Cours particuliers Langues Musique Soutien scolaire Sport Art et Loisirs
Partager

Quelles sont les expressions anglaises les plus singulières ?

De Thomas, publié le 06/11/2018 Blog > Langues > Anglais > Notre Classement des Mots les plus Insolites en Anglais !

Si vous parlez à un homme dans une langue qu’il comprend, vous parlez à sa tête. Si vous lui parlez dans sa langue, vous parlez à son cœur – Nelson Mandela

L’anglais est ce type de langues que tout le monde connaît plus ou moins, maîtrise un peu, ou est familier au quotidien. Selon Le journal du Net, elle est la langue la plus utilisée dans le domaine du travail et pour la communication dans le monde. Langue officielle dans plus 75 pays, elle est parlée comme langue étrangère par plus de 750 millions de personnes. (rien que ça dis donc !)

Comme toutes les langues étrangères, aussi parlées soient elles, l’anglais comporte des facettes qu’on lui connaît moins, plus atypiques, plus drôles, plus singulières, souvent connues par les personnes qui parlent couramment la langue, ou dont le sens du mot est connu par un natif anglais britannique par exemple. Des mots, des tournures ou des expressions idiomatiques qu’on ne soupçonnait pas forcément, qui pourtant existent bel et bien.

Bon, alors oui, une phrase en anglais paraît souvent simple à appréhender, les mots anglais tout autant, mais quels sont les termes les plus farfelus de la langue anglaise ? Entre langue familière, emprunt, faux amis et expression intraduisible, vous allez être surpris !

Les mots les plus longs de la langue anglaise

Qu'est-ce qui caractérise la langue anglaise ? Qu’il s’agisse de l’anglais, du français, de l’espagnol ou du mandarin, toutes les langues ont des petites spécificités et des mots étranges, à commencer par les termes longs. L’anglais ne déroge pas à la règle !

Dans toutes les langues étrangères du monde, il y a des mots extrêmement courts, mais aussi des mots très longs. Des mots anglais courts, on en connaît, on en a à la pelle. Ne serait-ce que No est un bon exemple. Toutefois, les mots longs sont beaucoup plus notables, parce que, précisément, on ne sait pas jusqu’à combien de lettres ils peuvent aller, quelle taille ils peuvent atteindre. C’est donc là aussi tout l’art des mots anglais, de la prononciation à l’anglicisme.

Quels sont donc ces mots, qui nous font littéralement prendre conscience que, pour apprendre l anglais jusqu’au bout, il faut aussi en maîtriser les difficultés, les excès et les originalités, et les mots très longs en font partie, ne serait-ce que pour briller en société. Allez, sans plus attendre, voici une petite liste de mots très longs que l’on retrouve dans la langue anglaise.

  • Antidisestablishmentarianism : Ah oui, vous ne vous attendiez peut-être pas à vous retrouver avec un mot si long dans la langue anglaise, pourtant, il est le terme le plus long de la langue courante. Antidisestablishmentarianism se rapproche donc de quelque chose comme un mouvement contre la séparation de l’Église et de l’État. Rien que ça !
  • Floccinaucinihilipilification : Ce mot, en plus d’être excessivement long (29 lettres) est aussi considéré par le livre des records comme le mot le plus long du monde, depuis 1992 ! Utilisé et reconnu au Sénat américain en 1999 ou à la Maison Blanche en 1995, ce terme désigne quelque chose qui n’a pas de valeur. Tout le contraire de ce mot donc !
  • Acetyl­seryl­tyrosyl­seryl­isoleucyl­threonyl­seryl­prolyl­seryl­glutaminyl­phenyl­alanyl­valyl­phenyl­alanyl­leucyl­seryl­seryl­valyl­tryptophyl­alanyl­aspartyl­prolyl­isoleucyl­glutamyl­leucyl­leucyl­asparaginyl­valyl­cysteinyl­threonyl­seryl­seryl­leucyl­glycyl­asparaginyl­glutaminyl­phenyl­alanyl­glutaminyl­threonyl­glutaminyl­glutaminyl­alanyl­arginyl­threonyl­threonyl­glutaminyl­valyl­glutaminyl­glutaminyl­phenyl­alanyl­seryl­glutaminyl­valyl­tryptophyl­lysyl­prolyl­phenyl­alanyl­proly­lglutaminyl­seryl­threonyl­valyl­arginyl­phenyl­alanyl­prolyl­glycyl­aspartyl­valyl­tyrosyl­lysyl­valyl­tyrosyl­arginyl­tyrosyl­asparaginyl­alanyl­valyl­leucyl­aspartyl­prolyl­leucyl­isoleucyl­threonyl­alanyl­leucyl­leucyl­glycyl­threonyl­phenyl­alanyl­aspartyl­threonyl­arginyl­asparaginyl­arginyl­isoleucyl­isoleucyl­glutamyl­valyl­glutamyl­asparaginyl­glutaminyl­glutaminyl­seryl­prolyl­threonyl­threonyl­alanyl­glutamyl­threonyl­leucyl­aspartyl­alanyl­threonyl­arginyl­arginyl­valyl­aspartyl­aspartyl­alanyl­threonyl­valyl­alanyl­isoleucyl­arginyl­seryl­alanyl­asparaginyl­isoleucyl­asparaginyl­leucyl­valyl­asparaginyl­glutamyl­leucyl­valyl­arginyl­glycyl­threonyl­glycyl­leucyl­tyrosyl­asparaginyl­glutaminyl­asparaginyl­threonyl­phenyl­alanyl­glutamyl­seryl­methionyl­seryl­glycyl­leucyl­valyl­tryptophyl­threonyl­seryl­alanyl­prolyl­alanyl­serine : Oui oui, vous avez bien lu, voici le mot technique le plus long de la langue anglaise. Ce (long, très long) terme désigne « Tobacco Mosaic Virus, Dahlemense Strain ». Il y a fort à parier que, pour apprendre l’anglais, les expressions idiomatiques et la grammaire de Shakespeare, vous n’ayez pas besoin de ce mot. Mais il a le mérite de nous surprendre, et de rendre le vocabulaire anglais amusant.
  • Sans mauvais jeu de mot, un petit dernier pour la route, Gorsafawddacha’idraigodanheddogleddollônpenrhynareurdraethceredigion désigne une gare du Royaume-Uni et est, vous l’aurez compris, extrêmement long. En espérant qu’une locution anglaise aussi longue ne trahisse pas un retard du même acabit pour les trains !

Amusant tout ceci, n’est-ce pas ? Entre prépositions, verbe irrégulier, ou encore noms communs de ce type, la langue anglaise n’a de cesse de nous surprendre, et de donner à cette langue source un attrait considérable, lorsqu’il s’agit de l’apprendre en s’amusant. On peut désormais le dire, l’anglais peut être aussi atypique que n’importe quelle autre langue. Mais ça n’est pas fini !

Les termes anglais qui n’ont pas d’équivalent en français

Quelle est l'originalité de l'anglais ? Que l’on parle anglais britannique, américain ou encore néo zélandais, il y a fort à parier pour que certains mots se réunissent, et soient intraduisibles dans la langue française.

Cette catégorie peut être intéressante pour nous, petits frenchies en quête d’apprentissage pur et dur de la langue anglaise. Car oui, comme partout, l’anglais possède des termes qui sont intraduisibles en français, qui ne lui ont pas trouvé d’équivalent, tout bêtement ! S’il s’agit bien là de rendre une langue plus accessible, il n’en reste pas moins que ces mots et expressions se doivent d’être connus, et prennent un caractère atypique lorsqu’on les prononce :

  • Mainstream : Ce terme, très à la mode en ce moment, est un peu le reflet de sa traduction : « populaire ». Toutefois, « populaire » n’est pas un reflet correct du terme anglais, c’est d’ailleurs la raison pour laquelle on préfère souvent faire cet anglicisme sans avoir besoin de s’expliquer.
  • Badass : En français, « mauvais cul » n’est pas vraiment un joli terme. Ca n’est donc pas traduisible, encore une fois, et l’anglais en a fait un terme atypique et complètement propre à son identité. 
  • Siblings : Ce terme définit n’importe quelle relation de famille. Un concept propre à la langue anglaise, puisque, en français, nous n’avons ce seul et unique mot pour désigner les liens du sang que nous entretenons avec nos Parents. Cette conceptualisation du lien familial a contribué à rendre ce terme singulier en anglais.

Des expressions anglaises insolites

Comment éviter les verbes irréguliers en anglais ? Britanniques ou non, l’humour à l’anglaise a de quoi nous faire frémir, notamment lorsqu’il s’agit de trouver et de souligner des expressions atypiques.

Réfléchissez un peu, en français, on ne compte plus le nombre d’expressions farfelues, insolites, qui sortent de l’ordinaire, et qui sont propres à notre langue. Et bien le principe est exactement le même en anglais, grâce à des termes et autres expressions (idiomatiques) qui ne relèvent de rien d’autres que de la langue natale des locuteurs. Allez, en voici quelques exemples, de sorte à nous donner envie d’être bilingue une fois de plus :

  • Up on the Downs : cette expression, typiquement venue du Royaume-Uni, signifie très simplement « gravir une colline« , mais est très représentative d’un langage, voire d’un dialecte particulier, propre à l’Angleterre. Et pour la petite explication, le terme downs désigne des formations collinaires, la traduction allait donc de soi.
  • I’m literally Gobsmacked : Ici, c’est clairement le mot Gobsmacked qui va nous intéresser, en partant du principe que l’on connaît la traduction du reste de la phrase bien entendu. En argot britannique, gob signifie « la bouche ». On traduira donc ce terme par « sans voix », « le bec cloué« , ou toute autre expression dans ce genre.
  • Waffling : Si vous dites à un français qui parle anglais Stop waffling, il y a fort à parier pour qu’il arrête de faire des gauffres (Waffle en anglais). Toutefois, en anglais familier, waff signifie également « jacasser ». Ce terme doit alors provenir de cette racine, et sera assimiler à cette traduction.
  • Allez, une petite dernière pour la route, Bits and Bobs : Ici, on parle de « petits objets, de différentes petites choses » de manière globale. À l’origine, cela désignait des pièces de monnaie, ces bricoles ont de quoi attiser notre curiosité !

La langue anglaise regorge donc de petites pépites comme celles-ci, qui nous indique qu’on est bien là sur une langue riche, dont les rouages sont parfois très atypiques, à la limite de l’incompréhensible pour certains. Des expressions idiomatiques, des mots farfelus, des traductions à la limite du ridicule, des mots improbables et improbablement longs, on retrouve donc tout ici pour nous rendre parfaitement local, dans une perspective linguistique plus fine. 

L’intérêt des expressions atypiques en anglais

Quels sont les mots les moins utilisés en anglais ? En quelques mots, en quelques expressions, en quelques phrases simples, il est possible de maîtriser la langue anglaise mieux qu’un professeur émérite, et aussi bien qu’un local britannique !

Cette question, si elle est très intéressante ici, à la mérite de nous faire réfléchir aux différents termes que l’on vient de découvrir ensemble. Entre une locution adverbiale, une expression familière qu’aucun français n’est censé connaître, ou encore des mots plus anecdotiques, notamment par leur longueur, on sent bien ici que la maîtrise de la langue anglaise n’est pas toujours destinés à la simple conversation, mais revêt aussi un caractère original.

En effet, il y a fort à parier pour que l’on n’ait pas réellement besoin des mots les plus longs de la langue anglaise pour mener à bien une conversation technique, ni d’expression atypique pour parler de « bricoles, de petites choses ». Toutefois, ils sont justement ce supplément d’âme, cette corde supplémentaire à notre arc de la linguistique et de la connaissance des langues, qui vont nous donner plus de confiance et de prestance dans tous nos dialogues.

L’anglais, c’est donc cette langue très scolaire, qui paraît simple au premier abord, mais qui est, au final, un véritable trésor de grammaire, de vocabulaire et d’orthographe pour les plus linguistes d’entre nous. Avis aux puristes, cet article peut vous intéresser !

Partager

Nos lecteurs apprécient cet article
Cet article vous a-t-il apporté les informations que vous cherchiez ?

Aucune information ? Sérieusement ?Ok, nous tacherons de faire mieux pour le prochainLa moyenne, ouf ! Pas mieux ?Merci. Posez vos questions dans les commentaires.Un plaisir de vous aider ! :) (Soyez le premier à voter)
Loading...

Commentez cet article

avatar