Cours particuliers Langues Musique Soutien scolaire Sport Art et Loisirs
Partager

Quelles sont les étapes nécessaires pour devenir étudiant dans le Pays des Tsars ?

De Hélène, publié le 28/02/2019 Blog > Langues > Russe > Les Formalités Pour Partir Etudier En Russie !

« Lorsque je suis à l’étranger, je m’impose de ne jamais critiquer ni attaquer le gouvernement de mon pays. Je me rattrape quand je rentre », Winston Churchill

Et il y en aurait à dire sur la Russie, un pays qui fascine autant qu’il intrigue. C’est d’ailleurs le cas pour les 245 000 étudiants étrangers que la Russie accueille chaque année, un chiffre en augmentation de +53% en cinq ans (Campus France), et qui comprend une part infime de Français, ou plus exactement, d’Européens (moins de 14%).

La belle Russie étant l’un des plus grands pays au monde, le système éducatif russe n’est pas exempt de formalités. Découvrez comment devenir étudiant en Russie et les démarches à effectuer pour partir !

Première étape : être accepté dans une université russe

Quelles sont les étapes d'acceptation dans les écoles russes ? Le MGU, l’Université d’État qui en fait rêver plus d’un en Russie

C’est la première étape pour partir étudier en Russie : être accepté à l’université, et ce n’est pas chose facile. Pourquoi ? Parce qu’il existe environ 2 400 programmes accessibles à des internationaux sur tout le territoire russe, et que chacun possède un système d’admission différent.

De plus, votre type d’acceptation détermina le reste des formalités que vous aurez à effectuer pour venir sur le territoire, c’est donc toute une histoire !

Quels sont ces systèmes d’acceptation exactement ? Il en existe plusieurs :

  • Le système classique, à « l’européenne », qui consiste à candidater à un programme en soumettant une candidature avec CV, lettre de motivation et formulaire,
  • Le système à la russe, en passant par la sélection compétitive (rendant les frais de scolarité gratuits) du Ministère des affaires étrangères et de l’éducation russes,
  • Le système basé sur un tirage au sort.

Très peu d’université proposent des formations en ligne ou à distance, ceci n’étant pas encore très développé 

En général, il faut candidater entre janvier et mars de l’année où vous souhaitez partir étudier en Russie (septembre), car les délais suivants sont nécessaires :

  • Entre 3 semaines et 3 mois pour traiter et accepter, ou non, votre dossier,
  • Entre 1 et 3 de démarches administratives,
  • Entre 2 semaines et 1 mois d’installation sur place.

Pour les universités où les frais d’inscription vous sont offerts, ou si vous passez le test étatique compétitif, il faudra parfois compter un peu de délai supplémentaire. Mieux vaut être prévoyant, car on ne rigole pas avec les histoires de visa !

Et alors, de quoi se composent ces différentes démarches pour étudier dans un pays russophone ? On rentre dans le coeur du sujet ! 

Deuxième étape : réaliser toutes les formalités administratives pour la Russie

Comment venir en Russie ? Voilà à quoi ressemblera votre visa russe, le sésame indispensable pour vous rendre sur le territoire !

Vous avez une réponse positive d’une université ? Félicitations ! Vous avez dû recevoir un email de confirmation comportant les prochaines étapes de votre inscription administrative, qu’il faudra suivre à la lettre.

Dès lors, le compte à rebours des démarches administratives est lancé, et la première chose à vérifier, c’est que vous avez un passeport valable au moins 6 mois après la fin de votre scolarité russe, sous peine de quoi il faudra le refaire (comptez entre 2 semaines et 2 mois selon les villes). Rassurez-vous : la plupart du temps, cette démarche est faite au moment de la candidature.

À noter que dans certains cas, les universités sont un peu « laxistes » : il arrive souvent qu’il faille relancer le service de relations internationales plusieurs fois avant d’obtenir une réponse 

C’est sans doute la chose qui va le plus vous occuper l’esprit pendant vos semaines de préparation : la demande de visa pour la Russie. Cette formalité est source de stress, car les explications sont parfois un peu contradictoires. Voici donc un retour d’expérience sur les choses à savoir concernant votre visa :

  • En France, il est possible de passer par des intermédiaires privés (SAS DI, Action Visas, agence touristique) ou directement par l’Ambassade de Russie à Paris pour l’obtention de son visa russe,
  • Si vous êtes étudiant, un premier visa « entrée simple », « однократная« , vous sera fourni. Il faudra ensuite faire une demande de renouvellement une fois sur place, qui vous donnera un visa « plusieurs entrées », « многократная« , valable pour un long séjour,
  • Votre visa est collé dans votre passeport (comme dans l’image) et tamponné chaque fois que vous voyagez à l’étranger, que ce soit en France ou en Biélorussie,
  • Votre visa est indispensable quand vous vous déplacez : votre interlocuteur vérifiera toujours sa validité,
  • Les dates de visa sont extrêmement strictes : la date de début doit correspondre à votre date d’arrivée sur le territoire, et la date d’expiration de votre visa est la date maximale à laquelle vous pouvez partir. Pas d’exceptions possible.

Par ailleurs, pour obtenir ce sésame incontournable, qui constitue la formalité principale de vos démarches d’étudiant, il faudra fournir les documents suivants :

  • Votre passeport,
  • Votre lettre d’invitation (soit émise par le Service fédéral de l’immigration, soit par l’université directement),
  • Une attestation d’assurance, comprenant notamment une assurance rapatriement à hauteur de 30 000 euros,
  • Le formulaire de demande de visa, à remplir sur visa.kmid.ru, sur le site du Ministère,
  • Des photos d’identité de 3,5 x 4,5 cm,
  • Un certificat médical et un dépistage du Sida.

Le consulat russe de Lyon a créé un template avec des explications pour remplir correctement le formulaire en ligne de demande de visa, un vrai casse-tête. Rendez-vous sur ce lien.

Par exemple, le formulaire de demande de visa n’est pas bien traduit en français, d’où l’intérêt de regarder le modèle ! Aussi, un visa touristique et un visa d’études n’ont pas les mêmes exigences, vérifiez bien votre demande : par exemple, si votre invitation émane de l’université, elle doit être faite sur papier entête uniquement 

Une fois votre formulaire rempli, d’autres démarches administratives pour votre voyage en Russie peuvent vous être demandées, comme :

  • Remplir un dossier pour l’université,
  • Faire une demande de carte étudiant russe.

Un conseil : ayez toujours sur vous les originaux de vos démarches administratives, en cas de contrôle. Au moins, en version électronique. Le visa Russie, ça n’a rien à voir avec la facilité de l’espace Schengen…

Vous voilà prêt à être étudiant russe, le temps de quelques mois ! Quelles sont les prochaines formalités ? 

Troisième étape : les formalités liées au logement dans les villes russes

Comment s'installer en Russie pour quelques mois d'études ? Le dortoir universitaire russe est le mode de logement le plus courant chez les étudiants français

Partir en Russie, c’est une chose, y vivre en est une autre ! Si les démarches consulaires sont incontournables, les démarches liées au logement le sont aussi. les modes de logement étudiants sont assez différents. Vous pouvez loger :

  • Dans un appartement en location, ou un studio,
  • Dans une famille d’accueil,
  • Dans un dortoir universitaire.

Pour des raisons de « liberté », j’ai privilégié une location d’appartement, mais ça a été assez compliqué de gérer toutes les démarches en tant et en heure, parce que personne ne vous aide… Des retours d’expérience que j’ai eus, le dortoir reste vraiment l’idéal, surtout si vous restez entre 6 et 9 mois

Dans le cas du dortoir, certaines démarches vous seront demandées au préalable : en plus de votre dépistage nécessaire au visa, certaines universités vont demander une assurance médicale stipulant quelque chose de précis, comme le fait que vous n’ayez pas de maladie mentale. Cela peut sembler bizarre au début, mais il faut simplement faire ce qu’ils vous demandent !

Il faudra également envoyer votre photocopie de passeport et de visa (une fois que vous l’aurez) à votre référent universitaire, différent pour le campus et pour vos études.

Il est à noter que les ressortissants français peuvent accéder à tous les modes d’hébergement proposés par l’université. En revanche, en cas de déplacement à l’intérieur du pays (Saint Pétersbourg si vous êtes à Moscou ou Kazan) ou à l’extérieur (Mongolie, Chine, Arménie), vous devez en informer votre université. Dans certains cas, et selon la durée de votre déplacement, elle devra vous fournir un document pour les instances douanières, ressemblant à une autorisation de sortie du territoire.

Dernière étape : préparer votre arrivée logistique dans le monde russophone !

Quelles sont les formalités russes principales à connaître ? Les roubles, un atout précieux pour faire vos études sereinement dans le monde russe

Une fois que vous avez fait toutes ces formalités, il ne reste que les plus « opérationnelles », à savoir :

  • L’enregistrement une fois que vous êtes sur place,
  • La préparation d’un budget avec des roubles et d’un moyen de paiement.

Attention : distinguez bien visa russe et enregistrement sur le territoire. Ce sont deux démarches différentes mais toutes deux obligatoires : la première pour entrer et rester sur le territoire, la seconde pour prouver que vous avez bien une résidence permanente en Russie

Côté enregistrement, sachez qu’il est absolument obligatoire et complémentaire au visa russe. Lorsque vous êtes étudiant, ce document vous est remis par votre université, sous deux conditions possibles :

  • Si vous vivez hors du campus, dans un appartement en location, il faut en principe que ce soit le propriétaire qui vous enregistre, mais beaucoup d’universités acceptent de le faire pour simplifier les démarches (sinon, il faut aller voir la police locale avec le propriétaire, cela prend une demi-journée au minimum),
  • Si vous vivez sur le campus, en dortoir universitaire, aucune question à se poser : votre université vous enregistre. Vous êtes alors soumis à leurs règles et devez les observer.

L’enregistrement fait partie des documents nécessaires et régulièrement demandé pour d’autres démarches, comme l’ouverture d’un compte bancaire ou d’un numéro de téléphone 

Côté finances, pensez-y avant de partir. Certaines banques ont des partenariats avec les banques russes, tandis que ces dernières proposent aussi des options de paiement intéressantes. Vous avez alors plusieurs choix :

  • Prendre une option internationale sur votre carte française, ce qui peut coûter entre 5 et 30 euros par mois,
  • Choisir une banque russe partenaire et faire migrer vos comptes ou bénéficier d’une option dans ce cadre, pour quelques euros par mois,
  • Souscrire un nouveau compte dans une banque russe.

Les banques russes les plus réputées sont :

  • Alpha Bank,
  • Tinkoff,
  • VTB Bank,
  • Sberbank (la plus internationale).

De mon côté, j’ai pu bénéficier d’une option internationale gratuite avec ma carte française, et ouvrir un compte gratuit chez Tinkoff. J’avais même du cashback sur certains achats, c’était vraiment pratique ! 

Cela vous sera essentiel pour payer vos frais de scolarité, votre renouvellement de visa, votre dortoir universitaire ou même, vos achats du quotidien.

Alors, vous êtes prêt à partir en Fédération de Russie ?

Si vous avez une question sur les formalités russes, n’hésitez pas à nous laisser un message en commentaire, je me ferais un plaisir d’y répondre !

Partager

Nos lecteurs apprécient cet article
Cet article vous a-t-il apporté les informations que vous cherchiez ?

Aucune information ? Sérieusement ?Ok, nous tacherons de faire mieux pour le prochainLa moyenne, ouf ! Pas mieux ?Merci. Posez vos questions dans les commentaires.Un plaisir de vous aider ! :) (Soyez le premier à voter)
Loading...

Commentez cet article

avatar