Cours particuliers Langues Musique Soutien scolaire Sport Art et Loisirs
Partager

Est-il possible d’apprendre la langue de Tolstoï en peu de temps ?

De Alexia, publié le 08/08/2017 Blog > Langues > Russe > Peut-on Parler Russe Rapidement ?

Patsy Lightbown, professeur au département d’éducation de l’université Concordia à Montréal,
met en avant le fait qu’il faudrait entre 12 000 et 15 000 heures à un enfant de 6 ans
pour apprendre sa langue natale.

Mais alors, combien de temps pour un apprenant disons plus mûr pour apprendre une langue étrangère et pas n’importe laquelle : le russe ?

Il est extrêmement difficile voire totalement impossible de répondre à la question « Combien de temps ? », celle-ci dépendant de bien trop de critères comme le temps libre de l’apprenant, s’il a déjà appris d’autres langues étrangères (ce qui facilitera le processus d’apprentissage d’une nouvelle langue) mais surtout son objectif d’apprentissage.

Après tout qu’entend-on par « parler le russe » ?

  • Est-ce pouvoir se débrouiller dans des situations de la vie quotidienne ?
  • Est-ce être capable de se familiariser et de jongler avec les expressions russes comme si c’était votre langue maternelle ?
  • Est-ce encore être capable de suivre un film russe sans l’aide de sous-titre ?

L’objectif initial et sa propre définition de « savoir parler russe » influent donc grandement sur le temps d’apprentissage. 

Le russe est-elle vraiment une langue difficile ?

Comment apprendre le russe en ligne ? Un clavier cyrillique en ligne peut vous aider à maîtriser l’alphabet.

Mosalingua, un des acteurs principaux de l’apprentissage des langues, met en avant dans un classement la difficulté de l’apprentissage de la langue russe. En effet, selon ce classement, le russe arrive en troisième position. Seul le fait d’apprendre le chinois (numéro 1) ou d’apprendre l’arabe (numéro 2) serait plus complexe pour un apprenant.

Tâchons de ne pas décourager tout le monde d’entrée car bien que se basant sur des réalités objectives (complexité de la grammaire ou de la conjugaison, prononciation, accent tonique ou non), un classement est par nature subjectif et variera parfois sensiblement d’un apprenant à un autre. L’apprentissage du chinois sera probablement plus facile que d’apprendre l’italien pour un étudiant japonais. Prenons aussi l’exemple d’Ioannis Ikonomou, polyglotte grec et pour qui l’apprentissage du chinois a été beaucoup plus facile que de maîtriser le hongrois.

Remarquons qu’avec le japonais qui arrive 4ème du classement de Mosalingua, les quatre premières langues (chinois, arabe, russe et japonais) présentent un système d’écriture et un alphabet différent. En l’occurrence, pour le russe, il faudra se former sur l’alphabet cyrillique qui est assurément bien plus accessible que les caractères chinois ou que les kanjis japonais pour les apprenants francophones.

En l’espace de seulement quelques séances, l’apprenant maîtrisera déjà correctement l’alphabet russe qui peut impressionner aux premiers abords. Rappelons également qu’une base des lettres de cet alphabet sont communes à l’alphabet latin, ça sera toujours ça de moins à apprendre et comprendre ! 

Vous cherchez un cours de russe en ligne ?

Avec une bonne méthode et de la motivation, on peut apprendre rapidement les bases de la langue russe

Est-ce qu'un séjour linguistique en Russie peut aider à maîtriser la langue ? Sans apprendre le dictionnaire en entier, certaines applications vous proposent les 1000 mots les plus utilisés en russe.

Avec une réelle motivation, apprendre l’alphabet ne prendra que quelques jours. On est bien loin d’une vraie maîtrise de la langue, mais c’est un début !

Un niveau débutant ne nécessitera que quelques mois d’apprentissage, voire quelques semaines pour ceux ayant déjà bien ancré le mécanisme d’apprentissage des langues. Avec ce niveau, il sera possible de converser sur des sujets basiques et en émettant un point de vue qui ne saurait être dans la nuance.

Mais ne boudons pas notre (ou plutôt le votre !) plaisir. Pour enrichir sa palette linguistique, il sera aussi possible d’apprendre quelques expressions idiomatiques et quelques nouveaux mots russes complémentaires.

Certains dictionnaires ou certaines applications recensent par ailleurs les 1000 mots les plus utilisés dans une langue. C’est un outil qui peut s’avérer très utile et diablement efficace.

A ce stade d’apprentissage, il est vital de ne pas faire l’impasse sur la grammaire russe, il sera plus difficile de corriger ses erreurs plus tard, au fil de l’apprentissage.

Concernant le fait de prononcer, c’est l’expérience et la pratique à long terme qui permettront peu à peu de corriger positivement son accent. 

Besoin de cours de russe nice ?

Pour avoir un niveau avancé dans la langue de Dostoïevski : il faudra du temps

Aucune langue ou presque ne peut se targuer d’être si simple qu’il ne suffirait que de quelques minutes par jour pendant seulement quelques semaines pour la parler couramment (de la prononciation phonétique aux règles grammaticales en passant par le vocabulaire ou la compréhension orale).

Disons-le d’emblée, avoir un niveau comparable aux natifs prendra inévitablement beaucoup de temps et d’investissement personnel. Les méthodes qui cherchent à démontrer le contraire ne sont pas sérieuses et ne permettront jamais de progresser aussi rapidement que ce qu’elles affichent.

Car si on parlait de semaines ou de mois pour maîtriser correctement les bases de la langue, la maîtrise totale du russe pour un travail prendra plusieurs années.

Les experts linguistiques estiment que la maîtrise courante de la langue de Dostoïevski prendrait plus d’une dizaine d’années de pratique. Acquérir un niveau avancé prendrait quant à lui de 2 à 5 ans, selon les disponibilités de l’apprenant, son sérieux et la méthodologie utilisée. 

Comment apprendre du vocabulaire russe tous les jours ? Rien ne sert de courir quand on apprend une langue, mieux vaut partir à point.

Quelques astuces pour réduire son temps d’apprentissage de la langue cyrillique

Néanmoins, en suivant quelques conseils, il sera possible d’optimiser son temps de travail et de progresser rapidement. 

Choisir la bonne méthode

Cela tombe évidemment sous le sens. Choisir une méthode efficace lorsque l’on apprend une langue est le conseil le plus logique qui soit. Mais pourquoi mettons-nous l’accent dessus ?

Car bien souvent la méthode est négligée !

Et lorsque c’est le cas, il est difficile d’avoir des résultats concluants et surtout rapidement. Il est extrêmement important d’avoir un plan de route précis dans son apprentissage pour avoir une progression linéaire.

Certains professionnels de l’apprentissage des langues l’ont bien compris et proposent des solutions quasiment clés en main.

C’est le cas par exemple du géant de l’apprentissage Babbel qui a bien compris qu’il était nécessaire de fournir des outils d’apprentissage en adéquation avec la vie quotidienne et les impératifs qui y sont liés. Les nombreux exercices interactifs permettront de se perfectionner en russe seul et de passer plus rapidement qu’avec d’autres méthodes d’un niveau débutant à un niveau intermédiaire.

Car si rien ne remplacera jamais votre bon gros dictionnaire français russe ou russe français, les méthodes interactives utilisant des supports multiples sont des outils très utiles car ils permettent de minimiser les temps morts et de continuer à s’exercer dans les transports en commun, à la pause déjeuner, ou même en prenant son bain !

Citons également Mosalingua qui axe ses méthodes d’apprentissage des langues sur l’assimilation des informations par le cerveau. Se basant en grande partie sur la courbe de l’oubli, l’application suggère à l’apprenant de reprendre une leçon de russe régulièrement en lui transmettant des rappels. Ceux qui ont testé mettent en avant qu’ils oublient beaucoup moins de choses avec cette méthode.

De nombreux podcasts pour apprendre le russe sont disponibles, mais attention, tous ne se valent pas !

Vous cherchez un cours de russe pau ?

Travailler régulièrement

Au-delà du fait de beaucoup travailler, nous mettons en avant le fait de surtout le faire de manière répétée. En ce sens, nous estimons (et nous sommes loin d’être les seuls !) qu’un travail régulier de 30 minutes par jour sera plus efficace qu’un bloc de 3h30 en fin de semaine.

Pourquoi ? Pour deux raisons :

  • Premièrement, le cerveau est beaucoup plus actif et la concentration est bien plus élevée sur de courtes périodes. Souvenez-vous de vos 4 heures de philo le lundi matin ! Ainsi, travailler régulièrement par plus petites tranches est bien plus efficace. La méthode Pomodoro fonctionne d’ailleurs formidablement bien avec l’apprentissage des langues,
  • Deuxièmement parce que travailler jour après jour, en reprenant les éléments de la veille ou de la semaine précédente, va permettre au cerveau de fixer ces informations pour les stocker dans la mémoire à long terme. C’est là aussi, beaucoup plus efficace que de travailler 3 heures de suite, une fois par semaine.

Enfin, travailler régulièrement permet de se créer une routine de travail, fortement favorable à la performance intellectuelle.

Se faire aider

Existe-t-il un cours de russe gratuit ? N’hésitez pas à prendre des cours de conversation pour progresser !

L’idéal pour apprendre une langue comme le russe rapidement est de faire appel à un professeur particulier. En effet, les cours de langue étant personnalisés, ils permettront avec l’appui d’un professionnel d’approfondir certaines notions mal comprises ou mal maîtrisées. C’est aussi pourquoi pas l’occasion d’en apprendre un peu plus sur la culture  grâce à un cours russe.

Sachez qu’il est aussi possible d’apprendre le russe gratuitement en échangeant avec des locuteurs russophones dans la langue de Tolstoï. Une telle immersion linguistique est extrêmement profitable en terme de progression ! De nombreux sites existent pour mettre en relation les apprenants avec des natifs russes.

Et oui, pour apprendre à parler russe plus rapidement il faudra le mériter !

En synthèse : 

  • D’emblée nous balayons d’un revers de main les méthodes qui proposeront d’apprendre le russe et d’en maîtriser toutes les subtilités en 8 semaines montre en main, à raison de 15 minutes de révision par jour. Nous grossissons volontairement le trait, mais gardons tous à l’esprit qu’apprendre une langue étrangère est un processus de longue haleine qui demandera beaucoup d’investissement.
  • Néanmoins, il est tout à fait possible d’acquérir un niveau débutant assez rapidement et ainsi pouvoir se débrouiller dans une conversation basique. Pour ce qui est d’une maîtrise plus poussée de la langue, il faudra sélectionner la méthode avec laquelle on se sent le plus à l’aise (avec les livres ou via les applications ? pourquoi pas les deux ?).
  • Donner une indication temporelle précise est impossible. Comme nous l’avons vu, certains critères permettront quand même d’optimiser son apprentissage et de gagner du temps dans sa quête de maîtrise de la langue de Pouchkine (le travail régulier et l’utilisation optimale des capacités cérébrales).
Partager

Nos lecteurs apprécient cet article
Cet article vous a-t-il apporté les informations que vous cherchiez ?

Aucune information ? Sérieusement ?Ok, nous tacherons de faire mieux pour le prochainLa moyenne, ouf ! Pas mieux ?Merci. Posez vos questions dans les commentaires.Un plaisir de vous aider ! :) (Soyez le premier à voter)
Loading...

Commentez cet article

avatar