Cours particuliers Langues Musique Soutien scolaire Sport Art et Loisirs
Partager

Quels sont les critères à retenir pour faire son choix d’études supérieures russes ?

De Hélène, publié le 28/02/2019 Blog > Langues > Russe > Etudier En Russie : Comment Choisir Son Université ?

« Dans 20 ans, tu seras plus déçu par les choses que tu n’auras pas faites que par celles que tu auras accomplies. Alors, largue les amarres, sors du port, attrape les alizés par les voiles. Explore. Rêve. Découvre », Mark Twain 

Et parmi ces choses que l’on pourrait regretter de ne pas avoir faites, il y a bien sûr le séjour à l’étranger.

Que ce soit pour se spécialiser dans son domaine d’expertise ou diversifier ses connaissances linguistiques, le semestre ou l’année dans une université étrangère est toujours un bon point pour son CV et son développement personnel. À ce titre, la Russie est la 6ème destination préférée des Européens pour des études (source : Campus France).

Et l’offre universitaire est large en Russie : avec plus de 800 universités réparties sur le territoire, le pays accueille environ 245 000 étudiants étrangers par an.

Comment faire votre choix parmi ces universités ? Laquelle privilégier et comment y être accepté ? Voici tous nos conseils !

Quelle discipline étudier en Russie ?

Quelle université pour apprendre quoi en Russie ? Bon, on ne parle ici de discipline sportive avec Poutine, mais bien de discipline académique…

Que ce soit pour apprendre une langue régionale, notamment le russe, ou bien pour compléter votre cycle de formation des écoles d’ingénieur, la Russie est une destination rêvée pour de nombreux étudiants. Elle n’a fait que grimper au classement des destinations préférées de séjour à l’étranger depuis plusieurs années, notamment grâce à la mise en place d’un programme d’échange bilatéral et d’une meilleure politique d’ouverture des universités russes.

Pourquoi choisir la Russie pour ses études universitaires ? Parce que c’est un plus de parler une langue rare comme le russe, et que c’est un facteur d’insertion professionnelle 

Partir étudier à l’étranger est toujours un casse-tête à plusieurs échelles, car cela requiert plusieurs réflexions :

  • Quelle discipline choisir,
  • Quelle université est la meilleure,
  • Comment m’inscrire,
  • Quelles sont les démarches,
  • Et encore bien d’autres questions se posent.

La première chose à savoir entre la France et la Russie, c’est que les systèmes d’enseignement sont différents. En France, on a le système LMD (licence, master, doctorat) et en Russie :

  • C’est d’abord un niveau licence/bachelor au bout de 4 ans (bakalavrat),
  • De maîtrise au bout de 5 ans (specialista),
  • De master au bout de 6 ans (magistratura),
  • De doctorat au bout de 9 ans (kandidat naouk).

Au final, il faut donc 9 ans pour parvenir à la fin des études, contre 8 dans le système français

Cela étant dit, sachez que vous pouvez étudier à peu près toutes les disciplines en Russie, les plus demandées étant :

  • Les relations internationales et la science politique,
  • La linguistique et les cours de langue,
  • L’économie et le marketing,
  • L’histoire et l’histoire de l’art,
  • Les finances et le commerce international,
  • Les sciences sociales et humaines,
  • L’ingénierie et l’aérospatial,
  • Les sciences technologiques et techniques,
  • L’informatique.

En réalité, donc, la question sera plutôt de savoir : « quelle université vais-je choisir« , et « quelles sont les options qu’elle propose ? ».

Les meilleures universités russes

Où sont les meilleures écoles de Russie ? Le MGIMO, l’une des meilleures universités russes

Il est vrai qu’après le bac, vous pouvez rejoindre l’une des universités françaises, d’abord en licence, puis en master et éventuellement en doctorat. Au cours du cursus, ces dernières proposent des semestres d’échange à l’étranger ou des programmes d’approfondissement, et la Russie en fait partie. Mais quels sont les partenariats existants avec des universités russes ?

À savoir que la Russie compte :

  • 818 universités,
  • 502 sont des universités publiques, 29 de recherche nationale, 10 fédérales,
  • Parmi les universités publiques, le MGU et l’USSP ont des statuts particuliers,
  • 316 sont des universités privées,
  • 216 000 professeurs et enseignants chercheurs,
  • Près de 4,4 millions d’étudiants totaux sur l’ensemble du territoire.

Les grandes écoles françaises, comme Science Po ou Polytechnique, offrent des solutions de mobilité internationale plus intéressantes que les universités en Russie, avec par exemple la reconnaissance d’un double diplôme

Avant toute chose, dressons un tableau des meilleures universités russes, toutes disciplines confondues :

  • L’Université d’Etat de Moscou,
  • Le MGIMO, l’Ecole des Relations Internationales de Moscou,
  • L’Université Polytechnique de Tomsk,
  • L’Université d’Etat de Saint Pétersbourg,
  • L’Université d’Etat de Novossibirsk,
  • La Haute Ecole en Sciences Economiques.

Le prestigieux Best Global University Ranking de 2018 a placé :

  • L’Université d’Etat Lomonossov de Moscou à la 267ème place,
  • L’Université d’Etat de Novossibirk à la 471ème place,
  • L’Institut de Physique et de Technologie de Moscou (MFTI) à la 534ème place.

Pour choisir votre université russe en fonction de plusieurs critères, un conseil : utilisez le Répertoire interactif « Universités de Russie, fais ton choix ». En renseignant des critères comme le domaine de spécialité, la langue d’enseignement des cours ou le prix de la scolarité, vous pouvez réduire votre champ de recherche. Un outil vraiment utile et efficace pour trouver université à son pied.

Une autre ressource pour vos recherches, notamment au niveau des bourses universitaires : le site Russia Study, où toutes les informations sur votre potentiel cursus russe sont renseignées !

Le choix dépendra ensuite de votre niveau d’études, de vos attentes, de votre discipline ou encore, de vos possibilités financières.

Les conditions d’admission dans une université russe

Comment s'inscrire pour étudier en Russie ? Quelles sont les options d’inscription en université russe ? (Source : Study in Russia)

La première étape pour pouvoir espérer une acceptation dans une université russe, c’est de monter un dossier de candidature. Le contenu de ce dernier varie d’une école à l’autre, mais doit généralement contenir :

  • Un formulaire de candidature,
  • Un CV et une lettre de motivation,
  • Une photocopie de votre passeport.

Le petit plus avec le système russe, c’est que vous pouvez jouer à la roulette des universités gratuites. Bon, ça n’existe pas en tant que tel, mais c’est pour désigner le processus de sélection hautement aléatoire et compétitif du gouvernement russe. Ce dernier octroie des bourses parfois à l’aveuglette, en s’inscrivant sur le site de l’enseignement supérieur russe (voir l’image ci-dessus). Le processus est relativement simple et une fois que vous avez candidate, il suffit d’attendre la réponse. Si elle est négative, vous pouvez toujours retenter votre chance directement auprès de l’université.

En général, vous devez candidater pour l’ensemble de l’année universitaire à venir et non un seul semestre pour pouvoir être sélectionné 

Dans ce cadre, les frais de scolarité sont entièrement pris en charge, c’est un système de bourses d’études différents de la France, qui comprend :

  • Les frais d’inscription à l’université,
  • Les frais administratifs divers,
  • Les frais de résidence universitaire,
  • Parfois, un complément est offert à l’étudiant (entre 10 000 et 30 000 roubles, soit de 150 à 450 euros) pour vivre au quotidien.

Il n’y a pas d’attribution sur critères sociaux, tout le monde est logé à la même enseigne.

À noter : il n’est pas possible de bénéficier du dispositif Erasmus pour partir en Russie, un pays qui n’est pas considéré dans l’Europe ! Donc mieux vaut passer par ce système attractif 

Vous venez de recevoir votre email d’acceptation à l’université via le programme du Ministère des affaires étrangères ? Félicitations ! Vous pouvez passer aux formalités administratives suivantes :

  • La demande de bourse,
  • La demande de visa.

Faire ses études à l’étranger est toujours un enrichissement personnel, que ce soit pour la débrouillardise ou l’apprentissage de la vie, surtout en Russie…

Vivre avec des étudiants russophones à Moscou ou Saint Pétersbourg !

Quels sont les avantages à étudier en Russie ? Des habits et coutumes traditionnelles russes : partez découvrir les étudiants russophones !

Lorsque vous êtes accepté pour étudier en Russie, les démarches ne sont pas encore terminées. Après le visa et autres déboires administratifs, il faudra penser à votre installation… Et l’un des éléments centraux, ça sera votre mode d’hébergement. Près de 70% des étudiants choisissent de loger en résidence universitaire, pour diverses raisons :

  • Le prix réellement attractif (entre 30 et 100 euros par mois),
  • L’immersion avec d’autres étudiants, ce qui est une occasion pour pratiquer la langue russe,
  • La facilitation des démarches et procédures.

Une fois la question du logement réglée, cela déterminera qui vous enregistrera une fois que vous serez sur le territoire russe. L’enregistrement est un simple bout de papier qui atteste que vous êtes hébergé par l’université. En cas de contrôle (police, train, frontière), il faut le présenter impérativement. Et le plus drôle, c’est qu’il faut le mettre à jour à chaque fois que vous vous déplacez hors du territoire…

Pour ma part, j’ai logé dans une chambre en location et je peux dire que les démarches sont assez complexes : plusieurs amis en résidence universitaire avaient la vie facile à côté…

Il est conseillé de choisir une université internationale et réputée, certes, mais de diversifier au maximum vos options. N’hésitez pas à choisir des cours en langue russe même si vous ne la maîtrisez pas encore, d’aller à la rencontre d’autres étudiants et de ne pas tomber dans ce grand piège de rester avec des nationaux de votre pays.

À savoir. On pourrait penser qu’un job étudiant est une bonne manière de vous immerger encore plus dans la culture russe, et de gagner quelques roubles. Que nenni ! Contrairement au système français, il n’est pas permis aux étudiants internationaux de trouver un job, sauf si ce dernier se fait sur le campus (poste administratif, au sein du service de relations internationales, ou encore au niveau des traductions vers votre langue maternelle) et cela, même dans le cadre d’un long séjour.

Pour les étudiants français, la Russie est un pays plein de belles opportunités pour étudier !

Et vous, quelle université avez-vous choisie et quel est votre retour d’expérience ?

Partager

Nos lecteurs apprécient cet article
Cet article vous a-t-il apporté les informations que vous cherchiez ?

Aucune information ? Sérieusement ?Ok, nous tacherons de faire mieux pour le prochainLa moyenne, ouf ! Pas mieux ?Merci. Posez vos questions dans les commentaires.Un plaisir de vous aider ! :) (Soyez le premier à voter)
Loading...

Commentez cet article

avatar