Le bonheur est dans la cuisine - Paul Bocuse

Un tajine, une quiche lorraine, des poivrons farcis, un taboulé, un brownie, tous ces plats vous parlent, vous font envie, mais vous n'en mangez pas assez souvent ?

C'est souvent le cas des étudiants, qui limitent leurs repas à des menus trop simples, ou à des plats livrés trop mauvais pour la santé, et beaucoup trop coûteux.

Et pourtant, il est possible de lier de bonnes recettes à un mode de vie estudiantin !

Alors que, selon le réseau communautaire étudiant Cuisine Ta Mère en partenariat avec Shopmium, 46% des étudiants déclarent manger des repas faits maison "toujours ou presque", les habitudes alimentaires peuvent changer !

Et pour cause, les repas consommées au restaurant ou en livraison ne conviennent pas à beaucoup d'étudiants, pour diverses raisons que nous allons voir tout de suite !

Voici pourquoi faire des recettes et des préparations à la maison est souvent un gage de cuisine saine !

Emilie
Emilie
Prof de Cuisine
5.00 5.00 (8) 49€/h
1er cours offert !
Hirose
Hirose
Prof de Cuisine
5.00 5.00 (1) 40€/h
1er cours offert !
Richard
Richard
Prof de Cuisine
4.79 4.79 (14) 40€/h
1er cours offert !
Daniela
Daniela
Prof de Cuisine
4.83 4.83 (6) 35€/h
1er cours offert !
Suzy
Suzy
Prof de Cuisine
5.00 5.00 (9) 29€/h
1er cours offert !
Elisabetta
Elisabetta
Prof de Cuisine
4.75 4.75 (4) 25€/h
1er cours offert !
Yvon
Yvon
Prof de Cuisine
4.78 4.78 (9) 28€/h
1er cours offert !
Thomas
Thomas
Prof de Cuisine
5.00 5.00 (13) 35€/h
1er cours offert !

Cuisiner à la maison quand on est étudiant est plus économique

Comment profiter d'une petite cuisine d'étudiant ?
Une cuisine, c'est aussi un lieu de vie, que l'on soit étudiant ou pas !

Lorsqu'on est étudiant, on est souvent tenté d'aller au plus simple, en raison d'un emploi du temps chargé, ou tout simplement trop flou.

Qui plus est, les étudiants ne se sont bien souvent pas encore intégrés sur le "marché du travail".

Ou bien s'ils travaillent - pour financer leurs études, pour payer leur loyer et les factures -, ils occupent des postes sous-qualifiés, des emplois d'exécutants mal payés et pénibles.

Par conséquent, ils appartiennent à la catégorie de population - les moins de 25 ans - les plus durement frappés par la précarité ou la pauvreté relative, c'est-à-dire qu'ils/elles vivent en dessous du seuil de pauvreté, fixé  à 855 € par mois (pour 50 % du revenu médian).

C'est la raison pour laquelle la solution de la cantine, du fast food, mais surtout de la livraison, s'impose comme la meilleure, alors qu'il s'agit en fait là d'un moyen très coûteux de se nourrir.

Car oui, il est bien plus facile de se faire servir ou livre à domicile une pizza, un gratin ou un plat de lasagnes en étant assis sur une chaise, mais cela s'avère beaucoup plus cher que si l'on prenait une demi-heure à se détendre en cuisine, chez soi !

De plus, il existe de nombreuses recettes faciles, qui seront très peu chères, et tout aussi bonnes que préparées par quelqu'un d'autre.

Pour essayer d'y voir plus clair, et de manière plus concrète, voici un petit tableau de plats classiques, comparés en fonction de leur prix, et de la manière dont ils sont préparés.

Et la différence est flagrante !

 Plat fait maisonPlat en livraison
1 steak/frites8€17€
2 oeufs mayonnaise1,5€7€
1 soupe à l'oignon2,5€8€
1 plat de pâtes à la bolognaise1€15€
1 fondant au chocolat2,5€7€

On ajoutera à l'addition salée de ce tableau les menus commandés en livraison à domicile ou en drive :

  • Un menu au Mc Donald's : 8 €,
  • Une pizza en livraison : 12-16 €,
  • Un burger en livraison à domicile : de 11 € à 18 €,
  • Kebab avec boisson (soda) : 8 € à 10 €.

Cuisiner à la maison est donc beaucoup plus économique que se faire livrer le même plat.

Essayez de reproduire toutes les recettes des plats proposés en livraison, vous vous apercevrez qu'il vous en reviendra pour moins cher et en plus, ce sera bien plus savoureux pour les papilles.

En rapportant au revenu, par exemple, le budget pour un menu burger ou une pizza avec une boisson gazeuse à 15 € par semaine, soit 60 € par mois, on obtient un poste budgétaire représentant 7 % du revenu mensuel d'un étudiant vivant avec 855 € par mois.

Ce calcul ne prend pas en compte les dépenses fixes liées au loyer, aux factures d'énergie ou aux déplacements (essence, péages, transports en commun).

Où veut-on en venir ?

En se prenant pour des cuisiniers à la maison, les étudiants pourront acheter des produits frais pour moins de 10 € !

Aller moins souvent au drive permet d'économiser des dizaines d'euros qui, sur un budget étudiant, se voient rapidement, et peuvent à tout moment devenir un véritable avantage pour mieux vivre au quotidien.

Et en plus, la cuisine est souvent un plaisir, alors profitons-en !

Besoin d'un cours de cuisine rennes ?

La cuisine maison est meilleure pour la santé

Comment différencier un plat maison et un plat livré ?
Quoi de plus sain que de cuisiner chez soi de bons petits plats d'étudiant !

La vraie cuisine est une forme d'art. Un cadeau à partager - Oprah Winfrey

Qu'il s'agisse des épinards, des carottes, d'un gâteau au chocolat, de gnocchis ou d'une sauce béchamel, réaliser ses propres recettes est souvent beaucoup plus sain, quel que soit le nombre de calories contenu dans le plat.

Et pour cause, la plupart des services de livraisons sont des supports du goût, uniquement.

On entend par là que se faire livrer un plat, c'est l'assurance de se faire livrer de la nourriture bonne, réconfortante, dont le principe de plaisir est le seul pivot.

C'est la raison pour laquelle les préparateurs y ajoutent beaucoup de matières grasse (huile, beurre), mais aussi de sel.

La livraison, lorsqu'on est étudiant, est souvent synonyme de pratique, mais aussi de plaisir !

De la brioche aux tagliatelles, en passant par le pot au feu, les aliments prennent une saveur décuplée grâce à ces exhausteurs de goût, presque addictive.

Des aliments qui, certes, donnent un supplément d'âme à un plat, mais sont utilisés en trop grande quantité, donc potentiellement dangereux.

Dangereux pour la santé, mais aussi pour la silhouette, car trop de beurre à chaque repas implique de prendre du poids avec le temps, pensons-y !

Cuisiner à la maison, c'est donc avoir l'assurance de bien choisir ses aliments, de bien doser les additifs, de maîtriser les textures à la perfection tout ceci sans se départir de la notion de plaisir, bien sûr !

Vous cherchez un cours de cuisine nantes ?

Cuisiner à la maison : nos conseils pour une cuisine saine

Lorsque l'on parle de cuisine saine, on a tendance a évacuer par nature les produits industriels.

Voici le plat étudiant de base : spaghettis bolognaise ! Que c'est bon !

Pourtant, la culture du supermarché, issue des Trente Glorieuses, demeure dans notre vie courante.

Que l'on veuille se mettre à la cuisine française, à la cuisine italienne ou espagnole, il est importants de sélectionner ses produits.

Car les substances contenues dans les produits vendus dans les magasins de grande distribution, peuvent être cancérigènes, très dangereuses pour la santé.

Nous y sommes de plus en plus sensibilisés, mais la transition vers la cuisine bio semble lente.

Les produits surgelés, les boîtes de conserve, les produits manufacturés contiennent conservateurs, produits chimiques - notamment le glyphosate -, pesticides et autres joyeusetés toxiques pour l'organisme.

De plus, les aliments sont saturés de sucres, de graisses et de sel, des agents responsables de maladies chroniques cardiovasculaires (diabète, hypertension).

Bon, on ne veut pas vous faire peur, mais rappeler que les barquettes de plats industriels - salades, risotto, cordon bleu, moules au piment ou à la tomate, soupes, pâtisseries, etc. - ne sont pas forcément moins chers et bons pour la santé.

L'ONG Générations Futures a publié, en 2017, une étude sur la présence de glyphosate, une substance soupçonnée d'être cancérigènes et qui a fait couler beaucoup d'encre dans les médias, dans les produits alimentaires.

Présente dans les herbicides tel que le Round Up, elle a également été retrouvée dans des produits d'alimentation courante, notamment des légumineuses et des céréales :

  • Lentilles vertes "Vivien Paille",
  • Pois chiches "Leader Price",
  • Lentilles blondes "Saint Eloi",
  • Flocons d'avoine "Granola".

En ayant recours à la livraison à domicile, vous ingérerez donc des produits potentiellement néfastes pour l'organisme et le portefeuille.

Quand on est étudiant - sans le sou -, on peut toutefois aller s'approvisionner au marché bio, sur une épicerie bio en ligne ou en magasin bio et ce n'est maintenant pas beaucoup plus cher que le supermarché.

On peut se faire un menu complet végétarien ou non, avec pain, légumes, fruits, produits frais et produits de saison pour moins cher qu'une pizza commandée en livraison.

Ouvrez un livre de cuisine, ou un site où apprendre la cuisine française - Atelier des Chefs, par exemple - pour élever vos techniques culinaires et prenez des produits bio : même en studio, on peut se faire de bons repas sur une petite kitchenette !

Bon, c'est sûr qu'avec un revenu étudiant très modeste - pardon pour l'euphémisme -, on aura sans doute du mal à cuisiner avec des crevettes, des noix de Saint-Jacques ou des truffes.

Besoin de cours de cuisine lyon ?

Cuisiner à la maison lorsqu'on est étudiant : adapter ses plats à ses envies

Comment savoir si un plat est meilleur fait maison qu'en livraison ?
La cuisine est le lieu de toutes les expériences, mais aussi de tous les plaisirs ! À nous, en tant qu'étudiant, de savoir adapter ses envies à son menu !

C'est probablement là l'un des avantages les plus forts de la cuisine "homemade" : on fait ce que l'on veut !

Faire chez soi permet de se mettre à la cuisine créative en agrémentant quelques condiments, des épices, en remplaçant un ingrédient par un autre, bref, en testant des choses.

La cuisine, ça donne des idées.

Il n'y a pas besoin de techniques de cuisine exceptionnelles pour enfiler son tablier et peaufiner sa formation en cuisine.

Si vous êtes gourmets et gourmands - l'un ne va pas sans l'autre -, vous pouvez aussi regarder des cours de cuisine en ligne ou des émissions télévisées animées par de grands Chefs étoilés, rien que pour vous inspirer, pour les regarder pratiquer leur art culinaire.

On préfère le potimarron au potiron ? Aucun problème ! On souhaite retirer les courgettes de la recette originale ? Pas de souci ! On veut mettre des brocolis dans nos carbonara ? Pourquoi pas !

Cuisiner à la maison, c'est aussi pouvoir enlever des ingrédients, en ajouter d'autres, au gré de ses envies, mais aussi de ses allergies ou de ses préférences culinaires. Voilà un principe bien plus sympathique que de se faire livrer un menu trop commun !

"Et si on se faisait livrer un Burger ce soir ? Non ! C'est trop commun ! Moi, à la place du steak dans les burgers, je mets un légume et du saumon !"

Et pourquoi pas tester de nouvelles recettes, qui contribueront à donner un nouveau souffle à nos plats, à notre routine culinaire, et seront bien plus originales que de la livraison !

Car la livraison, même si elle est utile à certains moments bien précis, c'est être partisan du moindre effort, et se dire qu'on peut accepter tout ce qu'on nous prépare, quels que soient les ingrédients qu'on y met.

Et pourtant, la cuisine maison est porteuse de beaucoup plus de valeurs positives quand on est étudiant !

Vous cherchez un cours de cuisine ?

Emilie
Emilie
Prof de Cuisine
5.00 5.00 (8) 49€/h
1er cours offert !
Hirose
Hirose
Prof de Cuisine
5.00 5.00 (1) 40€/h
1er cours offert !
Richard
Richard
Prof de Cuisine
4.79 4.79 (14) 40€/h
1er cours offert !
Daniela
Daniela
Prof de Cuisine
4.83 4.83 (6) 35€/h
1er cours offert !
Suzy
Suzy
Prof de Cuisine
5.00 5.00 (9) 29€/h
1er cours offert !
Elisabetta
Elisabetta
Prof de Cuisine
4.75 4.75 (4) 25€/h
1er cours offert !
Yvon
Yvon
Prof de Cuisine
4.78 4.78 (9) 28€/h
1er cours offert !
Thomas
Thomas
Prof de Cuisine
5.00 5.00 (13) 35€/h
1er cours offert !

Cuisiner à la maison est plus gratifiant que de se faire livrer

Et oui, on n'y pense peut-être pas assez souvent, mais cuisiner soi-même est presque comme un technique, un travail manuel, qui fait appel à des compétences comme la précision, la dextérité, ou encore la patience.

Les pizzas, c'est souvent bon les premières parts, mais ça devient vite écœurant !

Tout ceci, mis bout à bout, fait que le résultat est beaucoup plus satisfaisant que de se faire livrer.

Et lorsqu'on est étudiant, voir le résultat de ses efforts est primordial, et se raccroche indirectement au principe d'un examen, qui montre qu'avec du travail, tout est possible.

Alors même qu'on décide de suivre des livres de cuisine Hachette pratique ou des idées menus de sa maman, il n'en reste pas moins que nous sommes le créateur de ce qu'on va manger, or créer est un des ciments non négligeables de la confiance en soi et de la récompense.

Le plat ne sera alors que plus bon, et aura l'intérêt de pouvoir être conservé si on en concocte beaucoup (ou trop).

Cela rejoint aussi le fait que cuisiner à la maison, c'est plus économique !

Être étudiant, c'est donc aussi pouvoir mettre à contribution son imagination, ses qualités de techniciens, pour délivrer ses recettes gourmandes et à notre image !

Mettre les contraintes d'étudiant au service de la cuisine

Combien coûte un plat livré à Paris ?
De certaines barrières naissent les meilleures recettes lorsqu'on est étudiant ! Plus la peine de se faire livrer !

Certains d'entre nous ont des contraintes inaliénables : ils vivent encore chez leurs parents, ils ont une toute petite cuisine, ils ne disposent pas de four, etc.

Bref, autant de barrières qui pourraient rebuter le premier étudiant qui souhaite faire des muffins.

Et pourtant, ces mêmes barrières peuvent devenir une motivation supplémentaire qui, au lieu de se faire livrer, peuvent pousser à cuisiner soi-même.

Développer la créativité, préparer des bons petits plats au moyen de ce dont on dispose, quoi de plus gratifiant ?

Et qui dit moins de moyens, ne veut pas forcément dire moins de saveurs, loin s'en faut ! Par exemple, connaissez-vous les mugcakes ?

Il s'agit ni plus ni moins que d'un gâteau, réalisé en trois minutes seulement, à l'aide d'une tasse et d'un micro-ondes. Une recette typiquement conçue pour les étudiants qui n'ont pas beaucoup de matériel, sans avoir besoin de se faire livrer !

Il en va de même pour les étudiants qui ont beaucoup de matériel à disposition, mais qui vivent chez leurs parents, chez l'habitant, ou en colocation.

Dans ce cas-là, il suffit de discuter, et, pourquoi pas, de définir un jour où vous prendrez les commandes des fourneaux. Ainsi, vous pourrez laisser libre court à votre créativité, et en faire profiter les autres !

Nul besoin de se faire livrer un plat dont on désire, il suffit tout bêtement de le faire, et de le partager ! C'est aussi ça, la cuisine, les valeurs de partage, de générosité, et d'amour, plus globalement.

Envie de prendre des cours de patisserie ?

Cuisiner à la maison : un hobby pour se détendre

Au-delà même de la notion de partage, la cuisine à la maison, à la différence de la cuisine livrée, a cet avantage de lier l'utilité de se nourrir, et le plaisir pour beaucoup !

Certes, on dirait une image de marketing pour les cuisines Ikea, mais c'est vrai que cuisiner à plusieurs permet de partager le savoir !

Et oui, cuisiner, ça détend, c'est parfois même presque thérapeutique pour certains.

Un loisir, qui permet, à l'aide d'idées recettes ou d'accessoires comme le robot cuiseur, de twister des recettes traditionnelles, d'en inventer d'autres, de découvrir de nouveaux ingrédients, ou tout simplement de prendre plaisir à cuisiner.

Et oui, alors que bon nombre d'entre nous voient la cuisine comme un acte mécanique utile pour vivre, d'autres prennent un grand plaisir à mélanger des ingrédients, à créer des saveurs, après une longue journée de cours par exemple !

Ici, peu importe les accessoires, le budget, ou la place dont on dispose, l'intérêt est tout simplement de se vider la tête, pour, en plus, se remplir le ventre !

C'est plutôt pas mal, non ?

Trouvez ici votre cours de cuisine toulouse.

Cuisiner à la maison : pour davantage de goût !

Les plats industriels comportent bien souvent moins de matières premières que les produits frais : on ajoute des exhausteurs de goût et des produits chimiques - sans doute par souci d'optimisation des coûts -, ce qui donne l'impression de manger un bon plat de cuisine traditionnelle.

Quand je pense qu'un piètre burger et de mauvaises frites coûtent 8 €, je préfère largement mes pâtes à la carbonara !

Les barquettes de blanquette de veau, les boîtes de conserve de bouillabaisse, de raviolis, cassoulet ou couscous, etc., contiennent finalement très peu de poisson et de viande, mais énormément de sel, de sucres et de crèmes en tous genres.

La cuisine à domicile permet de retrouver le goût des aliments, en ingérant moins de chimie alimentaire.

Bien sûr, on ne va pas se réaliser des plats dont la confection est complexe (cuissons et préparations lentes) entre midi et 14 heures en rentrant de l'université.

Mais on peut se faire plaisir avec pas grand chose dans les placards : une salade végétarienne, des nouilles (à condition d'avoir acheté des pâtes fraîches), quelques fromages et le tour est joué !

Sérieusement : n'y a-t-il pas davantage de goût dans une poêlée de légumes, une cuisine provençale, que dans une boîte industrielle (bisque de homard, choucroute, etc.) ?

Autre intérêt de se faire des ateliers culinaires à la maison : même amateur et sans être un top Chef, vous progressez pour les cuissons, les sauces et l'assaisonnement (gérer le poivre, les condiments tels que coriandre, piment, paprika, curry, cumin, herbes de Provence, etc.).

Idées de recettes simples et pas chères pour les étudiants

Quand on est étudiant, on aime souvent faire la fête ou se faire de petits plats entre ami(e)s.

Pourquoi ne pas tenter de reproduire les plats des chefs étoilés ?

C'est moins cher et plus volumineux qu'un restaurant gastronomique (aux prix astronomiques).

Faire une pizza à base de produits locaux, une salade d'endives, une casserole de pâtes à la carbonara coiffée d'un saupoudrage de parmesan, un repas à base de pomme de terre, des frites maison ou même un apéro dînatoire avec des produits du terroir (sans oublier vin rouge et/ou vin blanc), c'est quand-même mieux que de se faire livrer des burgers ou des sushis !

Même étudiant(e), cela offre la possibilité de faire une bonne cuisine avec des légumes de saison dans une ambiance conviviale.

Entre amis, on peut partager nos recettes avec des produits de qualité, tous les convives apportent un ingrédient chacun : c'est un instrument de partage, vecteur de lien social.

Pour l'apéritif, par exemple, pourquoi ne pas servir à vos convives du saumon fumé avec du jus de citron, une grande omelette ou de l'agneau, de la volaille avec du riz à la crème fraîche ?

Pour cuisiner à pas cher dans un cadre chaleureux, on peut trouver sur internet de nombreuses idées de recettes simples pour étudiants.

Viandes, desserts, fromages (gruyère, parmesan, chèvre, mozzarella, cantal, comté, camembert, Saint-Nectaire, etc.) : les ingrédients les plus typiques seront à l'honneur !

Voici quelques idées recueillies sur des sites proposant des plats sympas à faire :

  • Croque-Monsieur Mozzarella, Avocat, Tomate,
  • Tomates, Courgettes, œufs,
  • Riz au lardon, chèvre frais et courgettes,
  • Pommes de terre sautées ou noisettes,
  • Blancs de poulet à la crème et aux champignons (à mijoter à feu doux),
  • Spaghettis aux oignons avec jambon ou lardons,
  • Chili con carne,
  • Escargots au beurre fondu à l'ail,
  • Hareng et oignon à l'huile d'olive,
  • Galettes bretonnes garnies avec jambon, œufs, gruyère et champignons,
  • Riz ou pâtes au thon, tomate, jaune d’œuf et moutarde.

En dessert, il y a là aussi un large choix, à base de fruits ou non, pour pas cher : salade de fruits aux fraises, pommes, poires, bananes aux pépites de chocolat noir, crumble, tarte au citron (plus complexe), etc.

Vous voyez, il n'y a pas besoin d'aller au traiteur ou dans un restaurant traditionnel pour manger un bon repas d'une cuisine familiale dans un cadre convivial !

En bref, lorsqu'on est étudiant, si se faire livrer de temps en temps n'est pas exclu, cuisiner des produits frais et de saison s'avère être beaucoup plus intéressant sur de nombreux points : le budget, le partage, la créativité, ou tout simplement le goût et la santé !

Alors, prêt à tenter de nouvelles - et délicieuses - recettes de cuisine ?

Besoin d'un professeur de Cuisine ?

Vous avez aimé l'article ?

5,00/5, 1 votes
Loading...

Thomas

Parisien, je suis passionné d'écriture. Curieux dans l'âme, un rien m'intrigue et tout m'intéresse !