Cours particuliers Langues Musique Soutien scolaire Sport Art et Loisirs
Partager

De quelle manière parler anglais comme un local ?

De Thomas, publié le 06/11/2018 Blog > Langues > Anglais > Comment Devenir Expert en Langue Anglaise ?

Étudier une autre langue consiste non seulement à apprendre d’autres mots pour désigner les mêmes choses, mais aussi à apprendre une autre façon de penser à ces choses – Flora Lewis

Dans une perspective mondiale, on ne peut pas dire que la France est un très bon élève en matière de langues étrangères. En effet, alors qu’elle a encore reculé de huit places dans le classement des pays qui parlent le mieux anglais (classement européenne de l’indice ETI d’EF (Education First), les Français montrent que apprendre une langue de façon didactique, progresser sans séjour à l’étranger ou être capable d’être bilingue n’est pas inné.

Même s’il existent désormais des professeurs d’anglais, qui nous apportent des bases non négligeables lorsqu’on décide d’apprendre une langue étrangère, et il y a fort à parier pour que l’on ne maîtrise pas tous les rouages de la langue anglaise. Ces rouages, ce sont les petits mots, phrases et autres expressions idiomatiques qui vont nous permettre d’être en immersion totale dans le monde anglophone, et nous faire élever le niveau considérablement.

Mais comment devenir un expert en langue anglaise sans nécessairement faire de séjour à l’étranger, pour se perfectionner au mieux ? La question est intéressante, et nous allons essayer d’y répondre ici !

Le top des erreurs fréquentes à éviter en anglais !

Comment devenir bilingue en anglais en un mois ? En quelques cours d’anglais, il est possible de se remémorer tout ce que nous avons appris à l’école, et de mettre à mal les petites fautes que nous faisions régulièrement.

C’est un fait, bon nombre de langues étrangères, comme la langue anglaise, sont portées par le simple enseignement d’un professeur d anglais, qui nous posera les rudiments simples d’une grammaire, d’un vocabulaire ou de petites règles à appliquer au quotidien. Toutefois, il y a certaines erreurs qui nous suivent partout, tout le temps, et qu’il convient de ne plus reproduire, sous peine d’être un très mauvais locuteur anglophone !

Si on fait autant de fautes en anglais, il y a bien des raisons, que l’on maîtrise plus ou moins. Pour autant, le top des erreurs fréquentes à éviter en anglais n’est pas dénué d’intérêt, notamment lorsqu’il s’agit de réviser ses classiques, ses bases, et voir l’apprentissage de l anglais comme une véritable immersion totale dans le beau monde des langues étrangères et de la culture, de l’expression orale et de la langue de Shakespeare.

Mais alors parmi les erreurs courantes à ne pas commettre en anglais, on retrouve :

  • Les verbes irréguliers, bien connus pour leur caractère un peu imprévisible, qu’il convient d’apprendre par coeur, sous peine de se tromper dans toutes les situations de la vie quotidienne. En témoigne le fameux « be/was/were/been », qui donne à voir une langue pleine d’aspérités et de contrastes, accessible uniquement en ayant connaissance de ces choses.
  • Les homonymes anglais, qui sont une erreur très fréquente et peu condamnable, notamment à l’oral. À l’écrit, il est bon de savoir orthographier les mots de la bonne manière, de peur de voir le sens de la phrase totalement modifié. Parmi eux, on retrouve : Your (ton) et you’re (tu es), Its (son) et It’s (c’est), They’re (ils sont), Their (leurs) et There (ici), To (pour), Two (deux) et Too (aussi), et bien d’autres encore !
  • On oublie aussi assez fréquemment d’utiliser le -s à la troisième personne du singulier. Une erreur de débutant, qui est souvent encore commise par les plus avertis, ne serait-ce que par étourderie.

Parmi ces erreurs fréquentes en anglais, on retrouve également des mots insolites, qui vont nous permette, alors qu’on les connaît, de maîtriser la langue anglaise d’une main de maître, pour le plaisir de tous nos dialogues.

Notre classement des mots les plus insolites en anglais !

Comment parler anglais comme un local ? Trop longs, trop courts, trop inégaux, trop incongrus, bon nombre de termes atypiques existent en anglais, et les connaître contribue à maîtriser davantage la langue anglaise.

Nul besoin de partir à l’étranger, de faire un stage intensif ou de contacter l’éducation nationale pour savoir que, comme toutes les autres, la langue anglaise est une langue qui comprend bon nombre de termes étranges, souvent farfelus, que l’on ne soupçonne parfois pas. Pas de panique, sans professeur d’anglais ni cours particulier, on vous livre notre classement des mots les plus insolites en anglais.

On retrouve donc, parmi ces mots les plus atypiques, les mots les plus longs, oui oui ! Connaissez-vous, par exemple, l’existence de ces termes ?

  • Antidisestablishmentarianism : Ah oui, vous ne vous attendiez peut-être pas à vous retrouver avec un mot si long dans la langue anglaise, pourtant, il est le terme le plus long de la langue courante. Antidisestablishmentarianism se rapproche donc de quelque chose comme un mouvement contre la séparation de l’Église et de l’État. Rien que ça !
  • Acetyl­seryl­tyrosyl­seryl­isoleucyl­threonyl­seryl­prolyl­seryl­glutaminyl­phenyl­alanyl­valyl­phenyl­alanyl­leucyl­seryl­seryl­valyl­tryptophyl­alanyl­aspartyl­prolyl­isoleucyl­glutamyl­leucyl­leucyl­asparaginyl­valyl­cysteinyl­threonyl­seryl­seryl­leucyl­glycyl­asparaginyl­glutaminyl­phenyl­alanyl­glutaminyl­threonyl­glutaminyl­glutaminyl­alanyl­arginyl­threonyl­threonyl­glutaminyl­valyl­glutaminyl­glutaminyl­phenyl­alanyl­seryl­glutaminyl­valyl­tryptophyl­lysyl­prolyl­phenyl­alanyl­proly­lglutaminyl­seryl­threonyl­valyl­arginyl­phenyl­alanyl­prolyl­glycyl­aspartyl­valyl­tyrosyl­lysyl­valyl­tyrosyl­arginyl­tyrosyl­asparaginyl­alanyl­valyl­leucyl­aspartyl­prolyl­leucyl­isoleucyl­threonyl­alanyl­leucyl­leucyl­glycyl­threonyl­phenyl­alanyl­aspartyl­threonyl­arginyl­asparaginyl­arginyl­isoleucyl­isoleucyl­glutamyl­valyl­glutamyl­asparaginyl­glutaminyl­glutaminyl­seryl­prolyl­threonyl­threonyl­alanyl­glutamyl­threonyl­leucyl­aspartyl­alanyl­threonyl­arginyl­arginyl­valyl­aspartyl­aspartyl­alanyl­threonyl­valyl­alanyl­isoleucyl­arginyl­seryl­alanyl­asparaginyl­isoleucyl­asparaginyl­leucyl­valyl­asparaginyl­glutamyl­leucyl­valyl­arginyl­glycyl­threonyl­glycyl­leucyl­tyrosyl­asparaginyl­glutaminyl­asparaginyl­threonyl­phenyl­alanyl­glutamyl­seryl­methionyl­seryl­glycyl­leucyl­valyl­tryptophyl­threonyl­seryl­alanyl­prolyl­alanyl­serine : Oui oui, vous avez bien lu, voici le mot technique le plus long de la langue anglaise. Ce (long, très long) terme désigne « Tobacco Mosaic Virus, Dahlemense Strain ». Il y a fort à parier que, pour apprendre l’anglais, les expressions idiomatiques et la grammaire de Shakespeare, vous n’ayez pas besoin de ce mot. Mais il a le mérite de nous surprendre, et de rendre le vocabulaire anglais amusant.
  • Floccinaucinihilipilification : Ce mot, en plus d’être excessivement long (29 lettres) est aussi considéré par le livre des records comme le mot le plus long du monde, depuis 1992 ! Utilisé et reconnu au Sénat américain en 1999 ou à la Maison Blanche en 1995, ce terme désigne quelque chose qui n’a pas de valeur. Tout le contraire de ce mot donc !

Mais ça n’est pas tout, car ne anglais, on retrouve également des termes comme Mainstream, Badass ou encore Siblings, qui, quant à eux, n’ont pas d’équivalent en français. On ne fera pas non plus mention des expressions les plus insolites qui, à l’instar de « panier piano » en français, sont souvent très difficile à prononcer, que l’on désire progresser en anglais ou non, avoir une meilleure prononciation ou pas.

Les phrases les plus complexes à prononcer en anglais !

Dans quel cadre pratiquer l'anglais efficacement ? Comme dans beaucoup de langues, l’anglais comporte des mots et des phrases qu’il est parfois compliqué d’énoncer, notamment lorsqu’on est peu habitué à le parler.

Car oui, dans la langue anglaise, il n’y a pas que des mots, loin s’en faut. On retrouve également les phrases les plus complexes à prononcer en anglais, qui donne à cette langue étrangère un caractère beaucoup moins solennel, beaucoup plus décomplexé. L’enseignement des langues est une belle chose, qu’un polyglotte ou qu’un séjour linguistique nous font encore plus apprécier à sa juste valeur. Reste à prendre des cours pour gagner en bilinguisme !

L’anglais comporte donc des termes, que l’on n’arrive tout simplement pas à prononcer en tant que français. Des mots comme squirrelcolonel, although ou encore hierarchy, qui nous font prendre conscience que l’apprentissage des langues passe aussi par l’accent et la prononciation de cette dernière, en niveau débutant ou pas.

Il en va de même pour les petites formules, qui paraissent pourtant simples à l’écrit, mais qui relèvent du véritable parcours du combattant, lorsqu’il s’agit de les prononcer : Six sick slick slim sycamore saplings, A box of biscuits, a batch of mixed biscuits, Peter Piper picked a peck of pickled peppers.
Did Peter Piper pick a peck of pickled peppers?
If Peter Piper picked a peck of pickled peppers,
where’s the peck of pickled peppers Peter Piper picked?, autant de phrases et de petits poèmes qui nous permettront d enous entraîner à devenir le meilleur possible, apprendre à parler anglais au mieux, et, pourquoi pas, devenir bilingue tiens !

Les abréviations anglaises à connaitre absolument !

Comment parler anglais couramment sans prof ? Quand une langue s’apprend, que l’on soit à l’école ou en cours particuliers à domicile, il est important de bien savoir balayer chaque facette de cette dernière, de sorte qu’elle est la mieux parlée possible par tous.

Et qu’est-ce que serait le bilinguisme sans les abréviations anglaises ? Un vrai locuteur anglais les connaît sur le bout des doigts, et les abréviations anglaises à connaître absolument sont la preuve que la compréhension orale et les compétences linguistiques se travaillent également grâce à ça. Étudiés à en école de langue ou non, ces mots abrégés en version originale permettent une mémorisation optimale, de par le fait qu’on les emploie très souvent en France.

Car oui, même dans la langue de Molière, les abréviations anglophones se sont installées, jusqu’à transformer les moindres petites phrases en anglicisme. De quoi pleinement s’immerger dans une langue, une culture, une vision des pratiques langagières d’un pays.  

Ainsi, des petits termes tels que WTF (« mais qu’est-ce que c’est que ça ? »), Thx (Thanks, donc « merci »), AC (« air conditionné ») rythmeront nos vies quotidiennes à coups de petits mots simples et efficaces pour s’exprimer. Comment apprendre une langue, si ce n’est faire l’impasse sur ce qu’elle a de plus sympathique et agréable ? La didactique des langues n’est pas celle que l’on peut connaître à l’école primaire ou lors de cours en ligne, mais bien celle de la vie.

Il en va de même pour le monde professionnel, le monde du travail, qui verra des abréviations comme BTW (By the way), ASAP (As soon as possible), ou encore DND (Do not disturb) qui marquent des rôles et des expressions bien précises, bien définies, pour une communication beaucoup plus fluide dans les pays anglophones.

En bref, l’anglais est une langue riche, dense et pleine de ressources, notamment lorsqu’il s’agit d’en devenir un expert. Entre prononciation, petits mots à connaître et longues phrases à retenir, il y en a pour tous les goûts, et il y a fort à parier pour qu’elle devienne ensuite une vraie seconde langue pour un apprenant lambda !

Partager

Nos lecteurs apprécient cet article
Cet article vous a-t-il apporté les informations que vous cherchiez ?

Aucune information ? Sérieusement ?Ok, nous tacherons de faire mieux pour le prochainLa moyenne, ouf ! Pas mieux ?Merci. Posez vos questions dans les commentaires.Un plaisir de vous aider ! :) (Soyez le premier à voter)
Loading...

Commentez cet article

avatar