Cours particuliers Langues Musique Soutien scolaire Sport Art et Loisirs
Partager

Comment reconnaître un terme arabe dans notre langue ?

De Thomas, publié le 05/04/2018 Blog > Langues > Arabe > Quels Mots d’Origine Arabe sont Utilisés en Français ?

Les mots qui vont surgir savent de nous ce que nous ignorons d’eux. (René Char)

Selon Education First, il existe plus de 6 900 langues officielles différentes à travers le monde. La langue arabe est la cinquième la plus usitée, derrière l’anglais, l’italien, le germanique, et les dialectes gallo-romains. Sa présence est telle qu’iil semble naturel qu’elle viennent imprégner les langues mondiales, comme le français.

Effectivement, notre langue française est composé d’une multitude de termes empruntés à la langue arabe. Pour Jean Pruvost, lexicologue, le vocabulaire français serait composé d’environ 500 d’origine arabe, voire plus !

Il est donc intéressant de se pencher sur ce qui fonde une partie de notre dictionnaire et de notre phonétique, à travers les différents univers qui le compose.

À titre personnel, je ne soupçonnais pas l’origine de certains mots que j’emploie au quotidien. La linguistique et ses trésors !

La petite histoire des mots d’origine arabe

Comment apprendre à distinguer les mots d'origine arabe ? Apprendre à discerner les mots français issus de l’arabe !

Arobase, girafe, café, divan, autant de locutions que nous employons au quotidien empruntées à la langue arabe. C’est d’ailleurs ce que nous appelons des emprunts linguistiques.

Le monde arabe a fondé une bonne partie de l’étymologie des mots de notre vocabulaire français. Un sens du mot qui, s’il n’est pas le même qu’à l’origine, porte la même racine illustrée par les dictionnaires français arabe.

Dans L’aventure des mots français venus d’ailleurs, Henriette Walter nous indique que dans la langue française, 5 % des mots empruntés viennent de l’arabe. C’est plus que des langues celtiques, que l’espagnol ou que les langues slaves !

Mais alors comment cette langue a-t-elle su s’imposer de manière aussi forte dans notre langue ? Comment l’écriture arabe a donné, selon les linguistes, un arabe français vulgaire présent dans notre dictionnaire des mots français ? Comment certains mots ont-ils trouvé leur sens par le biais d’un étymon phonétique ?

À l’origine, l’arabe a une ampleur mondiale, en raison de l’expansion de la civilisation islamique au VIIème siècle. Ce monde arabe a su s’étendre et développer une phonétique, une sémitique et une étymologie si forte, qu’elle est désormais présente un peu partout dans notre vocabulaire français.

Puis, cette culture arabophone domine linguistiquement l’Occident jusqu’au XIIIème siècle dans énormément de domaines que nous étudierons par la suite.

Après cela, les pays occidentaux, principalement du sud, prennent le relais, et l’Espagne musulmane du 13ème siècle apportent un certain nombre de termes en français. Ce qui donne aujourd’hui des mots de la langue française de même racine que certaines mots arabes.

S’ensuivent la colonisation, les migrations, les autres langues, les commerces, qui apportent avec eux un nouveau flot de termes d’origine arabe.

La littérature a joué un rôle primordial dans l’installation de l’arabe dans notre langue. En effet, si Platon nous a été rapporté par des auteurs latins, la philosophie d’Aristote a majoritairement été importée par les penseurs et les traducteurs arabes.

Une manière d’apprendre l’arabe par le mot français, même si la phonétique a quelque peu changé depuis.

Au final, ces mots-là, qui font désormais nos quotidiens, sont deux fois plus nombreux que les mots d’origine gauloise !

Connaissez-vous les plus belles villes arabes ?

Les mots arabes du quotidien

Comment découvrir l'origine arabe d'un terme ? Quand arabe et français sont liés !

On ne s’en doute peut-être pas assez, mais nombreux sont les termes lexicaux que l’on emploie tous les jours tirés du monde arabe.

Une façon d’importer cette culture qui s’est peu à peu transformée, pour, au final, donner le vocabulaire que nous connaissons tous. Une question d’étymologie, de locution et d’étymon !

Le dictionnaire français arabe, s’il est un outil qui nous renseigne sur l’origine des mots, ne nous permet pas de parler arabe. L’idée est ici de prendre certains mots, pour en connaître et en comprendre le caractère dialectal, le sens vulgaire, la phonétique, l’étymologie, ou tout simplement la signification.

Un petit exemple très simple, que l’on pourrait tous prononcer un jour : Si je vous commande une tasse de café sans sucre avec un jus d’orange, combien de mots sont tirés de l’arabe ? Quatre, rien que ça !

Partons donc de ces termes pour découvrir un peu mieux l’étymologie de notre lexique par extension et l’origine du mot.

Et pensez à regarder les cours d’arabe paris.

  • Tasse : L’origine de ce terme remonte au XIIème siècle. Toutefois, son utilisation reste exceptionnelle jusqu’au XIVème sièlce. Issu de l’arabe tassa, son étymon viendrait de l’importation de poteries orientales, en provenance de la région de Tyr. Poterie qui, on s’en doute, ont donné le sens du nom, assimilé à un récipient.
  • Café : Cette boisson désormais si célèbre en France puise son étymologie et sa signification dans le terme qahwa, qui n’est pas sans rappeler notre bon vieux caoua familier.
    Dans le monde arabe, il désigne la graine de café torréfiée et la boisson chaude préparée à l’époque. Cette origine linguistique fait davantage référence à la boisson, découverte en Europe au XVIIème siècle grâce à des marchands vénitiens.
    Pour la petite histoire, la fève de café fut introduite à Marseille puis à Paris par le voyageur Jean de Thévenot au XVIIème siècle.
    Une autre thèse s’installe également dans l’origine du mot. En effet, pour certaines géographes, l’origine de cette locution serait intimement liée à une province d’Éthiopie, Kaffa. Il est alors appelé K’hawah, qui signifie revigorant en arabe.
  • Sucre : À la fin du XIIème siècle, est apparue la locution italienne zucchero. Ce terme est lui-même issu du mot arabe sukkar, tiré du sanskrit (grain).   Toutes les versions, chaque diminutif, chaque signification vient donc de là. C’est le monde arabe qui a lancé le caractérisation du sucre dans la plupart des langues européennes que nous connaissons aujourd’hui.
    Pfeifer, un linguiste germanique, explique également que les Arabes et le monde arabe aurait apporté la culture de la canne à sucre en Andalousie, en Égypte, ou encore en Sicile.
  • Orange : La première origine de ce mot remonte au XIIIème siècle. À l’origine, l’orange est un fruit venu de Chine, introduit dans le reste du monde par des navigateurs portugais à la fin du XVème siècle.
    Dans le monde arabe, la locution Orange signifiait alors… Portugal !
    L’évolution du terme est assez rocambolesque pour arriver dans notre vocabulaire français. En plusieurs siècles, Orange a connu un itinéraire aux multiples chemins, aux multiples définitions, pour finir naturalisé français.
    En bref, après avoir donné des mots comme arancia en italien, naranja en espagnol, ou encore laranja en portugais, ce terme signifiera donc ce qu’on appelle aujourd’hui l’orange douce, par opposition à l’orange amère.L’écriture arabe a donc des richesses étymologiques insoupçonnées !

Quels sont les mots d'origine arabe ? Un mot, une origine : l’arabe !

Au-delà du lexique de la table (où on pourrait encore citer des termes comme carafe, mazagran, sirop, ou encore moka), l’arabe est une source inépuisable d’étymons, d’argot et de significations, dans de nombreux domaines :

  • Les vêtements : jupe, coton, mohair, mousseline, satin, gilet, etc,
  • Les jeux : hasard, échecs, raquette, etc,
  • La musique : luth, nouba, guitare, timballes, etc,
  • Les mathématiques : chiffre, zéro, algèbre, etc.

Parmi cette multitude de locutions qui puisent leur origine ou leur étymologie dans le monde arabe, certains mots sont donc un peu plus inattendus que d’autres.

C’est ce qui fait la richesse de l’arabe littéraire et du dictionnaire arabe : une richesse étymologique et phonétique rare, qui a su rendre certains mots incontournables.

Incontournables dans notre vocabulaire français, mais également dans un dictionnaire historique, ou encore l’apprentissage du vocabulaire arabe en ligne.

Un moyen d’apprendre un langue en la découvrant sous un autre jour, à travers certains mots de même racine, ou encore via un diminutif originaire de ce fameux arabe français ! Pour en découvrir encore plus, pourquoi ne pas prendre des cours d’arabe en ligne ?

L’existence d’une locution ou d’un étymon peut être un peu plus surprenante qu’un simple mot de la langue française, et avoir la même origine que des mots arabes, c’est ce que nous allons voir. Sortez votre dictionnaire étymologique et votre petit Robert !

Envie de se faire tatouer en arabe ?

Les mots arabes qu’on ne soupçonnait peut-être pas

Est-ce que les mots français viennent de l'arabe ? Une langue qui a donné de nombreux mots en français.

  • Jupe : Ce mot, qui fait désormais partie intégrante de nos garde-robes, a été emprunté à l’italien giubba, lui-même adapté de l’arabe jubba ou giubba. Le sens littéral de ce mot était assimilé à une robe ou une toge d’homme, ou encore veste du dessous. L’indécision entre l’homme et la femme a perduré longtemps pour finalement se tourner vers le sens de vêtement féminin, qu’on connaît aujourd’hui.
  • Potiron : De quoi faire de bonnes soupes avec ce gros cucurbitacée, dont l’origine est assez simple. Ce terme vient donc probablement de l’arabe futrun, qui signifie champignon. Après tout, c’est comme un gros champignon, non ?
  • Magasin : Le lieu dans lequel nous nous rendons régulièrement pour faire nos courses nous rend donc arabophone ! Il signifiait, en toute logique, entrepôt, dépôt, bureau. Un mot insoupçonné et pourtant si limpide !
  • Bougie : Cette expression que nous connaissons bien dans notre vocabulaire français a une origine arabe assez simple. Il s’agit tout simplement de la ville de Bougie (Bgayet en kabyle), où on faisait, à l’époque, commerce de cire et de bougies.
    Cette ville maritime a d’abord donné naissance à une signification littérale un peu plus précise. En effet, bougie désignait la cire utilisée pour fabriquer des chandelles, puis le sens s’est étendu à celui que nous connaissons aujourd’hui, et qui fait partie intégrante des mots de la langue française et du dictionnaire historique.

Voici donc quatre exemples parmi tant d’autres.

Il est vrai que, si parler et arabe et parler français semble aujourd’hui diamétralement opposé, le dictionnaire des mots français recèle d’étymons et de locutions de même racine. Pas de quoi nous rendre arabophone, mais au moins de quoi apprendre l’arabe par le biais de certains mots de la même origine. Vous pourrez en apprendre plus en cours arabe.

Un véritable dictionnaire étymologique et dialectal, qui donne fait prendre conscience du sens littéral du mot que l’on utilise dans notre vocabulaire français phonétique. On pourrait également citer des noms comme chimiemassage, maroquinerie, fanfare, tous tirés de l’arabe.

Bref, autant de mots qui font notre quotidien et qu’on ne soupçonnait pas forcément, et qui ont pourtant la même racine étymologique… Ca donnerait presque envie d’apprendre l’arabe désormais. La linguistique et ses mystères !

Les monuments arabes méritent aussi d’être connus !

Partager

Nos lecteurs apprécient cet article
Cet article vous a-t-il apporté les informations que vous cherchiez ?

Aucune information ? Sérieusement ?Ok, nous tacherons de faire mieux pour le prochainLa moyenne, ouf ! Pas mieux ?Merci. Posez vos questions dans les commentaires.Un plaisir de vous aider ! :) (moyenne de 4,50 sur 5 pour 2 votes)
Loading...

Commentez cet article

avatar
Les plus récents Les plus anciens Les plus populaires
Morad
Invité
Morad

Très bon article, merci beaucoup. Il aurait été intéressant et ça aurait complété de fort belle manière votre billet, de lister tous les mots français tirés de l’arabe, bien que cela aurait demandé un certain travail, je le concède.