"L'optimiste ressemble à ce boxeur professionnel qui, venant de se marier, annonçait à ses amis qu'il ne se battrait plus." John Steinbeck (1902-1968)

Améliorer sa condition physique, quand on pratique un sport de combat tel que la boxe à un niveau professionnel, implique une préparation physique intense, et de haut niveau.

Développer le souffle, l'endurance, la précision, la puissance de frappe, la garde, l'esquive, les coups de poing et les coups de pieds, le dépassement de soi, etc., sont les objectifs prioritaires des entraînements de boxe professionnelle.

Selon le site Culture Boxe, Roberto Duran est à ce jour le boxeur qui enregistre la plus longue carrière de toute l'histoire de la boxe, avec 33 ans de 1968 à 2001, de l'âge de 16 ans à 50 ans.

Nombreux sont les boxeurs qui aimeraient envisager une carrière de boxe professionnelle.

Nous avons réfléchi aux façons de s'entraîner pour tenter de réaliser cette ambition.

Choisir sa discipline de boxe favorite

Les sports de combat et les arts martiaux ne sont pas uniformes.

Certains choisissent de pratiquer la savate boxe française, d'autres la boxe anglaise, la boxe thaï, le kick boxing, le full contact.

Dans tous les cas, les boxes confèrent des techniques de self défense.

Quel art martial choisir ?
"Les cours de kickboxing : très complets, physiques et percutants ! Tout ce que j'aime !"

Mais attention : lors d'une éventuelle rixe ou agression dans la rue, prenez garde à ne pas appliquer les techniques de boxe apprises à la salle de boxe.

Car en cas de blessure et de plainte de l'agresseur contre vous, c'est vous qui vous retrouveriez pénalement responsable.

Pensez par exemple à ce qui est arrivé au boxeur Français Christophe Dettinger, filmé en train de boxer deux CRS lors d'une manifestation des Gilets Jaunes le 5 janvier 2019...

Donc avant de vous lancer dans l'ambition de faire carrière en boxe professionnelle, choisissez quel type de boxe pratiquer.

Pour cela, on recommande de faire au moins une séance d'essai gratuite pour une, deux ou trois disciplines. 

Parfois, les cours sont assurés en même temps (boxe française avec kick boxing) ou sont répartis sur d'autres jours.

Allez y faire un tour pour découvrir quel est le style de boxe qui vous convient le mieux.

La boxe française, par exemple, vise l'assaut ou le combat, et diffère de la boxe anglaise en ce qu'elle utilise aussi les coups de pieds pour frapper l'adversaire.

Le kick boxing est un mélange des arts martiaux asiatiques (dont la boxe thaï ou le taekwondo), a recours aux pieds et aux poings et également aux coups de genoux.

En boxe thaï, tous les coups sont permis (sauf dans les parties génitales).

Certaines boxes sont donc plus athlétiques et esthétiques que d'autres (kick boxing et boxe thaïlandaise), cependant que les boxes européennes (anglaise et française) sont plus percutantes.

Jeff
Jeff
Prof de Boxe
5.00 5.00 (15) 50€/h
1er cours offert !
Rachid
Rachid
Prof de Boxe
4.97 4.97 (29) 50€/h
1er cours offert !
Yohann
Yohann
Prof de Boxe
4.94 4.94 (17) 50€/h
1er cours offert !
Antoine
Antoine
Prof de Boxe
4.94 4.94 (27) 60€/h
1er cours offert !
Nicolas
Nicolas
Prof de Boxe
4.90 4.90 (20) 60€/h
1er cours offert !
Williams
Williams
Prof de Boxe
4.94 4.94 (16) 60€/h
1er cours offert !
Cao
Cao
Prof de Boxe
4.87 4.87 (15) 30€/h
1er cours offert !
Christophe
Christophe
Prof de Boxe
4.91 4.91 (11) 40€/h
1er cours offert !

Combien de temps un boxeur doit-il s'entraîner ?

La question de la durée de l'entraînement et de la fréquence se pose alors.

Combien de temps faire de la boxe ?
"Woops ! Je vais rater ma séance de Muay Thai !"

Être trop entraîné fait courir le risque de contracter des blessures, tandis qu'être trop peu entraîné empêche les pratiquants de se préparer suffisamment pour un combat sur le ring.

Les compétiteurs s'entraînent généralement entre 3 et 5 heures, 5 fois par semaine. 

Soit, seulement deux jours de repos par semaine.

Le temps d'entraînement peut être décomposé comme suit :

  • Jogging et squats : 30 à 60 minutes,
  • Échauffement : 30 minutes,
  • Exercices sur sac de frappe : 30 à 60 minutes,
  • Exercices de technique : 30 minutes,
  • Sparring : 30 minutes,
  • Renforcement musculaire : 60 minutes,
  • Récupération et abdos, étirements : 30 minutes.

Le tout fait un total hypothétique de 5 heures, réparti sur toute une journée.

Il faut savoir que le corps humain ne peut être au maximum de sa performance pendant tout ce temps.

Car lors d'un exercice physique de haute intensité, les tissus musculaires se remplissent de lactates (acide lactique), une réaction chimique de l'anatomie humaine empêchant de continuer l'effort physique.

C'est ce que l'on appelle le passage au seuil anaérobie.

Il s'agit de repousser l'acidose produite par le passage de l'aérobie (un effort peu intense) à l'anaérobie (un effort trop intense).

Une haute intensité ne peut être supportée par le corps que pendant un certain temps - variable selon les combattants -, ce qui implique de se réserver pour d'autres exercices (sparring ou exercices sur sacs de frappe par exemple).

Les coachs et les entraîneurs vous inciteront certainement à ne pas dépasser les propres limites de votre organisme : au-delà, le surplus d'effort fait courir le risque de se blesser.

Il est important par ailleurs, de s'entraîner avec une équipe, et jamais intégralement seul. 

Avec d'autres pratiquants, vous allez trouver un rythme d'entraînement, connaître vos limites, et apprendre à tenir plus longtemps : c'est le travail de l'endurance.

S'entraîner seul ne fonctionne que si vous connaissez par cœur les techniques et les exercices d'entraînement.

Le matériel du boxeur pour s'entraîner

Comment s'équiper pour boxer comme un pro ?
Hum...les gants d'hiver en laine, on évitera pour le boxing club !

La boxe ne requiert pas beaucoup de matériel.

Il vous faudra acquérir les pièces d'équipement obligatoires néanmoins :

  • Gants de boxe,
  • Bandes et mitaines,
  • Protège-dents,
  • Coquille,
  • Protège-tibias,
  • Corde à sauter,
  • Chaussures de boxe (en Muay Thai et kick boxing, on boxe pieds nus),
  • Casque de boxe.

Au club de boxe, vous allez progresser avec filles et garçons sur les défenses, les tactiques et les réflexes.

Savoir où frapper et avec punch, connaître l'ensemble des coups - crochet, droit, uppercut, low kick, high kick, middle kick, etc. - et décupler vos capacités physiques.

Les confirmés seront de toute manière habitués à avoir tous ces outils dans leur sac de sport...

Comment encaisser les coups de l'adversaire ?

Que l'on rejoigne un club de boxe anglaise en débutant ou que l'on prépare un gala de boxe dans l'espoir de battre le meilleur combattant du moment, on est soumis à la même peur...

Apprendre les mouvements du corps pour boxer : facile ?
Comment éviter la peur d'être frappé : être plus fort que son adversaire !

C'est celle de prendre des coups par un adversaire plus fort.

En boxe professionnelle, il n'y a pas de protection du corps.

Monter la garde et esquiver les coups est donc encore beaucoup plus important que dans un club de la Fédération française de boxe !

Partant, il faut éviter de se transformer en sac de frappe sur le ring.

Comment devenir champion de France - et encore moins champion du monde - si l'on a peur de prendre des coups ?

La peur d'encaisser les coups provient majoritairement de la volonté de ne pas avoir mal et de la peur de ne pas pouvoir les anticiper.

Et a fortiori, de les parer par l'esquive.

Ensuite, lorsque l'on baisse les yeux ou qu'on les ferme (réaction du corps par peur d'être frappé), on ne peut plus voir d'où partent les coups de l'adversaire.

Alors c'est un peu la double peine : on a peur, on se fait frapper, on a encore peur, on continue de subir des salves de coups de poings et de pieds de la part d'un acharné qui ne cherche qu'à vous mettre au tapis.

Ne commencez donc pas à affronter un boxeur plus large, plus lourd, plus rapide et plus puissant que vous.

Le sparring partner peut aider à surpasser cette peur d'être frappé.

Il est recommandé de trouver un sparring partner de niveau équivalent, afin d'habituer le corps à mieux réagir et mieux encaisser les coups progressivement.

Le tout, le temps d'acquérir les réflexes automatiques permettant de le faire.

Ce type d'entraînement permet, par ailleurs, d'étudier son jeu de jambes, les déplacements latéraux, le sautillement, le souffle et la respiration.

La peur de se faire frapper peut également provenir de défaites sévères et traumatisantes, survenues dès le départ.

Un programme d'entraînement lent et progressif est censé, théoriquement, évincer ces craintes.

Les exercices phares de musculation du boxeur

A la fin d'un entraînement de boxe, on trouve souvent deux bêtes noires des pratiquants : les pompes, parfois les burpees et les abdos.

Comment se renforcer pour boxer en pro ?
Les pompes et les burpees : deux renforcements phares des cours de boxe !

Voici quelques conseils pour bien réaliser ces exercices de renforcement musculaire.

Les pompes pour la boxe

Il est fondamental d'avoir le corps et le buste bien droits. Ne pas l'abaisser jusqu'au niveau des hanches et ne pas lever ces dernières.

Le corps, de la tête aux pieds, doit former un axe rectiligne.

Les jambes, orteils et talons doivent être entièrement joints.

Les mains ne doivent pas être placées trop hautes sur le sol par rapport aux épaule. L'écart entre les mains sera un peu plus large que la distance entre les épaules.

A noter qu'on trouve deux types de pompes : celles pour les pectoraux, avec les mains espacées et les coudes vers l'extérieur en position basse, et celles pour les triceps avec les mains rapprochées, les coudes le long du corps en position basse.

La tête, elle, doit être levée et dans l'axe de la colonne vertébrale.

Un très bon article explique dans le détail comment faire les pompes pour la boxe.

Les abdos pour la boxe

Les abdominaux, c'est l'un des points centraux du corps permettant de faire correctement de la boxe.

En effet, les muscler et gainer permettent au corps de se torsader pour asséner un coup, ou de se contracter pour encaisser un coup adverse.

Plusieurs positions d'abdos sont possibles.

Par exemple, s'asseoir sur une surface confortable et stable.

Pliez les genoux (on peut se faire maintenir les pieds par un partenaire), et commencez l'exercice en expirant à la remontée.

Généralement, les genoux sont pliés à 90°, avec les pieds posés à plat au sol.

Enfin, les mains : elles sont celles qui ont le moins d'impact sur les abdos.

On les place où l'on veut (derrière la tête, croisées sur le torse, à la taille, etc.), mais elles ne servent pas à balancer le buste vers le haut.

Voilà ! Vous savez tout ou presque pour devenir un boxeur professionnel ! Le plus dur reste à faire : passer à l'effort physique !

Besoin d'un professeur de Boxe ?

Vous avez aimé l'article ?

0,00/5, 0 votes
Loading...

Samuel

Passionné d'écriture, de voyage et de musique. Curieux, j'aime découvrir et apprendre. J'aime aussi les chats, Brassens et les coquillettes. Basé à Montpellier, j'écris des livres pour moi et pour les autres.