Cours particuliers Langues Musique Soutien scolaire Sport Art et Loisirs
Partager

Les différentes étapes pour obtenir son détachement

De Hélène, publié le 29/10/2018 Blog > Cours particuliers > Donner des Cours Particuliers > Comment Faire une Demande de Détachement à l’Étranger ?

« Donner, c’est acquérir, enseigner, c’est apprendre », Edward Young

Voilà une bien belle maxime, qui souligne l’importance du travail des enseignants chercheurs pour le développement de l’apprenant. C’est aussi ce qui motive beaucoup d’entre eux à vivre une expérience immersive à l’étranger, auprès d’étudiants étrangers. Selon un rapport du Sénat, ils seraient entre 12 000 et 17 000 chaque année à trouver un emploi dans une structure française ou un établissement d’enseignement à l’étranger, comme détachés.

Mais alors, comment faire une demande de détachement à l’étranger ? Est-ce que tous les pays sont concernés ? Est-ce que tous les professeurs peuvent y prétendre ? Qui sont les interlocuteurs pour préparer un projet de détachement ? Réponses dans notre article !

Le détachement, un statut intéressant pour enseigner à l’étranger

Qui peut demander un détachement ? Dans un établissement français à l’étranger ou dans d’autres structures, le détachement convient à beaucoup d’enseignants

Si bien des professeurs des personnels enseignants se voient déjà avec le statut d’expatriés, il existe pourtant un statut bien particulier, aux conditions idéales d’enseignement : le détachement. Concrètement, qu’est-ce que le détachement ? Cela désigne la position du fonctionnaire, qui est placé en dehors de son corps d’origine (ministère de l’Education nationale), mais qui continue à percevoir ses droits à l’avancement et à la retraite.

Le statut de détaché est parfait pour développer ses pratiques professionnelles à l’étranger sans multiplier les démarches ou perdre les avantages de votre statut

Pour l’année, le professeur peut être détaché auprès :

  • D’un établissement public comme l’AEFE, l’agence de l’enseignement français à l’étranger,
  • D’un établissement privé, comme des établissements scolaires partenaires ou une association,
  • D’une collectivité territoriale, incluant l’outre-Mer.

Le site du ministère de l’Education nationale rappelle qu’un détachement peut être :

  • De courte durée : des contrats courts renouvelables jusqu’à un total d’an lorsque vous êtes à l’étranger,
  • De longue durée : des périodes plus longues renouvelables jusqu’à cinq ans maximum.

Un détachement est renouvelable plusieurs fois, mais ne peut excéder un total de 5 années, au même endroit 

Aussi, un détachement peut être de plein droit, mais uniquement dans des conditions qui ne comprennent pas un départ à l’étranger (seulement pour exercer d’autres fonctions comme un mandat d’Etat)

Cette situation administrative qu’est le détachement implique des modalités d’avancement, de classement, de rémunération, d’évaluation et de notation similaires à celles que vous auriez en poste au sein de votre administration d’origine. De fait, le détachement apparaît comme un compromis parfait pour avoir une expérience professionnelle hors de l’éducation nationale, dans l’enseignement privé ou l’enseignement public.

En ce qui concerne les modalités d’attribution du poste, les personnels sont traités équitablement selon leur catégorie respective (A, B ou C), et sur présentation du titre ou du diplôme requis pour le poste. Le détachement est effectif et prononcé sur demande, après l’avis de la commission administrative paritaire, et par arrêté de ministre. Aussi, le détaché fait l’objet d’un conventionnement, dans les trois situations de détachement possibles :

  • Dans le cadre d’une mission d’intérêt public de coopération internationale,
  • Dans le cadre d’un détachement auprès d’une administration d’un Etat membre de l’Union européenne ou ayant conclu un accord EEE,
  • Dans le cadre des personnels enseignants d’éducation auprès d’une entreprise publique ou privée.

Ainsi, l’affectation ne dépend pas du professeur des écoles, ni de l’enseignant : découvrons plus en détails les conditions de candidature à un poste en détachement, à l’étranger.

Première étape : faire une candidature pour un poste détaché

Sous quel statut partir enseigner à l'étranger ? La candidature à un poste en détachement, une étape indispensable dans votre parcours

Il existe deux possibilités pour les postes en détachement :

  • Postuler à des offres en cours, spécifiquement ouverte après une publication au journal officiel (généralement, un recrutement est organisé une fois par an),
  • Faire une candidature spontanée, auprès de l’établissement qui vous intéresse le plus

Dans les deux cas, vous devez impérativement justifier des diplômes ou des titres requis pour obtenir le poste (comme le fait d’être titulaire). Si vous voulez devenir professeur à l’étranger, il faut déjà avoir obtenu ce statut en France. Des attestations de niveau de langue peuvent également vous être demandées.

Une enseignante ou un enseignant souhaitant être détaché doit préparer son projet bien à l’avance, et ne pas attendre le dernier moment pour postuler

Les candidats doivent ensuite s’acquitter d’une procédure pouvant varier selon votre corps de métier d’enseignement d’origine. Prenons l’exemple des établissements français de l’étranger, dont les conditions d’accès en poste comme détaché sont définies dans la note de service 2017-129 du 7 août 2017. Ainsi, sont nécessaires, avant de postuler, de pouvoir justifier d’un certain nombre d’années de services effectifs ou d’ancienneté :

  • Pour les enseignants du premier degré et du second degré : 2 ans de services effectifs comme titulaire,
  • Pour les personnels de direction, d’encadrement ou administratifs : 3 ans de services effectifs sur le dernier poste occupé.

À savoir : les personnels stagiaires ou les personnes en disponibilité après leur titularisation ne peuvent prétendre à un détachement, de même que les non titulaires (les contractuels ne peuvent donc y prétendre non plus)

Les avis de postes vacants ou disponibles sont publiés en septembre de l’année scolaire en cours, et la candidature doit parvenir aux services des ressources humaines le plus rapidement possible, souvent avant la fin du mois. Certaines échéances étant plus courtes, il faut faire preuve de réactivité.

Le dossier doit aussi comporter le formulaire de demande de détachement du Bulletin officiel n° 26 du 20-07-2017

Le dossier de candidature doit généralement contenir les éléments suivants :

  • La formulation des voeux d’affection (trois ou cinq selon un ordre hiérarchique de préférence),
  • La constitution d’un dossier avec des documents demandés par l’administration qui reçoit, comme les états de service, le niveau de langue ou d’autres justificatifs de compétences.

Le dossier de candidature complet doit être imprimé au format papier, et envoyé au chef d’établissement (supérieur hiérarchique) aux fins d’information, d’avis circonstancié et de transmission.

Ce sont donc vos supérieurs qui sont responsables du bon acheminement de votre dossier de candidature 

Une fois ce dernier transmis en bonne et due forme, que faire ? Quelle est la prochaine étape ?

Deuxième étape : accepter une proposition de détachement hors de France

Où peut-on être détaché comme enseignant ? En fonction du pays de destination, vous devez être certain de votre volonté de départ à l’étranger

Pour les personnes ayant postulé dans le cadre des réseaux de l’AEFE, de l’AFLEC ou de la Mfl, doivent attendre une fois leur dossier papier transmis, pour lequel elles reçoivent une notification de réception. Dès lors, deux situations sont possibles :

  • Lorsque les comités de sélection se réunissent, ils refusent votre candidature,
  • Ou bien ils vous convoquent à un entretien, dont les modalités vous sont précisées au moment de la demande.

Pendant l’entretien oral, un test de langue peut vous être imposé 

À l’issue de cet oral, seules les personnes sélectionnées se voient offrir une proposition d’affectation, généralement en accord avec les voeux formulés. Il existe parfois des listes complémentaires pour un même poste et vous disposez alors d’un certain délai pour accepter ou décliner la proposition. Tout refus doit être expressément motivé.

Le recrutement est prévu pour la rentrée scolaire académique suivante. Dans tous les cas, la proposition de poste doit recevoir l’agrément de l’ambassade de France du pays concerné.

Un conseil : si cette étape de l’attente est sans doute la plus difficile, c’est aussi celle où il ne faut pas relâcher vos efforts, car la concurrence est rude et plus vous serez préparés, plus l’issue pourra être positive pour votre demande

Cas particulier : il se peut que votre dossier soit bon mais qu’il ait été refusé. Sachez dans ce cas que les recours sont possibles, et le rectorat constitue votre premier interlocuteur.

Une fois la proposition d’affectée formulée par l’établissement, et acceptée par vos soins, il vous reste une troisième étape (et pas des moindres !) : les démarches administratives.

Troisième étape : préparer administrativement votre départ

Comment organiser son détachement dans un autre pays ? Surtout, n’oubliez rien pour votre expatriation à l’étranger, sous peine de devoir ajourner votre détachement

Un certain nombre de documents vous sera demandé pour valider administrativement votre dossier de détachement. Ensuite, des démarches personnelles seront à engager, comme la signature d’un bail, la création d’un passeport, la demande d’un visa…

Si vous avez des doutes concernant votre affectation, votre futur poste, sur les conditions de travail ou les démarches à effectuer avant de partir, voici les différents interlocuteurs selon votre situation :

Personnels concernés

Transmission

des demandes de détachement

Demandes d’information

Personnels de direction

Bureau des personnels de direction des lycées et des collèges (DGRH E2-3) perdiretranger@education.gouv.fr
Personnels d’inspection

Inspecteurs d’académie-inspecteurs pédagogiques régionaux (IA-IPR), Inspecteurs de l’éducation nationale (IEN)

Bureau des IA-IPR et des IEN (DGRH E2-2)

philippe.etienne@education.gouv.fr

Personnels administratifs, techniques, sociaux et de santé

Bureau des personnels administratifs, techniques, sociaux et de santé (DGRH C2-1)

arnaud.leduc@education.gouv.fr

Personnels ITRF (ingénieurs, techniques, administratifs, de recherche et de formation), personnels de bibliothèques

Sous-direction de la gestion des carrières (DGRH C2) nadine.collineau@education.gouv.fr
Personnels enseignants du premier degré Bureau des enseignants du 1er degré (DGRH B2-1)

detachespremierdegre@education.gouv.fr

Personnels enseignants du second degré Bureau des personnels enseignants du 2nd degré hors académie (DGRH B2-4)

detachesseconddegre@education.gouv.fr

Même si ce n’est pas encore ce à quoi vous songez, sachez que les possibilités de réintégration de votre administration sont très intéressantes : soit, vous retrouvez votre poste d’origine, antérieur au détachement, soit vous retrouvez un poste à un grade équivalent. Dans les deux cas, la continuité de votre situation administrative est assurée.

Que ce soit en enseignement général ou en enseignement catholique, il existe forcément une possibilité de détachement à l’étranger qui soit faite pour vous ! Cela vous donnera l’opportunité de découvrir un autre système éducatif, tout en développant vos compétences en langues vivantes. Pour devenir enseignant à l’étranger, le détachement, c’est une belle alternative !

Partager

Nos lecteurs apprécient cet article
Cet article vous a-t-il apporté les informations que vous cherchiez ?

Aucune information ? Sérieusement ?Ok, nous tacherons de faire mieux pour le prochainLa moyenne, ouf ! Pas mieux ?Merci. Posez vos questions dans les commentaires.Un plaisir de vous aider ! :) (Soyez le premier à voter)
Loading...

Commentez cet article

avatar