Cours particuliers Langues Musique Soutien scolaire Sport Art et Loisirs
Partager

Lexique Couture pour Apprendre à Coudre

De Matthieu, publié le 18/08/2017 Blog > Art et Loisirs > Couture > Le Vocabulaire Couture Indispensable

Lorsque vous apprenez à coudre, vous rencontrez inévitablement à de nouveaux mots et phrases de vocabulaire.

Pour vous aider à comprendre ces mots et ces phrases, et à être plus à l’écoute de votre nouveau passion, nous avons compilé ce glossaire des termes de couture les plus important.

Parmenture, décatissage, biais, surjeteuse, couture anglaise, thermocollant, appliqué….le monde de la couture a son jargon qui lui est propre !

Si le terme ‘pince’ vous fait plus penser à quelqu’un qui a des oursins dans les poches plutôt qu’à un terme de couture, alors lisez plutôt ces quelques mémos de confection textile.

Superprof vous aide à décrypter ce vocabulaire grâce à son grand lexique de la couture !

Petit dictionnaire du monde de la couture

Voici quelques-unes des expressions les plus rencontrées dans les livres de couture, d’histoire de la couture, sur les blogs de prêt à porter ou mode du web :

Les opérations de couture :

Bâtir : assembler ses différents tissus de manière grossière en réalisant de gros point de couture à la main.

Biais : il s’obtient en pliant le tissu en diagonal à 45°. On appelle aussi biais les bandes de tissu décoratives que l’on va trouver en mercerie. « Le biais d’un tissu se trouve en pliant le tissu en diagonal, à 45° par rapport aux lisières (le fil de chaine se trouve alors contre le fil de trame). C’est la partie la plus élastique du tissu. » peut-on lire sur le site de Filoute et son glossaire de la super couturière.

Border : réaliser la finition d’un bord, pour éviter que la matière ne s’effiloche. Vous pouvez réaliser un biais, un galon ou encore une dentelle.

Casser : plier sa couture ou son tissu au fer à repasser.

Couture anglaise : technique permettant d’obtenir des coutures nettes sur l’endroit comme sur l’envers du patron et souvent vue lors du cours de couture. Elle s’effectue en deux temps.

Couper en biais : découpe à 45° par rapport au fil de trame. Les pièces qui demandent de la souplesse sont coupées en biais.

Cranter : réaliser de petites fentes (droite ou en V) sur le bord du tissu l’aide de la pointe de ciseaux. Cranter va permettre d’indiquer les repères d’assemblage du patron. Une couturière va pouvoir aussi « cranter dans la marge de couture pour donner plus de souplesse à l’ouvrage et pouvoir mieux le retourner » selon Filoute.

Décatissage : préparation du tissu (lavage et repassage). Elle doit être identique avant et après couture pour éviter une mauvaise surprise (rétrécissement ou changement de couleur après passage dans la machine à laver).

Dégarnir les coins : découper l’excédent de tissu au niveau des coins dans la marge de couture.

Entoiler : rigidifier un tissu à l’aide d’un morceau de toile ou de tissu rigide que vous venez coudre ou thermocoller (au fer à repasser) sur la partie de tissu concernée (bustier, col de chemise, lors de poches). Dans les cours de couture, votre professeur vous recommandera la Vlieseline, avec sa partie enduite d’adhésif qui va fondre sous l’effet de la chaleur du fer et va permettre le collage sur le tissu adjacent.

Froncer : technique de couture permettant de réaliser des plis dans le tissu. Pour cela, il suffit simplement de coudre de grands points et de tirer les fils pour plisser le tissu. On peut aussi coudre des fronces avec une machine à coudre.

Ourlet : opération fréquemment rencontrée dans les ateliers de confection textile et consistant à replier un tissu sur lui-même pour raccourcir un vêtement ou réaliser une belle finition, comme en bas d’un pantalon.

Ouvrir une couture : permet d’aplatir les marges de couture grâce à un fer à repasser.

Surfiler : permet de finir les bords grâce à une machine à coudre. La surjeteuse permet quant à elle de couper et de coudre dans la même opération.

Surjeteuse : machine à coudre spécifique permettant de couper, piquer et surfiler un ou deux tissus en une seule opération. Cette machine plutôt réservée aux couturières expérimentées et professionnelles permet d’assembler les tissus et d’effectuer les finitions. C’est une machine qui conviendra parfaitement aux tissus élastiques et modernes comme le jersey et le lycra.

Tricot : technique utilisée pour fabriquer une étoffer à partir d’un fil. Les boucles constitutives d’un tricot sont appelées mailles, qui sont tenues sur des aiguilles.

Découvrez aussi notre article : la couture est-elle réservée aux femmes ?

Les tissus/matériaux de couture :

Appliqué : forme en tissu qui est cousue au point bourdon sur un autre tissu. Il s’agit d’un élément purement décoratif.

Bord vif : bord du tissu avant finition (ourlet, surfilage, surjetage). Il convient de finir un bord vif afin d’éviter qu’il ne s’effiloche. Si vous coupez un matériau comme le néoprène (combinaisons de plongée), le tissu ne s’effiloche pas, on parle alors de bord brut.

Bourdon (point) : point de couture à réaliser avec du coton à broder un peu épais, qui se réalise de gauche à droite ou de droite à gauche.

Broderie : art de décoration des tissus consistant à ajouter un motif plat ou en relief, parfois en utilisant des matériaux tels que des paillettes, des perles, voire des pierres précieuses. On distingue la broderie manuelle, semi-mécanique (faite à la machine) et mécanique, réalisée sur des machines industriels. A étudier lors de son cours de couture Toulouse.

Pourquoi ne pas commander des kits de broderie ou des canevas sur le web ? Un exemple de broderie réalisée sur une couverture de lit.

 

Chaîne : fil du tissu se trouvant dans la longueur de la matière.

Droit fil : vous allez toujours couper un tissu dans le sens du droit fil pour éviter qu’il ne se déforme.

Emmanchure : 2 significations. Ouverture du vêtement pour pouvoir sortir les bras (débardeur, top,…)ou endroit sur lequel vous allez monter une manche (chemise, haut à manche longue de manière générale). A voir pendant un cours de couture en ligne.

Encolure : ouverture en haut du vêtement permettant le passage de la tête. On parle d’encolure de chemise, qui est toujours à repasser en premier !

Endroit contre endroit : une expression que vous entendrez beaucoup dans la bouche des couturières ou dans les livres de couture ! Elle signifie qu’il faut coudre les 2 tissus en les plaçant l’un sur l’autre, côté imprimé de l’un contre côté imprimé de l’autre. C’est la technique de couture la plus fréquemment rencontrée puisqu’ainsi la couture se retrouve sur l’envers du vêtement.

Galon : bande de tissu  (soie, laine, or ou argent,…) cousu au bord ou sur les coutures de vêtements pour les empêcher de s’effilocher ou pour servir de décoration.

Laize : largeur d’un tissu, d’une bordure à une autre.

Lisière : bord latéral des tissus. En général, elle mesure 1 cm de large et diffère du reste de la matière en étant plus serré ou en présentant des petits points tout du long.

Machine à coudre : machine permettant d’éxécuter automatiquement les points de couture, en utilisant 2 fils (un fil enfilé dans l’aiguille et un fil venant d’une bobine appelée canette.

Pourquoi ne pas investir dans une machine à coudre si vous devenez passionné par la couture ? Des bobines à coudre de différentes couleurs, la base de la couture !

Marge de couture : longueur ajoutée au patron pour permettre de coudre les pièces entre elles. Elle varie entre 0,5 et 1,5 cm. Elle est également appelée valeur de couture.

Molleton : tissu de laine doux, chaud, moelleux, ressemblant à une flanelle épaisse.

Parmenture : pièce de tissu permettant de renforcer ou de réaliser une jolie finition au niveau de l’ouverture d’un vêtement.

Pourquoi ne pas acheter une sur jeteuse si vous fabriquez vos propres habits ? Sur ce patron, on aperçoit 3 pièces du futur vêtement, la parmenture ainsi que l’endroit pour faire l’ourlet.

Passepoil : il s’agit d’une « fine bande de tissu, placée entre 2 bordures de couture, qui dépasse légèrement pour réaliser de jolies finitions (sur les bords d’un coussin par exemple, ou encore pour mettre en avant les lignes d’un vêtement). Piquez le passepoil à la machine en utilisant un pied spécial (pied pour fermeture à glissière) qui vous permettra de coudre le plus près possible du cordon. » comme l’explique Louis Antoinette sur son blog de couture.

Patron : représentation d’un vêtement vu de face ou de dos. sur chaque patron. Le patron est toujours un peu plus large que le vêtement pour pouvoir assembler les différents morceaux grâce aux coutures et autres ourlets. Sur chaque patron, on retrouve les dimensions de plusieurs tailles distinctes. Les planches de patron de couture sont dessinées sur ordinateur.

Pince : plis piqués en pointes sur l’envers du vêtement pour cintrer les habits. Et si vous révisiez ce classique grâce à un cours de couture Brest ?

Pli : sur un patron, signifié qu’il faut positionner la pièce du patron sur le tissu plié, endroit contre endroit.

Point zigzag : deuxième point le plus rencontré avec le point droit, il est utilisé lors de la création d’ourlet pour que le tissu ne s’effiloche pas. Il peut se faire avec une machine à coudre et sa largeur et longueur peuvent être réglées précisément.

Popeline : toile souple utilisant un fil de chaîne plus fin que le fil de trame. Elle est souvent rencontrée dans les chemises, corsages et robes.

Surpiqure : il s’agit d’une décoration qui intervient dans la finition d’un vêtement ou d’un pièce en cuir (pensez à la surpiqure rouge sur les jeans ou les sièges en cuir d’une voiture de sport). La couturière vient piquer avec un point décoratif ou un fil d’une autre couleur.

Comment apprendre à coudre avec un prof particulier ? On voit bien la surpiqure en rouge sur la sellerie de cette voiture haut de gamme.

Thermocollant : tissu qui se colle sous l’action de la chaleur. Attention à ne pas vous tromper de côté quand vous appliquez votre fer à repasser sur le tissu sinon ça sera sa dernière utilisation ! Astuce de grand couturier : ne pas utiliser de vapeur lors du thermocollage car l’humidité peut empêcher le tissu de coller correctement à la pièce.

Trame : fil se trouvant dans la largeur du tissu.

Tissu : matériau composé obtenu par tissage de fils (la chaîne et la trame) ou de fibres naturelles en coton, chanvre, lin ou synthétiques (nylon, polyester, polyamide, viscose,..)

Viscose : soie artificielle, produite à partir de cellulose.

Z comme vous Z’êtes au point ! C’est du CouZu ou Cousu Main ! Ne reste plus maintenant que du matériel de couture, de la pratique et des cours particuliers de couture pour devenir un as du point de croix !

Le lexique de la couture

couturiertailleuraiguillevêtement
mannequinmodeprêt-à-porterassemblage
couturièreconfectionmarqueatelier
cousupatronrobetissu
CourrrègescrŽéationmodŽélistepantalon
tuniqueVionnetboutiqueChanel
ChristiancostumecuirLanvin
merceriesoieBalenciagaDior
hautebroderiefaufilerhaute couture
luxepiqžresurjetWorth
clientleculturaŽlŽgancegalon
patouplatechapeaudentelle
Fashionjupeparfumtalon
accessoireBernard ArnaultGivenchymodiste
sur-mesureficelleLelongmŽtier
passepoilVersaceYves Saint Laurentcarreau
cicatricehabillerharnaisreliure
tricotvogueaccsagriculture
autoroute ABourdeillesCh‰teau-Salinschef-lieu
communalcomtŽdŽépartementalDordogne
Mosellenord-ouestoccitanrd
rŽépartitionroutesecteurtaux

10 citations célèbres du monde de la couture

En manque d’idées créatives ? Voici quelques citations célèbres du monde de la couture, qui épateront vos profs et amis de ce milieu !

  1. « La mode se démode, le style jamais » (Coco Chanel),
  2. « Marche comme s’il y avait 3 hommes derrière toi » (styliste de mode américain Oscar de la Renta),
  3. « Donne à une fille les bonnes chaussures et elle pourra conquérir le monde » (Marylin Monroe),
  4. « On n’est jamais trop, ni pas assez habillé avec une petite robe » (couturier Karl Lagerfeld),
  5. « L’élégance est la seule beauté qui ne se fâne jamais » (Audrey Hepburn) »,
  6.  » La mode n’est pas quelque chose qui existe uniquement dans les vêtements. La mode est dans l’air, portée par le vent. On la devine. La mode est dans le ciel, dans la rue « (Coco Chanel),
  7. « Si tu ne peux pas être mieux que la concurrence, il suffit de t’habiller mieux » (Anna Wintour, rédactrice-en-chef du célèbre magazine américain Vogue),
  8. « La différence entre le style et la mode est la qualité. » (Giorgio Armani),
  9. « Ne soyez pas dans les tendances. Ne laissez pas la mode s’emparer de vous, mais décidez de ce que vous êtes, de ce que voulez exprimer par ce que vous portez et de la façon dont vous vivez. » (Gianni Versace),
  10. « Le style est une manière de dire qui vous êtes sans parler. » (Rachel Zoe, styliste américaine).

Retrouvez d’autres citations « inspiring » du monde de la haute-couture, du stylisme et de la mode dans cet article du site Marie-Claire.

Partager

Nos lecteurs apprécient cet article
Cet article vous a-t-il apporté les informations que vous cherchiez ?

Aucune information ? Sérieusement ?Ok, nous tacherons de faire mieux pour le prochainLa moyenne, ouf ! Pas mieux ?Merci. Posez vos questions dans les commentaires.Un plaisir de vous aider ! :) (moyenne de 5,00 sur 5 pour 1 votes)
Loading...

Commentez cet article

avatar