Cours particuliers Langues Musique Soutien scolaire Sport Art et Loisirs
Partager

Le guide pour devenir étudiant en péninsule ibérique

De Alexia, publié le 06/03/2019 Blog > Langues > Espagnol > Top 10 des Infos Indispensables pour Etudier en Espagne !

« J’ai de l’Espagne les plus pénibles souvenirs, mais j’ai bien peu de mauvais souvenirs des Espagnols. » George Orwell

Les Espagnols sont réputés accueillants et chaleureux. Ils n’hésiteront pas à vous faire la bise dès la première rencontre et cela peut être déroutant pour un Français.

Le pays héberge plus de 85 000 Français expatriés principalement dans les régions de Madrid, Barcelone et Alicante.

Même si l’Espagne est un pays proche de nous géographiquement et culturellement, il existe quelques différences auxquelles vous devrez vous habituer si vous partez étudier en Espagne.

Devenir étudiant en Espagne : le niveau de langue requis

Quel est le niveau de langue requis en Espagne ? Pour apprendre l’espagnol, n’hésitez pas à regarder des films en VO.

En Espagne, on parle espagnol !

Vous n’y couperez pas alors autant bien travailler en cours d’espagnol dès le début pour ne pas le regretter après le bac.

Dans votre université d’accueil, les cours seront en langue espagnole et vous devrez être capable de suivre le cursus comme tous les autres étudiants inscrits.

Un niveau A2/B1 est le minimum requis car l’immersion totale dans le pays vous permettra de progresser bien plus rapidement en France. Mais lors de vos années au collège et au lycée, n’hésitez pas à faire un séjour linguistique dans une famille espagnole ou un stage à l’étranger chaque été.

Des cours à l’université en Espagne peuvent également être suivis ou en France à l’institut Cervantes par exemple.

Vous serez plus à l’aise à votre arrivée pour étudier à l’étranger dans votre établissement d’enseignement. Il y a déjà assez d’éléments stressants sans vous ajouter le problème linguistique !

Un test de langue en castillan pourra vous être demandé à l’entrée de certaines universités, autant être préparé.

Attention si vous choisissez la région de Barcelone, le catalan est de rigueur. Si à l’université, les cours sont donnés en espagnol, il se pourrait bien que vous soyez obligé d’apprendre quelques formules en catalan pour faciliter votre intégration auprès des habitants. 

Quel est le niveau de vie en Espagne ?

Le salaire moyen en Espagne est de 1889 € brut par mois alors qu’il est d’environ 2900 € brut en France (source : Le Petit Journal 2017 pour l’Espagne, 2019 pour la France).

Mais les disparités sont très grandes entre les salaires les plus hauts et les salaires les plus bas. Le salaire minimum est de 735,80 € par mois en 2018 en Espagne (contre 1498,47 € brut en France).

Sans surprise, Madrid mais aussi la Navarre et le Pays Basque Espagnol regroupent les plus hauts salaires et donc les niveaux de vie les plus élevés.

Si vous devez préparer votre mobilité internationale et trouver comment financer votre séjour à l’étranger, vous devriez vous en sortir avec un budget étudiant équivalent à celui pour vos études en France.

Quelques prix comparés entre la France et l’Espagne de produits de consommation courante (source : Ready To Go) :

ProduitPrix en FrancePrix en Espagne
1 kilo de pommes2,26 €1,55 €
1 pain pour deux personnes1,35 €0,83 €
12 oeufs 2,53 €1,62 €
1 litre de lait0,96 €0,78 €
1 kilo de tomates2,36 €2,03 €
Une bouteille de shampooing3,96 €2,93 €
1 tube de dentifrice2,26 €1,90 €
1 forfait internet / mois26 €33,43 €
1 paquet de cigarettes8 €4,95 €

Le tutoiement est de rigueur en Espagne

Les étudiants étrangers peuvent être surpris par la proximité immédiate que les Espagnols instaurent dès le premier échange.

Ils nous trouvent d’ailleurs trop à cheval sur la politesse, voyant la multiplication des « Monsieur », « s’il vous plaît » ou « je vous en prie » comme de l’hypocrisie plus que de la courtoisie.

Ainsi, vous pourrez tutoyer les étudiants de votre programme Erasmus mais probablement aussi vos professeurs dès votre inscription à l’université.

S’adapter à la cuisine espagnole

Comment s'adapter à la vie espagnole ? Le pays d’accueil propose une nourriture variée et appétissante.

Suivre ses études supérieures en péninsule ibérique, c’est aussi s’adapter à la cuisine espagnole. Finis la blanquette de veau et le boeuf bourguignon (oui, je sais, c’est cliché ^^), place à la paella et aux tapas !

La cuisine espagnole est méditerranéenne, vous y trouverez beaucoup d’huile d’olive, d’ail, d’herbes fines, d’épices mais aussi du poisson et des fruits de mer.

Comme en France, chaque région possède ses spécialités, vous permettant de goûter à diverses saveurs durant votre scolarité :

  • Tapas,
  • Paella,
  • Cocido (sorte de pot-au-feu),
  • Gaspacho,
  • Chorizo,
  • Tortilla (omelette à base de pommes de terre),
  • Cochinillo asado (cochon de lait),
  • Churros,
  • Natillas (crème dessert au citron et à la cannelle),
  • Leche frita (dessert frit).

La cuisine espagnole est assez grasse : tout est cuisiné à l’huile et les quantités de matière grasse sont plus importantes qu’en France ! Mais sachez qu’en Espagne, on s’étonne de la quantité abusive de beurre que l’on utilise 😉

En Espagne, tout se fait très tard

Les repas ont lieu généralement deux heures plus tard que les repas français. Le déjeuner a lieu vers 14h et le dîner vers 21h30. Mais les horaires durant votre année universitaire seront adaptés à ce décalage. Les cours de langue et autres commencent généralement vers 9h et la pause du déjeuner s’allonge souvent jusqu’à 16h.

Les magasins ferment également plus tard qu’en France. Il n’est pas rare de pouvoir s’approvisionner après 22h. Mais attention : cela veut aussi dire que de 14h à 16h voire 17h, les rideaux des boutiques sont baissés.

De même, attention à l’emploi abusif du terme « mañana » en Espagne. Ce mot qui signifie à la fois « matin » et « demain », pourra aussi être utilisé pour dire « plus tard », « la semaine prochaine » ou simplement « jamais ». Par exemple : vous ne trouvez pas un article en magasin ? Pas de panique ! Il sera livré « mañana »

Les Espagnols s’imposent beaucoup moins de contraintes de temps que nous et les horaires et dates sont souvent aléatoires.

En Espagne, on dit souvent que la seule chose qui commence à l’heure est la corrida. Bien sûr, cette phrase est exagérée mais reflète le peu d’importance donnée aux horaires d’ouverture ou de rendez-vous. Si l’adaptation peut être compliquée au début pour les étudiants français, cette habitude espagnole appelle à être plus zen et détendu !

Comment s'inscrire à l'université espagnole ? Pour un semestre ou une année, l’admission post bac à l’université peut vous permettre de suivre des cours en Espagne ! (source : Pinterest)

Vivre en Espagne : le football, cette institution !

Durant vos études universitaires, vous verrez que les Espagnols ont un grand sens de l’humour mais en revanche dès qu’il s’agit du football, plus question de rigoler !

Le football est une véritable religion en Espagne et la bataille fait rage notamment entre la Team Barça et la Team Real. Chaque week-end est rythmé par le ballon rond.

Une bonne manière de vous intégrer et de profiter de la vie étudiante dans les bars.

Le logement en Espagne

Les études à l’étranger, c’est aussi l’occasion de faire comme dans le film L’auberge espagnole et de vivre en colocation avec des étudiants internationaux.

Il faudra alors compter entre 200 et 400 € pour une chambre dans une colocation.

Vous pouvez également faire une demande d’admission en résidence universitaire : pour minimum 300 € par mois, vous occuperez une chambre sur le campus et aurez vos repas et le ménage compris.

Bien sûr, les coûts varient en fonction de la localisation du logement au sein de la ville et de son standing mais en général, vous vous en sortirez un peu mieux qu’en France.

Partir à l’étranger : la météo en Espagne

Pourquoi partir sur la péninsule ibérique ? Les Français de l’étranger choisissent aussi l’Espagne pour sa météo !

Partir étudier à l’étranger, c’est aussi pour profiter d’un climat plus clément qu’en France. Dans sa majorité, l’Espagne dispose d’un climat de type méditerranéen, c’est-à-dire chaud et sec de mai à octobre avec peu de précipitations.

Mais bien sûr, l’Espagne est un grand pays : plus vous serez au sud, plus il fera chaud, notamment en Andalousie (Granada par exemple) où l’air est difficilement respirable en été.

Près de Madrid, le climat est aussi soumis aux montagnes proches et il n’est pas rare d’avoir du vent froid soufflant sur la ville espagnole l’hiver.

Pour l’anecdote, lorsque je suis allée à Madrid au printemps en famille d’accueil, il a plu des cordes… A Barcelone, Murcia ou l’université de Valence, vous aurez davantage de chance d’avoir du soleil toute l’année 😉 

Combien coûtent les universités espagnoles ?

Les frais de scolarité varient en fonction des communautés autonomes qui fixent chaque année le tarif en fonction d’une fourchette déterminée au niveau national. Ainsi, vous ne paierez pas la même chose si vous êtes inscrit à Valladolid ou à Salamanque.

S’inscrire en licence (équivalence : Grado) coûte environ 900 € à l’année dans une université publique et 1500 € en master.

Les universités privées fixent leur prix librement, sans aucune limite : il faut compter entre 8000 et 20 000 € l’année de master. Le système d’enseignement se rapproche du système anglo-saxon et les coûts se rapprochent de ceux fixés si vous partez étudier en Australie, étudier aux Etats-Unis ou étudier en Angleterre.

Financer ses études peut se faire à l’aide d’un job étudiant avant de partir en programme d’échange. Une aide à la mobilité est également fournie par la bourse Erasmus et des bourses d’études peuvent être demandées auprès du Conseil Général et du Conseil Régional.

Vous pouvez également trouver un job dans une ville étudiante auprès d’un bar ou d’un restaurant pour arrondir vos fins de mois. Aucune demande de visa travail n’est nécessaire.

La reconnaissance du diplôme en Espagne

Quelles sont les particularités de l'Espagne ? Etudier en Allemagne, étudier en Chine ou étudier au Canada, cela veut dire s’adapter aux différences culturelles !

Bacheliers, partir en Espagne peut vous permettre d’obtenir un double diplôme dans de nombreuses disciplines (langues, architecture, droit…). La liste complète est disponible sur le site de l’ambassade de France.

Etudier en France et en Espagne en même temps sans se dédoubler, c’est possible dans certaines universités françaises et espagnoles en suivant une partie du cursus universitaire en France et une autre partie en Espagne.

Grâce au système LMD, il est ainsi possible de faire reconnaître son diplôme en France.

En revanche, les étudiants souhaitant s’inscrire en master (2e cycle) ou en doctorat (3e cycle) doivent faire leur demande d’admission auprès de l’université de leur choix car il n’y a pas de système d’équivalence automatique. Pour avoir accès au master, il faut obtenir 240 ECTS (master 1), et pour le doctorat 60 ECTC supplémentaires au minimum (master 2).

Alors prêt à travailler en France pour préparer votre long séjour en Espagne et surtout vos concours d’entrée aux universités espagnoles ? 

Partager

Nos lecteurs apprécient cet article
Cet article vous a-t-il apporté les informations que vous cherchiez ?

Aucune information ? Sérieusement ?Ok, nous tacherons de faire mieux pour le prochainLa moyenne, ouf ! Pas mieux ?Merci. Posez vos questions dans les commentaires.Un plaisir de vous aider ! :) (Soyez le premier à voter)
Loading...

Commentez cet article

avatar