Cours particuliers Langues Musique Soutien scolaire Sport Art et Loisirs
Partager

Les bases de compréhension de la société nippone

De Mathieu, publié le 20/12/2018 Blog > Langues > Japonais > Le Guide du Débutant pour Découvrir la Civilisation Japonaise !

Nombreuses sont les raisons que vous pourriez avoir pour faire un voyage au Japon ou apprendre la langue japonaise et cela est peut être lié à votre intérêt pour la civilisation japonaise et la culture du pays du soleil levant !

Par le biais de l’histoire du Japon, l’art japonais, la cuisine japonaise ou tout autre élément de la culture japonaise, il vous est possible d’en apprendre plus grâce à Superprof. Il s’agit ici de recenser les éléments de base qui ont fait de la société japonaise ce qu’elle est actuellement.

Entre samouraï, geisha, bouddhisme, shintoïsme, culture populaire et origines de Tokyo, la capitale nippone, découvrez tout ce qu’il y a à savoir d’essentiel à propos de cette puissance économique d’extrême orient !

Ce guide du Japon vous aidera à mieux comprendre la grande puissance qu’est l’empire du soleil levant et vous donnera peut être envie de prendre des cours de japonais !

Les personnages historiques japonais emblématiques

Quels sont les personnages historiques qui ont marqué la chronologie nippone ? La statue de Takamori Saigō à Ueno (Tokyo)

L’histoire japonaise est pleine d’évènements et de batailles qui ont fait connaître des grands héros !

Voici quelques uns de ces personnages historiques japonais qui ont forgé le Japon actuel au fil des siècles.

Kōbō-Daishi

Aussi appelé Kūkai, Kōbō-Daishi (774-835) était un moine bouddhiste fondateur de l’école des bouddhistes Shingon. De son vivant, il était le plus important chef spirituel au Japon.

Si ce natif de Shikoku a beaucoup influencé la pensée spirituelle japonaise, c’est aussi en partie grâce à ses « miracles », notamment au fait qu’il ne serait pas mort mais seulement en sommeil profond !

Oda Nobunaga

Nobunaga Oda (1534-1582) est le premier des trois grands unificateurs du Japon de l’ère Sengoku.

On le surnommait le « Roi Démon« , preuve de sa puissance militaire incontestée et de sa cruauté à l’égard de ses adversaires !

Fort de nombreuses victoires face aux divers clans de l’époque, Nobunaga avait créé une armée immense. Son rêve était d’unifier l’archipel japonais sous un même étendard, celui du clan Oda. Malheureusement pour lui, il fut trahi avant de pouvoir réaliser ce projet.

Tokugawa Ieyasu

Troisième et dernier grand unificateur du Japon, Ieyasu Tokugawa (1543-1616) était un chef de guerre autrefois sous les ordres du clan Oda, puis conseiller du deuxième unificateur, Toyotomi Hideyoshi. Après la mort de ce dernier, Ieyasu se plaça à la tête de l’armée d’union japonaise et réalisa enfin ce projet.

Il devint shogun en 1603 et sa dynastie perdura durant plus de deux siècles !

Aujourd’hui, il reste dans les mémoires comme celui qui fit de Tokyo (alors Edo) la capitale du Japon, mais aussi celui qui mit fin à la guerre des clans au Japon, autrement dit, l’époque féodale.

Fukuzawa Yukichi

Yukichi Fukuzawa (1835-1901) était surnommé le « Voltaire Japonais« . Il fut le fondateur de la grande université japonaise Keio, de l’institut d’étude des maladies infectieuses, ainsi que d’un journal.

Ce grand lettré, symbole de la littérature japonaise, était l’une des figures majeures du post-moderniste à l’époque Meiji !

En 1860, il fut envoyé aux États-Unis pour servir à l’ambassade japonaise avant de terminer sa vie comme traducteur pour l’empereur. Il est considéré comme l’un des fondateurs du Japon moderne !

Saigō Takamori

Le « dernier » samouraï (ou samurai) japonais était Takamori Saigō (1828-1877), un bushi de renom qui est très célèbre pour sa rébellion face à la restauration de Meiji, lorsque le shogunat perdit ses pouvoirs à la faveur de l’Empire.

Pendant 9 ans, il combattit sans relâche le gouvernement jusqu’à la bataille de Setsuma, sa grande défaite. Il fut exécuté quelques temps après :

« Sa tête, celle de Kirino et plusieurs autres chefs ont été envoyés à Edo (Tokyo), comme preuve de la fin de la rébellion » – Henri Rieunier

Une fameuse statue en bronze de Saigō se trouve dans le parc d’Ueno à Tokyo.

Les mythes de la religion shintoïste

Quelles sont les bases de la religion shintoïste des japonais ? Le mythe lié à la déesse Amaterasu est l’un des plus célèbres de la mythologie japonaise !

La religion ancestrale du Japon se nomme le shintoïsme. Celle-ci fait l’objet d’une épaisse mythologie nippone que nous vous proposons de découvrir !

Histoire et principes du shintoïsme

La religion shintoïste ou plus simplement le shinto est un ensemble de croyances doctrines et rituels qui visent à honorer les kami, autrement dit les dieux. Aujourd’hui folklore et traditions, ces principes religieux ont un jour fait office de religion d’État (ère Meiji) en s’appuyant sur un ensemble de mythes et de légendes.

Le shinto subsiste encore dans le Japon actuel, ce qui prouve la qualité de la piété japonaise :

« Les bonnes doctrines peuvent se passer de miracles » – Proverbe Japonais

Son histoire suivit directement celle du Japon : si le shinto devint religion officielle à la fin de la période Jōmon, il se vit rapidement confronté au bouddhisme, importé de Chine. Les deux religions devinrent complémentaires, à l’image des croyances du Japon contemporain.

Les Kami : les dieux du Japon

Un kami est « celui qui est placé en haut », un dieu que l’on honore dans un sanctuaire. Ils sont à l’origine de toute chose : le ciel, la Terre et le Yomi, le royaume des morts. Globalement, chaque chose du monde est personnifiée par un kami.

Même s’il existe plus de 8 millions de dieux dans le shintoïsme, les kami les plus célèbres sont :

  • Izanagi (créateur),
  • Izanami (créatrice et représentant la mort),
  • Amaterasu (le soleil),
  • Tsuki-Yomi (la lune et la nuit),
  • Susanoo (l’orage, la force et la fougue).

D’autres pourraient être cités comme Kagutsuchi ou Hachiman.

Les rites et traditions japonaises

Les japonais continuent encore aujourd’hui de célébrer divers fêtes et rituels traditionnels prenant généralement leurs racines dans le shintoïsme. Le Tanabata par exemple est une fête où l’on célèbre la réunion de deux étoiles : Orihime et Hiko-Boshi, correspondant aux personnages divins d’un mythe romantique. De même, les coutumes liées au Hatsumōde sont pratiquées à chaque nouvel an japonais.

Ces traditions sont aujourd’hui folkloriques, mais la spiritualité qui entoure chacune de ces pratiques ne s’est pas évaporé et les japonais tiennent fermement à ces coutumes. Le mariage japonais est très inspiré du shintoïsme, de même que les rites de passages à l’âge adulte (Seijin Shiki).

Trouvez ici des cours japonais.

Les célébrités les plus renommées du Japon actuel

Quelles sont les plus grandes stars de l'archipel japonais ? Les créateurs, innovateurs, artistes et sportifs ne manquent pas au pays du soleil levant !

Dans le Japon contemporain, les artistes, entrepreneurs et politiciens sont de renommée internationale !

Parmi les personnes les plus célèbres de l’archipel nippon, voici quelques uns de ceux qui font connaître la culture nippone dans le monde entier ! Découvrez ici les célébrités du Japon !

Hayao Miyazaki

Hayao Miyazaki est le co-fondateur des studios d’animation Ghibli auquel nous devons quelques uns des plus beaux films d’animation de style manga. Parmi ses créations, des perles comme Princesse Mononoké, Le Voyage de Chihiro ou encore Le Vent se Lève.

Aujourd’hui, Miyazaki a 77 ans et ne travaille plus. Du moins, plus officiellement !

Masi Oka

Le visage sympathique de Masayori Oka ne vous est sûrement pas inconnu. En effet, il est le Hiro Nakamura de Heroes, un acteur de talent mais aussi producteur et créateur d’effets spéciaux. Il ne peut pas remonter le temps, mais il a quand même plein d’atouts dans sa manche !

Masi Oka a aussi fondé la société Mobius Digital qui produit et édite des jeux vidéo, la classe !

Soichiro Honda

Ce nom est sans doute très évocateur ! En effet, Soichiro Honda est le fondateur de la Honda Motor Company qui construit des voitures et autres véhicules roulants.

Véritable exemple d’un mécanicien inventif et ambitieux, il a réussit à monter un empire à partir de rien. Cet homme d’affaire est aujourd’hui décédé, mais son empire automobile n’est pas près de s’éteindre !

Hideo Kojima

Hideo Kojima est un créateur et producteur de jeux vidéo très connu pour avoir travaillé chez Konami jusqu’en 2015. Parmi ses bébés, la très célèbre série Metal Gear Solid mais aussi des sagas moins populaires en occident comme Zone of the Enders ou Boktai. Il a également participé au premier Castlevania : Lords of Shadow.

Son studio de jeux vidéo, Kojima Productions, prépare depuis 2016 un nouveau jeu du nom de Death Stranding dans lequel il collabore avec Mads Mikkelsen et Guillermo Del Toro.

Shizuka Arakawa

A seulement 36 ans, Shizuka Arakawa est une patineuse artistique japonaise médaillée d’or dans sa discipline en 2006 !

Après cette victoire, elle a déclaré :

« J’ai pensé arrêter. Je suis très heureuse d’avoir choisi de continuer. Je veux donner de l’espoir à tous ceux qui me regardent patiner » – Shizuka Arakawa

Elle était déjà championne du monde en 2004, mais sa consécration de 2006 lui permet de prendre sa retraite en toute sérénité !

Histoire Japon : chronologie globale des époques nippones

Quelles sont les grandes étapes de l'histoire du Japon ? Les guerres entre clans durèrent pendant toute l’époque de Muromachi (Source : KOEI TECMO America)

L’histoire nippone, très méconnue en occident, est ponctuée d’évènements qui ont forgé ce qu’est devenu l’archipel aujourd’hui. Au milieu des sakura, les cerisiers en fleur, il a fallu en passer par des guerres intestines déchirantes pour arriver à une union :

« Un proverbe japonais dit: Jamais l’oiseau ne fait son nid sur l’arbre dénudé » – Ian Fleming

Même si cela a été difficile, le Japon est aujourd’hui apaisé, aussi bien en son sein qu’internationalement. Voici quelques uns des passages les plus importants de la chronologie de l’histoire du Japon !

Les désirs d’unité au pays du soleil levant

Alors que la paix régnait depuis le conflit entre shinto et bouddhisme entre les clans Soga et Mononobe (avec la victoire de l’impératrice Suiko) depuis 800 ans, l’ère Kamakura et le gouvernement du shogun Yoritomo Minamoto s’effondrèrent en 1333 pour laisser place à un chaos sans nom.

Des daimyos se mirent à se disputer le pays, en même temps que ce dernier s’ouvrait aux occidentaux dans le cadre du commerce Nanban. Les clans continuèrent à se battre sans relâche pour le contrôle de l’archipel. Parmi les clans de l’ère Sengoku, nous retrouvons :

  • Clan Oda,
  • Clan Akechi,
  • Clan Saika,
  • Clan Ashikaga,
  • Clan Toyotomi,
  • Clan Azai,
  • Clan Mori,
  • Clan Date,
  • Clan Uesugi,
  • Clan Takeda,
  • Clan Hōjō,
  • Clan Tachibana.

Au final, c’est le clan Tokugawa qui l’emporta et unifia le Japon !

L’époque Edo : l’union du Japon

L’époque Edo (1603-1868) fut marquée par l’unification de l’archipel japonais sous la main de fer du shogunat de Ieyasu Tokugawa (confié par l’empereur du Japon)et la fin du système féodal. Malgré les drames que rencontrèrent les japonais durant cette période (famines et catastrophes naturelles comme un tremblement de terre), la paix était enfin revenue au Japon.

Deux phénomènes majeurs eurent lieu : la fermeture du commerce avec l’occident (Sakoku) et l’âge d’or économique et de développement des arts, l’ère Genroku. Cette époque se termina à la révolution japonaise en 1868.

De la Révolution Japonaise à aujourd’hui

En 1868, ce fut le retour en force de l’Empire face au shogunat : on parle donc de restauration impériale, qui amena avec elle l’ère Meiji. Le pays s’ouvrit de nouveau au monde, se modernisa, s’industrialisa et commença à exprimer des désirs d’expansion territoriale.

L’ère Showa (1926-1989) fut bien connue comme celle où le gouvernement japonais fit des choix funestes pendant la seconde guerre mondiale (Hiroshima et Nagasaki pour preuves), puis s’émancipa de sa politique belliqueuse pour devenir le Japon que l’on connait.

Depuis 1989, le Japon est entré dans l’ère Heisei avec l’empereur Akihito, fils d’Hirohito. Le pays accepte volontiers une certaine occidentalisation tout en restant l’un des pays les plus indépendants du continent asiatique. Le « Cool Japan » ne cesse de fasciner le monde entier et d’attirer les touristes à la recherche de modernité et de tradition !

Alors, cela vous a-t-il donné envie de prendre des cours de japonais ou même d’aller vivre au Japon ? Si oui, n’hésitez pas un seul instant : Superprof va vous aider à être incollable sur tout le Japon et peut vous préparer à visiter le Japon pour aller voir le Mont Fuji, Kyoto ou encore Osaka !

Partager

Nos lecteurs apprécient cet article
Cet article vous a-t-il apporté les informations que vous cherchiez ?

Aucune information ? Sérieusement ?Ok, nous tacherons de faire mieux pour le prochainLa moyenne, ouf ! Pas mieux ?Merci. Posez vos questions dans les commentaires.Un plaisir de vous aider ! :) (moyenne de 4,00 sur 5 pour 2 votes)
Loading...

Commentez cet article

avatar