Cours particuliers Langues Musique Soutien scolaire Sport Art et Loisirs
Partager

Cours de cuisine : tout ce qu’il faut savoir sur le couscous

De Isaline, publié le 12/09/2019 Blog > Art et Loisirs > Cuisine > Comment Réussir un Couscous en Cuisine ?

« Si ton couscous te plaît, mange-le quand il est chaud. » Ahmadou Kourouma

Les Français aiment la cuisine, et aiment passer derrière les fourneaux pour préparer de bons petits plats. C’est du moins ce que révèle l’« Observatoire de la vie quotidienne des Français BVA-La Dépêche-Foncia ». Selon leur étude, 68 % des Français déclarent apprécier faire la cuisine. Sur tous ces amoureux de gastronomie, 29 % seraient des passionnés.

Et cette fois, pourquoi ne pas préparer un bon couscous ? Agneau, boulettes de bœuf, cuisses de poulet, oignon, coriandre, persil, découvrez comment préparer les viandes et autres aliments typiques de ce plat traditionnel.

Cours de cuisine : qu’est-ce que le couscous ?

Tous les amateurs de cuisine souhaitent un jour apprendre à cuisiner le couscous. Grand plat traditionnel maghrébin, il est notamment cuisiné dans des pays comme la Tunisie, l’Algérie, le Maroc ou encore la Libye. Des régions où la semoule de blé est l’un des éléments de base pour de nombreuses recettes.

Mais pour découvrir l’histoire du couscous, il faut remonter au XIème siècle, date à laquelle a été découvert le premier couscoussier dans la région appelée Kabylie, qui se trouve en Algérie. Ce serait notamment les Berbères de la région, des nomades, qui auraient inventé le couscous à partir du blé cultivé.

Qu'est-ce qu'un couscous ? Le couscous est un mélange de semoule, de légumes et de viandes.

Le terme « couscous » vient notamment du mot berbère « k’seksu ». Ce mot se réfère aussi bien au plat traditionnel qu’à la semoule utilisée pour préparer la recette.

Le couscous est aujourd’hui mangé dans le monde entier, et notamment dans les pays du bassin méditerranéen comme la Grèce, la Turquie ou encore l’Italie.

Dans les pays maghrébins, le couscous est un plat du quotidien que l’on partage en famille. Il peut aussi être préparé pour les grandes occasions comme les mariages, les naissances, et les cérémonies religieuses de manière générale. Le couscous se partage et se mange à plusieurs. En plus de la famille, on invite souvent des amis à venir partager un couscous pour passer un agréable moment autour de ce plat traditionnel.

Selon certains historiens, le couscous est arrivé en France au moment de la colonisation de l’Algérie au XIXème siècle. Mais certains pensent que la recette est tombée dans les mains des Français bien avant. En effet, François Rabelais en parlait déjà au XVIème siècle.

Toutefois, il faut attendre le XXème siècle et l’arrivée des Pieds-noirs pour que le couscous prenne l’ampleur qu’on lui connaît aujourd’hui. Aujourd’hui le couscous est consommé régulièrement et est proposé par les industriels en boîte de conserve et autres formes. Le couscous fait désormais partie des plats préférés des Français.

Le couscous est désormais déclaré au « Patrimoine maghrébin commun » et l’objectif est de le faire entrer dans le classement des patrimoines communs de l’humanité par l’ONU (Organisation des Nations Unies).

Cours de cuisine : la recette du couscous

La recette traditionnelle du couscous connaît bien des variantes selon les cultures, les pays, les familles, etc. Le bouche-à-oreille déforme parfois quelque peu les secrets de cuisine de nos grands-mère. Il est cependant toujours possible d’établir une recette générale pour les cuisiniers qui souhaitent apprendre à le cuisiner.

Pour vous procurer de la semoule, vous pouvez vous rendre dans les grands magasins. Ces derniers vous proposeront de la semoule pré-cuite, celle que nous avons l’habitude d’utiliser. Il vous suffira alors d’utiliser de l’eau afin de faire gonfler les grains.

Cependant, si vous souhaitez essayer de cuisiner avec de la semoule fraîche, il est possible de se rendre dans des épiceries orientales.

Quelle semoule utiliser pour faire un couscous ? Vous pouvez utiliser de la semoule fraîche ou de la semoule pré-cuite.

Une fois que vous vous êtes procuré de la semoule fraîche, il est essentielle de suivre toutes les étapes dans l’ordre. Dans un premier temps, étalez la semoule dans un grand plat puis déposez-y un peu d’huile d’olive. Avec vos doigts, essayez de séparer les grains les uns des autres.

Versez de l’eau froide afin de faire gonfler légèrement les grains de semoule. La cuisson sera ainsi plus facile par la suite. Avant de les cuire, laissez reposer les grains dans un torchon. Une fois un peu séchée, mettez la semoule à cuire à la vapeur. Laissez cuire en moyenne 15 minutes, sortez la semoule.

Profitez de ce moment pour brasser l’ensemble avec vos doigts une nouvelle fois afin de décoller les grains. Puis remettez à cuire à la vapeur encore 15 minutes. À la fin de la cuisson, déposez du beurre dans la semoule et séparez les grains une dernière fois.

Votre semoule est prête !

Mais bien sûr, cela ne suffit pas à faire la recette traditionnelle de couscous. Il faut désormais préparer les autres ingrédients.

Ingrédients pour six personnes :

  • 8 pilons de poulet fermier,
  • 12 merguez,
  • 3 tomates,
  • 10 navets,
  • 5 carottes,
  • 2 courgettes,
  • 400 g de pois chiches,
  • 2 boîtes de concentré de tomates,
  • 3 cuillères à soupe d’épices à couscous,
  • 1 cuillère à café de harissa,
  • 2 cubes de bouillon de bœuf,
  • Huile d’olive.

Commencez par éplucher les carottes, les navets et les tomates après les avoir lavé. Cubez les légumes en cubes.

Faites griller les pilons de poulet fermier dans une poêle à l’aide de quelques cuillères à soupe d’huile d’olive. Une fois grillés, versez un litre d’eau et ajoutez-y le bouillon de bœuf ainsi que le concentré de tomate. Déposez les cubes de légumes dans l’eau.

Ajoutez les épices à couscous et l’harissa.

Laissez cuire à feu doux entre 25 et 30 minutes en refermant le tout avec un couvercle.

Pendant que cela cuit, coupez les courgettes en cubes comme pour les légumes précédent.

Au bout d’une demi-heure, reprenez votre poêle et ajoutez-y les courgettes et les pois chiches.
En attendant, lavez et coupez les courgettes en cubes et égouttez les pois chiches.

Laissez de nouveau sur le feu environ 10 minutes.

Cuire les merguez (ou les saucisses si vous préférez) séparément des légumes.

Votre plat est prêt !

Vous avez désormais le choix entre servir le couscous déjà mélangé aux ingrédients ou bien servir chaque ingrédients séparément de façon à ce que chacun puisse choisir les aliments qu’il souhaite. Chaque invité pourra choisir de manger plus ou moins de viande, plus ou moins épicé, etc.

Comme pour d’autres plats comme la ratatouille ou le poulet basquaise, le couscous est encore meilleur préparé la veille pour le lendemain. De cette façon, les épices ont le temps de s’imprégner au reste.

Pourquoi utiliser un tajine ? Les tajines permettent de servir le couscous encore bien chaud.

Vous pouvez servir votre couscous dans un tajine pour un peu plus d’authenticité.

Au départ, le couscous n’était pas aussi varié que cela. Une seule viande était proposée dans le mélange et on était loin du couscous royal que l’on connaît désormais. Cela pouvait être du mouton, du poulet, ou même du poisson.

Les autres ingrédients dépendaient de ce que les familles avaient à leur disposition. C’est pourquoi il ne faut pas hésiter à laisser libre-court à votre imagination.

Courges, choux, poireaux, oignons, mettez tout ce que vous voulez dans votre couscous. Il est de même en ce qui concerne les épices. Vous n’êtes pas obligé de faire un couscous très épicé. Gingembre, poivres, assaisonnez à votre convenance.

Toutes les formes de couscous en cuisine

Tous les couscous ne sont pas les mêmes. Chaque cuisinier utilise le couscous qui lui paraît le meilleur selon ses moyens et ajoute les ingrédients qui sont disponibles. En effet, il arrive souvent qu’il y ait des différences entre le couscous des différentes régions du pourtour méditerranéen.

Alors que près de la mer, beaucoup de familles choisissent de mettre du poisson à la place de la viande, dans le désert on retrouvera par exemple plus de viande (souvent séchée) que de légumes (qui se font bien évidemment rare dans les régions arides).

Les familles les plus pauvres, elles, cuisinent souvent moins de viande, sauf si la famille élève des animaux.

Chaque type de couscous est cuisiné différemment suivant les régions et peut porter des appellations également différentes. En voici quelques sortes :

  • Le bidaoui : ce couscous cuisiné au Maroc est fait à partir de 7 légumes.
  • Le khoumassi ou awerkis : ce couscous du Maroc est un ensemble de plusieurs céréales comme le maïs, différentes sortes de blé, l’orge, etc.
  • La t’faya : un couscous à la fois sucré et salé et qui est souvent parfumé à la cannelle. On y ajoute du poulet, des raisins secs et des oignons caramélisés.
  • Le thiéré : cuisiné au Sénégal, ce couscous se cuisine à partir de mil.

Vous pouvez aussi préparer le couscous froid dans une salade. Il s’agit du fameux taboulé.

Comment servir un couscous ? Cuisinez le couscous selon vos envies !

Il est donc possible de préparer un couscous selon ses envies, ses goûts, etc. Utilisez la recette de base, puis laissez libre-court à votre imagination pour faire le couscous qui vous ressemble. Ail, poivrons, poivre, piment, cumin, paprika, safran, il n’y a pas de règles !

Mil, boulgour, orge, quelle que soit les céréales et les ingrédients que vous utiliserez, n’oubliez pas qu’un couscous, cela se partage !

Partager

Nos lecteurs apprécient cet article
Cet article vous a-t-il apporté les informations que vous cherchiez ?

Aucune information ? Sérieusement ?Ok, nous tacherons de faire mieux pour le prochainLa moyenne, ouf ! Pas mieux ?Merci. Posez vos questions dans les commentaires.Un plaisir de vous aider ! :) (Soyez le premier à voter)
Loading...
avatar