Cours particuliers Langues Musique Soutien scolaire Sport Art et Loisirs
Partager

Comment s’améliorer en français avant le lycée ?

De Samuel, publié le 15/03/2018 Blog > Soutien scolaire > Français > Travailler Ses Cours de Français 3ème Avant le Brevet !

« Plus de trois quarts des Français (77%) estiment que le système éducatif fonctionne mal aujourd’hui, et la plupart d’entre eux (67%) considèrent que la situation s’est dégradée depuis une dizaine d’années. Seule une minorité (15%) se montre optimiste quant à son évolution pour l’avenir. »

Voilà l’édifiant constat d’une enquête d’opinion (Harris Interactive) de novembre 2016 relative à la perception dont les parents d’élèves ont du système scolaire, traduisant désaffection et crise de confiance envers ce dernier.

Le cycle 4 du collège s’achève – avec mathématiques, histoire-géographie, sciences et langues vivantes – sur l’épreuve de français du brevet des collèges.

C’est le tout premier examen de la vie d’un élève, il est donc primordial de porter un grand soin aux révisions des cours de français durant le contrôle continu de son année de troisième.

Voici comment bien préparer ses révisions pour l’épreuve de français du brevet des collèges.

Les programmes de français en troisième : quelles attentes ?

Les épreuves du brevet marquent l’entrée au lycée, période cruciale de l’adolescence où l’on attend davantage d’autonomie et de réflexivité de la part des élèves.

En fin de ce cycle, et pour dérocher le diplôme national du brevet, les collégiens doivent en effet être capables d’être à l’aise pour s’exprimer et de structurer leur pensée, références de littérature française et de culture à l’appui.

Grammaire française, lecture, orthographe, compréhension de texte et expression orales sont censées êtres des connaissances acquises depuis la classe de sixième à la quatrième.

Les ressources pédagogiques au collège pour obtenir son premier diplôme. Eduscol : la Bible des élèves pour la préparation aux examens.

Les objectifs au programme de français

En outre, le programme de français en troisième leur demandera donc des objectifs plus aboutis :

  • Approfondir l’étude de chaque genre littéraire,
  • Maîtriser l’argumentation (type de discours : narratif, descriptif et explicatif),
  • Exprimer ses émotions, ses opinions,
  • Prendre du recul et avoir un sens critique sur un texte (objectivité, humour, etc.),
  • Utiliser les arguments d’autorité (citations),
  • Argumenter dans une démarche méthodologique (idée, illustration, exemple).

En expression écrite, l’élève doit parvenir à rédiger un texte cohérent de deux pages à l’issue de la classe de troisième : ce qui implique d’acquérir un bon niveau de vocabulaire pour étendre son champ lexical, déjà abordé en cours français 4ème.

Comme lors des années précédentes, la troisième met aussi l’accent sur l’approfondissement de l’élocution et de la diction par la lecture à voix haute d’extraits d’œuvres littéraires (dialogues, romans, pièces de théâtres et poèmes).

L’étude de la langue française en 3ème

A un rythme de 4 heures hebdomadaires, les élèves suivent une étude approfondie du français :

  • Un volet grammatical : analyse de la phrase (propositions subordonnées, discours direct et indirect), classe grammaticale des mots (conjonction de subordination, champs lexicaux), la nature des mots, la grammaire du verbe (subjonctif, conditionnel, périphrases verbales) et fonctions grammaticales (COD/COI, etc.),
  • Orthographe et lexique : vocabulaire des genres et registres littéraires,
  • Lecture : les formes du récit, la poésie, le théâtre, l’étude de l’image,
  • Expression écrite,
  • Expression orale,
  • Histoire des arts en français sur la thématique « Arts, États et pouvoirs ».

L’élève va aussi être amené à lire des ouvrages littéraires anciens ou contemporains dans la perspective d’une association avec les enjeux du monde actuel.

Voilà des activités pédagogiques permettant d’établir des ponts entre l’ancien et le présent ou entre l’art littéraire et le réel. Ce qui, en sus, pourra aussi insuffler de la créativité dans leurs devoirs.

Comment l’épreuve de français au brevet se déroule-t-elle ?

Pour bon nombre de collégiens, les épreuves écrites sont la bête noire de leur scolarité : une faute d’orthographe par mot ou par phrase et hop, la copie devient illisible pour le jury.

Savoir écrire ne va pas de soi, d’autant que la langue française est truffée de petites subtilités poussant à l’erreur.

Si votre enfant a des difficultés scolaires ou bien s’il a simplement du mal avec l’orthographe des mots français, alors il faut tout simplement s’entrainer davantage !

Les épreuves écrites de français au brevet : une balade si on a bien révisé. 9 heures : début des épreuves, je reçois mon sujet… Cela va être facile !

Les dates du brevet de français

Les épreuves de la session 2018 du brevet se dérouleront du 28 au 29 juin, une épreuve bien plus complexe que les contrôles de français en 5ème !

Le français est la première épreuve, fixée au jeudi 28 juin. Cet examen se déroule en deux parties :

  • Jeudi 28 juin, de 9h à 10h30 : grammaire et compétences linguistiques, compréhension, dictée,
  • Jeudi 28 juin, de 10h45 à 12h15 : rédaction.

Si vous résidez en Guadeloupe et en Martinique, c’est ce même jeudi, de 13 heures à 16h15 que les élèves seront « conviés » à composer.

En Guyane, les écrits de français sont prévus le même jour de 13h30 à 16h45.

L’épreuve en tant que telle

L’épreuve dure donc 3 heures en tout (deux tests d’une heure et demie entrecoupés de quinze minutes de pause) et réside dans un test de connaissance du français à partir d’un extrait de texte littéraire ou d’une image (analyse grammaticale, compréhension de texte, lexique, réécriture).

Mais cela n’est pas tout, on demande encore à votre enfant des capacités d’interprétation et des aptitudes rédactionnelles : une dictée et une rédaction sont prévues durant l’épreuve.

L’examen de français compte pour 100 points sur 400 : autant dire qu’il le faut pas le négliger.

A noter que les notes du contrôle continu de l’année de troisième sont incluses dans le barème, aussi peuvent-elles éventuellement servir de rattrapage pour compenser de mauvais résultats dans d’autres matières.

La réussite à l’examen général est aussi conditionnée à l’acquisition des huit composantes du socle commun de connaissances et des compétences (depuis la loi « Fillon » de 2005, relative à l’orientation et au programme pour l’avenir de l’école).

Ce socle est noté sur 400 points, et l’on y retrouve, entre autres aptitudes requises, la communication dans sa langue maternelle et la maîtrise de la langue française.

Conseils pour travailler durant l’année scolaire

Lorsque j’avais 15 ans, travailler pour préparer le brevet était semblable à un dimanche pluvieux de novembre ou une rentrée des classes : rien que le fait d’y penser suscitait en moi une aversion.

Pourtant, en travaillant régulièrement, cette échéance ne devient qu’une simple et pure formalité.

Devenir meilleur en français par le loisir, c'est possible ! Lire, même des livres de divertissement permet d’enrichir son lexique !

Comment faire pour travailler régulièrement ?

Tout d’abord, il faut s’armer d’une bonne méthode et d’un triptyque de bonnes résolutions : rigueur, motivation, régularité.

Même s’il faut beau et chaud – on est en juin -, on troque son entraînement de football du soir avec ses amis et voisins pour faire quelques exercices de grammaire sur des annales avec exercices corrigés, tout en révisant constamment ses bases de français au collège.

Réunir de bonnes ressources pédagogiques est important aussi.

Mais tout au long de l’année, l’élève doit aussi s’imposer la rigueur de faire des fiches de révision.

Pourquoi ?

Ce n’est nullement pour se faire bien voir au conseil de classe, mais pour éviter d’être dépassé par la quantité de choses à réviser à l’approche de l’échéance.

Voici nos conseils à suivre dès septembre et jusqu’à juin pour bénéficier d’une fin d’année de collège sereine :

  • Relire son cours le soir après chaque leçon de français,
  • Faire des fiches brevet avec un chapitre par fiche (l’accord d’un verbe, listes d’homonymes, le pronom personnel, etc.),
  • Lire des livres pour enrichir son vocabulaire (les pièces de J. Anouilh, les romans d’E. Zola, H. de Balzac ou G. Flaubert, J. Steinbeck, etc.).

Lorsque j’étais collégien en quatrième et en troisième, je me souviens avoir « dévoré » les livres L’étranger d’Albert Camus, Le dernier jour d’un condamné de V. Hugo, Le Horla de G. de Maupassant et ceux d’E. Zola (L’Assommoir, Au bonheur des Dames et Nana).

Sans doute mon goût pour la lecture s’est-il forgé à cette époque de ma scolarité.

A vous, qui êtes nos lecteurs et parents d’élèves : il est important, on insiste de faire lire des livres à vos enfants !

Ceux-ci amélioreront pour toute leur vie future leur niveau de langue française.

Nonobstant un travail de révisions fécond pour le brevet, la lecture peut aussi se transformer en une véritable passion, à condition de choisir des ouvrages correspondant à ses goûts.

Astuces pour bien mémoriser

Pour apprendre le français et surtout bien mémoriser, il faut solliciter son type de mémoire.

Ceux qui ont une mémoire auditive, lire à voix haute conviendra mieux, tandis que pour une mémoire visuelle, il vaudra mieux écrire.

Apprenez votre enfant à morceler son travail : relire un chapitre par jour, ou trois chapitres par semaine… Les révisions espacées sont plus efficaces que travailler une seule fois de façon intensive.

Hermann Ebbinghaus (1850-1909), un philosophe Allemand a établi une « courbe de l’oubli » pour objectiver l’efficience du concept de « répétitions espacées ». Ce concept réside dans le fait que le cerveau humain oublie de manière exponentielle des informations reçues qui ne sont pas jugées comme importantes.

De fait, mieux vaut apprendre en trois fois la conjugaison au passé simple d’un verbe pronominal que réviser tous les temps et les modes le même soir.

Un adolescent arrive bien à chanter par cœur ses chansons préférées.

Pourquoi ?

Parce c’est en chantant tous les jours que le cerveau va mémoriser les paroles. Alors pourquoi ne pas en faire de même avec un cour de francais ?

Prendre des cours particuliers de français avec Superprof ?

Voici notre Saint Graal des astuces pour progresser efficacement en langue française durant son année de troisième : les cours particuliers de français à domicile.

Commencer dès septembre pour préparer le diplôme de fin de troisième ! Réviser sa leçon de français à plusieurs : ne pas attendre le mois de mai !

Choisir un professeur de français parmi nos professeurs Superprof est une excellente stratégie pour tendre vers la réussite du brevet. Mais il faut aussi viser plus loin : l’entrée et le choix d’orientation au lycée.

Ainsi, les cours particuliers à domicile vont-ils aider à accroître sa maîtrise des composantes du socle commun de connaissances et de compétences tout en rendant facile l’épreuve de français au brevet.

En 2017, le taux de réussite du brevet a été de 89 %. En outre, 26,1 % des candidats ont obtenu la mention « très bien », 23,1 % « bien », et 21,2 % « assez bien ».

11 % des collégiens échouent donc à cet examen : un chiffre statistique qui corrobore bien la nécessité pour des milliers d’élèves en difficulté scolaire de recevoir une aide aux devoirs à domicile.

Nos cours sont adaptés au niveau de chacun, et chacun de nos professeurs de français cherchera la pédagogie la plus adéquate pour faire progresser votre enfant.

Comparez les annonces de soutien scolaire en ligne pour trouver un professeur et mettez-vous à vos fiches, juin arrive à grands pas !

Partager

Nos lecteurs apprécient cet article
Cet article vous a-t-il apporté les informations que vous cherchiez ?

Aucune information ? Sérieusement ?Ok, nous tacherons de faire mieux pour le prochainLa moyenne, ouf ! Pas mieux ?Merci. Posez vos questions dans les commentaires.Un plaisir de vous aider ! :) (Soyez le premier à voter)
Loading...

Commentez cet article

avatar