Cours particuliers Langues Musique Soutien scolaire Sport Art et Loisirs
Partager

Le top 10 des grandes figures de l’histoire japonaise

De Mathieu, publié le 17/12/2018 Blog > Langues > Japonais > Quels Sont les Personnages Historiques Emblématiques du Japon ?

L’histoire du Japon est assez méconnue des occidentaux et pourtant elle regorge d’évènements marquants et de personnages hauts en couleurs !

Entre samouraï (ou samurai), shogun et artiste d’exception, chacune des célébrités que nous avons recensé ici ont fait partie de l’évolution de la société japonaise ou de la culture japonaise.

Cette liste non-exhaustive a pour but de vous faire découvrir les grandes figures historiques du pays du soleil levant. Une parfaite introduction à l’histoire du pays si vous pensez à faire un voyage au Japon ou à vivre au Japon !

Depuis la période Yamato jusqu’à l’ère Meiji en passant bien sûr par l’époque Kamakura ou Edo, découvrez ces acteurs principaux de la chronologie nippone. Les noms sont placés avant les prénoms, comme dans la tradition japonaise.

Nous excluons volontairement les empereurs du Japon dans cet article : si vous voulez en savoir plus sur les dirigeants japonais, rendez-vous dans l’article consacré au sujet !

Figures japonaises : Prince Shōtoku, la légende du pays du soleil levant

Quels sont les grands personnages qui ont fait l'histoire du Japon ? Un billet de 10 000 ¥ (77,5€) représentant Shōtoku

Shōtoku Taishi, aussi appelé Prince Umayado ou encore Prince Kamitsumiya était un dirigent politique du Japon ayant vécu entre 574 et 622 de notre ère. Son existence n’est pas confirmée, aussi parlerons nous de prince semi-légendaire. Il aurait reçu le titre de régent des mains de l’impératrice Suiko pendant la période Asuka (538-710).

Shōtoku est intéressant car il fut l’un des premiers à mettre en place un système calqué sur le modèle chinois des Sui : gouvernement centralisé, partage des terres, etc.

La seconde raison de sa célébrité est qu’il est le premier monarque a avoir utilisé le mot Nihon, ce mot signifiant « l’origine du soleil » ou « le pays du soleil levant » !

Enfin, le prince aida l’implantation du bouddhisme dans l’archipel. Il construisit par exemple le temple bouddhiste Shi Tennō-ji près d’Osaka.

Oda Nobunaga, le roi-démon du Japon

Impossible de parler de l’histoire féodale japonaise sans évoquer Nobunaga Oda (1534-1582), le « Roi Démon », grand guerrier et chef militaire de son temps, la période Sengoku.

L’histoire de ce daimyō est très populaire au Japon car il est le premier d’un trio de maîtres du champ de bataille à avoir eu l’ambition d’unir le Japon !

Il y parvint en partie, réussissant l’exploit d’unifier la province d’Owari et il gagna la bataille d’Okehazama en nouant des alliances entre le clan Oda dont il est le chef et les autres clans. Il fut aussi victorieux dans de nombreuses batailles contre d’autres clans comme les clans Azai, Asakura ou encore Takeda.

Seul Uesugi Kenshin lui résista, mais ce dernier mourra d’un cancer de l’estomac (ou du poison). Nobunaga déclara alors :

« Désormais le Japon est mien »

Ce n’était pas encore le cas, malheureusement ! Il ne put y parvenir car il fut trahi par l’un de ses généraux, Mitsuhide Akechi, ce qui le force à pratiquer le seppuku (hara-kiri) pour en finir. Triste fin pour un grand conquérant nippon !

Histoire du Japon : Toyotomi Hideyoshi, l’unificateur nippon

Hideyoshi Toyotomi (1537-1598), anciennement Hideyoshi Hashiba, est le deuxième unificateur du Japon après Nobunaga Oda. Celui que l’on surnommait Saru (le singe) fut l’habile successeur de son ancien chef.

Il accède au pouvoir en 1582 lors du coup d’État contre Nobunaga et du siège du château des Mori. Il devient alors Lieutenant-Général, élimine ses concurrents et se fait construire un château à Osaka. C’est en 1584 qu’il reçoit de la cour impériale le nom Toyotomi, devenant ainsi ministre des affaires suprêmes.

Sous son « règne », Hideyoshi unifie les provinces du Japon et termine cette œuvre en 1592 !

Il entama ensuite une politique de répression des chrétiens dans l’archipel japonais, puis tenta vainement d’envahir la Corée à deux reprises. A sa mort, il confia son jeune fils aux cinq sages, ses conseillers, dont faisait partie un certain Ieyasu Tokugawa…

Sakamoto Ryōma, le héros de l’époque Edo

Plongez dans l'histoire du Japon à travers ces figures importantes japonaises ! Une statue de Sakamoto Ryōma à Hakodate, sur l’île d’Hokkaido au Japon

Ryōma Sakamoto (1836-1867) était resté dans l’histoire comme un héros durant l’époque Edo.

En effet, après avoir négocié une alliance entre les fiefs de Satsuma et de Chōshū, son but était de renverser le shogunat afin de rendre les pouvoirs à l’empereur. Il était donc un impérialiste loyal qui désirait changer la structure politique par un coup d’État.

Voici le parcours de ce guerrier :

  • A 14 ans, il commence à apprendre le maniement du sabre (kenjutsu),
  • A 25 ans, il rejoint le Tosa Kinno-tō, un mouvement loyal à l’empereur,
  • A 26 ans, il entre en contact avec des membres du mouvements dans le fief de Chōshū, il devient le disciple de Katsu Kaichu, fonctionnaire de haut-rang qui lui confie la direction d’une académie privée à Kobe,
  • A 30 ans, il négocie l’alliance entre les fiefs de Satsuma et de Chōshū, pourtant rivaux, afin de renverser le shogun et d’unifier le pays. Le shogun Tokugawa Yoshinobu quitte ses fonctions le 9 novembre 1867.

Malheureusement pour lui, Sakamoto est assassiné à 31 ans et ne pourra pas vraiment voir aboutir son projet. Et pourtant, un an après, l’ère Meiji restaure les pouvoirs impériaux, preuve que son combat n’aura pas été vain !

Top personnalités japonaises : Murasaki Shikibu, la grande écrivaine japonaise

L’histoire du Japon est aussi marquée par l’art nippon, illustré par exemple par une dame de la cour impériale de l’époque Heian, Tō-Shikibu, surnommée Shikibu Murasaki (vers 973 – vers 1014/1025).

Son père,  Fujiwara no Tametoki, la maria rapidement à un noble mais devint aussi très vite veuve. Elle fut alors introduite à la cour pour entrer au service de Shōshi, l’une des deux impératrices consorts de l’époque.

Cela lui laissa le temps de rédiger son œuvre, Genji Monogatari (francisé en Le Dit du Genji), une pièce majeure de la littérature japonaise !

Le livre en lui-même fait environ 2000 pages, est constitué de 54 chapitres et est ponctué de 800 wakas (poèmes). L’auteure a aussi laissé derrière elle un recueil de poèmes, le Murasaki-Shikibu nikki.

Minamoto No Yoritomo, le premier shogun de l’archipel japonais

Autre personnage marquant de l’histoire nippone, Minamoto no Yoritomo (Yoritomo du clan Minamoto) est célèbre pour avoir été le premier shogun. Il fut d’ailleurs le fondateur du premier shogunat, celui de Kamakura. Il règna de 1192 à 1199, un temps court mais tout de même assez long pour installer le titre de « grand général pacificateur des barbares », alias shogun.

Yorimoto prend la tête du clan Minamoto alors que le clan Taira contrôle totalement le Japon dans une ambiance de brutalité et en pleine famine. Avec l’aide du clan Hojo, Yoritomo prend les armes contre le chef du clan adverse, Taira no Kiyomori et le défait en 1181.

La guerre civile dure jusqu’en 1185 (on l’appelle la Guerre de Gempei) et se termine par la victoire de Yorimoto !

Minamoto no Yorimoto met alors en place son bakufu (shogunat) et établit la suprématie des samouraïs au Japon.

Personnages du Japon : Tokugawa Ieyasu, le shogun du Japon unifié

Quels sont les évènements marquants de la chronologie nippone ? La dynastie des Tokugawa régna sur le Japon pendant plus de 250 ans ! (Source : Twitter)

Ieyasu Tokugawa (1543-1616) est le troisième et dernier grand unificateur du Japon après Oda et Toyotomi.

D’abord daimyō et chef du clan Tokugawa, Ieyasu se rallia rapidement au clan de Nobunaga Oda dans le but d’unir l’archipel nippon. Après la mort de ce dernier, il devint conseiller de Hideyoshi Toyotomi et l’aida à parfaire le travail entamé dans tout le pays.

A la mort de Toyotomi en 1598, il prit le pouvoir après s’être défait de ses rivaux et devint shogun en 1603 !

Il possède également plusieurs autres noms et surnoms :

  • Jirōsaburō,
  • Ōgosho,
  • Shinkun,
  • Tōshō Daigongen.

Après être devenu shogun, il fit de Edo la capitale du Japon et sa dynastie régna jusqu’en 1868, lors de la Révolution de Meiji.

Ieyasu reste dans les mémoires comme une forte personnalité, un personnage craint mais respecté qui fut un grand chef militaire !

Hibari Misora, la chanteuse nippone du XXème siècle

De son vrai nom Kazue Kato, Misora Hibari (1937-1989) était une chanteuse et actrice japonaise. C’est l’une des artistes nippones les plus célèbres du XXème siècle. Son style musical se rapproche du jazz par moments et est majoritairement caractérisé par le genre enka, un genre traditionnel japonais.

Les nombres concernant sa carrière sont extrêmement élevés : plus de 1200 chansons, 68 millions de disques vendus et 166 films à son actif !

Voici une discographie  non-exhaustive de la chanteuse :

ChansonAnnée
Kappa Boogie Woogie 1949
Tokyo Kiddo1950
Minatomachi 13-banchi1957
Kanashii Sake1966
Aisansan1986
Kawa no nagare no yō ni1989

Un musée a même été ouvert en 1994 à Kyoto pour honorer sa mémoire !

Japonais célèbres : Kōnosuke Matsushita, le dieu de la gestion asiatique

Matsushita Kōnosuke (1894-1989) était un génie des affaires, fondateur du groupe Panasonic. Au Japon, on l’appelle « le dieu de la gestion » pour ses qualités de chef d’entreprise et sa vision de l’économie. Il était aussi une sorte de philosophe des affaires. et un stratège commercial.

Il débuta dans les affaires en inventant lui-même des produits, notamment des équipements électriques. Cependant, le marché était difficile pour lui. Il dut établir des stratégies commerciales afin de réussir.

Sa philosophie entrepreneuriale est illustrée par ses propos :

« Peu importe à quel point vous étudiez. Ce sur quoi vous devez vraiment compter, c’est votre propre intuition et quand vous en arrivez là, vous ne savez pas ce qui va se passer jusqu’à ce que vous le fassiez » – Matsushita Kōnosuke

Aujourd’hui, Matsushita s’est implanté dans le monde entier : en Europe, aux États-Unis, au Canada et dans le reste de l’Asie !

Hokusai, l’artiste peintre japonais le plus célèbre

Quels sont les artistes, samouraïs et personnalités japonaises les plus célèbres ? La Grande Vague de Kanagawa, la plus célèbre estampe japonaise

Katsushika Hokusai (1760-1849) était un peintre, dessinateur, graveur et auteur japonais dont les œuvres ne peuvent pas vous être inconnues !

Il peut être rattaché au mouvement artistique traditionnel japonais Ukiyo-e. Son œuvre majeure est l’ensemble d’estampes intitulé Trente-six Vues du Mont Fuji qui compte en réalité quarante-six pièces. Elle date de la période 1831-1833.

Nous devons à ce grand artistes de très belles peintures nippones dont les styles changèrent en fonction de la période artistique de Hokusai. Celles-ci prennent le nom que l’artiste se donnait lui-même en signature :

  • 1779-1792 : Katsukawa Shunrō,
  • 1795 – 1798 : Sōri,
  • 1799 – 1810 : Hokusai,
  • 1811 – 1819 : Taito,
  • 1820 – 1835 : Iitsu,
  • 1834 – 1839 : Manji.

Hokusai a inspiré de nombreux artistes européens comme Gauguin, Van Gogh, Monet ou encore Sisley !

La découverte des grandes figures de l’histoire japonaise vous a-t-elle donné envie de partir au Japon ou d’apprendre la langue japonaise ? Si oui, Superprof vous propose de l’aide !

Partager

Nos lecteurs apprécient cet article
Cet article vous a-t-il apporté les informations que vous cherchiez ?

Aucune information ? Sérieusement ?Ok, nous tacherons de faire mieux pour le prochainLa moyenne, ouf ! Pas mieux ?Merci. Posez vos questions dans les commentaires.Un plaisir de vous aider ! :) (Soyez le premier à voter)
Loading...

Commentez cet article

avatar