Cours particuliers Langues Musique Soutien scolaire Sport Art et Loisirs
Partager

La marche à suivre pour devenir étudiant hispanophone

De Alexia, publié le 11/04/2019 Blog > Langues > Espagnol > Quelles sont les Formalités pour Partir Etudier en Espagne ?

« La chance sourit aux audacieux. » Erasmus

Près de 350 000 étudiants internationaux sont partis suivre leurs études ou faire un stage à l’étranger via le programme Erasmus sur la période 2017-2018.

Le premier pays de départ est la France mais le premier pays d’accueil est bien l’Espagne !

Les universités françaises et espagnoles permettent de nombreux échanges internationaux mais avant de partir pour un long séjour, il faut se préparer.

Voici les démarches à effectuer pour se rendre en Espagne faire une 2ème année, une 3ème année, passer un double diplôme ou poursuivre son doctorat.

Les conditions à remplir pour partir étudier en Espagne

Quelles sont les conditions pour devenir étudiant en Espagne ? Pas besoin de passeport, ni de visa !

Les étudiants français peuvent partir étudier à l’étranger et résider dans un autre pays européen sans avoir besoin de passeport ni faire aucune demande de visa. Une simple carte d’identité suffit. Il en va de même pour l’Espagne. Vous n’aurez pas non plus besoin de titre de séjour ou de carte de séjour.

Il faut cependant respecter certaines conditions :

  • Être inscrit dans une université d’accueil (ou autre établissement) agréé par l’Espagne pour suivre un cursus universitaire ou une formation pour adultes,
  • Disposer de ressources suffisantes (le salaire minimum en Espagne) afin de ne pas devenir une charge pour le pays d’accueil,
  • Détenir une assurance maladie complète en Espagne.

Se soigner

Concernant l’assurance maladie, n’hésitez pas à vous renseigner auprès de votre mutuelle étudiante. Vous pouvez également contacter le Centre des liaisons européennes et internationales de sécurité sociale (Cleiss) au 01 45 26 33 41.

Il vous faudra faire une demande de carte européenne d’assurance maladie (CEAM) afin que vos frais de santé soient remboursés en Espagne.

C’est une garantie de la prise en charge de vos soins médicaux au même titre que les citoyens espagnols. Cependant, les tarifs exercés en Espagne peuvent être plus élevés qu’en France. N’hésitez pas à souscrire une option internationale à votre mutuelle santé.

Il est conseillé de se rapprocher du secteur public et d’un centro de salud pour éviter les tarifs exorbitants (et l’envoi d’une feuille de soins). Pour obtenir un remboursement, vous n’aurez qu’à présenter votre CEAM comme vous présenteriez votre carte vitale en France. Les remboursements se font sur votre compte bancaire français.

Toutes ces recommandations sont valables pour un étudiant restant moins de 3 mois dans le pays. Au-delà, il faudra souscrire directement une assurance maladie en Espagne. Mais on en reparlera plus en détails par la suite.

Vérifiez votre éligibilité pour étudier en Espagne après le bac

Comment devenir étudiant en pays hispanique ? Pour aller étudier en Espagne, il faut obtenir la credencial de acceso.

Pour partir étudier à l’étranger et notamment en Espagne, il est nécessaire d’obtenir une équivalence du baccalauréat français, appelée credencial de acceso. Cette équivalence est délivrée par l’Universidad Nacional de Educacion a Distancia (UNED).

La demande se fait en ligne avec la création d’un compte. Après la création de votre compte en ligne, vous pourrez remplir un dossier grâce à votre identifiant unique commençant par UESELECT.

Il faudra ensuite remplir un document en ligne. La demande se fait en espagnol, faites-vous aider si vous n’êtes pas sûr et ne séchez pas vos cours de langue. Deux champs peuvent poser problème :

  • Provincia de Nacimiento : indiquez votre région de naissance,
  • Tipo Recogida : il s’agit du moyen de retrait de votre credencial. A moins de pouvoir vous rendre à Madrid, sélectionnez Envío por correo al domicilio indicado.

La credencial de acceso précise votre filière de prédilection :

  • Ciencias y Tecnología (sciences et technologie),
  • Humanidades y Ciencias sociales  (sciences humaines et sociales),
  • Artes – artes plásticas imagen y diseño; o artes escénicas, música y danza (arts).

Une note sur 10 vous est ensuite attribuée, en fonction de vos résultats au baccalauréat. Elle correspond à votre moyenne au bac rapportée sur 10 et est destinée aux universités espagnoles. D’où l’importance d’avoir une excellente note si vous souhaitez partir suivre des études supérieures en Espagne.

En effet, en Espagne, le nombre de places au sein d’une université est limité pour chaque filière. L’inscription à l’université, en écoles d’ingénieur ou en écoles d’art se fait ensuite directement auprès de l’établissement concerné (clôture en juillet).

Si vous avez déjà effectué un premier cycle d’études universitaires en France, il vous est tout de même possible de continuer votre cursus en Espagne, notamment grâce au programme Erasmus. Vous devez alors demander l’homologation de vos diplômes déjà acquis auprès du ministère de l’éducation espagnol avant de vous inscrire à la formation de votre choix.

Obtenir sa credencial de acceso est payant : 105 €, alors assurez-vous d’avoir bien rempli le formulaire de demande. N’oubliez pas d’imprimer votre reçu de paiement.

A la fin, il vous faudra envoyer votre dossier de candidature à l’UNED par voie postale en joignant les documents suivants :

  • La copie du formulaire rempli en ligne (deux exemplaires à signer),
  • La copie de votre reçu de paiement,
  • Une photocopie de votre bac français,
  • Une photocopie de votre relevé de notes du bac,
  • Une photocopie de vos bulletins de première et terminale,
  • Une photocopie de votre carte d’identité recto et verso.

Attention à faire certifier vos photocopies par l’ambassade d’Espagne en France ou par l’Office pour l’Education au 22 avenue Marceau – 75008 Paris. Pour ce faire, il faudra présenter les photocopies mais également les originaux.

Il est cependant possible d’envoyer le dossier avant d’avoir obtenu votre bac. Il faudra faire suivre les photocopies du diplôme et des relevés de notes plus tard.

Partez étudier en Espagne grâce à Erasmus +

Pourquoi aller suivre ses études en pays hispanique ? C’est plus rapide en train ou en avion mais pourquoi pas !

Si vous décidez de partir en Espagne durant vos études, vous pouvez profiter du programme d’échange et de la bourse Erasmus. Généralement, pour les étudiants français, la demande de bourse aboutit à un montant de 120 à 150 € par mois si vous y avez droit.

Une aide à la mobilité s’ajoute à cette bourse si l’étudiant est déjà boursier sur critères sociaux en France. De plus, en partant étudier en Espagne, l’étudiant boursier conserve l’aide du CROUS.

Et si vous n’êtes pas boursier ?

D’autres bourses d’études peuvent être sollicitées auprès du Conseil Général et du Conseil Régional pour financer ses études et faciliter sa mobilité internationale.

Par ailleurs, sachez que les études en Espagne ont un coût non négligeable, pris en charge par le programme européen Erasmus. Les frais de scolarité sont plus élevés qu’en France :

  • Licence (grado) dans une université publique : entre 535 € y 1 280 € par année universitaire,
  • Licence (grado) dans une université privée : entre 5 335 € y 12 805 € par an,
  • Master : entre 995 € y 1 920€ par an.

Pour candidater au programme Erasmus, rapprochez-vous du bureau des relations internationales de votre établissement d’enseignement. Généralement, les dossiers sont à rendre en mars et il faut envoyer :

  • Une lettre de motivation,
  • Une lettre de recommandation de deux professeurs,
  • Une photocopie de vos relevés de notes.

Parfois un test de langue est demandé par les universités d’accueil. Renseignez-vous suffisamment tôt pour vous préparer.

Vous devrez également remplir un contrat d’études Erasmus qui détaille tous les cours que vous suivrez à l’étranger et les crédits ECTS correspondants. C’est primordial pour pouvoir valider votre diplôme universitaire en France à votre retour.

Tous les documents doivent être transmis au service des relations internationales.

Pour un séjour supérieur à 3 mois, enregistrez-vous auprès des autorités espagnoles

Pourquoi obtenir son NIE en Espagne ? Si vous restez dans le pays illégalement, vous risquez d’être reconduit à la frontière. (source : Orange Cinéday)

Si aucun visa ni titre de séjour n’est exigé, au-delà de trois mois de séjour à l’étranger, il faudra procéder à un enregistrement auprès des autorités locales en Espagne (mairie ou police du quartier).

L’attestation d’enregistrement précise vos nom(s) et adresse, ainsi que la date d’enregistrement. Cette attestation prouve que vous avez le droit de vivre dans le pays. Elle est délivrée immédiatement et est illimitée dans le temps. Vous n’aurez donc pas à la renouveler.

Cependant, vous devrez signaler vos changements d’adresse.

Voici les pièces demandées pour l’enregistrement :

  • Votre carte d’identité ou passeport valide,
  • Un justificatif d’inscription dans un établissement d’enseignement agréé,
  • Une déclaration de ressources (le pays d’accueil ne peut pas exiger que votre déclaration précise un montant),
  • Une preuve d’assurance maladie.

En Espagne, l’enregistrement coûte 11 €. Mieux vaut faire la démarche car en cas de manquement, vous risquez une amende.

L’attestation vous donne le droit d’obtenir votre numéro d’identification pour étranger (NIE). Vous pouvez en faire la demande auprès d’un commissariat ou du bureau de l’immigration.

Votre NIE vous sera notamment demandé pour toute ouverture de compte bancaire en Espagne et de souscription à un abonnement téléphonique, internet, transports mais aussi pour souscrire aux services d’eau et d’électricité.

Les délais d’obtention du NIE peuvent être longs surtout à Madrid et Barcelone. Si vous savez d’ores et déjà que vous comptez rester en Espagne plus que trois mois, il est conseillé de faire les démarches dès votre arrivée.

Si vous désirez résider en Espagne comme étudiant au-delà de la période prévue, il faudra pouvoir prouver en cas de contrôle que vous êtes toujours inscrit à l’université et que vous disposez des ressources nécessaires et d’une assurance maladie. Dans le cas contraire, vous pouvez être reconduit à la frontière.

Couper ses contrats en France pour partir étudier en Espagne

Comment souscrire à une assurance espagnole ? La vie espagnole vous fait de l’oeil ? Vous avez raison, mais avant toute chose, pour y étudier, il faut penser à préparer le terrain !

Un séjour linguistique, qu’il s’agisse d’études ou de travail, ça se prépare. Car oui, partir étudier en Espagne implique de s’absenter quelques temps, souvent plusieurs mois. Selon la durée de votre absence, certaines formalités doivent être menées en France, de sorte à rendre votre périple le moins stressant possible.

Si vous vivez encore chez vos parents, il y a fort à parier pour que ces derniers gèrent la partie administrative, qui ne vous incombera alors pas au quotidien. Toutefois, si vous vivez seul, dans un logement, une colocation, etc, certains points très concrets vont devoir être organisés pour partir en toute sérénité en Espagne.

Premièrement, peut-être voudrez vous quitter votre logement actuel si vos études espagnoles durent longtemps. Dans ce cas, il faut prévoir un déménagement en amont, ainsi qu’une solution d’hébergement le temps d’arriver en Espagne.

Cela implique de prévenir le fournisseurs d’électricité, d’eau, de gaz, ou encore d’internet, que vous souhaitez rompre vos contrats.

Il en va de même pour les activités du quotidien, qui, financièrement, vont vous faire perdre de l’argent au fil des mois passés en Espagne. Ainsi, salle de sport, abonnement aux transports en commun, cours d’aquarelle, etc, tout ceci devra être préparé en amont, de sorte à ne pas avoir à payer des abonnements inutiles pendant vos études espagnoles.

Bien évidemment, tout ceci dépend de la durée exacte de votre cursus à l’étranger. Si vous partez deux mois, il y a fort à parier pour que les efforts menés pour couper vos contrats devront être mené à l’envers à votre retour. À vous de décider quelle solution est la plus judicieuse pour vous, notamment du point de vue pécunier !

Assurer ses soins de santé pour partir étudier en Espagne

Combien coûte un docteur espagnol ? Pour bénéficier des médecins espagnols, quelques petites étapes se doivent d’être respectées, pour étudier en toute sécurité !

Parmi les formalités pour partir étudier en Espagne, certaines en sont moins que d’autres, car relativement constitutives de votre sécurité et du bon déroulement de votre séjour linguistique. Et oui, la santé, ce concept dont on ne prend réellement conscience que lorsqu’on ne l’a pas.

On l’évoquait précédemment, mais la santé, c’est un pivot de notre quotidien, et que l’on soit en France ou en Espagne, on se doit de pouvoir bénéficier de soins.

Et pour cela, la base est de se procurer la CEAM. La CEAM c’est quoi ? On le disait tout à l’heure, il s’agit tout simplement de la carte européenne d’assurance maladie, que l’on se procure en la demander auprès de votre caisse d’Assurance Maladie.

On peut également le faire en ligne, via le site Ameli, maximum 15 jours avant le départ en Espagne. S’il est trop tard, votre caisse d’assurance maladie vous délivrera un certificat de remplacement provisoire. Cette carte européenne d’assurance maladie est ensuite valable deux ans, une démarche durable donc !

Cette carte va permettre d’être pris en charge médicalement au même titre qu’un espagnol, le pays faisant partie intégrant de l’Union Européenne.

À noter qu’il est également possible de s’affilier à la sécurité sociale espagnole, en cas de séjour prolongé. Pour ce faire, lorsqu’on est étudiant, il faut se procurer un certificat de scolarité, une attestation de résidence en Espagne, et prouver que l’on est recensé dans la commune espagnole où l’on vit, grâce à l’empadronado.

De cette manière, en tant qu’étudiant, vous serez rattaché à un centre de santé comme un espagnol local. C’est à cet endroit qu’il faudra vous rendre pour vous faire soigner. Toutefois, avec ce type d’assurance, typique du pays, les frais de rapatriement seront à votre charge le cas échéant.

Le test de langue, nécessaire pour étudier en Espagne

Comment se faire comprendre en espagnol ? Parler espagnol, apprendre la culture, les traditions et le mode de vie, tels sont les objectifs d’un étudiant qui arrive en Espagne. Et tout ceci passe par la maîtrise du langage !

Pour partir étudier en Espagne, il est souvent intéressant de disposer d’une preuve que vous parlez la langue du pays, pour vous aider dans certaines démarches. Toutefois, ceci est parfois une généralité, puisqu’il est tout à fait possible de s’inscrire dans une université espagnole sans parler la langue.

Par ailleurs, alors qu’on pourrait préconiser de prendre des cours au préalable, il faut bien savoir que dans certaines villes comme Barcelone, Valence, ou en Galicie, les professeurs enseignent régulièrement dans l’idiome local.

Venons en au fait : il est possible que certaines universités vous demandent de justifier d’un certain niveau en espagnol, voire d’une preuve que vous maîtrisez la langue de Cervantes. Pour ce faire, vous pouvez passer un test de langue comme le DELE.

Ce test international d’espagnol organisé par l’Institut Cervantes, en ligne ou en présentiel, dans les locaux de l’université. Délivré par le ministère espagnol de l’Éducation, de Culture et des Sports, il est reconnu comme un diplôme international et officiel.

Bien évidemment, tout ceci a un coût, et, selon le niveau de l’élève (du niveau A1, le plus basique, au niveau C2, presque bilingue), le tarif de ce test en Espagne varie de 108€ à 207€. Ces niveaux sont fixés par le Cadre Européen Commun de Référence pour les langues (CECR).

Si vous souhaitez le faire, renseignez-vous bien car peu de séances sont proposées. En France, par exemple, le centre de Paris ne propose que 3 sessions par an. Cet équivalent du TOEFL peut donc rapidement devenir une formalité dont il faut s’inquiéter avant de partir étudier en Espagne.

Car n’oubliez pas qu’une fois assis sur les bancs de l’Université espagnole, vous serez logé à la même enseigne que les locaux. Allez, courage, vous allez y arriver !

Se renseigner sur les administrations espagnoles

Comment réussir à vivre comme un espagnol ? Arriver en Espagne, c’est être un peu perdu dans la vie quotidienne, de l’activité la plus basique à la plus fondatrice de votre mode de vie estudiantin.

La vie en Espagne est comme la vie en France : elle regorge d’institutions, de démarches administratives, et de formalités, qu’il convient de connaître un minimum avant de se plonger dans le grand bain estudiantin.

Une vie quotidienne réussie est l’assurance de s’intégrer au mieux dès le départ, et ça passe par de petits détails qui rendront le mode de vie étudiant plus fluide, plus aisé, et beaucoup moins maladroit.

Ouvrir un compte bancaire

Premièrement, si vous souhaitez ouvrir un compte bancaire en Espagne, quelle que soit la raison, sachez que c’est possible, et très simple, en tant qu’européen. De plus, les banques espagnoles sont assez fluides à utiliser : gestion de compte en ligne, virements internationaux, bref, une formalité !

En tant que français, sachez également que Banco Sabadell et La Caixa proposent des interfaces en langue française, pratique ! Enfin, pour ouvrir un compte bancaire en Espagne, il faut certains justificatifs, comme ceux-ci :

  • Un certificat de non résidence, trouvable auprès d’un Commissariat de Police Nationale. Il faudra compter un délai de deux semaines pour qu’on nous la délivre. Dans certains cas, la banque peut aussi s’en charger mais elle prendra une commission pour ce service.
  • Un passeport ou carte d’identité en cours de validité.
  • Un justificatif qui prouve que l’on est étudiant,
  • Un justificatif de domicile.

Envoyer du courrier

Bref, le système de banque est assez simple lorsqu’on est un étudiant français en Espagne. Il en va de même pour la Poste espagnole, nommé Correo. Ce premier service postal dans le pays se trouve, tout comme en France, grâce à des boîtes aux lettres jaunes, situées dans les rues des villes.

Correos permet donc de bénéficier de services postaux basiques, en bureaux de postes physiques, mais aussi sur internet, où la création d’un compte sera juste requise. En s’adaptant au 21ème siècle, le service permet désormais d’envoyer des documents virtuellement.

Pour envoyer une lettre dite « basique », pour dire à ses parents que tout va bien par exemple, il faut envoyer une « carta ordinaria ». Lettre personnel, documents officiels, bref, une lettre classique quoi ! Ce courrier se doit de peser moins de deux kilos, et se délivre en deux à quatre jours ouvrables.

Faire ses courses

Les supermarchés espagnol sont, à l’instar des supermarchés français, totalement classiques, vous ne serez pas fondamentalement perdu. Certaines enseignes comme Carrefour, Lidl, ou encore Dia, existent aussi là bas.

Toutefois, la réelle différence sera dans l’organisation, un peu plus chaotique, mais aussi dans les horaires. Car en Espagne, les supermarchés ouvrent assez tard, jusqu’à minimum 21h. De plus, bon nombre d’épiceries ouvrent toute la nuit, de quoi satisfaire vos moindres désirs d’étudiant.

Pour les petits prix, n’hésitez pas à vous pencher sur Dia, Lidl, ou encore Mercadona, plus typique, où vous trouverez tout ce dont vous avez besoin, à un prix abordable.

Plus cher, Hipercor vous garantira toutefois de trouver des petits cadeaux sympathiques à offrir à vos nouveaux amis.

En bref, bien loin des tapas, du vin rouge, du flamenco et des terrasses ensoleillées, la vie étudiant en Espagne est aussi synonyme de formalités, d’administration et de petits détails qui, lorsqu’on les maîtrise, donne un sens plus naturel à son année universitaire, pour ne se préoccuper que de l’essentiel : étudier !

Alors, quand est-ce que vous partez à l’assaut des études supérieures en Espagne ? 

Partager

Nos lecteurs apprécient cet article
Cet article vous a-t-il apporté les informations que vous cherchiez ?

Aucune information ? Sérieusement ?Ok, nous tacherons de faire mieux pour le prochainLa moyenne, ouf ! Pas mieux ?Merci. Posez vos questions dans les commentaires.Un plaisir de vous aider ! :) (Soyez le premier à voter)
Loading...

Commentez cet article

avatar