Cours particuliers Langues Musique Soutien scolaire Sport Art et Loisirs
Partager

Les astuces pour partir enseigner hors de France

De Hélène, publié le 31/10/2018 Blog > Cours particuliers > Donner des Cours Particuliers > Comment Donner Des Cours À l’Étranger ?

« Être enseignant, ce n’est pas un choix de carrière, c’est un choix de vie », François Mitterand 

Et l’ancien Président de la République a bien raison : devenir professeur pour donner des cours, et transmettre sa passion, cela relève de la vocation, et quelle que soit la matière. Ainsi, il y a environ 745 000 professeurs provenant à la fois du premier degré et du second degré en France, un chiffre en hausse constante depuis 2014…

Mais une enseignante ou un enseignant ont aussi le droit à la formation continue et beaucoup nourrissent le projet de partir à l’étranger, afin de découvrir un nouveau mode de vie, mais aussi une autre pédagogie ou une autre méthodologie. Si vous vous demandez, vous aussi, comment donner des cours à l’étranger, la réponse est dans cet article !

Quel niveau de langue pour enseigner sa matière à l’étranger ?

Quels sont les prérequis pour exercer hors de France comme enseignant ? Selon le pays de destination, un passage par les cours de langue ne sera pas de trop pour concrétiser votre projet d’enseignement…

Que vous cherchiez à enseigner l’histoire géographie ou la physique, il faut savoir que donner des cours en langue étrangère n’est pas donné à tout le monde. En effet, les matières les plus enseignées par des professeurs français à l’étranger sont nombreuses :

  • Le FLE (français langue étrangère) ou français langue seconde,
  • Les langues étrangères comme l’anglais,
  • L’histoire géographie,
  • Les mathématiques,
  • Les sciences dures (Sciences et Vie de la Terre, Technologie),
  • Le marketing,
  • L’économie.

Pourtant, parmi elles, certaines matières sont plus faciles que d’autres à enseigner, car elles ne requièrent pas de niveau de langue développé en allemand, anglais ou espagnol. Il faut se l’avouer : enseigner l’allemand à Miami, alors qu’on est un professeur français, ce n’est peut-être pas le public idéal.

Nécessairement, la matière que vous enseignez va orienter votre décision pour le pays d’expatriation : pour les langues étrangères, il est préférable d’aller dans une zone couverte par la langue que vous enseignez (Amérique latine pour l’espagnol par exemple), pour limiter les difficultés de compréhension, notamment au niveau de la prononciation ou de l’accent. 

L’avantage, c’est que les enseignants français choisissent de partir, dans 84% des cas, dans des pays francophones ou européens. Par conséquent, ils peuvent se référer aux niveaux européens de compétence cible en langues étrangères, comme suit :

  • Le niveau d’utilisateur élémentaire débutant, correspondant au A1,
  • Le niveau d’utilisateur élémentaire avancé, correspondant au A2,
  • Le niveau d’utilisateur indépendant débutant, correspondant au B1,
  • Le niveau d’utilisateur indépendant avancé, correspondant au B2,
  • Le niveau d’utilisateur autonome, correspondant au C1/C2 (ce dernier équivalent au niveau bilingue).

En général, il est demandé un niveau B1 ou B2 pour être suffisamment à l’aise dans votre poste d’enseignement, et les justificatifs de niveaux de langues font partie des exigences de candidature.

Et justement, en parlant de démarches, quelles sont-elles pour enseigner à l’étranger ?

Quelles sont les démarches administratives pour enseigner à l’étranger ?

Comment préparer un départ à l'étranger comme enseignant ? Avant de vous imaginer dans l’avion, il faudra passer par quelques cases administratives !

La première chose à savoir, c’est bien sous quel statut enseigner à l’étranger.

Les statuts d’enseignants à l’étranger sont définis dans la note de service n°2018-102 du 6 septembre 2018

Il existe quatre types de statuts possibles, rattachés au ministère de l’Education nationale :

  • L’emploi en qualité d’expatrié,
  • L’emploi en qualité de résident,
  • L’emploi en qualité de recruté local,
  • Les statuts d’enseignants dans des établissements spécifiques.

Quel que soit le statut d’enseignement visé, deux conditions obligatoires sont à remplir pour un professeur du premier degré ou du second degré :

  • Être titulaire du ministère de l’Education nationale,
  • Justifier de deux ans d’exercice comme titulaire.

Ce sont là les démarches en amont, en parallèle du niveau de langue à valider. Mais ensuite, vient la question de la candidature.

L’AEFE est votre interlocuteur idéal pour préparer les démarches administratives d’un poste à l’étranger

Il est important de respecter scrupuleusement les modalités de candidature expliquées, comme :

  • Remplir les documents de candidature en ligne,
  • Attester de sa situation administrative en cours (détaché, mis en disposition, titulaire etc),
  • Justifier, par le biais de fiches de salaire, le temps en poste comme titulaire,
  • Joindre, si nécessaire, un dossier sur le niveau de compétence en langues, tel que défini dans le Cadre européen commun de référence pour les langues (CECRL),
  • Au besoin, un document attestant d’une validation des acquis professionnels ou une équivalence de niveau,
  • Ajouter tous les justificatifs pouvant se révéler pertinents pour l’étude du dossier, comme des preuves d’une expérience en lien avec le poste visé.

Sachez cependant que les démarches administratives varient énormément selon le poste que vous recherchez. Si vous vous rabattez sur un volontariat en Alliance française ou bien sur un stage à l’étranger dans le cadre d’un programme, les modalités de recrutement seront différentes. Ce sera le cas avec :

  • L’OFAJ, Office franco-allemand pour la jeunesse,
  • Le programme Jules Verne, surtout pour les Français de l’étranger,
  • Le programme ERASMUS, pour donner des cours en Europe,
  • Le programme CODIFIL, auprès du Conseil de développement de Louisiane,
  • Au sein d’établissements scolaires homologués.

Enfin, il ne faut pas négliger l’importance des démarches après votre sélection, entre autres de visa et de passeport, mais aussi pour :

  • Vous loger, habiter quelque part, avoir l’électricité et l’eau courante,
  • Aller à la banque, utiliser votre carte bancaire,
  • Faire une demande de permis international, si vous devez être véhiculé,
  • Pour les enseignants chercheurs, une double convention peut être à signer,
  • Dans de rares cas, l’enregistrement de votre présence dans le pays (dans ce cas, l’établissement doit vous fournir une attestation d’accueil).

Vous hésitez encore sur la marche à suivre pour donner des cours à l’étranger ? Voici donc nos 10 conseils ! 

10 conseils pour partir enseigner à l’étranger !

Comment optimiser sa candidature pour un poste de professeur hors de France ? Pour partir sereinement comme prof à l’étranger, suivez le guide !

Nos conseils pour enseigner à l’étranger sont très simples.

Il faut d’abord penser à un projet cohérent d’enseignement public ou d’enseignement privé. Il faut notamment réfléchir sur son degré :

  • De facilité : quelles possibilités me sont offertes actuellement comme titulaire ?,
  • De faisabilité : ai-je les compétences pour postuler à cette offre précise ?,
  • De réalisation : suis-je prêt(e) à mettre ma carrière d’enseignant / d’enseignante entre parenthèse le temps de cette expérience, ou bien suis-je prêt(e) à découvrir un nouveau fonctionnement académique ?.

Ensuite, il faut viser des établissements scolaires adaptés et, éventuellement, repérer les établissements partenaires de la France et du ministère de l’Education nationale. L’idéal est de chercher dans les programmes suivants :

  • Le programme Erasmus, pour les pays de l’Union européenne,
  • Les écoles européennes,
  • Les programmes Leonardo ou Grundtvig,
  • Les programmes d’échanges hors d’Union européenne comme le CODIFIL ou le Fullbright (aux États-Unis).

Reposez ensuite sur l’AEFE, Agence de l’Enseignement Français à l’Étranger, fondée en 1990. Cette dernière concentre un réseau de cette organisation compte 253 établissements partenaires, dont 80 en gestion directe, ainsi que d’importantes ressources pédagogiques. Elle sera un interlocuteur de confiance.

Organisez votre projet au plus tôt, au moins 1 an avant la date de départ souhaité : cela vous permettra aussi d’informer votre hiérarchie et de partir sereinement. Pourquoi ? Parce que votre chef d’établissement est aussi impliqué dans le processus de candidature, en validant votre demande. C’est mieux de l’avoir de son côté…

Aussi, apprenez bien les différences entre les statuts d’enseignants à l’étranger évoqués plus haut, essentiels pour définir les conditions de votre emploi, de votre rémunération et de votre future réintégration.

Apprendre à préparer une bonne candidature est un autre conseil à suivre, indispensable pour faire partie des professeurs sélectionnés, tandis que l’apprentissage des langues jouera un rôle important, si ce n’est déterminant, en amont de votre candidature.

Enfin, ne perdez jamais courage et soyez flexible sur votre projet : essayez de le voir comme une expérience professionnelle unique, avec un horizon large !

Si vous êtes décidé, nous allons maintenant vous parler un peu plus du détachement.

Comment faire une demande de détachement à l’étranger ?

Quelles démarches suivre pour être détaché à l'étranger par l'Education nationale ? Les procédures à suivre pour le détachement sont à suivre scrupuleusement…

Enseigner à l’étranger dans un établissement français, ça vous botte ? Alors, il suffit de demander un détachement à l’étranger ! Dans ce cadre, un professeur peut être détaché auprès :

  • D’un établissement public comme l’AEFE, l’agence de l’enseignement français à l’étranger,
  • D’un établissement privé, comme des établissements scolaires partenaires ou une association,
  • D’une collectivité territoriale, incluant l’outre-Mer.

Ce détachement peut être :

  • De courte durée : des contrats courts renouvelables jusqu’à un total d’an lorsque vous êtes à l’étranger,
  • De longue durée : des périodes plus longues renouvelables jusqu’à cinq ans maximum.

La première chose à faire est de voir les postes disponibles. Il existe deux possibilités pour les postes en détachement :

  • Postuler à des offres en cours, spécifiquement ouverte après une publication au journal officiel (généralement, un recrutement est organisé une fois par an),
  • Faire une candidature spontanée, auprès de l’établissement qui vous intéresse le plus.

Il faut notamment pouvoir justifier d’un certain nombre d’années de services effectifs ou d’ancienneté :

  • Pour les enseignants du premier degré et du second degré : 2 ans de services effectifs comme titulaire,
  • Pour les personnels de direction, d’encadrement ou administratifs: 3 ans de services effectifs sur le dernier poste occupé.

Après la formulation des voeux et la réception de votre demande de détachement, les comités en charge se réunissent. Dès lors, deux situations sont possibles :

  • Lorsque les comités de sélection se réunissent, ils refusent votre candidature,
  • Ou bien ils vous convoquent à un entretien, dont les modalités vous sont précisées au moment de la demande.

À l’issue de cet oral, seules les personnes sélectionnées se voient offrir une proposition d’affectation, généralement en accord avec les voeux formulés.

Après cela, une seule dernière étape : les démarches administratives, telles qu’indiquées plus haut ! L’avantage du détachement, c’est que les possibilités de réintégration de votre administration sont très intéressantes : soit, vous retrouvez votre poste d’origine, antérieur au détachement, soit vous retrouvez un poste à un grade équivalent. Dans les deux cas, la continuité de votre situation administrative est assurée.

Voilà de belles occasions de développer vos pratiques professionnelles à l’étranger et de vivre une expérience personnelle unique, n’est-ce pas ? Et vous, c’est quoi votre projet ? 

Partager

Nos lecteurs apprécient cet article
Cet article vous a-t-il apporté les informations que vous cherchiez ?

Aucune information ? Sérieusement ?Ok, nous tacherons de faire mieux pour le prochainLa moyenne, ouf ! Pas mieux ?Merci. Posez vos questions dans les commentaires.Un plaisir de vous aider ! :) (Soyez le premier à voter)
Loading...

Commentez cet article

avatar