Cours particuliers Langues Musique Soutien scolaire Sport Art et Loisirs
Partager

Est-il possible de savoir dialoguer en russe en quelques mois ?

De Alexia, publié le 09/08/2017 Blog > Langues > Russe > Combien de Temps Faut-il pour Parler Russe ?

De nombreuses études scientifiques ont été faites sur la capacité de concentration de l’être humain. Certaines parlent de quelques minutes, d’autres de quasiment une heure, mais toutes se rejoignent sur le fait que ce temps de concentration maximal est rare et précieux.

Comprenons par là que ce sont ces instants d’apprentissage qu’il faudra sublimer et qu’il faudra privilégier la qualité de l’apprentissage à sa quantité. En ce sens, tenter de bachoter pendant 4 heures de suite sur de la grammaire russe ne produira probablement pas les mêmes effets qu’un apprentissage plus espacé.

La clé de la réussite est de toujours privilégier les méthodes efficaces et de ne pas considérer que plus l’on passera de temps dans les livres et plus on progressera rapidement.

Alors comment gagner du temps et de l’efficacité dans son apprentissage du russe ?

Combien de temps pour parler une langue étrangère ?

Atteindre un bon niveau en langue étrangère dépend de plusieurs critères. Les voici.

Quel est le niveau à atteindre ?

Le premier critère d’évaluation est le degré d’exigence.

Quel niveau est acceptable compte tenu de vos attentes ? Ici nous parlons quand même de l’apprentissage d’une langue mais la maîtrise d’éléments de langage plus spécifique à un domaine prendra encore plus de temps.

Se fixer un objectif de niveau, correspondant à un ou plusieurs besoins (notamment pour ceux souhaitant travailler à Saint Pétersbourg, partir en séjour linguistique dans la capitale moscovite ou tout autre endroit de Russie).

Savoir parler russe couramment est en cela assez subjectif. Pour certains, il s’agira de tenir une discussion sans avoir l’air de chercher ses mots ou encore avoir une compréhension orale correcte vis-à-vis d’un interlocuteur. Alors que pour d’autre, la maîtrise du russe se traduira par la possibilité d’avoir des débats ou de longues argumentations sur des sujets plus techniques comme la politique, les relations internationales ou l’économie.

Ainsi, les critères d’exigence n’étant pas les mêmes pour tout le monde et les facultés d’apprentissage bien différentes d’une personne à une autre, il est difficile d’estimer précisément une durée qui ne saurait être équivalente pour tout le monde. 

Quel est le temps consacré par jour ?

Comment apprendre le russe rapidement ? Les trajets en métro sont souvent ennuyeux. Profitez-en pour apprendre la langue russe !

L’apprentissage d’une nouvelle langue passe inéluctablement par de la rigueur et un travail répété. Ainsi, passer 20 minutes par jour pendant 1 semaine produira nettement plus d’effets que de travailler la même durée en condensé sur un seul jour de la semaine.

Chacun ayant des obligations, le temps à se dégager pour apprendre le russe seul ou en cours est précieux. Mais alors qu’on entend souvent des amis ou des personnes de notre entourage se plaindre de ne pas avoir assez de temps pour faire du sport par exemple, tâchons d’analyser nos journées et de déterminer à quel moment il serait possible de se dégager quelques minutes.

  • Dans les transports en commun en allant ou en revenant du travail ?
  • Pendant la pause déjeuner ?
  • Aux toilettes ?
  • Et pourquoi pas réduire de moitié son temps passé sur Facebook pour se concentrer attentivement sur la langue de Dostoïevski ?

On l’aura compris, il est souvent possible en changeant ses habitudes de trouver du temps libre.

Les spécificités de la langue de Tolstoï peuvent rendre l’apprentissage plus long

Néanmoins, parler russe correctement et en maîtriser les subtilités pourra prendre plus de temps que d’autres langues plus proches du français comme l’italien ou l’anglais.

En effet, des spécialistes de l’apprentissage des langues comme Mosalingua, classent le russe comme étant la troisième langue la plus difficile à apprendre.

Selon ce classement, seul apprendre l’arabe et apprendre le chinois seraient plus complexes. Tâchons quand même de garder à l’esprit que ce classement, bien que basé sur des éléments objectifs et des indicateurs concrets, ne donne qu’une indication globale, qui ne représente pas la vérité absolue pour chaque apprenant.

Le russe reste évidemment une langue complexe à maîtriser, c’est une certitude.

Pour l’apprenant, il faudra se familiariser avec l’alphabet russe (alphabet cyrillique), bien différent de l’alphabet latin et du système d’écriture tel que nous le connaissons, redoubler d’efforts pour maîtriser les déclinaisons, l’accent tonique ou encore la prononciation orale parfois ardue et dont la phonétique n’est pas toujours évidente.

Comment apprendre de nouveaux mots russes ? Avec un peu d’organisation, il est possible de se dégager du temps chaque jour pour apprendre le russe.

Les linguistes du département d’état américain ont travaillé sur l’apprentissage des langues et classifient celles-ci en 5 groupes distincts, des plus abordables au plus complexes.

Le russe est répertorié dans le groupe 4 avec une estimation d’apprentissage à 1100 heures (soit environ 18 mois d’apprentissage à raison de 2 heures par jour).

Cette enquête étant basé sur un grand nombre d’apprenant, les résultats ne font qu’office de moyenne. De plus, le niveau d’exigence est très élevé, puisqu’on parle ici de 1100 heures pour atteindre un niveau proche voire équivalent à sa langue maternelle ! 

S’imposer une discipline rigoureuse pour progresser plus rapidement et plus efficacement

Nous enfonçons une porte ouverte en disant cela, mais apprendre une langue étrangère et apprendre à parler nécessite du temps, mais surtout de la motivation et de la discipline dans l’apprentissage.

En d’autres termes, avant d’apprendre la langue russe, il faut si nécessaire apprendre à apprendre. Progresser en russe nécessite comme nous le disions de s’imposer des tranches quotidiennes de travail (si possible tous les jours à la même heure pour se créer sa propre routine d’apprentissage) et surtout d’y revenir régulièrement : idéalement tous les jours.

Apprendre le français est-il plus facile qu'apprendre le russe ? Pour apprendre le russe facilement et efficacement, pensez à la méthode Pomodoros.

La méthode des pomodoros préconise un apprentissage d’une durée de 25 minutes puis une pause de 5 minutes. Pouvoir enchaîner deux ou trois phases d’apprentissage de 25 minutes tous les jours semble être une solution efficace pour devenir un as du russe le plus rapidement possible.

Mais encore une fois, cela doit être conciliable avec son propre emploi du temps et il faut avoir conscience de sa capacité de concentration. Lorsque le cerveau demande du repos, cela n’est pas utile de le solliciter davantage, l’apprentissage n’en serait que médiocre voire inutile.

Quelques méthodes pour aller plus vite

Un professeur particulier

Si motivation et envie de progresser rapidement en russe sont bien là, pourquoi ne pas prendre une leçon de russe avec un professeur particulier pour accélérer encore le processus ?

Mais alors pourquoi prendre un professeur particulier (cours russe paris) ?

Premièrement, c’est s’assurer une bonne méthode d’apprentissage qui souvent aura fait ses preuves avec d’autres élèves.

Ensuite, un professeur de russe aura un regard neuf sur votre apprentissage et permettra d’approfondir certaines notions.

C’est également une excellente façon d’avoir des cours de russe et  des cours de grammaire de qualité, domaine que les apprenants ont tendance à négliger en apprenant seul.

Un professeur expérimenté sera aussi d’une aide cruciale pour aider à prononcer certains mots russes parfois complexes.

Sachez qu’avec Superprof, la plupart des professeurs de russe proposent le premier cours gratuitement pour tester la méthode proposée et s’assurer qu’elle correspond bien à ce que l’apprenant recherche.

Faut-il faire des exercices de grammaire russe pour s'améliorer ? Prendre des cours de russe est un bon moyen de progresser plus rapidement.

Les méthodes alternatives

De nombreuses plateformes d’apprentissage existent à l’instar de Babbel qui proposent des formations interactives pour se perfectionner en langue. C’est une façon de se débrouiller seul avec l’appui d’une méthode efficace qui a déjà prouvé son efficacité pour apprendre l’italien, apprendre l’espagnol, apprendre l’allemand ou apprendre l’anglais.

Avoir la possibilité de converser avec un locuteur natif en direct ou par webcam améliorera aussi sensiblement vos compétences linguistiques. C’est un outil souvent laissé de côté mais une façon efficace de passer rapidement d’un niveau débutant à un niveau intermédiaire ou à un niveau avancé. Un cours de russe débutant, c’est donc accessible et sans risque ! C’est aussi un formidable point d’accès à la culture russe pour ceux souhaitant allier linguistique et connaissance du pays.

Dernière proposition, pourquoi ne pas s’adonner à sa passion en y ajoutant le russe ? Pour les cinéphiles, regarder un film russe, ou sous-titré en russe peut s’avérer efficace. 

En synthèse :

  • Il n’existe pas de réponse précise et systématique sur la durée de l’apprentissage du russe, celui-ci dépendant de bien trop de critères comme la capacité d’apprentissage de l’apprenant, le temps qui y sera consacré ou encore les méthodes qui seront utilisées.
  • Cela dépend aussi fortement du niveau souhaité. Si pour certains, parler russe signifiera être capable de parler de géopolitique mondiale sans sourciller avec un natif, d’autres n’en auront probablement pas la même définition et chercheront un niveau qui leur permette des interactions mais qui sera plus restrictif sur des thématiques très spécialisées.
  • Néanmoins, pour réduire ce temps au maximum, certaines choses peuvent être faites. Préférez travailler sur des courtes durées mais de façon régulière plutôt que de faire une séance de 2 heures toutes les semaines. La progression orale n’en sera que meilleure, les informations s’ancreront plus facilement dans la mémoire à long terme. A ce sujet, nous conseillons la lecture d’articles sur la courbe de l’oubli et les méthodologiques d’apprentissage qui y sont liées. C’est une façon efficace d’apprendre comment apprendre justement !
  • Prendre des cours par correspondance en groupe ou des cours individuels, communiquer régulièrement avec un russophone ou utiliser des plateformes d’apprentissage en ligne sont autant de possibilités qui viendront réduire le temps d’apprentissage de la langue. Oui, le cours de russe en ligne, c’est une solution ! Cela ne remplacera en aucun cas la motivation qui reste la chose la plus précieuse en pareil cas !

Удачи (Bonne chance !)

Partager

Nos lecteurs apprécient cet article
Cet article vous a-t-il apporté les informations que vous cherchiez ?

Aucune information ? Sérieusement ?Ok, nous tacherons de faire mieux pour le prochainLa moyenne, ouf ! Pas mieux ?Merci. Posez vos questions dans les commentaires.Un plaisir de vous aider ! :) (moyenne de 5,00 sur 5 pour 1 votes)
Loading...

2
Commentez cet article

avatar
1 Comment threads
1 Thread replies
0 Followers
 
Most reacted comment
Hottest comment thread
2 Comment authors
ChristianGab Recent comment authors
Les plus récents Les plus anciens Les plus populaires
Gab
Invité
Gab

Bonjour, « 1100 heures pour atteindre un niveau proche voire équivalent à sa langue maternelle !  » Décidément, soit je suis un cas désespéré, soit votre estimation est extrêmement optimiste. 1000 heures, c’est environ ce que je dois avoir comme étude du russe en vivant dans un pays partiellement russophone. Je me situe actuellement comme niveau intermédiaire. Je peux communiquer, mais je suis loin d' »être capable de parler de géopolitique mondiale sans sourciller avec un natif » Preuve pour avoir encore essayé aujourd’hui sans avoir réussi à me faire comprendre. Comment font les gens pour apprendre le russe aussi vite et atteindre… Read more »

Christian
Invité
Christian

Je viens de terminer b1 en russe et je suis à 700 heures. 1100 heures pour C2, ça me parait court aussi.