Cours particuliers Langues Musique Soutien scolaire Sport Art et Loisirs
Partager

Quel est le cursus pour être psychologue scolaire dans le milieu de l’éducation ? Voici notre fiche-métier !

De Samuel, publié le 24/07/2019 Blog > Soutien scolaire > Orientation Scolaire > Comment Devenir Conseiller d’Orientation Scolaire ?

« L’éducation, c’est la famille qui la donne. L’instruction, c’est l’État qui la doit. » Victor Hugo (1802-1885)

Œuvrer à l’orientation scolaire des élèves en « partenariat » avec le chef d’établissement, l’équipe éducative de l’établissement scolaire et le CIO, est officiellement, un métier servant de pivot contre l’échec scolaire, le décrochage scolaire, un acteur pour l’emploi des jeunes adultes.

Au titre de la session 2018 du concours de Psy-EN – psychologue de l’Education Nationale -, 117 postes (87 en externe et 30 en interne) étaient ouverts au recrutement pour le parcours « éducation, développement et conseil en orientation scolaire et professionnelle » :

En 2019, il n’y avait plus que 55 postes qui étaient offerts au concours externe, et 20 seulement pour le concours interne.

La réduction des postes créés dans la fonction publique se poursuit et affecte aussi les conseillers d’orientation et psychologues scolaires, alors même que les besoins sont croissants.

Vous voulez toutefois vous former au métier de conseiller ? Voici notre fiche sur ce métier !

Quelles sont les qualités requises pour devenir conseiller d’orientation ?

En ce qui concerne les qualités pour devenir conseiller d’orientation, on penserait d’abord à la parfaite connaissance des filières du système scolaire et des débouchés professionnels pour chaque secteur d’activité.

Mais il existe évidemment tout un panel d’aptitudes à mobiliser pour exercer le métier de conseiller.

« Grâce à ma conseillère d’orientation, je suis redevenue douée pour les langues vivantes ! »

Le rôle du conseiller est de déterminer quel métier pourrait faire son élève, selon ses difficultés scolaires et résultats, son bilan d’orientation scolaire, son tempérament et son caractère.

Il faut donc être un fin psychologue, et doté de fortes qualités humaines et sociales.

Le rôle des psychologues scolaires est en réalité multiple.

Ils doivent également être à l’écoute et aimer l’accueil du public. On dit que le psychologue doit aimer les autres et avoir envie de les aider.

Pour les conseillers d’orientation scolaire, c’est la même chose.

Il est fondamental d’aimer le milieu scolaire et tout ce qui s’y rattache : les cursus, la vie scolaire des élèves, la réalisation de projets scolaires avec les équipes éducatives (CPE, enseignants, AED, etc.), être disponible pour les élèves et futurs bacheliers.

Outre les qualités humaines, le conseiller-psychologue doit avoir une connaissance précise du marché de l’emploi afin de pouvoir réorienter les élèves – le cas échéant – vers des études supérieures et une formation initiale correspondant (par exemple) aux bilans des conseils de classe.

Ainsi doit-il avoir des connaissances en sciences humaines et sociales :

  • Le tissu économique et la conjoncture économique,
  • Les critères de sélection à l’entrée des écoles secondaires et supérieures,
  • Les marchés porteurs,
  • Avoir un sens de l’observation et de la relance.

En tant que psychologue, le conseiller d’orientation scolaire doit avoir la capacité à faire parler son élève, tout en conservant sa neutralité et son objectivité.

En somme, on lui demandera une grande capacité d’adaptation à tous les profils auxquels il a affaire : élèves en difficulté, en manque d’orientation, en besoin de réorientation, etc.

Les qualités d’un conseiller d’orientation sont multiples et l’on pourrait encore en lister de nombreuses. Par exemple, être empathique, pouvoir instaurer un climat de confiance, pouvoir déceler et analyser les blocages inconscients éventuels.

Le ou la conseillère d’orientation doit enfin composer avec les déterminants sociaux et la psychologie des élèves issus de milieux sociaux hétérogènes (élèves et étudiants fils d’ouvriers, d’agriculteurs, de chefs d’entreprise, d’employés ou de cadres et professions intellectuelles supérieures).

Où enseigner en tant que conseiller d’orientation scolaire ?

Les conseillers d’orientation ont vu leur statut changer en 2017 : un nouveau statut a créé un corps unique de psychologues spécialisés dans l’orientation scolaire et professionnelle.

Les lycées publics : terrain de prédilection des conseillers d’orientation !

En résultante, il convient désormais d’appeler « psychologue de l’éducation nationale » – Psy-EN – ceux que l’on nommaient auparavant conseiller d’orientation-psychologue, ou COP.

Où est-ce que les conseillers d’orientation scolaire travaillent-ils ?

Ce sont des personnes qui se sont vues délivrer le titre de psychologue, recrutés par concours pour la plupart et qui travaillent donc majoritairement dans les établissements scolaires du second degré.

Dans un établissement scolaire, ils agissent auprès d’une pluralité de profils d’élèves (élèves en difficulté, en situation de handicap, en décrochage scolaire, etc.).

Leur rôle est de faire des séances d’information relatives à l’insertion professionnelle, au monde professionnel de l’entreprise, des associations et des institutions.

Ou bien encore – par exemple – de conseiller telle ou telle formation universitaire en fonction de l’intersubjectivité des goûts des élèves et leur psychologie.

Ils contribuent à la mise en oeuvre du projet scolaire éducatif.

Pour cela, ils mobilisent à la destination des élèves un ensemble de ressources pédagogiques depuis les centres d’information et d’orientation (CIO). On pense notamment aux brochures de l’ONISEP.

Est-ce le seul endroit où mener des entretiens individuels pour favoriser l’orientation professionnelle des élèves ?

Bien sûr que non.

On retrouve également les psychologues de l’éducation nationale auprès des parents d’élèves, dans les conseils de classe, au sein des équipes pédagogiques des lycées, notamment pour l’orientation post bac, ou la préparation du baccalauréat.

Il se veut être un maillon déterminant pour l’avenir professionnel des élèves.

Hormis les collèges et lycées, on trouve aussi des consultants et experts en coaching scolaire dans le secteur privé : cabinet de conseil, entrepreneurs, etc.

Le cabinet Recto Versoi, par exemple, s’impose comme une référence sur le web en la matière.

Un coach scolaire fera le même travail qu’un psychologue de l’éducation nationale, à la différence près qu’il n’a pas forcément passé les épreuves orales et écrites du concours de Psy-EN.

Aussi, les conseillers ou conseillères d’orientation percevront leurs honoraires directement sur leurs clients, à la différence des psychologues titulaires d’un lycée, pour qui il s’agit d’une mission de service public non marchand.

Quelles études suivre pour devenir conseiller d’orientation scolaire ?

Combien d’années d’études faut-il pour aider aux choix d’orientation des élèves ?

Au moins 5 ans d’études supérieures en sciences humaines et sociales : le long parcours pour devenir psychologue dans un lycée !

Sachez que le parcours de formation pour devenir conseiller d’orientation et psychologue scolaire est long et très sélectif, malgré une demande potentielle importante.

Il faut d’abord, au grand minimum une licence de psychologie.

Nombreux sont les étudiants qui poursuivent leurs études vers un master en psychologie.

Les deux premières années de la licence de psychologie visent à l’initiation et à l’exploration de tous les champs de la psychologie (psychologie cognitive, psychologie du développement, sociale, clinique, etc.).

C’est en troisième année que l’étudiant peut se spécialiser et solliciter une inscription dans une université proposant la formation.

Pour devenir psychologue rattaché au Ministère de l’éducation nationale, la voix la plus répandue est de passer un concours externe de Psy-EN, en préparation au sein d’un ESPÉ dans le cadre du Master MEEF, Métiers de l’Enseignement, de l’Éducation et de la Formation).

Au concours, le choix d’orientation le plus judicieux est de choisir l’option « éducation, développement et conseil en orientation scolaire et professionnelle ».

On trouve désormais des universités offrant ce parcours dans toutes les grandes villes universitaires : à Paris et en région parisienne, Lyon, Aix-Marseille, Lille, Montpellier, Rennes, Toulouse, Poitiers, etc.

L’année de Master 1 est validée par un stage suivi d’un rapport de stage, tandis que la deuxième année de master est sanctionnée par la rédaction d’un mémoire de recherche suivi d’une soutenance de mémoire.

Une fois le master obtenu, l’étudiant détient le titre de psychologue.

Conseiller d’orientation : comment se préparer au DECOP ?

Le DECOP, vous dites ? Qu’est-ce que cet acronyme, une abréviation de la « Start-up Nation » ?

Non… DECOP, cela signifie « Diplôme d’État de Conseiller d’Orientation Professionnelle ».

Le sourire : marqueur physique et social d’une insertion professionnelle réussie.

C’est une formation permettant d’accéder au métier de conseiller d’orientation et psychologue scolaire, pour se mettre au service du parcours scolaire des élèves.

De niveau bac + 5, le diplôme est accessible après une licence de psychologie (bac + 3) et permet de passer le concours de psychologue de l’éducation nationale.

La formation au DECOP est répartie sur deux ans, avec des cours de psychologie appliquée à l’orientation scolaire, des cours de sociologie, d’économie, de méthodologie, de statistique et d’informatique.

Le DECOP pour devenir conseiller d’orientation est délivré aux étudiants qui réussissent au contrôle continu, au mémoire de recherche, au rapport de stages et à l’examen terminal.

La formation peut se préparer à distance par le CNED mais on recommande de s’inscrire en présentiel.

Par exemple, à l’INETOP (l’Institut National d’Etude du Travail et d’Orientation Professionnelle), à l’université Charles-de-Gaulle de Lille 3, à l’université de Rennes II Haute-Bretagne et à l’université d’Aix-Marseille I.

Les étudiants sont diplômés s’ils ont obtenu au moins 10/20 aux disciplines suivantes :

  • Psychologie,
  • Pratiques d’orientation et pratiques du conseiller d’orientation-psychologue,
  • Connaissance des milieux de travail et de formation,
  • Soutenance du mémoire,
  • Soutenance du rapport de stages.

Au fait, quelle est la rémunération d’un conseiller d’orientation ?

S’il est fonctionnaire, son salaire est fonction de l’échelon de son ancienneté sur la grille indiciaire de la fonction publique : entre 1 818 € bruts en début de carrière (la première année) et jusqu’à plus de 3 134 € bruts à l’échelon 11, en fin de carrière.

Le métier vous tente ? Il n’est jamais trop tard pour se réorienter !

Partager

Nos lecteurs apprécient cet article
Cet article vous a-t-il apporté les informations que vous cherchiez ?

Aucune information ? Sérieusement ?Ok, nous tacherons de faire mieux pour le prochainLa moyenne, ouf ! Pas mieux ?Merci. Posez vos questions dans les commentaires.Un plaisir de vous aider ! :) (Soyez le premier à voter)
Loading...
avatar