavia, ou Easyjet, alors qu’on peut également opter pour Air France, Iberia ou encore Air Europa, si le budget nous le permet. Au programme : entre 1 et 2 heures de vol, simple, efficace, rapide !

Attention toutefois au prix qui, selon la période de la semaine ou de l’année à laquelle on part, pourrait vite augmenter. on nous dit dans l’oreillette que le meilleur jour pour partir serait le mardi, contrairement au week-end… un détail non négligeable lorsqu’on est étudiant !

Prendre le train

Le train est moins rapide, souvent plus cher que l’avion, mais permet de profiter des paysages somptueux, entre la France et l’Espagne. Chacun y trouvera son compte, mais la SNCF a développé un partenariat avec le RENFR (espagnole), de sorte à proposer des départ depuis les plus grandes villes de France.

Ainsi, en réservant bien à l’avance votre billet (sur le site de la SNCF), il sera possible d’obtenir le prix le plus avantageux possible, pour partir étudier en toute sérénité !

Prendre le bus

Le bus s’avère être la solution la plus économique, mais aussi la plus longue, pour partir étudier en Espagne. En effet, selon la ville, c’est parfois toute une nuit de trajet qui peut vous attendre, avec un confort qu’on imagine !

Toutefois, ce moyen de transport permet de transporter bon nombre de bagages sans payer les suppléments d’une compagnie aérienne. Idéal pour passer un an à Barcelone !

Parmi les plus grandes compagnies de bus, qui effectuent les trajets jusqu’en Espagne, on retrouve Ouibus, Eurolines, ou encore Megabus, à vous de trouver celle qui vous convient le plus !

Prendre la voiture

Enfin, il est également possible de venir étudier en Espagne en voiture. Bien évidemment, vos parents peuvent vous y accompagner avec leur propre voiture, histoire de voir à quoi ressemble votre petit nid douillet, mais vous pouvez également opter pour la location de voiture.

Cette solution est utile lorsqu’on a beaucoup de bagages, et permet de faire des économies par rapport à l’avion. À vous de comparer les meilleurs prix selon les agences, et selon la ville dans laquelle vous allez !

on peut également penser au covoiturage qui, sur des trajets comme celui-ci, peut s’avérer très intéressant, à l’instar de Blablacar. Partager les frais avec d’autres personnes vous assure de pouvoir payer votre trajet très peu cher, idéal lorsqu’on a un budget étudiant !

Et puis, qu’on se le dise, l’ambiance chaleureuse d’une voiture pleine d’inconnus vous plongera tout de suite dans l’ambiance d’étudiant expatrié !

Alors, qu’attendez-vous pour partir étudier en Espagne ? 

Partager

Nos lecteurs apprécient cet article
Cet article vous a-t-il apporté les informations que vous cherchiez ?

Aucune information ? Sérieusement ?Ok, nous tacherons de faire mieux pour le prochainLa moyenne, ouf ! Pas mieux ?Merci. Posez vos questions dans les commentaires.Un plaisir de vous aider ! :) (Soyez le premier à voter)
Loading...

Commentez cet article

avatar