Cours particuliers Langues Musique Soutien scolaire Sport Art et Loisirs
Partager

13 courants littéraires : du classicisme au surréalisme

De Simon, publié le 13/06/2017 Blog > Soutien scolaire > Français > Les Mouvements Littéraires à Connaitre

Chaque année, pour les examens comme le baccalauréat de français en première ou littérature en terminale L, le programme (en « cours de français« ) impose l’étude de différents courants littéraires, avec une œuvre intégrale et la lecture d’ouvrages complémentaires.

La notion de courant n’est pas évidente à appréhender pour les élèves, car au sein d’un même mouvement, il peut y avoir plusieurs styles, en fonction de la période et de l’auteur.
Un courant littéraire dure entre 20 et 50 ans, ce qui permet aux auteurs d’inscrire leurs œuvres littéraires.

Du XVIIème au XIXème siècle, le baroque, le classicisme, les Lumières, le romantisme, le réalisme et le naturalisme se succèdent.

Le mouvement littéraire touche également la peinture et la musique.

Ces informations seront précieuses pour vous aider à réussir le bac de français et vos réussir vos études littéraires.

Passons en revue différents genres littéraires pour en connaître les fondateurs, les œuvres majeures et le contexte culturel dans lequel il s’inscrit.

Cet article vous aidera aussi pour vos cours de français.

Albane-aurore

Nos professeurs sont tellement heureux

”Avec Superprof, j’ai pu trouver des élèves sérieux, motivés et désireux d’apprendre. Je recommande Superprof!”

Qu’est-ce qu’un courant littéraire ?

Un mouvement littéraire rassemble des auteurs autour de valeurs communes, ce qui donne une signature et une identité à une œuvre. On parle également de courant littéraire.

Le terme « mouvement littéraire » fait référence un groupe d’auteurs et d’œuvres présentant volontairement ou non des traits communs.

S’il s’agit de traits communs affichés, avec des chefs de file et une doctrine établie, on parle alors d’école littéraire.

Le courant littéraire a une portée plus large. On peut dire pour simplifier les choses le courant littéraire englobe le mouvement littéraire.

Ce qui peut caractériser un courant littéraire, c’est son unité ; à la fois esthétique et idéologique.

1. L’humanisme : mouvement littéraire où l’homme se trouve avant tout

L’humanisme est un courant littéraire dans lequel l’humain, la personne, la dignité et les valeurs propres à l’individu sont mises en avant. Ce courant littéraire, qui atteint son apogée au XVIème siècle, place l’homme avant la religion, Dieu ou les lois. C’est un changement de vision incroyable à cette époque.

La valeur de l’éducation au sein de ce courant littéraire tient une place essentielle. C’est d’ailleurs un courant qui se caractérise par le retour de certaines idées (celle de l’éducation en fait partie) datant de l’antiquité. L’humanisme vise notamment à vulgarisation du savoir.

La liberté, le libre-arbitre, la tolérance font partie des valeurs fortes de ce courant littéraire incontournable de la Renaissance

Parmi les grands auteurs de ce courant littéraire, on citera bien-sûr Rabelais, mais aussi Erasme et Montaigne

2. Mouvement littéraire baroque : l’art de l’exagération

Né en Italie à la fin du XVIème siècle, le mouvement baroque s’est rapidement propagé à toute l’Europe. Le mouvement baroque émerge dans un contexte de crises et de grands changements (guerres de religion, grandes découvertes et progrès techniques).

Caractérisé par l’exagération, le baroque se retrouve dans tous les arts : littérature, mais aussi peinture, musique, architecture… Ce mouvement fondé sur l’exubérance se caractérise par exemple par :

  • Tensions dramatiques,
  • Surcharge décorative,
  • Exubérance, surcharge ornementale,
  • Exagération du mouvement,
  • Métamorphose, déguisements,

La littérature baroque est basée sur l’exubérance et l'exagération. L’architecture et la décoration baroque reflètent le côté ostentatoire de ce courant artistique.

Dans la littérature baroque, on peut ainsi mettre en avant :

  • L’utilisation de métaphores, d’allégories et de périphrases,
  • L’émotion et le sensible, en opposition au rationnel,
  • Les effets ostentatoires,
  • Le mélange des contraires,
  • L’abondance des détails,

Parmi les œuvres qui font date dans le courant baroque, on trouve notamment Les Aventures du baron de Faeneste d’Agrippa d’Aubigné, La vie est un songe de Pedro Calderon de la Barca, l’illusion comique de Pierre Corneille et même Hamlet de Shakespeare.

Le thème de l’illusion est fortement présent dans les œuvres baroques, tout comme celui de la mort.

Par définition, le baroque est un mouvement en complète opposition au classicisme.

3. Le classicisme : un mouvement  littéraire, culturel, esthétique et artistique

Le XVIIème siècle est le siècle du théâtre par excellence. A partir de 1630, Richelieu le reconnaît comme un art officiel, ce qui va ouvrir la voie au classicisme.
De 1650 à 1700, le classicisme est connu pour ses œuvres, qui ont pour but de plaire au public et de l’instruire, avec 2 genres théâtraux distincts : la tragédie et la comédie. Lié au règne de Louis XIV, il est marqué par le style théâtral qui cherche à atteindre la perfection des ouvrages antiques.

Les auteurs cherchent à respecter la règle des 3 unités (action, temps, lieu).

Au travers de pièces, notamment comiques, le but est de faire passer une morale au public, tout en respectant la règle de bienséance (pas de sang, ni de scène choquante).

Le classicisme c’est l’art des proportions, de la perspective, des mathématiques, du modelé par les ombres et des effets de raccourci qui complètent l’enseignement. Le style classicisme reflète une conception de « I’honnête homme », qui brille par son esprit et domine ses passions.
La peinture classique développe des sujets nobles à la gloire de l’action humaine. Les peintures d’histoire s’inspirent de l’Antiquité, de la Bible, de la mythologie, de la poésie et de la littérature de l’époque.

La technique du pinceau donne un rendu lisse à la surface. La peinture modérée et harmonieuse porte à la méditation et étudie les maîtres anciens pour exprimer la morale et par ailleurs le drame.

Comment réussir son écriture d'invention ? Pièce théâtrale du Cid (Production Rideau de Bruxelles).

Les trois dramaturges de l’époque à connaître dans votre programme de français :

  • Corneille est un auteur de tragédie, comme Le Cid, Horace, Don Sanche D’Aragon.
  • Molière est un artiste polyvalent qui touche le registre de la comédie avec les Fourberies de Scapin, Les Précieuses ridicules, Le Misanthrope, Le Bourgeois Gentilhomme… Il utilise beaucoup le comique de caractère et de situation. Il donnera à la comédie ses lettres de noblesse.
  • Racine est connu pour ses œuvres directement inspirées des tragédies grecques, où les personnages sont menés vers la mort ou la folie, avec Andromaque, Britannicus, Bérénice, Phèdre…

4. Les Lumières : une lutte contre l’obscurantisme

De 1720 à 1770, Les Lumières s’imposent comme un courant de pensée qui lutte contre l’obscurantisme et la superstition imposée par l’Eglise et les mœurs de l’époque. Jean-Jacques Rousseau, Voltaire, Diderot et Montesquieu sont des auteurs majeurs du XVIIIème siècle, que l’on qualifie de siècle des Lumières.

Le théâtre a un impact au cours du siècle de Lumières (voir vos fiches de cours de français).

Les philosophes perçoivent le théâtre comme un divertissement et un moyen pédagogique pour éclairer le peuple. On compte 2 auteurs de théâtre : Marivaux et Beaumarchais. Marivaux, comme dans L’Ile des esclaves pose des questionnements sur l’identité des personnages, en se déguisant en valet pour mieux cerner sa promise.

Comment réussir son commentaire de texte ? Le Barbier de Séville (Beaumarchais-P. Charbonneau et C. Corbeil dans Il barbieri di Siviglia, à l’Opéra de Montréal en 1984).

Le Mariage de Figaro est une œuvre très étudiée pour le baccalauréat. Dans cette dernière, le personnage du valet a un rôle central, qui demande plus de justice sociale, face à des droits acquis à la noblesse. La revendication vers l’égalité ouvre la voie vers la Révolution Française.
Les ouvrages à lire :

  • Lettres persanes de Montesquieu aborde les thèmes majeurs de la philosophie des Lumières par la vision de Persans de passage en France.
  • La Nouvelle Héloïse de Rousseau relate la correspondance épistolaire entre 2 amoureux.
  • Paul et Virginie de Bernardin de Saint-Pierre est une œuvre sur les sentiments exaltés de 2 personnages, sur un fond pessimiste.

Ces œuvres ouvrent la voie vers le romantisme.

5. Romantisme : mouvement littéraire de la mélancolie humaine

De 1820 à 1850, le romantisme se caractérise par la mise en valeur du rêve et de l’imagination, un intérêt pour la nature, les paysages et la représentation de l’humain.

C’est l’expression des états d’âme, des sentiments, de la sensibilité et de la mélancolie.

Pour autant, romantisme n’est pas synonyme d’idéalisation.

Figure de proue du courant romantique, Victor Hugo est un auteur engagé qui témoigne pour dénoncer des faits sociétaux, comme la peine de mort dans Le Dernier Jour d’un condamné. Il met en avant dans ces romans des personnages du peuple, notamment dans les Misérables comme Fantine, Jean Valjean, le couple Thénardier ou Cosette, l’enfant martyre.

Apprendre le théâtre pour le Bac de français ! Peinture représentant Chateaubriand (par Anne-Louis Girodet)- Chef de file du Romantisme.

Les œuvres romantiques à connaître – le mouvement romantique est marqué par plusieurs ouvrages incontournables dans la littérature française :

  • Mémoires d’Outre-Tombe de Châteaubriand,
  • Les Méditations de Lamartine,
  • La préface de Cromwell de Victor Hugo ou Henri III et sa cour d’Alexandre Dumas, avec une mise en scène de l’histoire et du pouvoir.

Du point de vue artistique,  le romantisme se caractérise par la prédominance de la sensibilité et de l’imagination sur la raison.

  • La passion et l’intuition guide la démarche artistique.
  • La vérité prime sur l’aspect collectif.
  • La sensibilité tourmentée s’exprime de manière lyrique. Le trait est rejeté au profit du pictural.
  • En peinture, l’exaltation du moi est un trait essentiel du romantisme. Le courant se distingue par une homogénéité de l’oeuvre contrairement au néoclassicisme. La couleur devient expression à part entière tandis que l’image de l’homme se fait solitaire et tragique.
  • Artistes: Delacroix, Géricault, Tumer, Goya, Burnes Jones…

6. Le réalisme et sa critique de la bourgeoisie

Le XIXème siècle est marqué par le mouvement réaliste.

Il s’attache à décrire, dans le détail, les faits et gestes des personnages issus du peuple et de la bourgeoisie.

Quels sont les grands classiques de la littérature français ? Madame Bovary-Une héroïne presque contemporaine (Film réalisé par Réalisé par Sophie Barthes).

Le réalisme, né autour dès années 1840, et ayant été fortement développé après cette date (1845-1850), est un mouvement autant littéraire, que pictural visant à se rapprocher le plus possible de la réalité.

Ce mouvement, d’une part jugé comme une nouvelle tendance de l’époque, était surtout intimement lié à la grande évolution des mentalités du XIXe siècle.

La révolution industrielle, l’importance prise par le prolétariat (classe sociale de travailleurs, de personne ne possédant que leur travail pour vivre) ainsi que les mouvements ouvriers, commençaient à intéresser les artistes réalistes, et souvent, à en devenir leurs sources d’inspiration (exemple : Zola qui s’intéressait particulièrement aux mineurs dans « Germinal »).

En effet, le réalisme s’inspire de situations, de choses et de personnes, qui n’étaient, jusqu’à ce mouvement, non considérées comme esthétiques ou artistiques.

Les auteurs réalistes et leurs œuvres majeures (aussi étudiées en cours de français) :

  • La Comédie Humaine de Balzac est une œuvre qui cherche à dénoncer les comportements sociaux, à travers les différents rôles que peuvent prendre les personnages, notamment Vautrin qui se révèle très fourbe.
  • Le Rouge et le Noir de Stendhal, qui a pour sous-titre Chroniques de 1830, illustre bien l’ambition et l’arrivisme du héros, qui a soif d’ascension sociale. Avec un profil de séducteur, Julien Sorel est prêt à tout pour réussir, même si à la fin du roman, il fait un chemin psychologique pour aller vers l’amour.
  • Dans L’Education sentimentale, Flaubert impose sa vision partisane et se montre particulièrement critique envers le peuple. Il peut même mettre une charge contre la société, avec son roman Madame Bovary (sous-titré Mœurs de Province).
  • Une vie de Maupassant est un ouvrage qui relate la vie de Jeanne, écrasée par la société. L’auteur cherche bien à décrire de manière fidèle le parcours de l’héroïne avec une narration objective, ce que l’on pourrait qualifier d’anti-héros.

7. Le naturalisme : mouvement littéraire et laboratoire sociétal

Chef de file du naturalisme, Emile Zola est l’auteur phare du XIXème siècle, qui s’oppose radicalement au mouvement romantique. En effet, Zola refusait le fait que Victor Hugo puisse incarner le XIXème siècle.

Le naturalisme va plus loin que le réalisme. Le genre narratif a un aspect scientifique plus poussé.

Zola définit son roman comme un laboratoire, à travers lequel il observe et étudie les comportements humains, dans le but de les dénoncer. Il fait des analyses très fournies en fonction des différents milieux sociaux.

Comment avoir son baccalauréat de français ? Révisez le naturalisme avant le Bac !

La notion d’hérédité est présente chez Zola en faisant intervenir des personnages d’une même famille, sur plusieurs générations.

Caractéristiques du Roman Expérimental :

  •  «nous faisons… de la psychologie scientifique » (Zola, RE 22)
  • « le déterminisme domine tout, c’est l’investigation scientifique… qui remplace les romans de pure imagination» (Zola, RE 23)
  • « il y a un déterminisme absolu dans les conditions d’existence des phénomènes naturels… [la méthode expérimentale consiste] à déterminer les conditions nécessaires à la manifestation de ce phénomène » (Zola, RE 4)
  • « pénétrer le pourquoi des choses, pour devenir supérieur » (Zola, RE 33)

Les œuvres essentielles du naturalisme :

  • La série des 20 romans des Rougon-Macquart est une œuvre fondatrice du naturalisme.
  • Au travers de l’Histoire naturelle et sociale d’une famille sous le Second Empire, comme le sous-titre l’auteur,
  • des romans comme Germinal, Nana, l’Assommoir, La Bête Humaine, Thérèse Raquin ont marqué leur époque et sont passés dans la postérité.
  • Chaque année, les candidats au bac de français présentent une œuvre de Zola.

8. Le symbolisme : ou la conception spirituelle

Né dans la suite du naturalisme, en opposition à ce courant littéraire et dans le prolongement de l’œuvre de Baudelaire, le symbolisme est incarné par Verlaine, Rimbaud et Mallarmé.

On place le début du symbolisme à la publication en 1886 par Jean Moreas dans les colonnes du Figaro du Manifeste du symbolisme. Ce mouvement est apparu en réaction au naturalisme.

L’influence de Mallarmé est très importante dans ce nouveau courant littéraire. Le symbolisme associe deux réalités : souvent une image concrète et une abstraction. L’idée est de dépasser la description réaliste et de mettre en avant une conception spirituelle.

Le symbolisme s’est surtout développé en premier en poésie. Les poètes privilégient alors les vers libres. Ils ont recours notamment aux analogies, aux symboles et aux images.

Les Fleurs du Mal de Baudelaire montre à quel point le poète était précurseur et a impulsé l’émergence de ce nouveau courant littéraire qui souhaitait notamment remettre la poésie au premier plan.

Le courant littéraire symboliste s'étend également à d'autres disciplines artistiques. Klimt est un autre exemple du symbolisme.

9. Le mouvement littéraire du dadaïsme : un courant né de la guerre

Au début du XXème siècle, le mouvement dada remet en cause toutes les contraintes idéologiques. Mouvement artistique né au lendemain de la déclaration de la 1ère guerre mondiale, le dadaïsme s’est rapidement développé à l’international.

Le dadaïsme regroupe des artistes anticonformistes qui souhaitent d’affranchir des règles établies et faire un pied de nez à l’horreur de la guerre, à travers notamment le Cabaret Voltaire créé à Zurich en Suisse par Hugo Ball et sa compagne Emmy Hennings.

Le dadaïsme reste avant tout un culte de la liberté sous toutes ses formes. C’est un mouvement qui toucha la littérature, la poésie, mais aussi d’autres milieux artistiques tels que la peinture notamment. Louis Aragon, André Breton et Paul Eluard ont appartenu au mouvement dada. Ce dernier a disparu en 1923 mais a énormément eu d’influence sur l’émergence d’un autre courant littéraire : le surréalisme.

10. Le surréalisme : un courant littéraire de provocation

De 1920 à 1940, le mouvement surréaliste succède au dadaïsme, courant de provocation basé sur la dérision durant la Première Guerre mondiale. Le maître à penser du courant surréaliste est André Breton, qui explique l’essence même du mouvement dans le Manifeste du surréalisme.

Le surréalisme consiste à rejeter toute logique et à se fonder sur le rêve ainsi que l’absurde. Pour les surréalistes, l’esprit est créateur et on ne peut cantonner ses écrits aux carcans de la raison. Ils ouvrent la voie vers l’écriture automatique, le compte rendu de rêve et les cadavres exquis.

Les auteurs des mouvements dadaïstes et surréalistes rejettent la guerre et prennent position contre le totalitarisme et le nazisme.

Pour bien connaître le mouvement surréaliste, il faut lire les écrits d’André Breton comme Les Champs magnétiques et Clair de terre. Louis Aragon va également faire partie de ce courant avec Le Mouvement perpétuel et va consacrer son œuvre à sa muse Elsa Triolet.

La femme est un thème récurrent dans le surréalisme. Paul Eluard fera de même en consacrant un recueil de poésie pour sa femme Gala et va écrire La Capitale de la douleur. Paul Eluard fait d’ailleurs parti des poètes français incontournables.
La peinture s’est inscrite dans le mouvement surréaliste avec des artistes. Salvador Dali est mondialement connu pour ses toiles telles que les Eléphants ou Le Sommeil.

Quel mouvement poétique réviser pour le bac de français ? Le Carnaval d’Arlequin
Artiste : Joan Miró (1924).

L’œuvre la plus caractéristique de Juan Miro est la toile Carnaval d’Arlequin, symbole du surréalisme.

11. L’existentialisme, un courant philosophique

L’Existentialisme est un humanisme, texte d’une conférence donnée par Jean-Paul Sartre popularisera en France ce mouvement qui place l’individu au cœur de tout. Ce courant avant tout philosophique considère que chaque être humain est un individu maître de son destin, de ses actes et de ses choix. Comme le disait Sartre « L’existence précède l’essence ».

Ce mouvement littéraire mais aussi philosophique fait écho aux pensées de grands philosophes tels Kierkegaard, Nietzsche, Kafka ou Dostoïevski. Dans ce courant on trouve aussi bien des existentialismes athée, que chrétiens ou encore musulmans.

Parmi les thèmes les plus marquants de ce mouvement littéraire, on ne manquera pas de citer le choix. Chaque homme bénéficie d’une liberté de choix, ce qui signifie que l’homme n’est pas programmé par nature.

On retrouve certains aspects de la philosophie existentialiste dans les romans de Malraux notamment, mais aussi de Camus et Simone de Beauvoir.

12. Le nouveau roman, ou l’abandon des codes littéraires

Dans les années 50 et 60, des écrivains s’affranchissent des codes d’écriture traditionnels. Alain Robbe-Grillet, Nathalie Sarraute, Claude Simon, Michel Butor, Marguerite Duras… Ces écrivains remettent en question le roman traditionnel.

Notion de héros, cohérence linéaire du temps, mais aussi des personnages, notion d’intrigue dans le récit… Les nouveaux romanciers font de la vie intérieure du personnage le centre du récit. Des personnages dont on ignore parfois l’apparence, le profil psychologique voire même le nom.

Chaque auteur expérimente de nouveaux codes du roman, faisant de ce mouvement littéraire un ensemble assez hétérogène.

Le nouveau roman et la nouvelle vague sont liés. Le scénario d’Hiroshima mon amour, film d’Alain Resnais, a été écrit par Marguerite Duras.

Le nouveau roman change les codes d’écriture en littérature, mais a aussi une portée dans d’autres domaines artistiques. Après l’apparition de ce courant littéraire, on assiste au cinéma à l’essor de la Nouvelle Vague.

13. Le théâtre de l’absurde ou nouveau théâtre

Porté dans les années 1960 par des auteurs comme Ionesco, Genet et Beckett, le théâtre de l’absurde n’est pas un courant littéraire homogène. Chaque auteur revisite à sa façon le genre théâtral en s’éloignant des codes traditionnels de la comédie et de la tragédie.

Les thèmes récurrents dans le théâtre de l’absurde, également appelé nouveau théâtre, sont notamment :

  • La solitude, et l’aspect tragique de l’existence,
  • Les difficultés de communication.

Les personnages sont souvent des anti-héros. Le langage n’est pas cohérent, fait de non-sens et de silences. A travers le vide d’un espace sans repères, les auteurs créent une ambiance déroutante, teintée de tragi-comédie et d’humour noir.

Comment retenir les différents mouvements littéraires ?

Il est important de bien avoir en tête l’ordre chronologique des différents courants littéraires et éventuellement le contexte politique et social dans lequel il intervient. Chaque mouvement a des auteurs phares et des œuvres incontournables.

Il convient de réaliser une fiche mémo avec :

  • Le nom du mouvement.
  • Sa signification en quelques mots-clefs.
  • Ses dates ou du moins son siècle.
  • Les noms de 5 auteurs.
  • Les titres de 5 œuvres avec leur date de parution.
  • Des œuvres annexes comme des toiles de peinture, de sculpture, des morceaux de musique.

Toutes ces informations peuvent être intéressantes pour la rédaction d’une introduction en entonnoir ou d’une conclusion qui ouvre vers un autre style littéraire.

Dernier conseil : soignez votre niveau d’orthographe pour ne pas finir dans les perles du bac de français et trouver un métier où le français compte.

Les salaires de métiers littéraires sont trop souvent pris à la légère.

Faites-le point sur les genres littéraires avant le bac

Avant de plancher sur les épreuves de français et d’exploiter vos connaissances sur les différents courants littéraires, vous devrez également connaître les différents genres littéraires.

En voici les principales définitions :

  • Le roman est un récit fictif, rédigé en prose,
  • La nouvelle est un récit fictif en prose, comme le roman, mais plus court que ce dernier,
  • Le conte est un genre de nouvelle, mais a une portée symbolique. Il est caractérisé par un univers merveilleux et des personnages hors du commun,
  • La fable peut être écrite en prose ou en vers. Ses personnages sont souvent des animaux, sa portée est hautement symbolique et parfois critique. La fable transmet une morale,
  • Le pamphlet est un texte bref, dans lequel l’auteur mène une critique, comme Zola avec son célèbre « J’accuse »,
  • L’essai est un texte en prose dans lequel l’auteur mène une réflexion sur un sujet précis,
  • L’autobiographie est un récit écrit à la 1ère L’auteur y raconte sa vie,
  • La biographie est le récit de la vie d’un personnage, écrit par un auteur à la 3ème personne.

Conseils de révision pour le BAC

Entrainez-vous sérieusement en faisant des fiches. Elles vous aideront à mieux cerner le contexte historique, les différents genres littéraires et la chronologie des œuvres et des mouvements littéraires. L’histoire littéraire dans son ensemble !

Voyons-voir si vous êtes prêts ?! (Pas le droit de remonter dans l’article).  Posez-vous les questions suivantes :

  • Quel mouvement littéraire précède le classicisme ?
  • Comment reconnaitre un mouvement litteraire ?
  • Quel mouvement littéraire fut en réaction contre le romantisme ?
  • Pourquoi le réalisme est-il un mouvement artistique ?
  • Quel mouvement littéraire d’avant garde voit le jour en 1957 ?
  • Qu’est-ce que le lyrisme ? Le courant romanesque ? La Pléiade de Ronsard et de Du Bellay ?

Alors ? Prêt(e)  ?

Pour vous aider :

Zola, humanisme, madame bovary, découvrez tous les auteurs à connaître pour vos révisions du BAC. Une frise chronologique sur les différents courants littéraires.

Zola, Molière, Baudelaire, Corneille et Rousseau doivent être des noms familiers pour vous.

Il faut être en mesure de les associer à un genre littéraire, un mouvement littéraire et un contexte historique.

Par exemple, Baudelaire fait de la poésie. Sa prose est entre  le romantisme et le symbolisme.

En bonus, il faut partie de la génération des poètes dits « maudits ».

Il est vivement de conseillé de ficher vos différents cours de français.

Partager

Nos lecteurs apprécient cet article
Cet article vous a-t-il apporté les informations que vous cherchiez ?

Aucune information ? Sérieusement ?Ok, nous tacherons de faire mieux pour le prochainLa moyenne, ouf ! Pas mieux ?Merci. Posez vos questions dans les commentaires.Un plaisir de vous aider ! :) (moyenne de 4,20 sur 5 pour 15 votes)
Loading...

Commentez cet article

avatar
Ordre:   Les plus récents | Les plus anciens | Les plus populaires
Sara
Invité
Sara

c’est génial. Merci chère Prof

wpDiscuz