Cours particuliers Langues Musique Soutien scolaire Sport Art et Loisirs
Partager

Comment dire la date en langue japonaise ?

De Alexia, publié le 19/07/2017 Blog > Langues > Japonais > Dates Japonais : heures, jours, mois et années

Des milliers d’étudiants font le choix d’apprendre le japonais chaque année, selon les statistiques de la Fondation du Japon. 

Vous avez décidé de vous lancer vous aussi dans l’aventure de l’apprentissage de cette langue et de cette culture très riche ?

Vous aurez probablement besoin de connaître les bases, notamment en ce qui concerne les dates et heures.

Avant de faire ses valises pour Kyoto, Yokohama, Tokyo et son fabuleux Mont Fuji ou encore Osaka et tous les plus beaux spots d’Hokaido, de Kyushu ou du Kansai, un petit cours de japonais en ligne, révision ou de formation (rayez la mention inutile) sur les dates peut s’avérer utile, au moment de réserver un bus ou un train ou encore pour réserver en avance une table à un restaurant ou dans un hôtel.

Heureusement, Superprof est là pour vous accompagner dans votre apprentissage. Suivez le guide !

Histoire du calendrier japonais

Peut-on voyager au Japon sans savoir dire la date ? A la base, le Japon utilisait le même calendrier que la Chine. Aujourd’hui, il utilise le même calendrier que nous.

Commençons par un peu d’histoire. Avant 1873, le calendrier et les formats des dates en japonais étaient calqués sur le modèle chinois. Après 1873, le Japon adopte le calendrier grégorien, qui est désormais la norme dans beaucoup de pays, la France l’ayant adopté dès 1582. 

Néanmoins, pour donner une date, le format est différent de ce que nous pouvons rencontrer en France (à savoir : jour – mois – année). En langue nippone, on trouvera le système inverse, c’est à dire année – mois – jour, comme en anglais et en américain.

Ainsi, pour parler du 11 Avril 2011, on détaillera de la sorte : 2011年4月11日.
Le kanji japonais 年 fait référence à l’année, tandis que 月 fait référence au mois et 日 au jour. Littéralement, cela signifie « le onzième jour du quatrième mois de l’année 2011 ». Nous verrons plus bas quelques exemples plus détaillés avec quelques spécificités, notamment concernant le système d’écriture des années.

Mais avant de pouvoir comprendre facilement comment donner une date, une heure ou un mois, il est fortement conseillé de se familiariser ou d’apprendre à compter en japonais. Effectivement, bien qu’il soit possible de trouver des chiffres arabes pour donner l’heure ou encore une date, il ne sera pas rare de trouver 九月 pour désigner le neuvième mois de l’année (Septembre), 九 étant le kanji du chiffre 9.

Donner l’heure en japonais

Avant toute chose, il est primordial de connaître la distinction que font les japonais entre le matin et l’après midi, à l’instar de ce qu’on peut trouver lorsque l’on cherche à apprendre l’anglais avec la distinction entre A.M (matin) et P.M (après midi).

Ainsi, on utilisera les mots japonais suivants :

  • « gozèn » (午前) qui fait référence au matin,
  • « gogo » (午後) qui fait référence à l’après midi.

Au pays du soleil levant, il n’existe pas de transcription exacte et de traduction parfaite qui colle à la question française « Quelle heure est-il ? ». Effectivement, dans cette question, on sous-entend « Quelle heure est il actuellement ? ». Dans la langue japonaise, on fait apparaître explicitement ce « actuellement ». A étudier pendant les cours japonais Lyon

Comment dit-on l'heure en nippon ? « Quelle heure est-il actuellement ? » se dit « ma (wa) nan’ji dèss’ka ? »

De fait, pour demander l’heure on posera la question suivante :

  • « ma (wa) nan’ji dèss’ka ? » (今 (は) 何時 ですか), qu’un dictionnaire japonais français traduirait par « Quelle heure est-il actuellement ? ».

Dans cette phrase, « dèss’ka » indique que l’on pose une question. Le kanji « 何 » (nan’) pourrait se traduire par « quel », tandis que «dji » (時) fait référence à l’heure.

Pour donner l’heure s’il est 5 heures du matin, on dira « ima wa gozèn go-dji dèss’ » (今は 午前 5時).

Bien que l’on puisse trouver assez souvent les heures en chiffres arabes, il est important de se familiariser avec les kanjis qui désignent chacun des chiffres ou des nombres japonais pour comprendre dans les deux cas de figure.

En effet, si vous vous retrouvez à demander l’heure dans une rue de Tokyo, la personne vous répondra en japonais. Il vaut mieux dans ce cas savoir ce qu’elle raconte sinon achetez-vous une montre !

A retenir :

  • 分 désigne le kanji des minutes. Sa prononciation diffère en fonction des diphtongues,
  • 時 (dji) désigne le kanji des heures.

Tout comme savoir se présenter en japonais, apprendre l’heure vous servira très rapidement en cours de japonais.

Quel jour sommes-nous ?  

Maintenant que nous savons comment dire l’heure ou encore la demander, attaquons-nous aux jours. Première chose, comme dans quelques pays en Asie ou aux Etats-Unis, la semaine ne commence pas le lundi mais le dimanche.

Comme nous l’avons déjà vu, le kanji 日 fait référence à la journée. Le tableau suivant consigne les jours de la semaine en japonais, avec leur traduction étymologique, leurs prononciations ainsi que leurs transcriptions en kanjis.

JourKanjis associésPhonétiqueSens étymologique
Dimanche日曜日nitchi-yôbile jour du soleil
Lundi月曜日guètsu-yôbile jour de la lune
Mardi火曜日ka-yôbile jour du feu
Mercredi水曜日sui-yôbile jour de l'eau
Jeudi木曜日moku-yôbile jour du bois
Vendredi金曜日kin-yôbile jour de l'or
Samedi土曜日do-yôbile jour de la terre

On constate que les traductions des jours ne correspondent pas à l’étymologie de nos mots latins pour les jours de la semaine. Par exemple, samedi pour nous fait référence à Saturne. En revanche, pour lundi, c’est la lune comme en japonais.

Les 12 mois de l’année en japonais

Pour travailler au Japon, il faut savoir les bases de la langue nippone. Avant de partir au Japon, renseignez-vous sur la date et l’heure.

Avant toute chose, il faut évidemment apprendre les mois de l’année qui sont synthétisés dans le tableau suivant :

FrançaisRomajiHiraganaIdéogrammes (Kanjis)
Janvierichigatsuいちがつ一月
Févriernigatsuにがつ二月
Marssangatsuさんがつ三月
Avrilshigatsuしがつ四月
Maigogatsuごがつ五月
Juinrokugatsuろくがつ六月
Juilletshichigatsuしちがつ七月
Aoûthachigatsuはちがつ八月
Septembrekugatsuくがつ九月
Octobrejūgatsuじゅうがつ十月
Novembrejūichigatsuじゅういちがつ十一月
Décembrejūnigatsuじゅうにがつ十二月

A noter que pour avril on pourra aussi dire « yongatsu », « nanagatsu » pour juillet ainsi que « kyugatsu » pour septembre. Pour février, on pourra aussi trouver une écriture alternative : 如月.

Il est aussi intéressant de savoir que les mois japonais ont une traduction liée au calendrier en vigueur avant 1873. Néanmoins, ceux-ci ne sont pas utilisés dans le langage courant mais peuvent l’être en certaines occasions dans des textes poétiques. Il faut avouer que les traductions littérales s’y prêtent largement lors des cours de japonais.

Pour exemple, janvier (睦月 comme nom traditionnel) se traduirait par « le mois de l’amitié ».

En japonais, il existe de nombreux suffixes pour compter, qui diffèrent selon ce que nous souhaitons compter. Ainsi, on n’utilisera pas le même si on compte des personnes, des choses ou encore des objets spécifiques comme les objets cylindriques ou encore les pilules. Compter le nombre de mois n’échappe malheureusement pas à cette règle. On utilisera « getsu » pour compter les mois. Voici le détail :

  • Un mois = ikkagetsu
  • Deux mois = nikagetsu
  • Trois mois = sankagetsu
  • Quatre mois = yonkagetsu
  • Cinq mois = gokagetsu
  • Six mois = rokkagetsu
  • Sept mois = nanakagetsu
  • Huit mois = hachikagetsu
  • Neuf mois = kyuukagetsu
  • Dix mois = jukkagetsu
  • Onze mois = juuichikagetsu
  • Douze mois = juunikagetsu

Une petite particularité concernant les années

Lorsque l’on mentionne une année, on utilise le kanji年 (nèn).

Comme nous avons pu le voir dans la première partie, les japonais utilisent le calendrier grégorien mais il y a parfois une petite spécificité : l’utilisation des dates selon l’ère de l’empereur actuel. Par exemple, nous sommes actuellement à la 29 ème année de l’ère heisei (平成), qui a commencé en le 7 Janvier 1989 avec le début du règne de l’empereur Akihito. A chaque empereur son ère donc.

Ainsi, selon le calendrier japonais, nous sommes 平成29年, qui correspond bien à la vingt-neuvième année de l’ère heisei.

« Gengou Free » est une application mobile qui convertit les années du calendrier grégorien en années du calendrier japonais traditionnel. Cela peut être utile dans certains contextes si jamais vous vous retrouvez face à des japonais natifs qui utilisent cette manière de dire la date.

Quelques exemples concrets

  • 12 Avril 2001 : 2001年4月12日
  • 17 Mars 2007 : 2007年3月17日
  • 28 Aout 2004 : 2014年8月28日
  • 7h30 : 午前七時半 です que l’on dira « gozèn’ shitchi-ji han’ dèss’» Pour parler de 19h30, on utilisera la même écriture en remplacant « gozèn » (午前) par « gogo » (午後). A noter qu’à l’inverse de l’anglais, l’information du moment de la journée est placée en début de proposition. On retrouvera donc « gogo » ou « gozèn » en début de proposition.

Concernant les dates, il est tout à fait possible en lieu et place des chiffres arabes de donner une date avec les équivalents numériques en japonais.

Pour donner la date du jour, on peut ajouter devant la proposition « 今日は » ou « kyô wa » que l’on traduit par « aujourd’hui » et ajouter à la fin de la phrase « です » qui introduit le verbe être.

De fait, pour dire qu’aujourd’hui nous sommes le 8 Juillet 2017, on dira « 今日は201778日です »

Les formules de politesse en japonais sont nombreuses et essentielles à votre intégration, ne les négligez pas !

En synthèse : 

  • Apprendre à communiquer sur l’heure, les dates (jour, mois, année) est une des premières choses que l’on touche du doigt lorsque l’on souhaite apprendre le japonais ou de façon plus globale, lorsque l’on cherche à apprendre une langue. Pour ceux souhaitant vivre au Japon pour y travailler ou encore partir pour un premier voyage (tourisme ou voyage linguistique), quelques prérequis très simples sont importants à maîtriser.
  • De prime abord, l’apprenant en japonais peut avoir la même crainte qu’avec les caractères chinois. Cela semble difficile mais pas de panique. Tout d’abord, pour donner des informations basiques comme l’heure ou une date, il n’est pas nécessaire de maîtriser beaucoup de kanjis différents. En plus de cela, il est toujours possible de se débrouiller avec les chiffres arabes, auquel cas il faudra juste axer sa mémorisation sur 3 ou 4 kanjis différents. Plutôt facile donc et à la portée de tout le monde !
  • L’apprentissage des langues commence toujours par ces petites choses comme apprendre à donner la date du jour, savoir se présenter et peuvent parfois déboucher sur des cours de japonais plus pointus et des cahiers d’écriture bien remplis d’un vocabulaire japonais riche.
Partager

Nos lecteurs apprécient cet article
Cet article vous a-t-il apporté les informations que vous cherchiez ?

Aucune information ? Sérieusement ?Ok, nous tacherons de faire mieux pour le prochainLa moyenne, ouf ! Pas mieux ?Merci. Posez vos questions dans les commentaires.Un plaisir de vous aider ! :) (moyenne de 5,00 sur 5 pour 1 votes)
Loading...

Commentez cet article

avatar