Cours particuliers Langues Musique Soutien scolaire Sport Art et Loisirs
Partager

Comment réussir la session 2018 du baccalauréat en allemand ?

De Sophie, publié le 10/04/2018 Blog > Langues > Allemand > Comment Préparer le Bac d’Allemand 2018 ?

« Les Français croient qu’ils parlent bien le français parce qu’ils ne parlent aucune langue étrangère. » (Tristan Bernard)

Préparer son bac toutes filières confondues – bac ES, bac S, bac L, bac STL, STI2D, ST2S, bac STI – en langue allemande est un passage crucial de la scolarité d’un(e) étudiant(e).

Alors qu’en 1995 en France, 1 312 119 de lycéens, soit 22,9 % des élèves étaient inscrits en cours allemand au lycée, soit presque autant qu’en cours d’espagnol, ils n’étaient plus que 877 914 (15,7 %) à la rentrée 2016 à présenter cette épreuve de langue vivante au bac.

A la lumière des statistiques, on voit qu’une forte désaffection pour ce choix d’enseignement en LV1, LV2 et LV3 s’est opérée entre 2000 et 2005 au profit de l’apprentissage de la langue espagnole.

Apprendre l’allemand un excellent choix pour gagner des points bonus et ainsi avoir le bac facilement.

Voici nos conseils de révision pour réussir les épreuves orales et écrites d’allemand en juin 2018.

Pourquoi choisir l’allemand au lycée ?

La majorité des élèves choisissent l’anglais en LV1 dans le cadre de leurs études. Cependant, lorsqu’il s’agit de choisir la langue LV2, on hésite souvent entre l’allemand et l’espagnol.



Choisir l’allemand en LV2 peut représenter un véritable choix stratégique.

L’allemand, une langue influente

Tout d’abord, parce que l’on compte 100 millions de locuteurs allemands dans le monde en tant que langue maternelle et 100 millions de germanophones en langue étrangère.

Réviser la langue de Goethe au bac : une simple formalité ? Etudier l’allemand au lycée pour le bac offre de nombreux bénéfices pour la vie future !

Professionnellement, parler allemand représentera donc un atout non négligeable dans l’insertion professionnelle future d’un candidat au bac.

De plus, l’Allemagne est la première puissance économique en de la zone euro et la quatrième puissance mondiale (en termes de PIB, produit intérieur brut).

Dans un contexte de mondialisation des échanges où les économies sont de plus en plus intégrées dans le libre-échange et interdépendantes – n’en déplaise aux protectionnistes -, nombreuses sont les entreprises multinationales ayant une demande de travailleurs germanophones.

En effet, l’Allemagne est le premier partenaire économique et le second partenaire commercial de la France : les pays échangent davantage de biens et services lorsque leur niveau de développement économique (PIB) est proche ou similaires.

Un total de 2 737 entreprises françaises sont implantées en Allemagne, soit 30 % des filiales françaises implantées dans la zone euro.

Elles emploient 363 000 personnes et génèrent un chiffre d’affaires de 147 milliards d’euros. Réciproquement, 3 200 entreprises allemandes sont implantées en France, emploient 310 000 personnes pour un chiffre d’affaires de 141 milliards d’euros.

Par ailleurs, les deux pays ont mis en place une coopération interculturelle, scolaire, scientifique et technique de premier plan au sein de l’Union Européenne.

Passer son bac d’allemand dans ce contexte peut ouvrir des boulevards sur la voie professionnelle d’un futur actif !

L’allemand, un idiome d’avenir

Selon l’observatoire des langues et culture dans l’internet (FUNREDES/MAAYA), l’allemand est la dixième langue la plus utilisée sur le web parmi 140 langues de plus de 5 millions de locuteurs.

C’est donc un outil de poids, cela vaut le coup de travailler pour enrichir son vocabulaire allemand !

Les métiers du web sont en pleine expansion – nous ne sommes peut-être qu’au « Moyen-Âge » du numérique – et se doter de compétences germanophones pourra aider au moment de choisir son orientation professionnelle.

La conjugaison allemande et sa grammaire seront d’une grande aide lorsque l’on souhaitera apprendre d’autres langues étrangères. En effet, l’allemand appartient à la famille des langues germaniques, au même titre que les langues scandinaves ou le néerlandais par exemple.

Elle possède donc de nombreux points communs avec ces langues, ce qui facilitera grandement leur initiation.

Parce qu’elle représente pour beaucoup une langue difficile, l’allemand est parfois boudé par les élèves dans l’enseignement des langues étrangères en France.

Apprendre l’allemand en ligne et le parler couramment représentera pourtant une valeur ajoutée sur le CV lors d’une future candidature pour une admission postbac.

Durant la recherche d’un stage ou un emploi, un recruteur saura noter cette différence entre un postulant bilingue et un autre ne sachant parler que le français.

Il est important de penser à son avenir même avant d’obtenir le bac – on pousse un peu en disant qu’il faut y penser même dès le brevet des collèges : on prendra ainsi une réelle longueur d’avance et un sérieux avantage comparatif sur nos camarades fraîchement adoubés du bac 2018.

Baccalauréat d’allemand 2018 : dates du bac et programmes scolaires !

Rentrons dans le vif du sujet : à quoi faut-il s’attendre au bac d’allemand 2018 ?

Bien entendu, il faut savoir quel jour se déroulera l’examen, et maîtriser les programmes du bulletin officiel puisque le baccalauréat est un diplôme national sanctionné par le ministère de l’Éducation Nationale.

La difficulté du baccalauréat : se mettre à bachoter en été ! C’est le mois de juin, il fait chaud : on a plus envie de flâner que de travailler ses cours de langue allemande.

Les dates du bac d’allemand 2018

Cette année 2018, les dates du bac d’allemand sont les suivantes :

  • LV1, bac L, ES et S : mercredi 20 juin de 14 heures à 17 heures,
  • LV1, voie technologique : mercredi 20 juin de 14 heures à 16 heures,
  • LV2, bac technologique, ES et S : vendredi 22 juin de 14 heures à 16 heures,
  • LV2, bac L : vendredi 22 juin de 14 heures à 17 heures.

Les résultats du baccalauréat seront publiés le 6 juillet 2018. C’est ce moment critique où l’on sait si l’on est admis ou convié aux oraux de repêchage…

Personnellement, j’ai vécu le couperet du rattrapage au bac : c’est angoissant et déplaisant de repasser un examen quand tout le monde fête son admission au bac en première session, mais les examinateurs ont été, pour ma part, plutôt indulgents et m’ont accordé les points nécessaires à l’admission.

Si vous manque des points pour être admis, pas de panique : on conseille de choisir les deux matières où la note finale est la plus basse car il est plus facile de remonter un 5/20 ou un 6/20 qu’un 9,5/20 en coefficient 5, 6 ou 7.

Les programmes scolaires de langue allemande

Comme toutes les langues vivantes enseignées au cycle terminal du lycée, les programmes répondent du même bulletin officiel, publié le 30 septembre 2010.

Le niveau de compétence linguistique visé en allemand est, selon les échelons du cadre européen, en fin de classe de terminale :

  • LV1 : B2 (niveau avancé),
  • LV2 : B1 (niveaux seuil),
  • LV3 : A2 (niveau intermédiaire).

Durant l’année scolaire, il s’agit de développer l’esprit critique et la curiosité des élèves sur les thématiques générales et enjeux de société, le tout en langue allemande.

On aborde quatre notions majeures :

  • Mythes et héros,
  • Espaces et échanges,
  • Lieux et formes du pouvoir ,
  • L’idée de progrès.

Les quatre thèmes interrogent les mythes fondateurs, les personnages fictifs ou réels ayant marqué l’histoire collective de l’Allemagne, de la France et de l’Europe, des éléments d’histoire (la Première Guerre Mondiale, la Seconde Guerre Mondiale, le totalitarisme, la révolution industrielle, etc.).

Les professeurs peuvent aussi aborder des questions de sciences humaines et sociales (égalité et inégalités économiques et sociales, notion de pouvoir et rôle des médias, etc.).

En outre, les programmes de langues vivantes sont des enseignements transversaux, en ce qu’ils interconnectent l’apprentissage des langues avec l’histoire-géographie, les sciences sociales et la science politique.

Et de plus, on stimule la culture générale des élèves en les initiant à la littérature allemande, aux grands auteurs ayant marqué l’Histoire de l’Allemagne et de la France.

Ainsi, les textes à connaître pour le bac d’allemand 2018, en sus de travailler pour réussir son diplôme, aident à acquérir une meilleure compréhension globale du monde qui nous entoure.

Le déroulement des épreuves du bac d’allemand 2018

Tout d’abord, chaque candidat doit connaître les différentes épreuves d’allemand au bac en fonction de sa section, y compris pour le rattrapage.

Ceci est vrai pour l’allemand.

Ça l’est aussi pour les mathématiques, la physique chimie, la philo (philosophie), l’orthographe, en dissertation, de la série ES, scientifique, jusqu’au Bac pro et au Bac STMG !

Mais aussi en sciences et technologies, latin, biologie (SVT), Education Civique, Histoire géo.

Arriver au top le jour du baccalauréat de LV1 : comment gagner des points ? Les 20 et 22 juin, une seule option : tirez en plein dans le mille !

La réglementation des épreuves du bac a été fixée par la note de service n°2014-003 du 13 janvier 2014, publiée sur le site du ministère de l’Éducation Nationale. Elle régit la durée des épreuves, les coefficients et les conditions dans lesquelles ces premières sont effectuées.

L’épreuve écrite en allemand du bac général et celle du bac techno se ressemblent beaucoup. En effet, dans les deux cas, elle est constituée d’une partie compréhension écrite, suivie de l’expression écrite.

Au commencement de l’examen oral du bac d’allemand 2018, l’examinateur donne pour commencer une série de documents au candidat (article de presse, extraits d’œuvres littéraires, etc.).

Ceux-ci ont normalement été étudiés durant l’année scolaire en cours d’allemand.

Le candidat doit ensuite répondre à des questions qui évalueront son niveau en grammaire allemande et en conjugaison.

On jugera aussi bien sûr ses capacités de compréhension de la langue allemande.

Ensuite, il s’agit de rédiger un ou plusieurs textes (en lien ou non avec la première partie) afin d’évaluer le niveau de compétence en expression écrite et en syntaxe allemande.

La durée de l’épreuve spécialité allemand, ainsi que son coefficient, dépendront de la filière du bac à laquelle on se présente.

L’examen oral du bac d’allemand 2018 est organisé par le prof d’allemand pendant le deuxième trimestre de la classe de terminale.

Selon que l’on soit en LV1 ou en LV2, le niveau des exigences sera variable : celui-ci diffère en vertu de l’échelle de compétences linguistiques attendues au titre du dispositif du Cadre Européen Commun de Référence pour les Langues (CECRL).

Chacun se doit d’étudier en conséquence et avec méthodologie pour devenir germanophone, futur bachelier et peut-être décrocher une mention.

Cela commence par une épreuve de compréhension orale, qui consiste à écouter à trois reprises un document audio inconnu.

Il faudra expliquer ce qui a été compris à l’écrit et en français.

L’épreuve d’expression orale porte sur l’une des quatre notions étudiées pendant l’année. Après que le prof d’allemand en ait choisi une par tirage au sort, l’élève doit présenter son exposé, puis converser avec lui sur ledit sujet.

Pour certaines filières, on n’attend pas le même niveau d’allemand que pour d’autres.

Par exemple, les élèves en section littéraire devront passer l’épreuve LELE (Littérature Étrangère en Langue Étrangère). Ils seront interrogés sur l’un des deux dossiers préparés au préalable, contenant des extraits d’oeuvres littéraires allemandes.

Les élèves qui sont en section ABIBAC valideront à la fois le baccalauréat français et l’Abitur (son équivalent allemand).

Si tel est le cas, les matières suivantes sont dispensées en allemand : langue et littérature, ainsi qu’histoire-géographie. Une approche interculturelle de la langue en somme.

A l’examen, on aura donc deux épreuves écrites en plus, ainsi qu’une épreuve orale.

Pour les lycéens en bac professionnel (en lycée professionnel), l’épreuve d’allemand se déroule à l’oral.

Elle est organisée par un professeur d’allemand dans le cadre du CCF (contrôle continu en formation) et dure 15 minutes.

Divisée en trois parties, elle évalue en premier lieu la capacité à s’exprimer à l’oral.

Comme pour les filières du baccalauréat général, le candidat présente l’un des thèmes choisis puis une conversation s’ouvre avec l’examinateur.

Ensuite, le professeur examinateur évalue la compréhension écrite en présentant au candidat un texte rédigé dans la langue allemande, qui fera ensuite l’objet de quelques questions.

Une astuce : s’aider des anciens sujets d’examen et des annales corrigées pour s’améliorer !

Une mention et de bonnes notes pourraient mener vers le cursus souhaité en enseignement supérieur et admission post bac : BTS, école de commerce, sciences Po en IEP, intégrer des grandes écoles à la fin de l’année scolaire, école d’ingénieur, prépa, etc.

Réviser son bac d’allemand 2018 et se perfectionner

Lorsque l’on prépare le bac, on se contente souvent de réviser ses leçons et de s’entraîner sur des exercices corrigés dans les annales du bac recommandées par ses professeurs.

Cependant, cela peut être une occasion idéale pour se perfectionner et s’inscrire dans un projet de plus long terme : devenir bilingue !

Devenir bilingue, cela signifie parler couramment deux langues.

Au baccalauréat, déployez un lexique très riche pour bluffer le jury ! La lecture des ouvrages de littérature permet d’enrichir son vocabulaire et de se démarquer aux oraux du bac.

Pour un francophone usant du français comme langue maternelle, il peut s’agir du français et de l’allemand. Avec de la motivation, du temps, et de la rigueur, on peut devenir bilingue en allemand sans avoir l’impression de travailler !

Devenir germanophone « 3ème dan » en autodidacte ?

Pour ce faire, il faut apprendre la langue de Goethe de façon ludique et informelle.

Un élève motivé peut véritablement profiter des révisions du bac pour approfondir son apprentissage de la langue allemande !

Et pour cela, il existe de nombreuses astuces !

Par exemple, regarder des vidéos Youtube en allemand ou télécharger des applications pour découvrir l’allemand où l’on veut, quand on veut, à son rythme.

Internet est en effet un excellent moyen pour progresser en langues vivantes.

On dit souvent que pour apprendre une langue, il faut vivre dans le pays où elle est usitée.

Mais pour vivre en totale immersion linguistique et culturelle en allemand, il n’est pas forcément nécessaire de s’installer en Allemagne.

Certes, partir vivre en Allemagne – en Suisse allemande ou en Autriche – conférera à l’apprenant la meilleure des formations en langue.

Mais regarder des films allemands en version originale, écouter des podcasts de radio allemande permettront de pratiquer l’allemand régulièrement, et de façon pédagogique.

Prendre des cours particuliers

On pense aussi à faire appel à un professeur particulier d’allemand.

Où ça ? Sur la plateforme Superprof évidemment ! Nous comptons à ce jour jusqu’à 4 012 professeurs d’allemand à domicile. Pourquoi s’en priver ?

Nos professeurs sont soit lauréats du Capes ou de l’Agrégation – donc fonctionnaires de l’Education Nationale -, soit intervenants privés – autoentrepreneur, étudiant en formation, etc.

Prendre des cours intensifs pour bénéficier d’un rattrapage et d’un suivi régulier toute l’année permettent éviter le décrochage scolaire et de bien préparer son bac : de quoi arriver sereinement le 20 juin aux écrits et fin juin à l’oral.

Qui aurait cru avant la rentrée scolaire, que l’on put décrocher une mention bien ou très bien au bac 2018 ?

Ne pas hésiter non plus à apprendre la langue en groupe !

En trouvant un partenaire qui a le même niveau d’allemand on pourra s’entraîner ensemble de manière informelle, comme un groupe d’amis qui discutent entre-eux.

La collaboration et la mutualisation des efforts sont fortement producteurs de bénéfices à usages externes : parler allemand à plusieurs fait vivre la langue, un peu comment un groupe de musique, permet de tisser des liens de socialisation et aider à apprendre plus rapidement.

Et oui, apprendre l’allemand débutant, ou de niveau avancé, c’est faire vivre cette langue que l’on aime tant !

Ne pas sous-estimer ses capacités et éviter de se laisser vaincre par un complexe d’infériorité face aux difficultés : si un chapitre au programme ou un texte de littérature allemande ne passe pas, c’est qu’il faut prendre du temps pour travailler les points de blocage.

Cela tombe bien, on en parlait tout à l’heure : c’est là encore qu’un professeur personnel à domicile joue un rôle prépondérant.

Faire des fiches de révision pour le bac d’allemand 2018

Parfois, souvent même, les cours particuliers à domicile sont trop onéreux comparativement au revenu mensuel et aux dépenses pré-engagées et incompressibles (loyer, échéances bancaires, factures, alimentation, énergie, etc.) des parents d’élèves.

Qu’à cela ne tienne, ce surcoût n’empêche pas d’apprendre la langue allemande.

Lister les règles de grammaire allemande pour bien progresser : à afficher au mur ! Voici comment mémoriser un maximum de choses : faire des fiches de révision !

Il ne s’agit évidemment pas de dire « si nos cours sont trop chers pour vous, tant pis pour vous ! ». Non.

Et encore non.

Avant toute chose, un élève en révisions de bac doit être ordonné dans son travail, car à l’approche du fatidique 20 ou 22 juin, on ne peut plus prendre le temps de lire le tas de feuilles et de polycopiés de toute l’année scolaire.

Sans compter qu’il faut aussi apprendre les textes et les documents étudiés en cours.

Et qu’en plus, il faut bachoter dans les autres matières générales (selon la filière : philosophie, mathématiques, sciences économiques et sociales, histoire-géographie, sciences physiques, SVT, etc.).

Pour ne pas sombrer dans la panique, voici une alternative de premier plan : faire des fiches de révision dès le premier trimestre.

Nous recommandons d’écrire une fiche – type fiche Bristol – par chapitre ou par thème, en synthétisant au maximum, tout en conservant l’essentiel des notions clés.

Il peut être bon de faire des fiches de grammaire et de conjugaison allemande – ah, les fameuses déclinaisons et les verbes irréguliers ! – afin d’aller plus vite vers les révisions des mois d’avril et mai.

Quoi d’autre ?

On fera des listes de mots de vocabulaire ainsi qu’un abécédaire des auteurs Allemands avec quelques-unes de leurs meilleures citations.

Les correcteurs du jury adoreront lire une citation de personnes célèbres (écrivains ou personnalités politiques) si celle-ci se prête au sujet donné.

De plus, un argument d’autorité est une excellent façon d’exprimer son propre point de vue en se cachant derrière un auteur légitime pour argumenter une idée.

Par exemple, si un sujet de bac porte sur la notion de pouvoir ou sur le thèmes des conflits sociaux, on aura tout le loisir de citer E. Kant ou K. Marx :

« La possession du pouvoir corrompt inévitablement la raison. » E. Kant

Ou bien : « L’histoire de toute société jusqu’à nos jours est l’histoire de la lutte des classes ». K. Marx

Enfin, dernière astuce : lire des livres en allemand et faire des fiches de lecture : cela favorisera la mémorisation des mots plus complexes.

Réviser avec les annales du bac d’allemand : sujet et corrigé

Pour se préparer aux épreuves du bac, il est bénéfique de s’entraîner en se mettant en condition d’examen.

Au lycée, une ou deux épreuves de bac blanc sont souvent imposées aux élèves, qui les voient comme une contrainte, alors que celles-ci sont organisées pour les accoutumer aux exigences du jury, pour rendre service.

Aux élèves ou à ceux qui ont des préjugés sur le métier d’enseignant : les enseignants ne viennent pas toujours spontanément surveiller les écrits de bac blanc et faire passer les oraux de bac blanc d’allemand. Normal, car souvent, ces créneaux sont imposés en dehors de leur temps de travail, en dehors des cours.

Bref passons. Au lycée ou à la maison, nous recommandons de télécharger un sujet d’annales du bac d’allemand tombé aux années précédentes, et de tenter de faire l’épreuve en 3 heures (ou 2 heures pour la LV2).

Très utile : une banque de sujets est disponible sur le site de l’académie de Nantes.

Vous pourrez ainsi tenter de déterminer les sujets probables. Mais attention à ne pas faire d’impasses et de faux paris !

Quelques conseils bonus pour avoir son bac d’allemand

Voilà, on connaît le déroulement des épreuves et à quelle sauce on sera mangé dans les sujets d’examen ?

Il est donc grand temps de retrousser ses manches et de tout mettre en oeuvre pour avoir le bac.



Les révisions du bac allemand peuvent devenir ludiques, et l’on peut s’améliorer très rapidement.

Les journaux, parmi nos meilleures astuces pour viser l'excellence aux épreuves du baccalauréat. La presse étrangère, un bon support pour se perfectionner avant le bac.

Tout d’abord, ne pas hésiter à lire beaucoup.

Se tourner vers des articles de presse allemande, des livres d’auteurs allemands (Kafka, Einstein, Schopenhauer, Goethe, Kant, Hegel, Engels, Marx) par exemple), des blogs allemand…

Le plus important est de lire des textes qui paraissent plaisants, même si l’on ne comprend pas tout : ce qui compte est la stimulation de la compréhension écrite par la lecture active.

Cela signifie qu’à chaque mot de vocabulaire allemand inconnu, il faut noter sur une feuille à part et traduire la nouvelle liste de mots en allemands pour en comprendre les définitions.

Par exemple, enrichir son vocabulaire pour améliorer son expression écrite, peut permettre de passer une étape supérieure : écrire chaque jour des textes en allemand.

S’entraîner sur des sujets d’annales ou des exercices d’allemand étudiés pendant l’année scolaire. Si l’on peut se faire relire par un locuteur natif Allemand, c’est encore mieux !

Pour progresser en langue étrangère, la chose la plus importante à faire est de pratiquer régulièrement.

On souhaite devenir meilleur en allemand pour avoir le bac ? Parlez allemand !

On connaît quelqu’un qui parle couramment la langue de Goethe ? Demandez-lui de l’aide.

En pratiquant l’allemand seulement 20 minutes par jour à l’oral, les progrès peuvent être impressionnants !

Il n’y a personne autour de soi qui maîtrise la langue allemande ? Alors nous conseillons de se rapprocher d’un des nombreux instituts Goethe ou centres franco-allemand disséminés partout en France pour rencontrer des locuteurs bilingues !

Enfin, pour perfectionner vraiment ses révisions du bac, ne pas oublier d’être organisé et de hiérarchiser son travail.

Établir un planning de révisions logique, le plus dur étant de s’y tenir dans la durée.

Penser à profiter de quelques instants de temps libre : nous ne sommes pas faits que de chair et ne pouvons donc pas travailler indéfiniment, il faut s’aérer l’esprit, s’hydrater et se divertir pour conserver la concentration.

Pour chacune des révisions de cours d’allemand, rédiger des fiches de révisions qui concentrent les éléments essentiels.

C’est fondamental pour réussir son bac d’allemand 2018 !

Gardez aussi à l’esprit qu’il vaut toujours mieux réviser petit à petit, que trop d’un coup.

Ainsi, vos efforts constants seront plus pérennes sur le long terme.

Tous ces petits détails feront la différence le jour J, et les résultats du bac prouveront bien que les efforts déployés n’ont pas été vains !

Partager

Nos lecteurs apprécient cet article
Cet article vous a-t-il apporté les informations que vous cherchiez ?

Aucune information ? Sérieusement ?Ok, nous tacherons de faire mieux pour le prochainLa moyenne, ouf ! Pas mieux ?Merci. Posez vos questions dans les commentaires.Un plaisir de vous aider ! :) (moyenne de 2,50 sur 5 pour 8 votes)
Loading...

Commentez cet article

avatar